Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 26 septembre 2017 - 23:55  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'InfoNexus
(Article écrit par Laurent Camarasa et extrait d'Amiga News - avril 1995)


A n'en point douter, InfoNexus est un gestionnaire de fichiers calqué sur Directory Opus. Mais il lui manque un petit quelque chose pour pouvoir l'égaler, tout en sachant qu'il le dépasse sur certains points.

Installation

La jolie boîte avec la photo d'un extraterrestre (à moins que ce ne soit le programmeur) contient un manuel de 50 pages et une disquette. Sur celle-ci, une icône "standard" informe notre oeil que l'installation se fait par Installer. Lors de l'installation on apprend qu'InfoNexus est prévu pour fonctionner avec Envoy. Autrement dit, il gère l'utilisation d'un réseau local, ce qui est assez original. Mis à part cela, l'installation brille par sa simplicité et l'on peut sans tarder lancer InfoNexus.

Top départ

Au démarrage, InfoNexus offre un écran en Double PAL divisé en deux parties verticales identiques prévues pour recevoir le contenu de deux répertoires. En cherchant, on trouve vite qu'il est possible de configurer le mode d'affichage grâce à une fenêtre de requête personnalisée - comme d'ailleurs le reste de l'interface qui est très sobre. Les menus apparaissent sous le pointeur ce qui permet, une fois qu'on s'y est habitué, d'aller plus vite pour accéder aux différentes options.

InfoNexus

En cliquant dans une des fenêtres, une fenêtre de requête apparaît, proposant de choisir une unité parmi celles qui existent sur le système, que ce soient des unités physiques ou des assignations. Une fois que l'on a choisi les deux répertoires sur lesquels on désire travailler, il suffit de cliquer sur les fichiers ou sur un gadget pour voir, entendre, copier, renommer, effacer, etc. les fichiers. La palette des formats reconnus par InfoNexus est impressionnante : programmes, icônes, texte, polices de caractères, fichiers CDXL, modules Med et ProTracker, images IFF, fichiers décrits par un datatype du système 3, fichiers compactés avec XPK ou PowerPacker, etc. Un double-clic suffit pour afficher un fichier, ou par exemple pour obtenir la liste d'une archive Lha. InfoNexus est annoncé "OS legal", c'est-à-dire 100% compatible avec le système, ce qui rend certaines opérations lentes, comme l'affichage d'images en 256 couleurs. En effet, un écran Intuition est ouvert, et ça se sent. Mais au moins les risques de planter l'Amiga avec InfoNexus sont minimes.

L'aide en ligne est drôlement pratique, car il n'est pas utile de se reporter au manuel si l'on oublie l'utilisation de telle ou telle fonction ; de plus, des liens hypertexte dans les différentes aides permettent de trouver exactement ce que l'on cherche sans avoir à lire des tonnes de docs. A propos du manuel, il est très clairement fait, comporte de nombreuses photos d'écrans, mais hélas, est en anglais. InfoNexus est d'un maniement assez intuitif, le recours à l'aide sera donc rare pour les "confirmés".

InfoNexus apporte la fonction très intéressante de la gestion d'un réseau local. Grâce à cela, on peut accéder aux unités des autres machines, discuter avec un autre utilisateur ou même envoyer du courrier. Sur ce plan-là, il faut admettre qu'InfoNexus rendra de grands services à ceux qui travaillent en réseau. Enfin, InfoNexus se devait d'être souple pour pouvoir concurrencer DirOpus ; c'est pourquoi il est possible d'ajouter des commandes "utilisateurs" (scripts AmigaDOS ou ARexx) accessibles par un simple clic de souris. C'est très pratique pour créer des fonctions spéciales ! De plus, on peut communiquer aux scripts de nombreux renseignements comme le nom des fichiers que l'on a sélectionnés, ou le répertoire dans lequel on se trouve, etc.

En fait, le seul reproche que je ferais à l'encontre de Nexus, et c'est la seule chose qui pour moi le place derrière Opus, c'est qu'on ne peut pas configurer de nouvelles fonctions sous forme de boutons ou de menus accessibles directement. Mais en fait, c'est un faux problème puisque les fonctions sont disposées dans une fenêtre avec glisseur et donc sont aussi accessibles que des gadgets séparés. Mais quand on est familiarisé avec DirOpus, que c'est dur de changer...

Les plus :
  • Le nombre fantastique de fichiers reconnus.
  • Les possibilités de création de fonctions spécifiques.
  • La gestion du réseau local et l'apport de fonctions spéciales (chat, courrier électronique) à celui-ci.
  • Les petits trucs sympas comme l'affichage des répertoires vides, ou le fait que le nom des fichiers ne soit pas écrasé si l'on fait défiler les fenêtres des répertoires de façon à lire les commentaires des fichiers.
Les moins :
  • Les modules sonores ne sont pas joués en multitâche.
  • La configuration de l'écran est limitée au strict minimum : mode d'écran, palette par défaut ou du Workbench - impossible de choisir la police de caractères de tel ou tel élément, ni la couleur de telle ou telle partie de l'écran.
Conclusion

InfoNexus est un redoutable concurrent de Directory Opus, et le dépasse sur un certain nombre de points (que je n'ai pas trop développés pour ne pas faire un article ressemblant à la liste exhaustive des fonctions du logiciel). Si vous avez déjà Opus, le passage à Nexus n'est pas évident. Par contre, si vous cherchez un gestionnaire de fichiers, il vous faudra sérieusement réfléchir avant de choisir ! InfoNexus est un excellent produit qui mérite d'être soutenu surtout en ces temps difficiles pour l'Amiga où les programmes se font rare. Bref achetez-le si vous en avez besoin, je ne crois pas que vous le regretterez.

Nom : InfoNexus.
Éditeur : Optonica.
Genre : gestionnaire de fichier.
Date : 1995.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, AmigaOS 2.04.
Licence : commercial.
Prix : 29,95 £.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]