Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 26 juillet 2017 - 08:32  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Joe Decuir
(Entrevue réalisée par Scott Stilphen et extraite de www.digitpress.com - janvier 2005)


Note : traduction par Serge Guillaume.

Voici l'une des rares personnes que l'on n'a pas besoin de présenter. Il fut l'un des premiers "Imagénieurs" d'Atari, et participa à la conception de l'Atari VCS/2600 et de l'interface SIO des Atari 400/800. Ensuite, il participa au développement de l'Amiga et, plus tard, travailla sur l'architecture USB que nous utilisons tous aujourd'hui. "Brillant" est l'adjectif qui vient à l'esprit. En plus, c'est un type sacrément sympa.

Joe Decuir

- Vous êtes sorti de l'université Berkeley UC avec une licence et un master en informatique et ingénierie électronique, est-ce exact ?

Oui. La licence était en préparation d'études de médecine ; le master était en ingénierie biomédicale.

- Qu'est-ce qui vous a poussé à faire carrière dans la conception matérielle ?

J'ai été fasciné par les ordinateurs vers la fin du lycée, après avoir été intéressé par le stylique automobile (j'étais un gamin de Los Angeles). A l'école, j'étais bon en conception de circuits électroniques. J'ai appris de mon père, qui fut diplômé de Berkeley en ingénierie électronique en 1948.

- Avez-vous travaillé (après vos études) avant d'arriver chez Atari ?

Mes deux premiers boulots furent dans l'instrumentation médicale et la recherche médicale dans un hôpital.

- Comment avez-vous été au courant du poste chez Atari ? Quand avez-vous commencé ?

J'ai entendu parler du poste chez Atari par un collègue, Ed DeWath, qui était ami avec Ron Milner du "think tank" Atari à Grass Valley, Californie.

Joe Decuir
La première incarnation de la VCS, avec les manettes d'une borne d'arcade Tank

- Comment c'était le développement de la VCS ?

Amusant, vraiment stimulant, un peu intense. On devait se débrouiller. J'allais au travail et j'en revenais à vélo en m'étonnant d'être payé pour ça. C'était tellement génial que j'aurais payé pour le faire.

Steve Mayer et Ron Milner ont imaginé la VCS, et ont conçu le premier prototype de son ancêtre. J'ai été embauché en décembre 1975 pour aller à Grass Valley et faire fonctionner tout ça. Cela incluait le moteur d'affichage de ce qui allait devenir "Combat" (On l'appelait "Tank" à l'époque. Plus tard on y a ajouté des petits avions à réaction et des petits biplans).

- Cela a dû être motivant et gratifiant de participer non seulement à la conception des puces de la VCS, mais aussi écrire des logiciels parmi les premiers pour ce qui, au final, devint une des consoles de jeux vidéo les plus populaires et vendues jusqu'à nos jours !

C'était génial, mais vous savez, ça n'avait rien de spécial, je ne mérite pas tant d'honneurs. D'abord, c'est Ron Milner et Steve Mayer qui ont conçu Combat, je ne l'ai qu'implémenté. Et puis, je n'ai travaillé dessus que pour tester le matériel ; mes plus grandes contributions furent de trouver comment ajouter quelques portes logiques pour mieux faire tourner le logiciel, ou d'ajouter du code pour permettre des simplifications du matériel. Larry Wagner, qui a embauché la plupart des premiers programmeurs de la VCS (y compris les fondateurs d'Activision et Imagic), a fait bien plus pour rendre le moteur d'affichage de Combat attrayant.

J'ai pris Pong comme le jeu d'un autre, je l'ai implémenté sur Stella (NDLR : la console Atari 2600, en version prototype) à des fins de test, puis je me suis lâché et j'ai rajouté tout un tas de variations pour remplir la cartouche. Bob Brown m'a autorisé à réaliser jusqu'à 50 variations.

Joe Decuir Joe Decuir
Combat et Pong

- Vous avez déjà mentionné avoir programmé une version pour Atari 800 du jeu d'arcade Super Bug, juste pour tester. Pourquoi n'a-t-elle jamais été publiée ?

Je ne suis pas resté assez longtemps pour la finir. J'ai démarré une nouvelle entreprise avec deux copains pour travailler sur les modems et d'autres produits de communication.

- Y a-t-il eu d'autres jeux ou projets sur lesquels vous avez travaillé et qui finalement n'ont pas été publiés ou même finis ?

Nous avions conçu un dérivé du processeur 6502, avec des extensions 16 bits. On l'appelait le "6509". Il n'a jamais été produit, mais quelques éléments de la conception ont été réutilisés pour le 65816, qui a équipé l'Apple IIc (ou IIe).

- Pouvez-vous nous raconter vos expériences de travail chez Atari ? Vous rappelez-vous d'histoires ou d'anecdotes en particulier ?

Beaucoup trop pour que ça tienne dans cette entrevue. Une prochaine fois peut-être ?

- Après être parti d'Atari, vous êtes allé travailler chez Amiga avec Jay Miner, pour concevoir le jeu de composants de l'Amiga. Quelles étaient les différences entre les processus de développement des différents systèmes des deux compagnies ?

Grande question. Amiga était moins gros et avait moins d'argent. On a essayé de s'autofinancer en commercialisant des produits pour Atari 2600. Quand ce marché s'est écroulé, les revenus d'Amiga ont suivi. C'est pour ça qu'on a dû vendre les droits sur le jeu de composants à Atari pour ses bornes d'arcade, et finalement nous avons été rachetés par Commodore. D'un autre côté, nous en étions à notre troisième système, et nous étions une équipe expérimentée avec un meilleur processus (et en plus nous avions Mitchie, la chienne de la société, avec nous).

Joe Decuir
L'Amiga

- D'après ce qu'on entend depuis des années, l'Amiga a bien failli devenir le nouvel Atari (à la place du ST). Comment cela s'est-il passé ?

C'est une rumeur amusante, mais incorrecte. Il est vrai qu'Amiga avait désespérément besoin d'argent, et qu'Atari s'écroulait, alors Amiga a vendu des licences pour l'utilisation de son jeu de composants dans des bornes d'arcade. Cet accord est accessible publiquement sur le Web. Pendant ce temps, en 1984, plusieurs choses se produisirent :
  • Début 1984, Tramiel et ses fils quittèrent Commodore.
  • Pendant l'été 1984, Amiga se vendait à Commodore.
  • Le Mac d'Apple fit ses débuts en hiver 1984.
Puis, plusieurs choses se passèrent en même temps :
  • Warner sépara Atari en deux parties. Ils vendirent l'activité borne d'arcade à Namco, et la partie grand public revint aux Tramiel moyennant un prêt de 250 millions de dollars. Bien sûr Jack fut au courant de l'accord Amiga-Atari, et voulut s'approprier Amiga.
  • Amiga fut vendu à Commodore, et l'accord de licence sur le jeu de composants fut annulé.
  • Tramiel se retourna vers Jay Miner et l'attaqua personnellement pour violation de brevet et vol de secret industriel. Comme j'avais quitté Amiga, Jack n'avait jamais entendu parler de moi. C'était très bien pour moi, car Commodore refusait de m'indemniser ; j'aurais pu tout perdre si j'avais eu à payer des avocats.
- Pouvez-vous nous décrire votre carrière depuis Amiga ? Vous avez travaillé pour Everex, Teledesign, puis Microsoft ?

En résumé :
  • Standard Technologies, 1979-1982, projets télécoms, DEC Pro 350.
  • Amiga (consultant, badge n°3) 1982-1983, architecte du jeu de composants, conception d'Agnus (quatre brevets).
  • Teledesign, 1984-1985, racheté par Everex, plein de modems.
  • Everex 1985-1992, encore plus de modems, co-inventeur des fax-modems, fondateur du comité TIA TR-29.2, éditeur des standards de fax Classe 1 et Classe 2.
  • Microsoft 1992-2000, gestionnaire de fax de Windows 3.11 et 95, gestionnaire de modems de Windows 98, NT4 et 2000, contributeur à de nombreux standards internationaux, évangéliste technique réseau pour Windows 2000.
  • Année sabbatique en 2001 (remariage, vente de maisons, recomposition familiale, etc.)
  • MCCI 2002-présent, USB pour téléphones portables, communications MBOA et UWB.
- En mai (?) 2002 vous êtes devenu Ingénieur Principal chez MCCI. Y travaillez-vous encore ? Quelles sont (furent) vos responsabilités ?

Oui. J'étais responsable de la conception de matériel, de la gestion du développement de pilotes, des relations avec Microsoft, de l'USB, du Wireless USB et des standards IEEE/MBOA.

- Dans tous les projets auxquels vous avez participé (logiciels et matériels), y a-t-il des fonctionnalités que vous auriez aimé rajouter, ou des bogues ou autres problèmes qui vous ont donné du fil à retordre (ou qui n'ont jamais été résolus) ?

Très grosse question. Il y a des choses que nous aurions aimé mettre dans le système Stella (2600), en particulier des comparateurs de position, plus de broches d'adressage sur le port cartouche (surtout en lecture/écriture, afin d'y rajouter de la mémoire). On aurait aimé mettre des connecteurs de type Apple II dans l'Atari 800, mais à l'époque les règles de la FCC empêchaient cela. J'aurais aimé que l'Amiga devienne une console de jeux en 1984-1985 plutôt qu'une sorte de Mac couleur en 1986, etc.

Joe Decuir
Le nom de code "Stella" provient de ce vélo

- De temps en temps, des programmeurs mettent des "easter eggs" dans leurs jeux, qui contiennent leur nom ou un message. Qu'en pensez-vous ? En avez-vous déjà mis dans votre code, ou connaissez-vous d'autres programmeurs qui l'ont fait ?

Je n'en ai pas laissé moi-même. J'en ai entendu parler dans quelques jeux. Il y en a dans certaines versions de Windows qui listent les noms de tous les contributeurs, mon nom est inclus dans quelques-uns.

- Vous dites toujours posséder plusieurs jeux VCS : avez-vous gardé une copie de tout ce sur quoi vous avez travaillé, comme souvenir, ou pour le montrer à des amis ou à la famille ?

Oui, c'est mon portfolio. J'espère avoir toujours le temps et toute ma tête quand je serai un vieux retraité, pour pouvoir écrire des jeux sur les divers matériels que j'ai créés, et utiliser toutes leurs fonctionnalités comme le défilement sur l'Atari 800 ou le "bit-blitting" sur l'Amiga.

Joe Decuir

- Que pensez-vous de l'évolution qu'a connue l'industrie du jeu vidéo ? Avez-vous déjà pensé à retourner dans ce domaine d'activité (conception de systèmes de jeux vidéo) ?

Ça aurait pu être amusant, mais cette industrie s'est écroulée en Amérique en 1984, laissant la place à Nintendo en 1985. Entre-temps, j'étais devenu très enthousiaste à propos de l'ordinateur en tant qu'outil de communication en 1979, ce que j'ai dit a Ray Kassar lors de mon entretien de départ. Je lui ai parlé du Minitel français et de ce qui pourrait résulter de sa transposition dans Arpanet (qui est devenu Internet). Je voulais que l'Amiga réussisse dans ce domaine, mais Commodore ne l'a pas entendu de cette oreille.

- Qu'ignore-t-on de vous ? (comme par exemple que vous êtes entraîneur de softball, que vous joué dans un groupe musical, etc.)

J'ai été chef scout pendant 12 ans. Je ne suis plus entraîneur de softball. Mon groupe recherche un nouveau batteur. Je fais beaucoup de kayak et de vélo, quand je ne voyage pas. Je suis secrétaire de la section de Seattle de l'IEEE, après avoir dirigé pendant 9 ans sa branche Société de la Communication. Si j'avais une baguette magique, j'obtiendrais le doctorat que j'avais commencé après Atari, mais jamais fini et je serais professeur en ingénierie électronique et informatique.

--------------------

Pour en savoir plus sur la carrière de Joe Decuir, consultez sa bio : www.careercornerstone.org/compsci/profiles/decuir.htm.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]