Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 24 mars 2017 - 05:13  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Images de synthèse et esthétisme
(Article écrit par Antoine Prévost et extrait d'Amiga News - mars 1995)


Une bonne photo n'est pas qu'une image

Le sujet de cette rubrique sera de faire découvrir aux lecteurs les différentes manières de créer de "belles images". Je vous rassure tout de suite, je n'ai nullement l'intention de disserter sur le beau et ses copains, mais plutôt sur une chose qui me semble évidente, à savoir toutes les images que l'on trouve sur Amiga, et qui sont en général époustouflantes - de technicité - mais pas d'une esthétique à toute épreuve.

Un constat

Les images de synthèse sont trop souvent considérées comme suffisantes. Les créateurs pensent qu'il suffit de présenter une modélisation ou un effet pour justifier le côté artistique de l'image de synthèse.

Pour créer en images de synthèse on est trop souvent dépendant de sa machine. On a tendance à penser qu'une bonne image de synthèse n'est réalisable que si la machine est puissante et gorgée de mémoire graphique. Si cela est effectivement un atout majeur, il faut comprendre que ça n'est pas une chose essentielle.

En réalité, il s'avère que cette technologie fascine suffisamment pour impressionner le public sans qu'il soit besoin de travailler l'esthétique. C'est fort dommage car en suivant quelques règles de base de la photographie on parvient à présenter les choses les plus simples de manière réellement artistique.

Par exemple, les publicitaires n'ont pas attendu les ordinateurs pour truquer et embellir leurs photos. Les machines leur facilitent le travail mais ne sont pas nécessaires. Ce constat peut être consolidé par un exemple. Il y a deux ans, alors que je travaillais sur un projet vidéo, j'ai rencontré un ingénieur de chez Renault qui travaillait sur Explore. Si ce qu'il rendait comme plans de voitures était irréprochable, il avouait qu'il se trouvait à chaque fois démuni lorsqu'il s'agissait de placer la caméra et les lampes. Ainsi, cet ingénieur Bac+5, qui pouvait utiliser l'une des stations les plus puissantes, ne savait pas comment fabriquer une image. Un comble !

Je me suis alors rendu compte qu'il n'y avait pas que chez Renault qu'on ne savait pas "fabriquer une image". En fait, les images de synthèse que l'on voit en général, ne serait-ce que sur Amiga, sont beaucoup trop des présentations de modélisations avant même d'être des images esthétiques. Trop peu de créateurs en images de synthèse modélisent des images en pensant aux différents principes de l'esthétique photographique. Comme pour la gravure au XIXe siècle ou la photographie dans les années 1910, l'image de synthèse est encore gênée par sa technique et n'est utilisée que comme système de visualisation d'information (science, médecine, technique, astronomie...).

Oui, par contre, les jeux vidéo commencent à présenter des images franchement superbes, ce n'est pas que grâce à des machines de plus en plus puissantes, c'est surtout parce que maintenant, nous disposons de techniques qui permettent une exploitation de l'image sur ordinateur qui se rapproche de la création cinématographique et que les sociétés de production de jeux vidéo font de plus en plus appel à des réalisateurs qui viennent du monde du cinéma ou du dessin animé.

Un exemple

Prenons une photo, là oui celle-là, avec la fille dessus. On pourrait dire que la fille est chouette, mais elle ne semble pas très sympathique. Alors que la seconde photo nous présente la même fille mais d'une manière telle qu'on est plus incité à prendre un verre et plus si affinités...

images

images

Pourtant, il s'agit bien de la même fille, du même appareil photo, du même lieu de prise de vue. Alors ? Troublant, non ?

Il suffit pour comprendre ce procédé, de comparer les différentes caractéristiques de chacune des photos. La première photo nous présente un sujet de face, éclairé. Nous pourrons remarquer que le sujet, la fille en l'occurrence, n'a pas une expression particulière ; elle se contente de fixer l'objectif. Son visage se trouve au centre du cadre, et une bonne définition d'image nous permet de voir que cette photo est parfaitement nette. Mathématiquement, cette photo est parfaite.

La seconde photo, par contre, nous présente la même fille, mais de manière apparemment moins organisée. En premier lieu, l'attitude de notre Pimprenelle est différente ; elle sourit, semble détendue. Elle ne fixe pas l'objectif, son regard est ailleurs. Ses cheveux sont apparents. L'éclairage n'est pas le même, il éclaire une partie des cheveux, une partie du visage, mais pas de la même façon. Le visage pour sa part, ne semble pas net de manière uniforme. Son visage n'est pas au centre du cadre, et elle est maquillée. Mathématiquement, cette photo est un désordre innommable et sans aucune logique.

Pourtant, comme je le disais tout à l'heure, c'est bien la seconde photo qui nous touche le plus. C'est parce que la première photo est purement instructive, informative. Elle ne fait que présenter le sujet. La seconde photo, elle, est beaucoup plus chaleureuse, elle nous propose un personnage, avec un caractère, une sensualité, une certaine douceur et... et... Mais bon.

C'est donc que faire une photo n'est pas seulement un procédé technique qui suppose d'impressionner un sujet éclairé sur une pellicule, mais bien d'immortaliser sur cette pellicule une tranche de réalité (un très vaste sujet que cette réalité qui peut s'avérer plus ou moins vraie, mais cela ne fait pas partie de mon article).

Conclusion

Il existe donc des moyens de représenter des modélisations autres que le simple "machin-bidule au milieu de l'écran" et pour cela, il suffit de voir comment utiliser les techniques les plus simples de l'édition d'images de synthèse et de la photographie pour y parvenir.

Car si l'ordinateur calcule effectivement du mieux possible l'image, le véritable créateur est celui qui a imaginé cette image.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]