Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 26 mai 2017 - 21:04  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Thomas Dellert
(Entrevue réalisée par Bruce Lepper et extraite d'Amiga News - février 1998)


Thomas Dellert Thomas Dellert (DCE) décrit son A5000 et annonce un projet "laptop"

Après notre entretien avec Mick Tinker d'Index Information le mois dernier, nous avons demandé à Thomas Dellert, fondateur et directeur de la société DCE, de nous parler de l'A5000, un nouveau compatible Amiga qui sera proposé à la vente à partir de mars.

- Pouvez-vous nous présenter la carte ?

C'est notre premier prototype que nous avons montré à Cologne. Pendant l'expo, beaucoup de gens ont dit que le processeur n'était pas assez puissant, donc le nouveau A5000 qui sortira en mars, aura un 68040 au lieu d'un 68030, mais la carte mère sera la même. La différence entre l'A5000 et l'A6000 sera limitée au processeur, et il sera possible de transformer un A5000 en A6000.

C'est une carte ATX, et le standard ATX est de 3,3 V, il y a des cavaliers sur la carte pour changer entre 3,3 V et 5 V.

C'est un système "open bus". Le connecteur de couleur grise sur la droite de la carte est un connecteur spécial qui contient tous les signaux importants du système Amiga, ce qui nous permet d'ajouter toutes les extensions possibles, comme bus Zorro III, Zorro II, PCI... Nous sommes totalement ouverts avec ce système.

C'est au client de choisir. Peut-être qu'il n'a pas besoin de ports Zorro, alors cela lui permet d'acheter la version la moins chère possible. Un exemple serait l'utilisation de l'Amiga comme terminal ou dans des bornes, et là, nous pouvons proposer une solution vraiment pas chère.

Le grand connecteur marron sur la carte (à proximité du connecteur gris) est un bus d'expansion pour des développements ultérieurs. Là aussi, tous les signaux sont présents, pour, par exemple, une carte accélératrice PowerPC ou une carte MPEG. La carte MPEG1 est déjà prête. Une autre possibilité serait une carte DVD, parce que tous les signaux audio et vidéo sont présents sur le bus.

La puce Akiko est présente et les périphériques CD32 sont utilisables directement sur ce connecteur. Nous avons fait cela pour pouvoir utiliser les cartes MPEG du CD32. Nous avons une carte MPEG spéciale : nous utilisons les bases de la carte Commodore, mais nous avons fait pas mal de changements, et nous avons par exemple une interface IDE pour lecteur de CD. Dans la CD32, il n'y a pas d'interface IDE, mais nous utilisons un lecteur de CD IDE. Alors il a fallu changer la carte MPEG pour IDE, et nous avons également corrigé quelques erreurs (il y avait une erreur de synchronisation). Maintenant, nous avons une image vraiment professionnelle à l'écran.

A5000

A5000

- Peut-on mettre un module MPEG de CD32 directement sur le connecteur ?

Pas directement, parce qu'il faut changer une EPROM. Après, oui, c'est utilisable.

La raison pour laquelle nous avons utilisé la puce Akiko est très simple : nous avons un stock important de ces circuits (plus de 20 000), et c'est donc une solution très intéressante pour nous. En plus, Akiko comporte un noyau 8520. Nous avons en vue l'utilisation comme terminal d'information. Et pour cela, il n'y a pas besoin des circuits d'entrées-sorties comme le 8520 car il n'y a pas besoin de clavier, ou peut-être d'interface série, et la puce Akiko peut suffire, sans les 8520, exactement comme la CD32. C'est un grand avantage, mais seulement possible pour ceux qui ont accès à la puce Akiko.

- Le lecteur de disquette est-il HD ou DD ?

Vous avez le choix entre 880 ko et 1,76 Mo. Ce dernier est un Sony avec un adaptateur spécial de Power Computing intégré et avec un correctif logiciel.

- Il s'appelle A5000 aussi, non ?

Oui, beaucoup de clients nous disent que nous n'aurions pas dû appeler notre machine A5000, mais plutôt A1500 ou quelque chose comme ça. Les noms sont un vrai problème. Mais nous avons enregistré les noms A5000 et A6000 il y a longtemps. C'est pour ça qu'on s'en sert maintenant.

- Quels étaient vos produits majeurs par le passé sur le marché Amiga ?

Nous sommes l'une des rares sociétés qui gagne encore de l'argent avec l'Amiga. Nous avons investi un million de DM l'année dernière pour notre ligne d'assemblage. Nous avons plus de 5000 jeux de composants en stock, d'une valeur de plus d'un million et demi de DM.

Nous sommes une société de réparation professionnelle. Nous sommes la plus grosse société de réparation d'Amiga dans le monde. Nous étions réparateurs pour Commodore. C'est Mehdi Ali qui nous a donné un contrat mondial pour la réparation des cartes mères A1200, A600 et A4000. Au maximum de nos activités, sous ce contrat, nous réparions plus que 3000 unités mensuellement. Nous avons donc beaucoup d'expérience avec la technologie Amiga. Nous avons créé le SX-32 (module d'extension pour CD32) qui se vend très bien en Allemagne et en Chine aussi. Nous avons vendu le brevet du SX-32 à la société qui détient les licences Amiga pour la Chine.

- Pensez-vous qu'un accord entre Amiga International et les Chinois sera signé ?

L'Amiga chinois n'est autre qu'une CD32 et un SX-32 combiné avec une nouvelle ROM Kickstart et 8 Mo de mémoire. C'est une petite machine, mais très bien pour le marché chinois. De notre point de vue, tout nouvel Amiga dans le monde est une bonne chose.

Il n'est pas facile de créer un nouvel Amiga. Mais avec notre expérience, nous avons pu dessiner l'A5000 en seulement trois semaines ! Pour une autre société, il aurait fallu un an ou plus. Nous avons tout ce qu'il faut dans nos ordinateurs.

Il y a longtemps, nous avons construit l'A1200 le plus petit du monde, mais nous ne l'avons jamais commercialisé. C'était un module AGA pour l'A500. Il y a 18 mois, nous avons acheté 5000 jeux de composants pour ce produit, mais nous n'avons pas amené le produit sur le marché parce qu'après la faillite d'Escom, nous pensions que le prix de l'A1200 allait beaucoup baisser et que nous n'allions jamais pouvoir vendre nos modules AGA. Ce module était un 1200 entier sur une toute petite carte qui se mettait sous l'A500, et qui acceptait même les cartes accélératrices pour A1200.

- Il y a sans doute une possibilité qu'Amiga Inc. produise un nouveau circuit incorporant les différentes puces de l'Amiga ?

Je ne crois pas. Le jeu de composants Amiga est très compliqué. La synchronisation des circuits est mauvaise. Une société allemande avec beaucoup d'expérience a essayé de faire cela. Ce sont de très bons ingénieurs qui, autrefois, ont copié les processeurs Intel dans l'ancienne Allemagne de l'Est. Ils ont les meilleurs outils disponibles. Mais ils ont eu des problèmes avec le jeu de composants Amiga qui les empêchaient de mettre ensemble tous ces circuits dans une seule grosse puce. Ce n'est également pas possible car il faut produire, disons, un million de jeux de composants pour récupérer l'investissement. Je ne vois pas une opération de cette nature dans l'avenir avec le jeu de composants AGA.

On peut utiliser les stocks existants, mais après, Gateway doit réfléchir à autre chose.

- On verra peut-être des solutions comme celle du DraCo, qui n'utilise pas l'AGA ?

C'est une solution fantastique. MacroSystems a dépensé beaucoup dans le passé pour mettre en route son système. Ce n'était pas facile, et ces gens sont forts. Le Casablanca se vend très bien en Allemagne et en Europe.

- Vous avez parlé de la possibilité d'ajouter des connecteurs PCI au A5000. Pour quoi faire ?

Nous avons les jeux de composants AGA pour la compatibilité avec les anciens jeux, etc., mais il nous semble avantageux pour les nouveaux produits d'utiliser une carte VGA en PCI.

Le problème avec le connecteur PCI est bien sûr qu'il faut les pilotes pour les cartes PCI. Malheureusement, les fabricants de ces cartes ne donnent pas les informations nécessaires, à moins de parler d'au moins 500 000 unités. C'est parce que la programmation des pilotes Windows 95 et Windows NT coûte au fabricant un ou deux millions de dollars chaque année.

Donc nous pensons plutôt à la carte PowerPC de Phase 5 et sa nouvelle carte graphique avec bus de données en 64 bits.

- Vous avez signé un accord avec Phase 5 pour une carte PowerPC spéciale ?

Pas encore. Je crois qu'on va discuter tout cela en janvier. Nous utilisons les brevets de Phase 5 pour notre doubleur de fréquence qui est sur la carte mère.

Il y a d'autres produits en préparation, par exemple, le BoXeR de Mick Tinker. C'est une carte fantastique, nous l'aimons beaucoup, mais... il n'y a aucune possibilité de la vendre ! Cela coûtera trop cher et il n'est pas possible de mettre 2 Go de mémoire.

- Et son idée de cadencer la carte mère à la vitesse du processeur ?

Il y a deux versions de 68060 sur le marché. La première était à 50 MHz. Motorola a voulu faire une version à 66 MHz, mais après deux mois, le travail d'ingénierie a été arrêté. La production actuelle est donc la même puce mais dans une "deuxième version". Pour tourner à 66 MHz, il doit être surcadencé. J'ai un ami, Apollo Computer, qui a beaucoup d'expérience en cartes accélératrices. Il m'a dit que le 68060 à 75 MHz marche pendant cinq minutes.

Il n'est pas facile de construire une carte accélératrice pour Amiga. Nous avons des problèmes avec notre prototype. La machine marche, mais nous avons beaucoup de changements à faire. En plus, nous sommes une société de réparation et nous savons que ce n'est pas une bonne idée de ne vendre que les cartes mères. Chaque utilisateur essaie d'ajouter des choses différentes, et le résultat est mauvais, il y a beaucoup de retours pour réparation. Quand les clients construisent leurs propres machines, c'est un désastre, surtout dans le marché Amiga, parce que les puces Amiga sont très difficiles à utiliser correctement.

Concernant le PowerPC, notre machine sera développée en collaboration avec Phase 5, et seulement Phase 5 a une technologie PowerPC sur Amiga. Mick Tinker déclare qu'il fera sa propre adaptation PowerPC. Ce n'est pas possible. Phase 5 a investi deux millions de DM et ce, uniquement pour les travaux d'ingénierie, et pendant une période de trois ans.

Pour moi, il est très bien que Mick Tinker développe le BoXeR, car ce n'est pas possible pour une seule société de stabiliser le marché Amiga. Je crois qu'il finira le produit.

- Le nombre de jeux de composants Amiga disponibles est sans doute limité. D'après vous, il en reste combien dans le monde ?

Notre stock (5000) est le plus grand.

- Que fera-t-on quand il n'y en aura plus ?

Nous allons voir si c'est possible de les remettre en production. C'est une possibilité, mais il faudrait un investissement majeur. Il faut payer un acompte de 80% avant la production, et il faudrait une commande d'au moins 25 000 pièces.

Nous avons dépensé un million de DM pour acheter nos jeux de composants (au prix de 50 $ pour un jeu de composants entier). Nous avons une ligne d'assemblage complète avec deux machines SMD, sur laquelle nous allons fabriquer les A5000.

- Votre avis sur MicroniK ?

Nous avons horreur de la tour MicroniK, parce qu'elle nous fait perdre de l'argent tous les jours. Quand un client se présente pour une réparation avec une tour MicroniK, il doit payer une surcharge de 50 DM, sinon nous refusons le travail. Tout est mauvais dans cette tour : l'alimentation, une mauvaise combinaison de connecteurs. En Allemagne, beaucoup de clients sont en colère au sujet de ces tours.

Avec une carte 68060, il y a un problème majeur de synchronisation dans les connecteurs Zorro III, et ceux qui font des cartes doivent tenir compte de ceci. Si MicroniK fait un bus d'extension sans ce bogue, les cartes Zorro III ne marcheront pas. Mais avec une carte accélératrice 68030, il y a un dysfonctionnement totalement différent, alors il faut une autre version. Ce produit ne sera jamais fini.

- Quel est le rôle de la flashROM dans votre machine ?

Elle est de la même taille que la ROM d'origine, mais il est possible d'y héberger deux versions différentes du Kickstart, par exemple le 3.1 et le 2.05, et de basculer entre les deux versions.

- Votre avis sur Gateway ?

J'espère que Gateway va produire quelque chose, parce que, pour l'instant, il ne fait rien. La réunion pour développeurs à Cologne en novembre, était un désastre ! Le plus grand désastre que j'aie jamais vu. J'y étais, mais je ne sais pas pourquoi. J'aurais mieux fait d'utiliser ce temps pour rentrer chez moi. Il n'y avait rien.

Cela ne sert à rien d'organiser une réunion pour les développeurs. Il suffit de réunir les dix personnes les plus importantes du marché Amiga. Ce n'est pas la peine de faire des consultations avec les gens, qui ont peut-être de bonnes idées, mais pas d'argent. Il faut travailler avec ceux qui ont des fonds et qui ont survécu depuis dix ans sur le marché Amiga.

Ben Vost d'Amiga Format a demandé combien Gateway a payé pour l'Amiga. Il aurait dû demander quel est leur processeur préféré et exactement quand ils pensent livrer un nouvel Amiga ! Ce sont des questions importantes.

- Vous êtes sceptique à propos de Gateway ?

Non, pas sceptique, mais...

- Vous croyez en son plan de trois ans ?

Oui, pourquoi pas ? Il a assez d'argent pour faire cela. Il doit commencer un système complètement nouveau.

- Avez-vous d'autres projets à venir ?

Nous voudrions faire une version "laptop" (portable) de l'A6000. Nous sommes en train de développer un nouveau schéma pour le 68060 qui permettra une vitesse de transfert des données avec la mémoire de 125 Mo/s, c'est très rapide.

- Ce sera sans doute un produit très cher.

Non. Nous avons commencé l'ingénierie après l'expo à Cologne et, en ce moment, nous avons terminé les circuits logiques et nous allons faire le premier prototype de circuit imprimé en janvier. Pour l'essayer, nous allons le mettre sur le bus d'expansion sur notre carte mère. C'est un avantage de notre carte : on peut tout faire parce que c'est totalement ouvert. Donc, nous allons pouvoir tester tous les composants sur le circuit imprimé, et quand nous aurons fini, nous ferons une carte mère nouvelle, incorporant les composants du circuit imprimé.

- Et le prix du portable ?

Le prix change selon le boîtier. Nous sommes allés à la recherche d'un boîtier fantastique, mais le prix était d'environ 1500 $ ! C'est trop cher. Actuellement, nous étudions l'idée d'un système tout petit, une petite boîte noire, avec un écran autonome VGA LCD. Vous pouvez mettre la boîte noire sous votre bureau et utiliser un clavier (PC), souris et manette, tous en liaison infrarouge. Nous avons un clavier infrarouge PC qui est noir, tout petit et très joli. Nous avons déjà toute la technologie nécessaire pour l'infrarouge, développée pour la machine chinoise. C'est à base d'un circuit complètement nouveau. Ce n'est pas la peine de le mettre dans l'A5000, qui est une mini-tour du même genre que le PC.

Le portable utiliserait le 68060 en raison de ses besoins réduits en courant. Avec un 68040, vous videriez vos piles en cinq minutes.

Adresse de DCE :

DCE Computer Service GmbH Kellenbergstr. 19A
D 46145 Oberhausen Germany
Tél : +49208660673
Fax : +49208630496
Courriel : dce@ruhrnet.de
Web : www.dcecom.de


[Retour en haut] / [Retour aux articles]