Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 19 novembre 2017 - 20:30  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Infinitiv A1400
(Article écrit par Curt Esser et extrait de comp.sys.amiga.reviews - septembre 1997)


Note : traduction par David Brunet.

Brève description

L'Infinitiv A1400 est en gros un Amiga 1200, qui dispose d'une extensibilité comme les gros Amiga tels les A4000T.

Cet ordinateur se compose d'une carte mère d'Amiga 1200, d'une alimentation de 150 W, d'une carte d'extension (avec cinq ports Zorro II et un port vidéo), d'un lecteur de disquette 880 ko, d'un clavier d'A1200 dans un boîtier séparé et d'une souris. L'A1200 dispose de la ROM 3.1. Sont également fournis les disquettes et le manuel d'AmigaOS 3.1, ainsi que le manuel de l'Amiga 1200.

Infinitiv A1500
Publicité de MicroniK pour l'Infinitiv A1400 et A1500

Informations sur le constructeur
  • MicroniK, Brukenstrase 2 D-51379 Leverkusen, Allemagne.
  • Téléphone : +49(0)2171-72 45 24.
  • Télécopie : +49(0)2171-72 45 90.
  • Site Web : www.micronik.de.
J'ai acquis mon A1400 chez le revendeur suivant :
  • Software Hut, Folcroft East Business Park, 313 Henderson Dr., Sharon Hill PA 19079, États-Unis.
  • Téléphone : Info- 610-586-5703 (pour passer commande : 800-932-6442).
  • Télécopie : 610-586-8640.
  • Courrier électronique : softhut@erols.com.
  • Site Web : www.softhut.com.
Machine de test

L'ordinateur testé est composé de la configuration suivante :
  • Infinitiv A1400 (version NTSC).
  • 2 Mo de mémoire Chip.
  • 4 Mo de mémoire Fast (sur la carte Trifecta).
  • Carte Trifecta 2000 (carte IDE/SCSI/mémoire).
  • Disque dur Connor IDE de 450 Mo.
  • Lecteur de CD Toshiba 4x en SCSI.
  • Carte désentrelaceur Commodore A2320.
  • Moniteur Panasonic E15 multisynchro.
Installation

L'Infinitiv A1400 est livré dans une tour Infinitiv en plastique qui dispose d'une baie supplémentaire pour lecteur de disquette, d'une baie pour disque dur 3,5" et de deux baies 5,25". D'autres possibilités d'extension sont disponibles si cela ne suffit pas à vos besoins. Cette tour peut être étendue en hauteur afin d'ajouter des baies 5,25". Elle dispose également d'espace à l'arrière pour d'autres baies 3,5" mais ces dernières ne sont pas incluses, il faudra donc les acquérir séparément.

Toutes les baies 3,5" pour disques durs disposent d'une façade amovible, placée à l'arrière de la tour. Les façades pour les lecteurs de disquette sont, quant à elles, moulées sur l'avant de la tour. L'ajout d'un second lecteur de disquette nécessitera donc quelques travaux supplémentaires (comme lui retirer sa propre façade).

J'ai dépouillé mon ancien A2500 de certains de ses périphériques (disque dur, lecteur de CD...) pour les placer dans l'Infinitiv A1400. Leur installation a été relativement aisée, cela a même été plus simple que dans l'A2500 car la tour Infinitiv est très bien conçue. Le seul souci rencontré était dû au fait que les baies en plastique sont plus épaisses que les baies en métal de l'A2500, j'ai dû remplacer les vis d'origine du disque dur et du lecteur de CD par des vis plus longues. Dans mon cas, j'ai simplement fouillé dans ma boîte à vis pour en trouver, mais pensez à en acheter si vous n'en disposez pas sous la main.

Bien sûr, si vous n'êtes pas à l'aise avec toutes ces bidouilles matérielles, le mieux est de demander l'aide d'une personne qualifiée. Le montage d'un Amiga en tour peut être une opération délicate, mais si vous avez déjà réalisé ce genre de chose sur les "gros Amiga", alors vous n'aurez pas de problème avec l'Infinitiv A1400.

Premières impressions

La première chose que j'ai remarquée quand j'ai allumé ma machine fut son silence. J'ai immédiatement posé ma main sur la sortie d'air du ventilateur de l'alimentation, pensant qu'il ne fonctionnait pas. Mais si ! Le ventilateur de mon A2500 était, lui, assez bruyant. Ce fut d'ailleurs l'une des seules choses que je n'aimais pas dans cette antique machine.

Dans mon A2500, j'avais une FPU, une MMU et 4 Mo de mémoire 32 bits. Je n'ai pas pu les transférer dans l'Infinitiv A1400 car ils sont logés sur la carte A2620. Je m'attendais donc à une perte de performance avec l'A1400. Mais je fus surpris de constater que tout fonctionnait aussi vite qu'avant : certaines choses semblaient même aller plus vite ! Par exemple, l'affichage des images sur les pages Web était plus rapide, sans doute parce qu'il est plus facile de tramer une image en 256 couleurs (AGA) qu'en 16 (ECS). En outre, l'écran Workbench multicolore est aussi rapide que mon ancien Workbench en 8 couleurs. Sur l'A2500, j'avais essayé un écran 16 couleurs, mais la machine était du coup moins réactive. L'Infinitiv A1400 peut gérer 256 couleurs sans vraiment subir de perte de performances.

Notez cependant que tout cela sont des comparaisons subjectives. Des programmes comme SysInfo sont en mesure de calculer plus justement ces pertes de vitesse. Mes impressions pourraient être influencées par la manière dont j'utilise mon ordinateur, l'efficacité de l'AGA, les différences entre les calculs théoriques et les résultats du "monde réel", ou une combinaison de tout cela.

Test

Je ne vais pas m'étendre sur la partie "Amiga 1200" de ce produit car l'A1200 est disponible depuis un certain temps et la plupart des gens le connaisse. Si vous n'avez jamais utilisé un Amiga doté des puces AGA, je peux vous dire que c'est une énorme amélioration, et elles vous permettent d'utiliser un bon nombre d'applications qui ne pourraient pas fonctionner sans elles. L'A1200 dispose également de 2 Mo de mémoire Chip : ce Mo supplémentaire apporte aussi une grande amélioration dans le confort d'utilisation par rapport à ma machine équipée d'un seul Mo.

Au niveau de la compatibilité logicielle, je n'ai pas trouvé beaucoup de programmes fonctionnant sur mon ancien système et qui posent problème avec l'Infinitiv A1400. Les seuls cas problématiques furent facilement contournables avec un outil du genre "degrader" ou en démarrant en mode ECS (via l'Early Startup Menu). Il s'agissait surtout d'anciens jeux du domaine public.

La tour Infinitv elle-même est une oeuvre d'art. Elle a belle allure et est facile d'accès. Elle est d'une couleur que je nomme "blanc cassé d'ordinateur", la même que la plupart des périphériques informatiques. Elle se marie très bien avec mon moniteur, mon imprimante, mon modem et mes haut-parleurs. La tour a une apparence sculptée mais sans exagération. Le clavier est également plus arrondi et plus moderne que celui de mon A2500. Je dois avouer que je n'ai jamais été un fan de ces systèmes industriels gris. Pour moi, l'esthétique et la fonctionnalité doivent aller de paire, et l'Infinitiv a marqué un point ici !

Vous pouvez, si vous le voulez, utiliser un clavier PC sur l'Infinitiv car la tour propose un adaptateur clavier intégré. J'ai peut-être loupé quelque chose, mais je n'ai jamais compris pourquoi vous voudriez utiliser un clavier PC. Ont-ils quelque chose que les claviers Amiga n'ont pas ? Peut-être sont-ils utiles si vous utilisez une carte passerelle PC, ce que l'A1400 permet également.

La tour dispose d'un bouton arrondi, accompagné de son indicateur lumineux rouge, pour la mise sous tension. Dessous, on trouve le bouton de réinitialisation qui dispose d'un indicateur lumineux vert pour l'activité du disque dur. Au début, je pensais que cela était plutôt idiot car le bouton de réinitialisation fait le même redémarrage à chaud que la combinaison de touches Ctrl-Amiga-Amiga. Mais, au fil du temps, j'ai finalement pris plaisir à utiliser ce bouton (je fais beaucoup de programmation sur Amiga, donc je dois redémarrer plus souvent que la plupart des autres utilisateurs).

L'intérieur de la tour est aussi bien conçu que l'extérieur. Tous les ports sont correctement alignés, tout est bien agencé, le bloc d'alimentation a de nombreux connecteurs standards et tous mes périphériques sont rentrés facilement dans leur emplacement. Et tous fonctionnent comme ils le faisaient auparavant.

Le désentrelaceur que j'ai installé sur mon Infinitiv A1400 n'est pas vraiment nécessaire car le système d'exploitation vous permet de promouvoir (adapter) vos écrans pour qu'ils soient compatibles avec un moniteur VGA ou multisynchro. Ceci nécessite tout de même un adaptateur entre le câble du moniteur et le port vidéo de l'Amiga. Cet adaptateur n'est pas inclus avec la machine. J'ai installé mon désentrelaceur et il fonctionne bien.

Donc, en bref, ce que je possède maintenant est l'équivalent de mon ancien système avec l'ajout des puces AGA, d'une nouvelle tour et la possibilité d'utiliser les cartes accélératrices A1200 bon marché. Cet ordinateur est la mise à niveau idéale pour moi. J'ai longtemps voulu mettre à niveau mon Amiga mais je n'ai pas eu les moyens de m'acheter un A4000, et je ne voulais pas prendre un A1200 à cause de son manque d'extensibilité (tout juste bon à répliquer mon ancien A2500).

Si vous utilisez encore un Amiga 500, 600, 2000 ou 3000 et que vous souhaitez le mettre à niveau, voici donc la machine idéale ! Et tout cela pour moins de la moitié du prix d'un A4000T. Il existe également deux autres modèles, l'A1300 (sans carte bus Zorro) et l'A1500 (avec carte bus Zorro II/III et port processeur pour carte accélératrice d'A3000/A4000). Enfin, si vous possédez un Amiga 1200, la tour Infinitiv et les divers éléments internes sont disponibles séparément.

Documentation

Le manuel de l'Amiga 1200 est fourni, tout comme celui du Workbench 3.1. On ne trouve pas les manuels du DOS 3.1 ou d'ARexx, ni même de notice pour la tour elle-même. Il y a cependant un kit de mise à jour 3.1.

Bons et mauvais points

J'ai tout apprécié ! (si vous ne l'aviez pas encore remarqué).

Mon seul (petit) bémol vient de l'absence de documentation sur le boîtier. Bien qu'il soit facile à comprendre, la présence de quelques brèves descriptions et photos aurait été agréable. Peut-être que ce manque est dû au fait que MicroniK a voulu aller le plus vite possible pour livrer ses machines aux revendeurs (je suis l'un des premiers clients, je l'ai commandé à l'instant où j'ai vu la publicité).

Suggestions

Je suis sûr que certains ont déjà pensé à cela : j'aurais aimé voir des modèles d'Infinitiv avec un disque dur, un peu de mémoire vive supplémentaire et un lot de logiciels. Avec un bon marketing, un tel modèle pourrait bien se vendre chez les nouveaux utilisateurs Amiga. Je pense en particulier aux publicités pour la Beatle de Volkswagen, qui a vendu une tonne de ses petites voitures aux États-Unis à un moment où tout le monde pensait qu'il fallait une voiture de la taille d'un cuirassé avec un énorme moteur. Ces publicités n'ont pas comparé le produit avec les autres, mais vous permettaient de trouver subtilement la seule solution : vous n'avez pas besoin de ces gros dinosaures énergivores mais plutôt de la petite Beatle.

L'assistance vendeur

Je n'ai pu eu besoin de contacter le vendeur ni le constructeur. Le produit a été livré à temps (en fait moins de temps que prévu), il était correctement emballé et en parfait état de fonctionnement.

Conclusion

C'est vraiment un excellent produit et j'espère que MicroniK en vendra beaucoup. Si l'argent n'est pas un souci pour vous, alors l'Amiga 4000 demeure l'Amiga ultime, mais si vous cherchez une solution meilleure marché, alors l'Infinitiv A1400 est pour vous ! De plus, vous avez la possibilité de mettre à jour la machine selon votre budget. Un nouvel Amiga extensible dans un magnifique boîtier pour un prix inférieur à un PC "budget" ? Comment pourriez-vous faire le mauvais choix ?

Je tire mon chapeau à MicroniK et Gateway 2000 pour cet excellent produit, et au revendeur Software Hut pour son excellent service.

Nom : Infinitiv A1400.
Constructeur : MicroniK.
Genre : ordinateur.
Date : 1997.
Prix : 4890 FF en France, 849,95 $ aux États-Unis.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]