Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 18 août 2019 - 06:30  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : Infogrames, un futur grand mondial
(Article écrit par Henri Legoy et extrait de Joystick Hebdo 3 - novembre 1988)


Le 10 novembre 1988 à 10 heures, Infogrames annonça la naissance d'un numéro 1 par la prise de 10% du marché mondial de la micro-informatique. Fichtre ! En fait, Bruno Bonnell et Christophe Sapet, patrons de la société précitée, nous ont informé qu'ils ne se faisaient pas bouffer par Epyx. Ouf ! Nous voilà rassurés.

Infogrames - Epyx

Cet accord franco-américain bien annoncé, malgré la grève des postes, a un curieux aspect de déjà vu et ne dissipe pas réellement les doutes que nous pouvons avoir en ce qui concerne la santé du marché de la micro-informatique française. Selon Bruno Bonnell toujours, il n'y a pas de marché fiable et solide en Europe pour les Américains, ceci étant principalement dû au fait qu'il n'y a pas de standard (de machine dominante devrait-on dire) et qu'il y a un problème important de langue avec les produits utilisés. Autre constatation défavorable pour nous, maintenant selon les Américains, l'ordinateur est installé depuis longtemps dans leurs foyers, alors qu'il en est encore aux balbutiements en Europe. De plus, il faut savoir qu'aux États-Unis, les PC sont les machines les plus nombreuses, l'Atari ST étant confidentiel, et l'Amiga en progression rapide. En portant de zéro, ça ne peut qu'être rapide.

Ceci implique qu'Epyx va développer sur PC, Amiga et... C64. Mince, il faut que je descende à la cave chercher les cartons de mon vieux et bon Commodore ! Et les autres, alors ? Un peu d'espoir, s'il vous plaît... les autres machines seront celles de la gamme Apple ! Blast ! Bon d'accord, on est un peu planté en Europe, en ayant choisi des Amstrad CPC et des Atari ST, mais après tout, qu'est-ce qu'on en a à faire, puisque les Américains reconnaissent que la créativité et les jeux français sont parmi les meilleurs du marché mondial et que nécessairement, les développeurs européens produiront sur nos machines préférées. Cette qualité n'empêche pas que l'on se fasse bouffer commercialement et écrabouil!er par le rouleau compresseur américain.

Mais comment cet accord est-il né ? Infogrames et Epyx se sont rencontrés en 1987, se sont aimés dès le premier coup d'oeil, d'un amour sauvage et avide, et ont conclu leurs fiançailles en échangeant des licences d'édition, par exemple pour Bivouac traduit en Final Assault (37 000 exemplaires dont 50% tournant sur PC. Les autres, on ne sait pas) et Bob Morane Ocean. Pas cons, les Ricains, ils ont choisi le bon !

Leurs relations étant satisfaisantes, ils se sont donc présentés le 10 novembre 1988 à Paris, pour annoncer qu'ils allaient convoler en justes noces, dans quelques mois, et peut-être aussi, afin de bien bétonner leur position vis-à-vis de leurs concurrents autrefois respectifs, et devenus communs maintenant. La mise en place, entre autres, d'une nouvelle société de distribution pour remplacer Cable, défaillante, est l'un des objectifs essentiels de leur union. Nos pensées émues sont allées vers US Gold et Ubi Soft qui ont aujourd'hui encore, des accords de distribution avec Epyx.

L'objectif ultime de cette fusion (le terme est dans le dossier de presse), est d'atteindre le premier rang mondial de l'édition de jeux informatiques en 1990. Cette place étant tenue actuellement, comme chacun sait, par Electronic Arts. Infogrames et Epyx se positionnent dès à présent sur le futur marché du loisir en visant principalement tout ce qui est interactif. CDI, CDROM, Vidéodisque et VCR games (en français, le jeu avec magnétoscope). Epyx et Infogrames représentent plus de 200 développeurs, que Bruno Bonnell adorateur de formules, définit comme étant "la puissance de feu". Ceci combiné à la devise d'Infogrames "La réussite est basée sur le principe des trois A : un axe, de l'argent et des âmes", nous laisse penser qu'il n'y aura toujours pas de trêve dans la bataille qui se déroule actuellement entre éditeurs de jeux micro.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]