Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 27 mai 2017 - 15:49  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Francis Charig
(Entrevue réalisée par Eugenia Loli-Queru et extraite d'OSNews - octobre 2001)


Note : traduction par David Brunet.

Tao Group est un nom bien connu dans le monde des systèmes embarqués, mais il est devenu encore plus populaire depuis qu'Amiga Inc. a obtenu une licence pour son produit Amiga de prochaine génération, l'AmigaDE. L'équipe de développement de Tao Group a répondu aujourd'hui à quelques questions au sujet d'AmigaDE, de ses relations avec Amiga Inc. et de la technologie qu'elle offre en général. Elle a aussi éclairci quelques malentendus sur la vraie nature d'AmigaDE, et elle nous a offert quelques sympathiques captures d'écran de sa plate-forme.

- Pouvez-vous nous en dire plus sur Tao ?

Tao Group est une société génératrice de propriété intellectuelle et d'ingénierie logicielle basée au Royaume-Uni. La société a été fondée en 1992 et dispose actuellement de 80 employés. Les idées initiales de notre technologie ont été développées dans les années 1980 par Chris Hinsley qui, à cette époque, était un programmeur connu de jeux vidéo, qui a écrit des incontournables comme Automania, Pyjamarama et Everyones A Wally (sur Spectrum et autres ordinateurs 8 bits) et Onslaught (sur Atari ST et Amiga). Dans les années 1990, Francis Charig a aidé à faire de ces idées une réalité commerciale, Tao a ainsi été formée et nous sommes, depuis, de plus en plus solide.

Notre produit principal comprend un système d'exploitation, portable au niveau binaire, temps réel, et indépendant au niveau du langage, ainsi que des bibliothèques multimédias, une machine virtuelle Java compacte et très rapide, des bibliothèques Personal Java et une implémentation de MIDP (NDLR : Mobile Information Device Profile, une spécification pour utiliser Java sur des appareils mobiles).

Nous venons tout juste d'annoncer un investissement de presque 20 millions de dollars dans la société. Les actionnaires sont notamment Sony, NEC, Motorola et Sharp. Nous avons aussi des relations avec d'autres sociétés de technologies.

- Pouvez-vous nous expliquer les relations entre Amiga et Tao ? Qu'a été demandé à Tao de faire pour AmigaDE ? Et, en fait, quels sont ses projets ? Si l'Amiga renait, sera-ce comme nous le connaissons ou bien en quelque chose de complètement différent ?

Les relations entre Tao et Amiga sont simples. Amiga dispose d'une licence pour notre technologie en tant que base pour son nouveau système et environnement d'exploitation. Nous en sommes des supporters pour plusieurs raisons.

Premièrement, il y a encore pas mal de développeurs Amiga, probablement 40 000. Ils sont qualifiés pour l'écriture de programmes bas niveau, pour des jeux, des outils, des démos, du multimédia, etc. Nous avons estimé que les programmeurs Amiga correspondaient bien à la technologie de Tao. J'ai lu avec intérêt sur votre site que la démo qui a gagné l'Assembly 2001 était une démo Amiga. Voilà le genre de programmeurs que nous aimerions voir travailler sur la plate-forme multimédia de Tao !

Ensuite, beaucoup de personnes, ici chez Tao, ont fait leurs dents sur Amiga dans les années 1980. Ainsi, la perspective d'un "nouvel Amiga" utilisant notre technologie est séduisante.

L'accord avec Amiga fourni également un canal de vente au détail pour la technologie de Tao. Tao traite principalement directement avec les grandes entreprises d'électronique grand public, et nous avons pensé que ce serait formidable d'avoir cette technologie entre les mains de petites entreprises, ou de développeurs indépendants et passionnés... peut-être même relancer le boom des petits programmeurs travaillant dans leur chambre que l'on voyait dans les années 1980. Dans un sens, c'était un genre de commencement de notre modèle d'affaires, ce qui implique généralement que nous travaillons très étroitement avec les grandes entreprises d'électronique grand public.

En ce qui concerne le travail fait spécifiquement pour AmigaDE, ce n'est pas comme cela que cela a fonctionné. Amiga a essentiellement obtenu un bout du système, la formation et l'assistance technique, puis il a reçu tout ce qu'il voulait pour être ajouté sur notre système. En dehors de notre politique habituelle d'amélioration continue de notre plate-forme, nous n'avons rien développé de spécifique pour Amiga, sauf quelques démos initiales comme la Boing Ball. En outre, nous fournissons une assistance technique et diverses aides en cas de besoin...

Et concerant les plans d'Amiga Inc. vous devriez contacter directement Bill McEwen. Bien que nous ayons de bonnes relations avec eux, il n'est pas opportun que nous discutions de leurs prochains développements.

Tao

- Pouvez-vous nous parler d'Intent Media, d'Elate et de votre technologie Java ? Est-ce que ce sont trois éléments qui peuvent former un véritable OS avec GUI, ou bien sont-ils des produits séparés de chez Tao ?

Cela peut être probablement mieux expliqué par un exemple. Disons que vous ayez développé un nouvel appareil, par exemple un PDA. Vous avez maintenant besoin d'un logiciel pour lui. Pour le niveau le plus bas, vous avez besoin d'un OS et nous pouvons vous le fournir grâce à Elate RTOS. Celui-ci vous fournit les pilotes, le noyau, l'abstraction de la plate-forme et divers autres éléments spéciaux et bibliothèques clés comme notre bibliothèque ANSI C. Elate RTOS dispose de toutes les caractéristiques que vous pouvez espérer d'un RTOS commercial, plus quelques extras.

Vous pouvez ensuite développer votre application en C ou VP (le langage d'Elate) par-dessus cela. Cependant, vous voudrez sans doute une interface graphique et des capacités multimédias : pour cela vous pourrez obtenir une licence de nos bibliothèques Intent Media. Ces dernières vous offriront de pleines capacités pour l'interface graphique, le multimédia, notre moteur de police de caractères, le son, etc. C'est un moteur graphique très impressionnant, très rapide et efficace. Chris Hinsley et nos autres ingénieurs ont passé beaucoup de temps à l'optimiser pour les appareils portables. Tout ce que j'ai mentionné jusque-là ne représente que 500 ko :). A ce stade, vous avez un contenu très convaincant. Et, par ailleurs, cela inclut aussi notre pile TCP/IP, donc vous êtes également prêts pour Internet !

Si vous souhaitez du Java, vous pouvez obtenir une licence pour Intent en Java Technology Edition (JTE) qui vous fournit une solution Java compacte et rapide. Nous fournissons aussi la gestion des bibliothèques Personal Java 1.1.3 et 1.2 pour le moment. Il y aura bientôt une version d'Intent JTE avec la gestion de MIDP 1.0. Intent JTE s'installera par-dessus Elate et Intent Media.

Voici un second exemple. Disons que vous ayez un appareil sous Linux embarqué. Si vous avez besoin d'un moteur Java, vous pouvez obtenir une licence pour notre Intent JTE pour Linux qui fonctionne déjà sur Linux embarqué. Si vous voulez un moteur graphique vraiment performant pour Linux embarqué, vous pouvez avoir une licence d'Intent Media pour Linux.

Pour être honnête, la plupart des clients prennent une licence de l'ensemble pour une plate-forme particulière, mais nous essayons toujours de faire preuve de flexibilité pour les clients afin de répondre à leurs besoins spécifiques.

Donc, pour répondre à votre question, oui, ces différentes parties peuvent être parfaitement intégrées entre elles, si vous désirez un système complet avec interface graphique. Si vous ne désirez qu'un moteur rapide pour Java, ou qu'un moteur graphique complet (Intent Media), vous pouvez alors obtenir une licence séparément.

Tao

- Votre moteur d'exécution Java est un grand succès, même QNX a une licence Tao. Quels sont vos futurs projets pour le JTE ?

C'est vrai, l'Intent JTE a été une incroyable réussite pour nous. Il est certainement notre produit qui a engendré le plus de licences. Nous pensons également que les choses vont s'accentuer au cours des prochaines années, et nous envisageons donc de recruter pour répondre à la demande. Il y a beaucoup de grandes entreprises d'électronique grand public qui frappent à notre porte pour obtenir des contrats de licences, des conseils en formation, etc. et tout cela dans une période de récession pour l'industrie. Je n'ose imaginer ce que cela sera quand l'industrie repartira !

J'ai mentionné plus haut notre gestion de MIDP. Nous essayons sans cesse de rendre notre moteur plus compact et plus rapide, et d'évaluer, vérifier et tester nos solutions sur toutes les plates-formes gérées. Nous prenons notre statut de titulaire de licences Sun très au sérieux, et nous avons, en interne, des installations pour la gestion de TCK afin d'assurer notre conformité avec les spécifications de Sun.

Nos ingénieurs ont fait un travail fantastique et nous sommes pratiquement sûrs que notre solution MIDP va être aussi compacte et rapide qu'il est humainement possible de le faire, et aussi très extensible si cela est nécessaire.

Tao

- Pouvez-vous nous parler d'Elate OS ? Prévoyez-vous de rendre disponible vos produits concernant les systèmes d'exploitation sur le marché des ordinateurs de bureau ?

Elate OS est notre produit "système d'exploitation" qui est disponible pour les plates-formes que nous appelons "non hôtes". Ce sont des plates-formes qui n'ont pas déjà de système d'exploitation. Elate a toujours été conçu et développé pour le marché de l'embarqué. C'est l'objectif principal de Tao, donc non, nous ne prévoyons pas de détrôner Microsoft sur les OS de bureau, nous laissons cela à quelqu'un d'autre.

Ceci dit, notre technologie peut parfaitement fonctionner sur les ordinateurs de bureau. En fait, vous pouvez avoir un kit de développement pour Windows et les principales distributions Linux. Vous pouvez utiliser les produits Intent pour les ordinateurs de bureau pour avoir un moteur graphique ou un moteur Java rapide : toutes les applications conçues pour cet environnement pourront fonctionner sur d'autres plates-formes Intent sans recompilation. Mais comme je l'ai mentionné plus haut, les ordinateurs de bureau ne sont pas notre principal objectif.

- Selon vous, quelles sont les meilleures qualités d'Elate OS ? Qu'aimez-vous dans Elate et qu'aimeriez-vous changer au niveau de l'OS ?

Le précurseur d'Elate était appelé "Taos". Le mot "Tao" en chinois signifie "la façon dont les choses devraient être". Les développeurs de Taos ont regardé ce qu'il existait déjà : DOS, Windows 3.1, d'énormes systèmes Unix, et, sur le marché de l'embarqué, de simples produits qui n'étaient guère plus que des noyaux. Ils se sont donc dit "Non ! Nous n'allons pas nous satisfaire de cela, nous allons faire les choses comme elle devraient l'être !". Le résultat en a été Taos et par la suite Elate. Taos était tellement en avance sur son temps en 1992 que les gens ne croyaient pas qu'il pouvait faire ce que nous annoncions. Nous avons fait des démonstrations de Taos et les gens regardaient sous la table pour voir s'il n'y avait pas un superordinateur caché là-dessous ! Ils vérifiaient aussi la connexion réseau pour être sûr que ce n'était pas une sournoiserie branchée sur le réseau :). N'oubliez pas que c'était il y a dix ans et que nous avons amélioré notre technologie depuis.

Elate est unique dans sa conception interne mais je n'ai pas vraiment la place ici d'entrer dans les détails de son architecture. Je pense que ses meilleures qualités sont sa vitesse, son efficacité et sa relative petite taille par rapport à ses capacités. Je travaille dans la technologie depuis quatre ans et il est incroyable quand on pense à ses fonctions avancées. L'autre jour, je travaillais avec des makefiles complexes sur Linux, et ceci m'a frappé car d'habitude je n'ai pas besoin de me soucier de makefiles car, quand vous utilisez le langage natif d'Elate, c'est le système qui traite toutes les dépendances pour vous.

Il y a plein de fonctionnalités que j'aime. Par exemple, quand vous écrivez du code pour ce que nous appelons un "outil secondaire", il est automatiquement partageable entre plusieurs processus et n'est chargé en mémoire qu'une seule fois, quel que soit le nombre de processus utilisés. Évidemment, cela économise de la mémoire, ce qui est toujours important sur les appareils mobiles. Autre exemple, le moteur graphique est absolument superbe, et très sophistiqué. Le langage de programmation d'Elate est appelé VP, qui signifie "Virtual Processor". Ce langage est un langage macro assembleur et il est vraiment agréable de programmer avec. Il est efficient au niveau de la mémoire et rapide. Le langage lui-même est un plaisir et il prend en charge toutes les constructions familières de langage de haut niveau et même les classes, ce qui n'est pas mal du tout pour un "langage assembleur".

L'une des caractéristiques extrêmement importante d'Elate est sa portabilité binaire. Lorsque John Carmack (id Software) a publié le code de Doom en 1997, l'un de nos programmeurs l'a porté sur Elate. Sans avoir à le recompiler, le jeu tournait ainsi sur toute une série de plates-formes :). Quand je me suis rendu dans l'une des grosses entreprises du secteur afin de former certains de leurs ingénieurs sur Elate, j'ai pris la démo de Doom avec moi et je l'ai fait fonctionner sur leur plate-forme cible. Les ingénieurs étaient stupéfaits, le responsable était incrédule car tout ce qu'ils avaient vu jusqu'à présent sur cette plate-forme était des applications en mode texte. Doom tournait aux environs de 20 images par seconde, ce qui n'était pas mal car cette plate-forme était dotée d'un microcontrôleur à 40 MHz et sans cache :). Cela a été un portage rapide qui a pris deux heures, et nous ne l'avions pas du tout optimisé. Écrire le code une fois et l'exécuter partout était une chose que nous faisions vraiment :).

En outre, il y a beaucoup d'applications qui fonctionnent sous Intent. L'un de nos partenaires, Sseyo a développé un impressionnant moteur sonore et musical pour Intent. J'utilise aussi le navigateur Espial sur Intent pour naviguer sur OSNews :). Il existe plein de jeux et d'autres choses qui réduisent ma productivité.

Tao

- Quelles sont les différences entre WindRiver, RTOS QSSL et Elate ?

Hmm... question difficile :). Eh bien, basiquement, vous êtes en train de comparer trois systèmes temps réel commerciaux, et je ne veux pas entrer dans le débat "le mien est meilleur que le tien" ! L'architecture interne de ces trois systèmes est très différente, mais les services RTOS de base qu'ils fournissent sont similaires.

La technologie Tao est disponible dans un éventail beaucoup plus large de processeurs et de plates-formes, ce qui est un avantage inhérent à notre manière de faire les choses. De plus, je n'ai encore rien vu du côté du graphisme rivalisant avec notre moteur Intent Media au niveau de la taille/rapidité/fonctionnalité. Notre moteur Java est également sans équivalent. La seule chose que j'ai vue qui se rapproche des performances de notre Java est un JIT, mais celui-ci consomme une énorme quantité de mémoire.

- Je crois comprendre que Linux est votre plate-forme de développement pour la plupart de vos produits. Prévoyez-vous de rendre ces outils de développement auto-hébergés, un peu comme le fait QNX RtP ?

Il est vrai que Linux et Windows sont nos plates-formes de développement principales. Cependant, la plupart des outils de développement sont hébergés au sein d'Intent lui-même. Le principal outil qui n'est pas hébergé au sein d'Intent est notre débogueur graphique FBUG. Vous lancez Intent dans une fenêtre sur Linux ou WIndows et vous développez dans cette session. Vous pouvez aussi avoir plusieurs sessions d'Intent simultanées. Il est aussi possible de lancer Intent en mode graphique dans une fenêtre sur la plate-forme de développement. C'est vraiment pratique car vous êtes toujours aidé par les outils habituels que les développeurs utilisent sur Linux ou Windows. Je développe personnellement sur Windows, mais j'utilise Cygwin (environnement Linux pour Windows) et divers outils Windows pour aider au développement. Ceci dit, toute la compilation, l'assemblage et l'exécution sont réalisés dans la fenêtre d'Intent.

Vous pouvez donc développer une application en Java, C/C++ ou VP dans le confort de Linux ou Windows, puis le lancer sur votre plate-forme cible sans la nécessité de la recompiler. Cela aide vraiment les clients à disposer rapidement de produits sur le marché.

Tao

- Pensez-vous que .Net et C# puissent changer votre modèle économique, en particulier à cause de leur impact qu'ils peuvent avoir sur le marché Java ?

Java est en train d'atteindre une masse critique, beaucoup de développeurs se rendent compte des avantages de Java et il devient une sorte de standard dans l'électronique grand public, qui est le principal marché de Tao. Nous nous engageons dans la voie Java et cela se poursuivra.

Il faut cependant reconnaître que Java est un composant un sein de notre plate-forme. Nous offrons d'abord et avant tout une plate-forme multimédia. Cela a été souligné par le soutien de notre technologie au Japon : un développement récent et vraiment important pour nous a été la création de l'Open Content Platform Association (OCPA). Quelques informations à ce sujet peuvent être trouvées sur cette page.

La plupart des plus importantes sociétés d'électronique grand public dans le monde soutiennent cette technologie. L'idée est que vous pouvez créer votre application pour Intent et l'exécuter sur tous les périphériques OCPA sans recompilation. C'est une perspective alléchante pour les développeurs de logiciels et de matériels de ce genre. Les nouveaux périphériques OCPA auront accès à du contenu et les développeurs logiciels pourront mettre à profit un large éventail de plates-formes avec la même application.

Malgré cela, nous voyons .Net et C# comme des opportunités, si le marché l'exige, de déployer notre technologie unique et de permettre à nos clients de créer de superbes contenus interactifs.

Tao


[Retour en haut] / [Retour aux articles]