Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 26 juin 2017 - 07:14  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'IntuiCalc 1.12
(Article écrit par Dominique Bonin et extrait d'Amiga News - septembre 1992)


Tiens, un nouveau tableur ! Et qui plus est très séduisant. Nous avons tout lieu d'être fiers : il est français. Mais ne vous y trompez pas, ce n'est pas parce qu'il a été conçu et réalisé dans notre pays qu'il a nos faveurs. Non, ce programme est vraiment bon et pourrait devenir bientôt un incontournable. Gros plan rapide sur un logiciel à découvrir.

Présentation

IntuiCalc a été conçu et réalisé par ASoft, une toute nouvelle société française créée dans le but de réaliser des logiciels tournant exclusivement sur l'Amiga. La version testée est la 1.12.

Le paquetage est constitué de deux disquettes et d'un manuel. Ce dernier étonne par sa grande qualité : plus de 250 feuilles rangées dans un classeur blanc. Un procédé très commode pour les futures mises à jour. Tout comme celui de Pro Calc, ce manuel est vraiment un modèle du genre. Tout est clairement expliqué et détaillé, et le chapitre "premiers contacts" guide l'utilisateur, qu'il soit néophyte ou non, dans ses premières applications. Un reproche cependant concernant sur le mode de pagination : entre les pages 2.1, etc., et les chapitres 2.1, etc., il peut y avoir confusion.

Avis aux possesseurs du Workbench 1.2 ou 1.3 : IntuiCalc ne tourne que sous système 2.0, et exploite vraiment toutes les capacités de ce système. Une bonne raison pour mettre à niveau votre système ou pour acheter une nouvelle machine. Il est peu gourmand en mémoire, 512 ko lui suffisent pour travailler. Un supplément de mémoire ne peut cependant qu'améliorer le confort d'utilisation.

Un aspect attractif

Fonctionnant sous le système 2.0, IntuiCalc se devait d'en avoir également un bel aspect. L'interface utilisateur est superbe, nettement plus que celle de Pro Calc. La combinaison des couleurs du Workbench fait merveille et l'utilisation d'effets de profondeur pour les lignes, les colonnes et la grille tranche agréablement par rapport aux éléments en reliefs. Bref, c'est du tout beau.

Intuicalc

Intuicalc

Au dessus de la grille se trouvent une première ligne destinée à la saisie des informations et une deuxième rassemblant divers gadgets d'action et le témoin de macro-commandes. Le logiciel peut tourner avec la palette maximale du Workbench (16 couleurs).

La feuille de calcul

Alors que la majorité des tableurs présentent la page de travail sous la forme "lettre, nombre", IntuiCalc utilise le mode "nombre, nombre" que les utilisateurs de MultiPlan de Microsoft connaissent bien. Ainsi, la première cellule du tableau s'appellera "L1C1" (ligne 1, colonne 1) au lieu de A1. Ce système déroute un peu lorsqu'on a travaillé auparavant sous la forme "lettre, nombre", mais il s'avère très pratique dans l'élaboration de formules faisant référence à des adresses relatives de cellules. Alors qu'une adresse absolue est représentée par les coordonnées exactes de la cellule, l'adresse relative est l'adresse de la cellule par rapport à celle dont est issue la formule : L(-1)C(-1) correspond à la cellule L1C1 si la cellule de référence est L2C2.

IntuiCalc n'importe pas encore de feuilles au format 1-2-3 de Lotus, mais cette option est prévue pour la prochaine version. Par défaut, la taille de votre feuille de calcul est de 25 lignes sur 10 colonnes. Votre feuille s'agrandit automatiquement au fur et à mesure de vos besoins grâce à l'allocation automatique de la mémoire. Le nombre de lignes et de colonnes qu'IntuiCalc peut gérer est égal à 4 294 467 296.

Pour sélectionner une cellule avec la souris, il est nécessaire d'appuyer sur la touche "shift" tout en cliquant avec le bouton gauche. Lorsqu'une cellule ou une zone est sélectionnée, ses coordonnées sont affichées nulle part. Dommage. Il est également impossible de sélectionner des cellules ou des zones qui ne sont pas voisines (Ctrl + clic de la souris avec Excel). Toutes les commandes classiques concernant l'édition sont présentes : couper, copier, coller, recopier, insérer ou supprimer ligne ou colonne, etc.

Les possibilités de formatage des cellules sont importantes. A la manière d'Excel 3, la commande "nombre" ouvre une fenêtre de requête bien complète. IntuiCalc propose 22 formats numériques pour exprimer le nombre de décimales, la forme du pourcentage, le format monétaire, celui de la date et de l'heure. Quelle excellente initiative ! C'est tellement plus simple de sélectionner le format désiré dans une liste plutôt que de parcourir des menus et des sous-menus.

Il manque cependant dans cette fenêtre de requête une ligne d'édition qui permettrait à l'utilisateur de définir lui-même le format qu'il désire. Ce système serait le plus souple pour que chaque utilisateur choisisse son type de séparateur décimal (###,## ou ###.##), son type de séparateur de milliers (# ###,## ou #.###,##), son unité monétaire ($ ### - ### F ou ### frs), son nombre de décimales (#,##############), etc.

Il est possible de régler la largeur des colonnes. L'unité retenue est peu ordinaire puisqu'il s'agit du pixel. Une mesure en nombre de caractères n'est certes pas appropriée en raison de l'utilisation de polices proportionnelles (un mot de 8 caractères en majuscule prend plus de place qu'un de 8 caractères en minuscules). Mais l'utilisation d'une unité métrique est tout à fait possible, voire plus logique. Une option "ajustement automatique" qui adapte la colonne au libellé le plus long serait bien commode également.

Mise en forme de la page de travail

IntuiCalc utilise toutes les polices disponibles sur votre système et reconnaît également les polices Compugraphic. Malheureusement, toutes ces polices ne sont pas affichables en couleurs. Par contre, vous pouvez leur appliquer tous les styles habituels (gras, italique, souligné). Le grand avantage que possède IntuiCalc face à ses concurrents est la possibilité de réaliser de véritables encadrements, avec des lignes horizontales et verticales bien droites. Enfin, des tableaux qui ressemblent à des tableaux ! IntuiCalc prouve que les encadrements sont réalisables sur un Amiga.

Pour pouvoir égaler la référence qu'est Excel en matière de présentation des données, IntuiCalc devra proposer dans une prochaine version un choix de couleurs de fond et de trames pour les cellules.

Les fonctions

On ne peut concevoir de tableurs sans proposer une large liste de fonctions. IntuiCalc n'échappe pas à la règle et dispose de près de 80 fonctions mathématiques, logiques, financières, statistiques, etc. Leur libellé sera familier aux utilisateurs de Lotus 1-2-3, et déroutera l'expert de MaxiPlan. Ce dernier a gardé pour la version française les libellés américains. Le manuel explique cependant très clairement chaque fonction. Heureusement car l'utilisation des fonctions s'effectue sans passer par une commande "coller une fonction" ouvrant une fenêtre de requête qui liste l'ensemble des fonctions disponibles.

Pas de problèmes avec nos tests sur les fonctions : IntuiCalc a réalisé un parcours sans faute.

Les graphiques

C'est bien connu, un dessin vaut mieux qu'un long discours. Le grapheur d'IntuiCalc est très puissant. Certes, il ne propose que six types de graphiques (dont certains déclinables tout de même en différentes versions), mais ceux-ci sont véritablement superbes, surtout dans le mode 16 couleurs.

L'angle de vision des graphiques en 3D permet de varier leur présentation. N'attendez pas de trouver des options de paramétrages aussi complets que sur Pro Calc. Malgré ce manque, ce grapheur est réellement performant et vous ne pourrez que tomber sous le charme des graphes en barres 3D ou en histogrammes. L'option "sauvegarde IFF" facilitera l'exportation de vos diagrammes dans vos traitements de texte ou vos logiciels de PAO.

L'impression

Que ce soit pour la feuille de calcul ou pour les graphiques, l'impression est réalisée en mode standard Amiga, c'est-à-dire en mode graphique. Les résultats obtenus sont bons. Les encadrements sur votre feuille sont semblables à ceux affichés sur votre écran. Voilà qui va réjouir les amateurs de beaux tableaux qui commençaient à désespérer. Les graphiques prendront toute leur dimension sur votre feuille avec une impression en couleurs.

La prochaine version offrira une sortie en mode paysage ainsi que la création d'en-têtes et de bas de page.

Conclusion

Ce tour d'horizon vous a permis de faire connaissance avec un excellent produit. Et il faudrait également évoquer les liens entre projets, une des fonctionnalités les plus pointues d'IntuiCalc, la représentation multifenêtrée d'un projet, les macro-commandes ou la compatibilité ARexx. Autant dire que nous avons affaire à un produit complet et soigné.

Il ne manque pas d'atouts et n'a pas à rougir -bien au contraire- face à MaxiPlan 4 ou Professional Calc. Malgré des lacunes actuelles dues à sa jeunesse, IntuiCalc est un produit à recommander à tous ceux qui recherchent un tableur attrayant, puissant et fiable qui bénéficie d'une excellente ergonomie et qui exploite au mieux les ressources de l'Amiga. Pas cher, il ne peut que convenir aux novices et aux débutants qui recherchent un excellent logiciel leur facilitant l'apprentissage du tableur.

Promis à un grand avenir, IntuiCalc bénéficiera d'ici la fin de l'année de versions anglaise, allemande et américaine. Il faut également souligner l'efficacité de l'assistance technique qui vous assiste si vous avez pris soin de retourner votre carte d'enregistrement et qui tient compte de vos demandes pertinentes pour les intégrer aux futures versions. Bref, un logiciel attachant qui évolue à la demande des utilisateurs.

Nom : Intuicalc 1.12.
Éditeur : ASoft.
Genre : tableur.
Date : 1992.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire, AmigaOS 2.0.
Licence : commercial.
Prix : 750 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]