Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 21 juillet 2019 - 18:52  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Mohammed Abdul Raza Al-Nasah
(Entrevue réalisée par Michal Bergseth et extraite de Amitopia - octobre 2017)


Note : traduction par David Brunet.

A l'époque où l'Irak a envahi le Koweït, la part de l'Amiga sur le marché informatique du pays était à son plus haut niveau. Cette guerre est également connue sous d'autres noms comme la Guerre du Golfe Persique, la Première Guerre du Golfe, la Guerre du Golfe I, la Guerre du Koweït, la Première Guerre d'Irak ou encore la Guerre d'Irak. Qu'il y ait ou non la guerre, le marché Amiga a réussi à rester haut jusqu'en 1998, date à laquelle il commença à décliner jusqu'en 2003. On ne sait toujours pas combien de personnes en Irak utilisent encore des Amiga, mais Mados en fait partie. Il a accepté de s'entretenir avec moi au sujet de l'Amiga en Irak. Vous trouverez donc ici des informations sur la situation passée et actuelle de l'Amiga en Irak.

Mados demeure un utilisateur actif de l'Amiga, il vit actuellement à Bagdad, en Irak. C'est une personne qui a toujours une grande passion pour la machine. Il possède beaucoup d'Amiga comme vous pouvez le voir sur cette page. Il s'appelle Mohammed Abdul Raza Al-Nasah, et on l'appelle le plus souvent par son pseudonyme Mados PowerPC. Il a accepté de répondre à mes questions malgré le fait que la barrière de la langue fut plus grande que prévue. J'ai fait ce que j'ai pu pour transcrire cette entrevue.

Mohammed Abdul Raza Al-Nasah
Mohammed Abdul Raza Al-Nasah

J'espère que les réponses de Mados montre à tout le monde ce que la guerre a causé à l'Irak, un pays où l'Amiga jouissait d'une très grande popularité dans les années 1990. C'était l'un des pays du monde où l'Amiga disposait de la plus grande part de marché. En fait, la popularité de l'Amiga en Irak y était bien supérieure à celle des PC ou des Atari ST.

- Comment vous appelez-vous et que faites-vous dans la vie ?

Je m'appelle Mohammed et mon pseudonyme est Mados PowerPC. Je possède un magasin qui vend des ordinateurs. J'ai aussi un magasin Amiga que vous pouvez trouver sur Facebook. J'utilise divers ordinateurs Mac d'Apple, Amiga 1200 avec 68060 et Amiga 1200 avec 68030. Je possède également un PowerBook G4 et un Mac mini G4 équipé de MorphOS 3.9.

Mohammed Abdul Raza Al-Nasah

- Quel type d'ordinateurs vendez-vous dans votre magasin ? Avez-vous un site internet ?

Mon magasin vend de nombreux types d'ordinateurs à Bagdad, en Irak. Ce sont principalement des PC sous Windows, mais nous vendons aussi des périphériques Amiga. Voici mon magasin informatique ainsi que mon magasin Amiga sur Facebook. J'ai aussi une chaîne YouTube.

NDLR : voici l'Amiga 1200 PowerPC de Mohammed Abdul Raza Al-Nasah en action.

- Question de Zachary Weddington (créateur du documentaire Viva Amiga que vous pouvez acheter sur iTunes, etc.). Il s'interroge sur comment vous vous informez sur l'Amiga ? Pourquoi avez-vous choisi d'en acheter un ? Comment avez-vous connu l'Amiga ?

Je possède les meilleurs ordinateurs au monde, ce sont les Amiga et les Macintosh d'Apple. J'ai débuté l'informatique avec un MSX en 1984. Puis un Spectrum ZX 48 en 1987. J'ai acheté mon premier Amiga au Koweït en 1987 et j'ai su par la suite qu'il allait devenir mon ordinateur personnel. Ensuite, j'ai eu mon premier Amiga 500 en 1990 dans un magasin d'informatique irakien. Je me suis mis à l'Amiga en raison de l'utilisation de ses nombreux programmes très bien conçus. Ils étaient tous liés aux dessins, à l'animation et au son. L'Amiga avait une longueur d'avance sur ses concurrents en 1990 dans ce domaine, à coup sûr.

Sur Amiga, j'ai commencé tôt à programmer en AMOS et, aujourd'hui encore, je continue à développer avec ce langage. J'ai vécu en Iran de 1998 à 2004. En 2004, je me suis acheté un AmigaOne XE. Je possède également une CD32 et un Amiga 600.

- Comment était la situation de l'Amiga en Irak en 1990 ?

En 1990, l'Amiga était l'ordinateur le plus vendu en Irak pour l'informatique professionnelle et domestique. Il était plus important que le PC et l'Atari. Cependant, en raison de l'absence de gestion de la langue arabe dans AmigaOS, la machine ne pouvait pas rivaliser avec les PC sous Windows à partir de 1998, année où le PC s'est mieux vendu que les ordinateurs Amiga en Irak. Si AmigaOS avait disposé d'une gestion de la langue arabe dès le début, je pense qu'il se serait alors beaucoup plus répandu.

Obtenir un Amiga était facile en 1990 en Irak. Les Amiga étaient partout : dans les salles de jeux, à la télévision irakienne, dans les centres commerciaux, dans les journaux et dans de nombreux foyers. Mon frère travaillait à la télévision irakienne, qui utilisait les logiciels Imagine et LightWave 3D sur Amiga. L'Amiga était le plus important ici en 1990.

NDLR : voici une publicité pour la télévision irakienne réalisée par le frère de Mohammed Abdul Raza Al-Nasah, qui vit maintenant aux Pays-Bas. C'est une belle publicité diffusée sur une chaîne de télévision irakienne. Merci à Mados de nous avoir permis de la partager avec nous. Je suis sûr que peu de gens étaient au courant de l'utilisation des Amiga dans ces vidéos. Ce clip et d'autres ont été réalisés avec Amiga 2000 et les logiciels LightWave 3D, Scala Infochannel et ImageFX.

- Qu'en était-il de Scala Infochannel ? Était-il également populaire en Irak ?

Oui. Les entreprises utilisaient toutes sortes de programmes Amiga. Scala en faisait partie. Tous les programmes Amiga ont été utilisés dans de nombreux secteurs d'activité en Irak.

- Le marché de l'Amiga était-il aussi fort en Irak pendant la guerre du Golfe ?

Oui, l'Amiga était partout. Il y avait aussi quelques utilisateurs de PC et d'Atari ST au début, mais l'Amiga détenait plus de 70% des parts de marché en Irak.

- Quel était le prix des Amiga en Irak ?

En 1990, l'Amiga 500 était vendu 800 dollars. En 1993, l'Amiga 1200 était vendu 900 dollars.

--------------------

NDLR : petite pause dans cette entrevue. Avec les informations que Mados a données ici, je pense que la solution pour la paix dans le monde est de mettre dehors tous les politiciens et de les placer tous sur la même île quelque part dans l'océan Atlantique. Je parie que personne n'aurait pensé que l'Amiga puisse être aussi important en Irak en 1990. Les informations sur la taille de l'Amiga en Irak en 1990 m'ont stupéfiées ! L'Amiga était plus important que le PC et l'Atari ST là-bas à cette époque. La télévision irakienne utilisait l'Amiga et vous pouviez avoir beaucoup de produits Amiga un peu partout. C'est une information qui me fait réfléchir sur le monde et à toutes ces guerres...

- Pendant combien de temps l'Amiga était-il plus important que le PC en Irak ?

L'Amiga a été fortement utilisé entre 1990 et 2002 en Irak. En 1990, il représentait 70% du marché, alors qu'en 2003, l'utilisation des Amiga n'était plus que de 5% et je ne sais pas s'il y a encore des utilisateurs Amiga en Irak à part moi. L'Amiga a battu le PC en part de marché de 1990 à 1997. Très peu de gens possédaient un PC. Le Commodore 64 a également été un grand succès en Irak. Il y eut cependant très peu de Commodore 128.

- Aviez-vous des magazines Amiga en Irak?

Nous n'avions accès qu'aux magazines Amiga anglais. Nous en avions une dizaine. CU Amiga était l'un des plus importants.

- Quels genres de programmes Amiga appréciez-vous le plus ? Quel est votre programme favori ? Deluxe Paint ? Imagine ? Protracker ? Scala ?

Oui, j'apprécie beaucoup de programmes Amiga, parmi lesquels Tornado 3D et Cinema 4D. Je possède tous mes programmes Amiga sur des CD. J'ai aussi environ 2300 jeux. J'aime également utiliser les CD Aminet. J'aime les programmes de traitement graphique et les jeux sur Amiga.

Mohammed Abdul Raza Al-Nasah
Cinema 4D

- Que pensez-vous d'AmigaOS 4 et de MorphOS ?

Je pense que ces systèmes sont très bons. Je dispose de MorphOS 3.9 sur mes Macintosh PowerPC, et il est très bon.

Mohammed Abdul Raza Al-Nasah
Les machines Amiga de Mados

- Y avait-il des groupes d'utilisateurs Amiga ou des rassemblements Amiga en Irak ?

Non, nous n'en avons pas. Et je ne suis au courant d'aucun rassemblement.

- Le groupe pirate Fairlight avait monté un bulletin électronique au Koweït dans les années 1990. Son administrateur s'appelait Ali. Étiez-vous au courant de cela ?

Oui. Je le connaissais même avant qu'il ne change de pseudonyme en 1998.

--------------------

NDLR : pour finir cette entrevue, j'ai demandé à David Pleasance, ancien directeur de Commodore UK, s'il avait des informations sur l'Amiga en Irak. Voici ce qu'il a répondu :

"J'étais responsable de l'Irak chez Commodore quand j'ai pris mon poste de directeur général de Commodore Electronics Limited en 1990-1991, mais souvenez-vous qu'il y avait une guerre et que je n'ai jamais été autorisé à m'y rendre."

Donc, à cause de la guerre, aucune information sur la situation de l'Amiga en Irak n'a pu sortir du pays. Il est intéressant de voir le grand niveau d'impact qu'a eu l'Amiga là-bas. La chute de la part de marché de 70% à seulement quelques pourcents est vraiment importante. Cette part était plus grande que dans les autres pays selon moi. Chez Amitopia, nous espérons que cette entrevue aura suscité de nouveau de l'intérêt pour l'Amiga en Irak. Peut-être un intérêt pas aussi fort, mais A-EON Technology et l'équipe MorphOS pourraient s'y intéresser aujourd'hui, sachant la populairité passée de l'Amiga dans ce pays. J'ai aussi appris qu'en 1993, une police de caractères pour l'arabe fut publiée sur Aminet.

Amitopia remercie Mohammed Abdul Raza Al-Nasah, David John Pleasance et Zachary Weddington (créateur du documentaire Viva Amiga). Paul Rezendes m'a donné des informations sur Fairlight et son bulletin électronique au Koweït dans les années 1990, je le remercie donc pour cela.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]