Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 08 août 2022 - 03:12  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Chris Thompson
(Entrevue réalisée par un auteur inconnu et extraite de Joystick - juin 1994)


Voici une entrevue avec Chris Thompson, le directeur commercial pour l'Europe d'Electronic Arts, qui nous parle de la console 3DO et notamment ses concurrentes comme la CD32.

Chris Thompson travaille pour Electronic Arts en Grande-Bretagne et est responsable commercial des jeux 3DO qui sortiront en Europe quand la machine sera officiellement lancée. Electronic Arts établit déjà un catalogue de jeux impressionnant et des autocollants sur les murs de la société clamant "3DO is Electronic Arts - Electronic Arts is 3DO" ("La 3DO, c'est Electronic Arts - Electronic Arts, c'est la 3DO). Chris Thompson, qui a la trentaine, travaille pour Electronic Arts depuis sept ans, trois aux États-Unis et quatre en Grande-Bretagne.

Chris Thompson
Chris Thompson

- Pensez-vous que ç'ait été une erreur de ne pas lancer la 3DO dans le monde entier en même temps, et avec un plus grand catalogue ?

La situation idéale aurait été de sortir la 3DO partout dans le monde, en Europe, au Japon et aux États-Unis le même jour avec un bon catalogue de titres. Le système d'exploitation, finalisé très tard, a posé des problèmes à beaucoup de développeurs. La plupart d'entre eux continuaient à travailler selon les anciennes spécifications techniques et ne l'utilisaient pas correctement ; d'autres, ceux qui avaient les dernières spécifications techniques, se dépêchaient pour sortir leur jeu à temps... Ce n'est certes pas une situation idéale, mais c'est la meilleure stratégie de lancement que j'aie jamais vue.

À la fin de l'année, la 3DO sortira sur les principaux territoires. Le lancement récent au Japon a été phénoménal ! Les derniers chiffres communiqués sont de 100 000 unités avec 40 000 vendues le premier jour. Un autre facteur important de son succès relatif aux États-Unis : son prix. Il était trop élevé, d'environ 700 $ (3800 FF) et a été abaissé pour atteindre 450 $ (2450 FF). En Europe, on ne devrait pas connaître les mêmes problèmes.

- De nombreux développeurs importants étaient très enthousiastes vis-à-vis de la machine, mais ils ont changé leurs opinions et restent réservés quant aux systèmes d'exploitation. Qu'en pensez-vous ?

Pour comprendre 3DO, vous devez revenir en 1983. Trip Hawkins, le patron de 3DO Company, est un incroyable visionnaire. Comme c'est une figure respectée, il a recueilli de nombreux soutiens de la part de gens importants aux États-Unis. 400 développeurs travaillent actuellement sur 3DO. C'est une industrie extrêmement périlleuse, que celle dans laquelle nous travaillons, et c'est tant mieux. Il existe un nombre tellement élevé de systèmes sur lesquels développer, que c'en est devenu ridicule.

En tant qu'éditeur, nous avons parié sur la 3DO. S'il s'avère que nous ayons eu tort, il sera toujours temps de changer. C'est à la fois une décision financière et technique. Nous n'avons jamais perduré dans les anciennes technologies ; au contraire, nous avons toujours voulu être à la pointe. Nous avons été les premiers à soutenir l'Amiga, le PC, Sega, etc. Actuellement, nous ne voulons soutenir que trois machines 32 bits : la Jaguar, le CD-i et l'Amiga CD32 ne constituent pas des plates-formes idéales à long terme.

- L'Amiga CD32 s'adresse pourtant à un public plus large que celui de la 3DO !

Commodore est en train de faire faillite. Si nous nous mettions à produire des titres pour un marché particulier, cela détruirait notre structure financière. Le seul véritable marché de l'Amiga est la Grande-Bretagne, et ce n'est pas assez grand pour qu'on continue à le soutenir. Il se meurt en France, en Allemagne, etc.

- Vous croyez... ?

Nous avons sorti trois de nos meilleurs titres des deux dernières années sur Amiga : Syndicate, Space Hulk et Desert Strike, ce qui prouve que nous ne sommes pas contre l'Amiga. Mais les temps changent. Les ventes ne sont pas à la hauteur de celles sur PC. Les titres qui ont le mieux marché ont fait 2000 unités sur Amiga contre 200 000 sur PC. Néanmoins, nous continuerons à sortir certains titres pour l'Amiga.

- Pourquoi pensez-vous que les jeux 3DO ne sont pas d'aussi bonne qualité que ce que l'on en attendait ?

Bonne question ! 3DO a admirablement bien su vendre la machine avant même sa sortie, et les espoirs étaient tels qu'on ne pouvait qu'être déçu. Personne n'a jamais vu une telle campagne de promotion. C'est une démarche caractéristique des constructeurs. Tous clament que sa machine est la meilleure. Il faut éduquer le public. Une grande bataille a commencé et il n'y aura qu'un vainqueur. Il faut deux à trois ans pour développer ou optimiser un système, on verra donc de super jeux 3DO l'année prochaine.

- Quand la 3DO sera-t-elle officiellement lancée en Europe, et comment ? Electronic Arts produira-t-il des produits spécifiques pour l'Europe et quel marché visez-vous ?

Au lancement, il y a deux sortes d'acheteurs : les techniciens qui adorent les nouvelles machines, et les nouveaux venus. Ce sont les premiers qu'on essaie d'attirer d'abord. Des hommes entre 20 et 25 ans avec des revenus élevés, qui possèdent généralement d'autres machines comme un PC, une Sega ou une Super Nintendo... Quelle que soit la machine qui sorte, ils se l'achèteront, même s'il s'agit d'un gadget futile. C'est le genre de mecs à dire aux autres : "achète-toi une 3DO, c'est dément !".

Même si à l'heure actuelle, la 3DO n'atteint pas encore ses consommateurs finaux, sa réputation s'étend. Vous n'avez qu'à lire les magazines spécialisés. La 3DO y est considérée comme une machine très élitiste, mais ce n'est pas grave car nous n'en sommes qu'au début. La prochaine étape sera d'atteindre le grand public, celui des consoles actuelles. À Electronic Arts, nous sommes impliqués dans la 3DO, le PC CD-ROM et la Sega Mega Drive. On ne peut pas viser un marché unique. Et puis, s'il le fallait vraiment, nous nous consacrerions plutôt aux États-Unis et à l'Allemagne, qui présentent la même demande. La meilleure approche est d'avoir des équipes de développement dans les principaux pays comme les États-Unis, la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne. Nous cherchons constamment des développeurs européens. Nous avons de la chance d'avoir des gens comme Bullfrog qui écrivent des jeux "universels".

- Quelles caractéristiques constituent d'après vous les atouts de la 3DO ?

La meilleure façon de décrire le système est en fait de le regarder tourner. C'est très impressionnant. La 3DO comporte trois avantages que d'autres systèmes ont également. Elle peut gérer des graphismes très sophistiqués comme ceux de John Madden ou de Twisted. Elle a d'énormes capacités quant au son. Enfin, elle exploite le CD-ROM par défaut.

Chris Thompson - John Madden's Football est une brillante démonstration des capacités de la 3DO. Allez-vous continuer en ce sens ?

C'est un bon jeu, c'est vrai. La jouabilité est excellente. Même les gens qui n'aiment pas le football américain ont été séduits. La jouabilité est primordiale. Quand vous verrez FIFA sur 3DO, vous serez impressionné. Nous avons amélioré un jeu déjà presque parfait avec un système de caméra qui suit le joueur et qui change d'angles pour s'adapter à l'action. Techniquement, ces jeux offrent un environnement réaliste dans lequel vous pouvez vraiment vous plonger. Beaucoup de sociétés utilisent la vidéo, des graphismes fabuleux, etc. Ce que nous cherchons à Electronic Arts, c'est d'abord la jouabilité, le reste suivra. Cela n'exclut pas évidemment l'utilisation de joueurs en vidéo numérisée, les conditions météorologiques, etc. On est très proche de la télé interactive. Si tout le monde avait une Silicon Graphics, on aurait des jeux extraordinaires. Mais il faut rester réaliste quand on produit un jeu. Les améliorations porteront principalement sur les graphismes. FIFA constituera une étape importante pour l'Europe et il sortira pour Noël 1994.

Ce que je peux dire en termes de développement, c'est que la 3DO deviendra bientôt la principale machine, car c'est une machine performante. Nous écrirons des jeux d'abord pour elle, puis les adapterons sur PC et les autres machines.

- La 3DO a l'air beaucoup moins puissante comparativement à la PlayStation et à la Saturn. Qu'en pensez-vous ?

Personne ne peut savoir comment se comportera une machine jusqu'à ce qu'il la voie tourner. En tant que société, nous ne pouvons pas encore compter sur Sony, car le système n'est pas disponible. Il ne sortira en Europe que dans dix-huit mois. Si c'est une bonne machine, nous la soutiendrons. Pour l'instant, nous nous consacrons à la 3DO, car elle est là. Sans une confiance aveugle. Nous soutiendrons les principaux standards, quels qu'ils soient, c'est tout.

- La 3DO a été conçue pour devenir un standard. En quoi ses produits différeront-ils de ceux du standard PC ?

Reprenons l'exemple de la vidéo. Actuellement, les prix vont de la centaine au millier de dollars. Certaines ont quatre têtes, certaines peuvent enregistrer d'une machine à l'autre, etc. La situation est identique avec la 3DO. GoldStar offre le système de base ; Panasonic, Sony, etc., proposeront le milieu et le haut de gamme. La 3DO apparaît comme un marché gigantesque. Le top sera la machine proposée par AT&T qui intégrera de nombreuses fonctions : téléchargement, cinéma, jeux vidéo... Elle constituera un support de stockage qui restera sous la télé. C'est ce qui différencie la 3DO. Les produits qui seront développés dépendent entièrement des capacités de réseau. Cela donnera de fantastiques possibilités et notamment dans le domaine de l'interactivité. On aura des jeux multi-joueurs comme Doom, Syndicate... mais c'est encore une autre étape qui ne démarrera à mon sens que dans deux ans.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]