Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 24 juillet 2017 - 18:27  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Michael Böhmer
(Entrevue réalisée par Vincent Loubry et Vincent Rocher - octobre 2004)


Michael Bohmer Après quelques échanges de courriels et profitant de la venue de Michael Böhmer à Paris, nous décidons de nous donner rendez-vous, derrière Les Halles. Michael est connu dans la communauté Amiga pour ses productions matérielles via la société E3B. C'est donc sur la terrasse d'un petit restaurant très sympa que nous dînons, discutons de beaucoup de choses et pas mal d'Amiga. A la fin du repas, Vincent et moi décidons d'improviser sur le coin de la table une petite entrevue. Pour Michael, c'est une première. Ça tombe plutôt bien, pour nous aussi. ;-)

- Bonjour Michael, pouvez-vous vous présenter aux lecteurs d'Obligement ?

J'ai 30 ans, je suis physicien nucléaire à l'Université Technique de Munich, et j'ai comme spécialité le développement de composants électroniques dans le domaine de la physique.

- Quel fut votre premier Amiga ?

Un A2000 à l'époque de feu-Commodore, vers 1987. Il me servait de boîte aux lettres avant même l'apparition d'internet grâce à mon modem interne Supra 2400 7i. Puis, grâce à ma solde lors de mon service militaire, j'ai pu me payer un Amiga 4000.

- Quels sont vos Amiga à ce jour ?

J'en ai plusieurs :
  • Un A4000 PowerPC avec AmigaOS 3.9 (Boing Bag 2) pour le développement.
  • Un A2000 pour tester les cartes produites.
  • Un CDTV avec TurboCard en 68020.
  • Une CD32.
  • Un A1200 en tour MicroniK et 68060.
  • Un A1300 de chez MicroniK.
- Qu'avez-s vous fait pour l'Amiga ?

Avec Chris Hodges nous sommes les pionniers du développement de l'USB, ce qui as été pour nous l'aboutissement d'un long travail commun. Le point de départ fut la baisse de prix des appareils photo numériques, mais à l'époque je ne voyais pas comment en tirer parti sur Amiga.

E3B

C'est comme cela qu'est née l'idée de carte USB pour Amiga. Après les quatre premiers mois de développement, il a fallu remplacer le premier jeu de composants. Il a fallu un mois de travail pour Chris Hodges afin de créer la pile USB et un autre mois pour simplement faire fonctionner une souris ! Enfin, le re-conception de la carte a pris sept mois. En tout, un an de travail a été nécessaire pour faire fonctionner la carte USB Subway avec la carte Ethernet X-Surf pour utiliser le port horloge. Ensuite, il a fallu l'adapter pour le port Zorro (encore un mois de travail).

Je pense que l'Amiga est le système le plus simple pour apprendre à développer sur du matériel, pendant mes études je travaillais sur C64.

- Vos produits se sont-ils bien vendus ?

La commercialisation des cartes a été un succès grâce, entre autres, à Günter Horbach (de la société KDH, revendeur allemand pour les produits Amiga) qui nous à vraiment beaucoup soutenus et grâce a qui le projet a pu voir le jour. C'est la carte Algor qui a remporté le plus de succès notamment grâce à la flashROM intégrée. Beaucoup de gens ont remplacé leur Highway (l'ancienne carte) par la Algor (la nouvelle), grâce à la présence de cette flashROM.

- Quels sont vos projets actuellement ?

Avant tout, mon objectif est de terminer ma spécialité et avoir mon doctorat. Pour ma part, je pense que le développement sur Amiga Classic semble saturé mais je reste ouvert aux demandes raisonnables...

- Comment voyez-vous le futur de l'Amiga ?

L'Amiga restera la plate-forme des individualistes, des gens qui aiment leur système. Je ne me risquerai pas à franchir le pas entre les deux nouvelles machines et j'attends de voir laquelle des deux tirera son épingle du jeu. La situation entre les utilisateurs d'AmigaOne et les utilisateurs de Pegasos ressemble à une bataille dans laquelle il n'y aurait pas de vainqueur.

- Un dernier mot pour nos lecteurs ?

L'Amiga est une machine merveilleuse pour apprendre, il faut en conserver l'esprit !


[Retour en haut] / [Retour aux articles]