Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 20 novembre 2017 - 01:01  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Indivision AGA 1200
(Article écrit par Christophe Valette - février 2009)


Indivision AGA 1200 : enfin un doubleur de fréquence/désentrelaceur 24 bits haut de gamme pour Amiga 1200 ?

Comme on a pu le voir, les capacités d'extensions de notre petit 1200 sont considérables, et plusieurs constructeurs tiers ont développé, et plus étonnant développent encore de nos jours, des cartes pour notre machine. Ces dernières pallient les manques originels ou le vieillissement du matériel et des normes misent en oeuvre, il y a maintenant 17 ans !

Individual Computers est l'un d'eux, il vient de sortir un superbe doubleur de fréquence/désentrelaceur interne 24 bits pour Amiga 1200. Et au moment où vous lirez ces lignes, le modèle pour Amiga 4000 devrait se trouver chez vos revendeurs habituels. Voilà une innovation dont on ne va pas se priver !

Présentation

La carte se trouve dans un beau petit carton robuste et à l'aspect agréable, protégée par un sachet antistatique. Elle est accompagnée d'une nappe DB15 (standard VGA), d'une documentation noir et blanc de bonne qualité, bien qu'uniquement en allemand. Le prix suggéré par le constructeur de l'Indivision AGA est de 129 euros.

Installation

Elle n'est pas logicielle dans un premier temps, mais matérielle. Ce doubleur de fréquence est interne et se "clipse" sur Lisa (qui est un des composants du jeu de composants AGA et gère les modes vidéo) et, cependant, il utilise les canaux de communication du jeu de composants graphique pour capter les signaux supplémentaires (ceux d'Alice) dont il a besoin pour fonctionner.

Il va falloir mettre à nu l'A1200, rien de bien compliqué, toute l'opération est décrite dans la notice - agrémentée de photos - de plus un schéma est présent au dos de la carte. Donc vous ne pouvez pas vous tromper !

Il est à noter qu'il faut vraiment forcer pour bien emboîter la carte, par mesure de précaution, j'ai ajouté un peu de colle chaude (opération réversible) pour éviter tout déclipsage en cas de petits chocs.

Indivision AGA
Indivision AGA

En ce qui concerne l'installation logicielle - qui n'est pas obligatoire - elle est moderne puisqu'elle s'appuie sur un FGPA (Field-Programmable Gate Array) basé sur de la mémoire SDRAM. Cela signifie que toutes actualisations passent par une mise à jour de la flashROM de la carte.

Certains pourraient trouver à redire de ce choix, mais il faut préciser que ce dernier a été réfléchi, puisque Individual Computers met en libre téléchargement sur son site un programme qui permet de faire une réinitialisation de la mémoire flashable en cas d'incident pendant cette phase "critique".

On peut donc se féliciter de la méthode qui permet de passer outre la modification du système. De plus, le fabricant met à jour régulièrement son pilote, ce qui prouve un suivi sérieux du produit.

En ce qui concerne la nappe DB15, elle est prévue pour sortir par la trappe d'extension arrière, cela peut poser problème aux possesseurs d'Amiga 1200 sans tour, équipé de kit SCSI, ou de carte son interne qui utilise déjà cette trappe. Pour ma part, j'ai choisi de supprimer le port "mouse" qui, chez moi, est juste une nappe reliée à la carte mère (rev. 1D4), et j'ai fixé la nappe de l'Indivision AGA à la place - même entre-axe, même dimension - j'utilise le port "game" comme port souris grâce à un petit programme trouvé sur Aminet. Mais attention, cette méthode supprime l'accès à l'Early Startup Menu, de plus les joueurs n'y trouveront pas leur compte. Après, il reste comme seule alternative le perçage de la coque d'origine : sacrilège !

Caractéristiques

Notre nouveau doubleur de fréquence/désentrelaceur va nous permettre d'afficher notre beau Workbench sur n'importe quel écran CRT ou TFT VGA d'ancienne ou de nouvelle génération, et cela parce qu'il a la capacité de générer un signal asynchrone de 60 Hz et plus - norme des écrans TFT actuels - ou de forcer un mode synchrone de 50 Hz. Mais, il a bien d'autres particularités que nous allons nous empresser de passer en revue.
  • Tous les modes d'écran Amiga entrelacés et non entrelacés, haute résolution ou non, sont gérés (à l'exception du mode A2024), et sont ressortis en non entrelacés, un vrai désentrelaceur digne de ce nom.

    Mode d'écran
    Async scan mode
    Vertical sync mode
    PAL : Basse, Haute, Super-Haute Rés Entrelacée ou non
    62 Hz
    50 Hz
    NTSC : Basse, Haute, Super-Haute Rés Entrelacée ou non
    74 Hz
    59 Hz
    Super 72 : Haute, Super-Haute Rés Entrelacée ou non
    62 Hz
    59 Hz
    Multiscan : Productivité
    74 Hz
    59 Hz
    Multiscan : Productivité entrelacée
    62 Hz
    50 Hz
    Euro 72 (1) : Productivité
    74 Hz
    59 Hz
    Euro 36 (1) : Basse, Haute, Super-Haute Rés
    74 Hz
    59 Hz
    DBLPAL : Basse, Haute, Super-Haute Rés Entrelacée ou non
    62 Hz
    50 Hz
    DBLNTSC : Basse, Haute, Super-Haute Rés Entrelacée ou non
    74 Hz
    59 Hz
    (1) Mode entrelacé actuellement non géré.

  • Résolution couleur 24 bits (16,7 millions de couleurs) dans tous les modes d'écran.
  • Compatible avec les genlocks.
  • Il n'a pas de passerelle, mais la sortie peut-être envoyée sur une carte le gérant, idéal pour les A1200 en tour équipés d'une CyberVision64, par exemple.
  • Gère le "border blanking".
  • Faible consommation d'énergie : 2,5 volts/3,3 volts (seul le régulateur est en 5 volts).
  • Faible dissipation de chaleur.
  • Gestion optionnelle des "scanlines" : émulation des lignes sombres des vieux écrans Commodore, parfait pour les joueurs nostalgiques.
Compatibilité

Comme le précise Individual Computers, l'Indivision AGA supporte le voisinage de l'IDEfix Express (périphéries IDEx4 et un taux de transfert maximum possible de 5 Mo/s) et Lyra (un adaptateur clavier externe).

Toutefois, les possesseurs d'un FastATA devront faire un choix car l'intégration des deux cartes n'est pas possible. En ce qui concerne l'utilisation du port horloge, notamment pour les cartes son (Delfina, Melody ou Prelude), cela ne devrait pas poser de problèmes d'autant que des sur-élévateurs et nappes adaptées sont disponibles chez les revendeurs Amiga.

Après installation du doubleur de fréquence, il n'est plus possible de positionner le berceau du disque dur, la solution : passer par un adaptateur IDE/Compact Flash, vous y gagnerez en silence, temps d'accès et dissipation de chaleur, et cela pour seulement une dizaine d'euros.

Test

Après l'installation - sans difficulté particulière - j'allume mon Amiga, un écran Indivision s'affiche, et voilà le Workbench sur mon écran TFT 17". Une pure merveille, l'image est de très bonne qualité. Certaines personnes ont signalé des problèmes de "bavures" de l'image, cela s'est révélé être liée soit à une mauvaise fixation de la carte sur Lisa, soit à un problème de qualité du câble VGA de leur écran.

Indivision AGA

Indivision AGA

Nous allons voir maintenant les possibilités logicielles du paquetage, pour cela, il nous faut télécharger le fichier Indivision_Config_V110.lha.

Cette archive comprend les trois programmes suivants :
  • Indivision_Flash : gérer le flashage de la ROM,
  • Indivision_Config : permet la configuration poussée de la carte,
  • ivconfig : initialisation de l'Indivision manuellement à partir de la startup-sequence ou du tiroir WBStartup, pour ceux dont la configuration serait récalcitrante à la lecture de la flashROM.
Mais aussi un fichier "ivflash.bin" - dernière mise à jour de la ROM - et une documentation en anglais très complète qui décrit toutes les possibilités de configurations, donc nous n'allons pas les énumérer toutes ici, mais juste signaler que la prise en main est très rapide, que toute erreur de configuration ou de flashage peut-être rattrapée facilement grâce aux outils disponibles, et que l'option "scanlines" (émulation des vieux écrans 15 kHz) entre en fonction immédiatement après sa sélection dans Indivision_Config, mais ne gère pas l'entrelacé.

Individual Computers mentionne dans sa documentation technique le programme HighGFX (disponible sur Aminet) de André Pfeiffer, qui permet l'utilisation de nombreux nouveaux modes écrans. Elle précise également que ce dernier travaille actuellement sur la création de nouveaux modes spécialement pour l'indivision AGA.

Configuration de test

Amiga 1200HD/40 de chez Commodore :
  • ROM 3.1.
  • Blizzard 1230 IV 50 MHz, 16 Mo de mémoire 70 ns.
  • IDEfix Express avec adaptateur Compact Flash/IDE pilotant une carte mémoire Kingston x50 de 4 Go.
  • Adaptateur Compact Flash/PCMCIA avec carte mémoire Kingston x50 de 512 Mo.
L'écran de test :
  • Iiyama TFT 17" Prolite E431S.
Conclusion

Vous l'aurez compris, j'ai été conquis par ce doubleur de fréquence/désentrelaceur interne et vous le recommande. Mais attention même si le programme de André Pfeiffer permet d'afficher le Workbench jusqu'à 1024x768, il faut être réaliste, l'Indivision AGA est un doubleur de fréquence, pas une carte graphique et l'AGA peine lors de l'affichage de telles résolutions. Par contre, cela est très pratique pour les visionneurs d'images.

Un Workbench en 640x512 entrelacé et 64 couleurs ou moins est pour moi le meilleur compromis d'utilisation sur écran TFT.

Nom : Indivision AGA 1200.
Constructeur : Individual Computers.
Genre : doubleur de fréquence/désentrelaceur.
Date : 2008.
Prix : 129 euros.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]