Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 19 septembre 2017 - 21:04  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Fabien Coeurjoly
(Entrevue réalisée par Lionel Menou - février 2005)


La communauté Amiga a toujours su se débrouiller seule, sans l'aide de la maison mère. Les développeurs tiers maintiennent la machine en vie et c'est particulièrement le cas de Fabien Coeurjoly dont on ne compte plus ses développements sur AmigaOS et MorphOS.

- Salut Fabien, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je m'appelle Fabien Coeurjoly, j'ai 26 ans et j'habite au Mans, dans la Sarthe. J'ai fini mes études d'informatique il y a deux ans, et depuis, je travaille dans une petite société de développement logiciel dédié.

- Pourriez-vous nous dire quand et comment vous avez rencontré l'Amiga ?

J'ai connu l'Amiga 500 par le biais d'un ami au collège, en 1993, qui m'a montré tout ce qu'on pouvait faire avec cette machine. A l'époque je ne possédais pas d'ordinateur, juste une SuperNES. J'ai ainsi vite franchi le pas et ai acheté un A1200 fin 1993. :)

- Comment votre configuration a-t-elle évolué et qu'avez-vous fait de notable sur vos machines, avant la période actuelle ?

Je me suis contenté de mon A1200 de base pendant un an, mais j'ai vite succombé à la tentation d'une carte mémoire, d'un disque dur de 80 Mo (!), puis d'une Blizzard 1230-IV. J'ai mis plus tard le tout en tour Infinitiv avec un bus Zorro II et une CyberVision64/3D. Nous voici rendus en 1997, étant un peu jaloux des performances du A4000/060 d'un ami, j'ai économisé le salaire d'un travail d'été pour m'acheter un A4000 d'occasion en prévision de l'arrivée prochaine des cartes CyberStormPPC, qui sont arrivées fin 1997/début 1998. J'avais alors un A4000 PowerPC avec 68060 et PowerPC 604 à 180 MHz auquel s'est ajouté encore un peu plus tard une jolie CyberVisionPPC. Ma carte PowerPC a malheureusement rendu l'âme fin 1999 j'ai dû patienter pendant deux mois sur un A4000/030 de base avant d'en récupérer une. Le retour en arrière fut difficile, vous pouvez l'imaginer. :)

Cet A4000 je l'ai toujours, même s'il est désormais moins souvent allumé, ayant fait l'acquisition en avril 2003 d'un Pegasos I, et un an après d'un Pegasos II.

Durant les premières années, je n'ai pas réellement fait grand-chose de remarquable avec ma machine, si ce n'est d'explorer le système dans ses recoins, et de le bricoler dans tous les sens avec tous les outils qu'on pouvait trouver sur Aminet.

Parallèlement à ça, je me suis intéressé à la programmation Rexx tout d'abord, puis je suis passé au C, pour la conception de petits outils. Mon premier réel "projet" fut de reprendre les sources de MamePPC (la version PowerUP), afin de le mettre à jour, tout ça dans le but ultime de pouvoir jouer à Street Fighter Alpha. :)

- Quelle est votre configuration actuelle ?

Actuellement j'ai un Amiga 4000 avec PowerPC, CyberVisionPPC, Peggy+, Ariadne2 et SCSI, ainsi qu'un Pegasos I et un Pegasos II.

- Qu'est-ce qui vous a fait choisir la plate-forme Pegasos/MorphOS ?

Dès la fin 1999, quand le projet MorphOS fut officiellement annoncé, j'ai pensé que ce système serait un moyen d'avoir une véritable évolution de notre OS. A cette époque, il n'y avait en effet qu'AmigaOS 3.9 qui, pour moi, n'avait rien de révolutionnaire, et aucun plan n'était prévu pour exploiter pleinement le PowerPC.

Quand la première bêta publique est sortie en août 2000, je me suis empressé de l'installer et ça s'est plutôt bien passé, car l'A4000 était une machine bien gérée par MorphOS. Je suis ainsi l'actualité de cet OS depuis bientôt 5 ans. :)

- Vous avez porté ScummVM 0.7.0 pour nos plates-formes, pouvez-vous nous rappeler ce qu'est ce logiciel et à quel niveau se situe votre version par rapport aux autres plates-formes ?

ScummVM est un projet qui réimplémente les moteurs des jeux d'aventure de Lucas Arts (Monkey Island, Day of the Tentacle...), de Revolution (Beneath a Steel Sky, Flight of the Amazon Queen, Broken Sword 1 et 2...), d'Adventure Soft (Simon the Sorcerer 1 et 2) et sûrement bien d'autres à l'avenir. C'est ainsi une chance pour nous autres pauvres amigaïstes de pouvoir jouer à beaucoup de ces jeux pour lesquels nous n'avons pas eu de port Amiga.

Ma version n'a en l'occurrence rien de spécial dans la mesure où elle n'est principalement qu'une recompilation (utilisant PowerSDL) de la dernière version officielle. Elle n'a ainsi rien de plus et rien de moins, a priori. Si j'ai compilé ScummVM c'est essentiellement pour évaluer la PowerSDL, et jouer à Broken Sword, en fait. :)

- Selon vous, ScummVM est-il légal ? Qu'en est-il de la brouille entre Lucas Arts et les auteurs de ScummVM ?

Je ne suis pas juriste. Cela dit, la réimplémentation en Europe est tout à fait légale il me semble, et est fondée sur le principe d'interopérabilité. Donc je ne vois rien d'illégal là-dedans. Ce qui l'est moins, c'est d'utiliser des données de jeux que l'on ne possède pas. :)

Pour ce qui est des problèmes de ScummVM, j'avoue ne pas être au courant. (NDLR : Lucas Arts a tenté par tous les moyens de stopper le projet, mais malgré tout ScummVM poursuit son chemin...).

- Quel devrait être le futur de ScummVM ?

Ça, il faut le demander aux auteurs, je n'en ai aucune idée.

- Vous avez porté pas mal de versions d'UAE pour MorphOS. Ou en est cet émulateur par rapport à la version Windows ? Lequel des UAE fonctionne le mieux sur MorphOS ?

J'ai compilé les différentes versions Unix de UAE pour voir comment le tout évoluait. WinUAE ou UAE pour Linux sur x86 sont plus avancés en termes de vitesse (JIT) et d'options (réseau...). Cela dit, sur un Pegasos II / G4, la plupart des jeux (même AGA) sont parfaitement jouables. Pour une utilisation plus intensive (applications de l'OS, etc.), cela se révèle assez lent en revanche, de l'ordre d'un 68030 à 25 MHz à première vue (selon les versions d'UAE, les plus anciennes étant les plus rapides).

Sur MorphOS, je dirais que la version SDL de E-UAE à l'avantage d'avoir un son parfait, ce qui n'est pas le cas de la version native. Cela dit, E-UAE est plus lent que les anciennes versions 0.8.22 ou 0.8.6, donc il faut tester. Il y a, à mon avis, encore beaucoup de marge de manoeuvre pour avoir un bon portage de UAE sur AmigaOS/MorphOS. :)

- Quelles avancées y a-t-il dans les prochaines versions d'UAE sur lesquelles vous travaillez ?

Pour être franc, je ne travaille pas vraiment sur UAE. C'est Richard Drummond (E-UAE) qui y travaille activement. Je me contente d'en faire des ports MorphOS et de résoudre les éventuels bogues introduits entre-temps.

Mes projets sont plus basés autour de MAME, MESS, SNES9x, Crystal Space, Mupen64, et peut-être bientôt PCSX.

- Vous apportez régulièrement les dernières versions de MAME à la communauté. Y a-t-il des différences entre tes versions et les autres sur les plates-formes concurrentes ?

Au niveau des fonctionnalités, je dirais qu'il y a assez peu de différences par rapport au port Windows. Par ailleurs ma version a l'avantage d'avoir une GUI intégrée, ce qui se fait apparemment rare de nos jours dans les ports. En termes de vitesse, ma version est notablement plus rapide que XMame sous Linux sur la même machine et un peu plus rapide que MacMame sur une Mac équivalent.

- MAME est à la version 0.88. En tant qu'Omar Sharif de l'Amiga, pouvez-vous nous prédire quand la version finale sera réalisée ? :-)

Nous en sommes en fait maintenant à la 0.91, dont le portage MorphOS sortira d'ici quelques jours probablement.

A mon avis, il n'y aura jamais de version finale de MAME. MAME est un monstre en évolution permanente qui émule dorénavant des machines d'arcade récentes basées sur des processeurs évolués comme le PowerPC 60x, le SH2, l'ARM7. MAME émule des processeurs graphiques complexes comme des Voodoo2, des DSP de Texas Instrument, etc. En règle générale, MAME émule des machines qui étaient exploitées 3 ou 4 ans avant en salle d'arcade. De ce fait, les ressources nécessaires à cette émulation deviennent de plus en plus importantes, malheureusement pour nous autres possesseurs de machines un peu en dessous des normes de vitesse de l'informatique grand public. :)

- Il y a eu beaucoup d'agitation ces dernières semaines autour de MorphOS. Quel est votre avis sur l'histoire du développement de MorphOS, sur bPlan, Genesi, Bill Buck...

MorphOS existait bien avant l'intervention de Genesi et évoluait à son rythme. L'arrivée d'un investisseur comme Thendic puis Genesi a certainement permis de favoriser la commercialisation du Pegasos, la promotion de la plate-forme et un développement plus rapide de MorphOS. Malheureusement, on constate que l'intervention de l'argent dans un projet qui était à la base plutôt un hobby amène finalement plus de problèmes qu'autre chose. Je souhaite que MorphOS puisse continuer en tant qu'entité indépendante quitte à avoir un rythme de développement moins soutenu, et c'est à mon avis aussi la volonté de la majorité des membres de l'équipe.

- Que pensez-vous du passage d'Ambient en GPL ? Que pensez-vous du GPL en général ?

Je ne sais pas encore si c'est une bonne chose ou pas. On verra peut-être à l'avenir un Ambient amélioré (développé par des personnes tierces ou non). Cependant, on a vu à travers des projets comme YAM ou AWeb que le GPL sur Amiga ne rime pas avec organisation et qualité. A mon avis, le plus gros problème dans tout ça est surtout que l'auteur d'Ambient par cet acte semble se détacher de MorphOS, et cela est bien dommage car il est un membre important dans l'équipe MorphOS. De nos jours, il n'y a plus beaucoup de développeurs compétents, alors tout départ est une lourde perte.

- Quels sont les manques de MorphOS à l'heure actuelle ? Quels sont ses atouts ?

D'un point de vue objectif, les manques évidents sont une pile TCP/IP native, des pilotes 3D pour Radeon et un bureau un peu plus étoffé (la plupart de ces points étant en développement pour MorphOS 1.5). Je ne vois pas vraiment d'autre manque qui serait de la responsabilité d'un OS (cela exclut donc les navigateurs modernes, les suites bureautiques, etc.). Par rapport à d'autres OS grand public, les manques sont évidemment colossaux en ce qui concerne le matériel géré, les protocoles et technologies gérées. Mais il faut aussi être lucide et évaluer ce qu'on peut attendre d'un système aussi alternatif. Je suis toujours surpris par certaines personnes dont les attentes semblent surréalistes.

A titre personnel, j'ai toujours été un inconditionnel de Magellan, et j'apprécie la pile TCP/IP Miami qui convient tout à fait à mes besoins. De ce fait, je suis comblé sous MorphOS. :)

En ce qui concerne les atouts de MorphOS, je dirais qu'ils sont les mêmes que ceux qu'on peut attendre d'AmigaOS : souple, léger, réactif. On le connait bien, on en fait ce qu'on veut, on a grandi avec, difficile de passer à autre chose. :)

- Quel sera l'avenir de MorphOS, à votre avis ? Qu'est-ce qui devrait être fait pour MorphOS par les développeurs/utilisateurs ?

J'espère qu'avenir officiel il y a, pour commencer (cela semble être le cas). Quoi qu'il en soit, il y a un petit noyau de passionnés qui continueront à diffuser des logiciels pour cette plate-forme pour encore un certain temps, un peu comme ce fut le cas sur AmigaOS si longtemps. Il est difficile d'élargir le cercle de l'Amiga/MorphOS, aussi il me semble nécessaire que les utilisateurs qui en ont la compétence s'intéressent aussi à la programmation et participent à l'élaboration/portage de logiciels. Dans tous les cas, il faut avoir un rôle actif, nous ne sommes pas sur une plate-forme avec des dizaines de milliers d'utilisateurs/développeurs qui font les choses à votre place.

- Que pensez-vous d'AmigaOS 4.0 et de l'AmigaOne ?

Cette solution arrive un peu tard et traverse les mêmes phases que MorphOS il y a deux ans de ça à peu de chose près. On peut noter (pour le moment, pour le grand public) le manque de pilotes 3D, d'émulation WarpOS, PowerUP, JIT, pilotes IDE DMA, pile USB décente, overlay Radeon, etc. A son avantage, la pile TCP/IP, et quelques couches haut-niveau intéressantes (application.library, outils de mise à jour...). La logithèque d'AmigaOS 4 va avec son jeune âge : restreinte. Tout cela ira bien sûr en s'améliorant, heureusement, mais du point de vue d'un morphosien, cela s'apparente à un retour en arrière.

Quant à l'AmigaOne, j'ose espérer que le µA1-C est réellement exempt de soucis matériel. Les possesseurs d'A1-SE/XE n'ont pas été gâtés de ce côté-là.

- Que pensez-vous d'Amiga Inc. ?

Je pense qu'ils n'ont plus rien à voir avec la communauté actuelle.

- Quel est votre avis sur la population d'amigaïstes française/mondiale ?

De façon totalement arbitraire, je dirais 500 personnes actives en France, et 5000 dans le monde. Cela n'engage que moi. :)

- Quelles sont les raisons qui vous font rester dans le monde Amiga en 2005 ?

J'utilise Linux, Mac OS X et Windows quotidiennement pour mon travail. Aucun de ces OS ne m'intéresse réellement en tant qu'OS. Bien évidemment ce serait se voiler la face que de ne pas admettre nos manques face à ces plates-formes, mais quand on a des besoins bien définis, et que ces besoins sont comblés par un Pegasos ou un Amiga, pourquoi aller voir ailleurs ?

- un dernier message pour nos lecteurs ?

Le destin de la plate-forme (AmigaOS/MorphOS) est aussi entre vos mains. Participez comme vous le pouvez à votre manière, et ne vous lamentez pas. :)


[Retour en haut] / [Retour aux articles]