Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 22 novembre 2017 - 23:10  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : ISDN Master
(Article écrit par Alan Berney et extrait d'Amiga News - avril 1994)


J'ai voulu m'attarder sur un domaine qui est aujourd'hui à la pointe de la technologie dans la télécommunication et actuellement peu connu du grand public : les lignes téléphoniques numériques. Cela tout en testant la première carte sur Amiga qui permet de se relier à un tel réseau téléphonique : ISDN Master de BSC.

Avertissement

Avant toute chose, il faut préciser que cette carte n'est pas homologuée par Télécom, où que se soit en Europe ! Il y a trois raisons essentielles à cela :
  • La raison pratique : le logiciel est toujours en bêta-test.
  • La raison financière : la procédure d'homologation coûte plusieurs dizaines de milliers de francs et cela se répercuterait sur le prix de la carte.
  • La raison technique (si l'on peut dire) : l'homologation effectuée, on ne peut rien modifier au logiciel ou au matériel sans devoir effectuer une nouvelle procédure d'homologation : cela interdit donc tout progrès technique ! Merci Télécom !
Cependant, il semblerait que la société BSC se décide à faire homologuer cette carte malgré tout ! On a vaguement annoncé le mois de juillet 1994 pour l'Allemagne, et peu de temps après pour la Suisse et la France.

Ce test a donc été effectué pour vous présenter cette carte, en attendant de pouvoir l'acheter et l'utiliser en toute légalité.

ISDN : qu'est-ce que c'est ?

ISDN est la traduction anglaise de RNIS : Réseau Numérique à Intégration de Services. En France, il est communément appelé "Numéris", et en Suisse, "SwissNet". Ce service offert par Télécom vous permet, sur un seul raccordement, d'utiliser des téléphones RNIS avec des services supplémentaires (indication du numéro de l'appelant, commutation de deux appels, parcage d'une communication, etc.), des fax groupe 4 (plus rapides que les fax traditionnels), des visioconférences (conférence par téléphone avec image et son) et finalement des transferts de données à haute vitesse. Nous allons nous occuper principalement du premier et du dernier point, soit du téléphone RNIS et des transmissions de données.

Comment ça fonctionne ?

Note : je ne connais pas vraiment le réseau Numéris français, c'est pourquoi je parlerai essentiellement des caractéristiques du réseau SwissNet. Les deux se ressemblent beaucoup.

Le réseau RNIS est le "compact-disk" du téléphone. Il transmet les informations (voix et données) sous forme numérique, contrairement au réseau téléphonique qui les transmet sous forme analogique. Inutile donc de vous dire que la qualité de la ligne devient ainsi quasiment irréprochable et qu'il est possible de transférer des données beaucoup plus rapidement !

Avec chaque raccordement, vous obtenez dix numéros d'appel et vous pouvez avoir deux communications simultanées. Avec ces dix numéros, vous pouvez faire en sorte que chaque appareil connecté réponde à un ou plusieurs numéro(s). Il est ainsi possible de mettre sur une même ligne un téléphone, un fax, un BBS ou encore un répondeur, sans qu'il y ait de conflit, chacun répondant à son propre numéro.

Les deux communications sont "véhiculées" par deux canaux "B" (binaires) à 64 kbits/seconde. Il y a également un canal "D" (data) à 16 kbits/seconde qui commande et qui gère les communications. C'est par l'intermédiaire de ce canal "D" que sont transmis, par exemple, le numéro de téléphone de l'appelant, la taxe à payer, etc. Je n'entrerai pas plus dans les détails... Passons au test de la carte !

L'aspect "physique"

J'ouvre le carton (bien présenté) et je trouve en plus de la carte, une disquette et un manuel en allemand. Comme je ne maîtrise pas la langue de Goethe, ce dernier point m'a causé beaucoup de problèmes !

La carte est extrêmement simple. En forme de "L", elle comporte une dizaine de circuits, sept cavaliers, le tout monté en SMD (éléments montés surface). Comme entrées-sorties, elle dispose de deux prises RNIS standards (8 pôles), une prise pour un cornet acoustique et une prise Cinch Audio-In avec un potentiomètre pour régler le niveau sonore d'entrée.

ISDN Master

ISDN Master

La carte elle-même ne justifie pas son prix. Mais, après avoir pris des renseignements, ce n'est pas la carte qui pose problème, c'est bien le logiciel ! En effet, contrairement aux modems qui se chargent "tout seuls" de la communication, les cartes RNIS sont entièrement pilotées par logiciel. De plus, contrairement au réseau analogique, les cartes "dialoguent" avec le central, principalement par l'intermédiaire du fameux canal "D" que je mentionnais plus haut... Le développement du logiciel peut donc prendre plusieurs années avant qu'il soit totalement au point ! A la vue de ces éclaircissements, le prix est plus que justifié !

Installation matérielle

Muni d'un tournevis cruciforme, j'ouvre frénétiquement mon Amiga 3000 et recherche un port libre. Premier problème mineur, je suis obligé d'enlever le "guide" pour pouvoir enfiler la carte. La tige du potentiomètre est trop longue et ne rentre pas dans l'ouverture.

La carte connectée, l'ordinateur toujours ouvert, je prends le manuel et recherche le chapitre des cavaliers... il s'agit du chapitre justement le plus mal documenté, en allemand de surcroît ce qui ne facilite pas la tâche ! Après de longues minutes de réflexion, et avec un bon dictionnaire, je finis par trouver la solution optimale et je peux ainsi refermer l'Amiga.

Le manuel étant ouvert, j'en profite pour le feuilleter. Pour le peu que j'ai compris, il est très humoristique, mais je le trouve un peu succinct. Je vais devoir y aller par tâtonnements, comme d'habitude !

Installation logicielle

La disquette fournie avec la carte contient la version 1.0 du pilote et du logiciel. Par chance, le service après-vente de BSC en Allemagne est bon. Ils ont ouvert un BBS d'assistance, ce qui m'a permis de me procurer la toute nouvelle version (2.150) du logiciel.

Un double-clic sur l'icône d'installation (avec Installer de Commodore) et l'affaire est faite ! Le script en anglais ou en allemand est bien fait et bien documenté. Il installe le pilote pour la carte ainsi qu'un logiciel de téléphone-répondeur.

Je charge dans les préférences de la carte le type de réseau que j'utilise (en Suisse : Euro-ISDN, en France : Numéris) et je règle le numéro de téléphone que je désire attribuer à la carte.

Fonction modem numérique

Bien que n'autorisant pas les connexions avec des modems usuels, la carte permet de se connecter sur d'autres BBS RNIS à des vitesses très élevées (note : une nouvelle version de la carte permettrait de connecter un appareil analogique quelconque directement sur la carte. Cette fonction est envisagée d'une manière sérieuse, et serait un atout majeur pour cette carte).

Je charge Term, mon logiciel de communications favori, et je remplace le nom du port série par "bscisdn.device". Ce devise "émule" un modem avec ses commandes "AT" et fonctionne globalement comme un port série. La carte gère deux communications simultanées et a donc deux unités. Pour la forme, sachez que cette carte est AutoConfig et qu'on peut ainsi en ajouter d'autres - une seule cependant est nécessaire pour un raccordement RNIS standard.

ISDN Master

Très impatient de faire mon premier test, je téléphone à l'un des BBS RNIS de la région et, avec stupeur, je constate la rapidité d'affichage ! La page d'écran s'affiche instantanément ! Le défilement de Term, pourtant rapide avec un modem normal, ralentit passablement l'affichage. Un transfert en ZModem me fait tomber la mâchoire jusqu'au sol : 7500 CPS de moyenne, soit 450 kbits/minute ! Pour mémoire, un transfert avec un ZyXEL à 19 200 bauds nous donne des vitesses de pointe de 2200 CPS, soit 132 kbytes/minute "seulement" !

Voici quelques tableaux comparatifs :

ISDN Master

J'ai même poussé la plaisanterie en me connectant sur deux BBS et en transférant simultanément sur les deux lignes ! Je n'ai observé aucun ralentissement du temps processeur, et pourtant les deux transferts atteignaient toujours une vitesse de 7500 CPS en moyenne !...

J'ai eu cependant quelques problèmes avec ZModem, pourtant le protocole de transfert le plus rapide à l'heure actuelle... Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais il est absolument impossible de faire un transfert multiple. A peine le premier transfert terminé, la requête pour le second fichier est lancée... et ZModem, en face, nage complètement, indépendamment du logiciel de communications choisi.

La carte gère les normes X.75 (64 000 bauds) et V.110 (38 400 bauds). J'ai réussi à me connecter partout, sauf sur certains BBS qui possèdent une carte interne SLink pour PC). Il semblerait que ces cartes, prétendant accepter le X.75, le V.110 et leur propre protocole SEAL ne soient pas totalement compatibles avec les autres. Cela dit, une mise à jour du logiciel permettra à la carte ISDN-Master d'accepter également les connexions avec le protocole SEAL.

Fonction téléphone

Ravi des résultats du premier test, je m'attaque au test du second programme fourni avec la carte : le téléphone/répondeur. Je débranche le câble d'un combiné d'un vieux téléphone qui trainait dans un de mes tiroirs et je le branche sur la carte.

Le logiciel est une commodité qui se charge au démarrage. Il comporte quatre points distincts : la partie téléphone à proprement parler, la partie "fichier d'adresses", la partie répondeur et la partie gestion des coûts.

Je peux ainsi utiliser mon Amiga comme un appareil téléphonique numérique (RNIS), avec toutes les fonctions que cela permet : commutation des deux communications, indication du numéro de téléphone de l'appelant, durée de l'appel, coûts, parcage d'une communication, fonction "mute", fonction conférence, etc. Il faut cependant préciser que l'Amiga doit rester allumé pour pouvoir se servir de toutes ces fonctions.

La fonction conférence est un peu particulière car on peut entendre les deux conversations simultanément, mais nos interlocuteurs ne peuvent pas s'entendre l'un l'autre. Ce "problème", si vraiment c'en est un, provient d'une puce spécialisée de Siemens qui ne peut pas "faire mieux" !...

Une chose qui m'a particulièrement plu est la fonction "mute" qui permet d'injecter du son sur la ligne, grâce à la prise Audio-In. Il est ainsi possible de faire patienter son interlocuteur en musique, en branchant la sortie d'une chaîne stéréo sur la carte !

La partie "fichier d'adresses" permet de tenir à jour une liste des personnes nous appelant régulièrement. Comme l'information du numéro de téléphone est transmise dans la plupart des cas (dépendant du central téléphonique de votre région), le logiciel recherche dans le fichier s'il trouve le numéro de téléphone correspondant. Si oui, il affiche le nom de l'appelant ! Il est en outre possible de préciser, pour chaque personne, si on désire que le téléphone sonne, ne sonne pas (mode silencieux) ou... sonne "occupé" pour l'appelant ! (très efficace contre les casse-pieds !).

La partie "répondeur" permet d'utiliser la carte, vous l'aurez deviné, comme un répondeur automatique. Votre texte d'annonce se numérise à l'aide du combiné téléphonique, ou d'un fichier son au format IFF. La qualité du son est vraiment irréprochable ! Vous ne pouvez pas faire la différence entre un message enregistré et une conversation "normale" - j'ai d'ailleurs profité de cette aubaine en enregistrant un message "Ce numéro n'est pas valable " ! Les messages sont stockés sur le disque dur, avec la mention de la date et de l'heure de l'appel, du nom (ou numéro) de l'appelant ainsi que la durée de l'appel. Il est également possible de rappeler la personne.

La taille des messages stockés sur le disque dur est facile à calculer : 64 000 bits par seconde = 8000 bits par seconde d'enregistrement. On peut écouter les messages soit par le cornet du téléphone, soit par la sortie Audio de l'Amiga (mais le son est de moins bonne qualité).

Finalement, la partie "gestion des coûts" permet de voir un historique des appels (entrants et sortants) et de faire un calcul des coûts de communication.

Un petit coup d'oeil maintenant au fichier de configuration du logiciel... il permet de choisir sa sonnerie téléphone préférée (j'ai choisi "rencontre du troisième type") et d'en programmer de nouvelles : il permet également de définir pour chaque numéro d'appel un message d'annonce particulier, un temps maximum d'enregistrement et le nombre de sonneries avant que le répondeur s'enclenche (en fait, le nombre de secondes).

Encore plus génial, on peut définir un message d'appel différent pour chaque appelant figurant dans le fichier d'adresses ! Il suffit d'enregistrer un message qui porte le nom exact de la personne !

Bogues

Malgré que ce logiciel soit encore en version bêta, il fonctionne très bien et je n'ai eu qu'un blocage système lorsque j'ai essayé de débrancher le câble de la prise téléphone.

Bilan

Ce que j'ai aimé :
  • La rapidité des transferts sans ralentissement du processeur.
  • La fonction téléphone/répondeur.
  • La qualité d'enregistrement des messages et échantillons.
  • L'installer, la facilité d'utilisation du logiciel.
  • La fonction "mute" avec injection d'une source audio.
  • Les échantillons peuvent être convertis au format IFF à l'aide d'un petit logiciel (en option) et on peut donc utiliser cette carte comme numériseur.
Ce que j'ai moins aimé :
  • Le manuel en allemand, pas assez complet.
  • Le fait que la carte ne soit pas homologuée.
  • Le logiciel de répondeur trop "rigide" ; on ne peut pas le programmer. Cela dit, le programmeur du logiciel m'a affirmé que cela sera possible dans un proche avenir : la reconnaissance des "touchtones" (tonalités téléphone) fonctionne déjà.
  • La carte ne permet pas encore de recevoir des fax (fax groupe 4 en projet), et n'émule pas les modems standards.
J'avais dans l'idée, lorsque j'ai commandé cette carte, de la tester uniquement pour des transferts rapides. Je dois dire que la fonction téléphone/répondeur que je ne m'attendais pas du tout à avoir - m'a séduit tout particulièrement ! Je suis donc totalement satisfait ! J'attends avec impatience l'homologation officielle pour pouvoir l'utiliser.

Il y a actuellement peu de serveurs télématiques qui acceptent les connexions en numérique, sans doute parce que ce n'est pas assez connu par le grand public. Actuellement en Suisse, de plus en plus de BBS et de particuliers s'équipent de tels systèmes. Le prix d'un abonnement RNIS coûte à peu près le même prix que deux abonnements analogiques (n'oublions pas qu'un abonnement RNIS permet également deux communications simultanées). Les usagers n'ont absolument rien à perdre à demander un raccordement. Les taxes des communications (en Suisse en tout cas) sont identiques (sauf pour l'étranger, où elles sont plus chères), la qualité de la ligne est nettement meilleure, et les transferts de données sont nettement plus rapides, donc vous dépensez moins.

De plus, c'est un grand bond en avant dans le domaine des télécommunications. Vous vous ouvrez les portes du multimédia par téléphone, des visioconférences, etc. L'investissement en vaut largement la peine !

Un dernier mot concernant la société BSC. Le service clientèle est parfait. Les délais de livraison sont courts (une semaine en général), ils parlent pratiquement tous l'anglais et sont très sympatiques. Pour les questions techniques, j'ai du directement m'adresser au programmeur (la société Relog AG à Zürich/Suisse), et j'ai été également très bien renseigné.

Nom : ISDN Master.
Constructeur : BSC.
Genre : carte réseau.
Date : 1992.
Prix : 4990 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]