Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 20 octobre 2017 - 01:40  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'IBrowse 2.4
(Article écrit par Jérôme Senay et extrait d'Amiga Power - février 2007)


IBrowse v2.4

Le navigateur Internet est sans doute l'un des outils les plus utilisés sur micro-ordinateur. C'est d'ailleurs une des principales faiblesses de l'Amiga actuellement : pas ou peu de reconnaissance du Flash, des feuilles de style (CSS), de Java, etc. IBrowse reste le seul logiciel commercial qui évolue encore dans ce domaine. Ses concurrents "historiques" semblent s'essouffler peu à peu : le développement de Voyager semble s'être bel et bien arrêté et celui d'AWeb, passé Open Source, a fortement ralenti. Notons quand même les prometteurs Amaya et Sputnik qui pourraient bien changer la donne dans les prochains mois... C'est donc avec un certain intérêt que j'attendais le dernier opus d'un des plus célèbres navigateurs : j'ai nommé... IBrowse 2.4.

Objectif (pas) nul

La version 2.4, de l'aveu même de l'un de ses auteurs (Stefan Burstroem), est une version dite "mineure". Le but de cette nouvelle version est, en effet, de corriger les (nombreux) bogues et de compléter certaines fonctionnalités apportées par la version 2.3. La seule véritable nouveauté annoncée au départ est l'ajout d'un système d'extensions qui permet de lire les documents inclus (embedded objects) dans une page Web comme une vidéo, une animation Flash, etc. Cependant, comme le développement a été plus long que prévu (quatre ans se sont écoulés depuis la version 2.3), d'autres améliorations ont été ajoutées à cette nouvelle mouture, qui aura connu globalement plus de 450 modifications...

IBrowse 2.4 IBrowse 2.4
Les sites de Boing Attitude et de ZeoNeo rendues par IBrowse 2.4

Champ d'action

Contrairement à la prochaine version qui sera native PowerPC, la version 2.4, disponible depuis le 22 décembre 2006, est toujours compilée pour processeurs Motorola 68000 (processeur des premiers Amiga). Elle fonctionne donc sur la plupart des Amiga disponibles actuellement. Elle est exécutée via l'émulation sous AmigaOS 4.0 et MorphOS et nativement sur les Amiga dits "Classic" (Amiga 1200, Amiga 4000, etc.). Notons quand même que le développement du logiciel semble s'orienter vers AmigaOS 4.0 car certaines évolutions ne sont utilisables que sous ce système. Une version limitée d'IBrowse 2.4 est de plus fournie avec AmigaOS 4.0. Ce test est d'ailleurs réalisé sous ce système (AmigaOne XE, Radeon 7500). Cette version est gratuite pour tous les possesseurs d'une version 2.x. Sinon, il vous en coutera 34,99 euros TTC (version numérique sur le site www.ibrowse-dev.net/).

Nouvelles fonctionnalités

La nouveauté la plus visible est sans doute la barre de recherche qui a été intégrée. Elle permet, comme la Google Bar, de lancer des recherches via son moteur préféré sans pour autant avoir besoin d'aller sur le site. Par défaut, les moteurs Google et Aminet sont présents. Mais, on peut ajouter (ou retirer) d'autres moteurs de recherche.

L'autre nouveauté intéressante est le système d'extensions mis en place qui, je vous le rappelle, permet de visionner des documents non Web (Flash, vidéo, PDF, etc.) directement dans la page Internet. Elle est basée sur la NPAPI (Netscape Plugin API) v4 et devrait donc permettre plus facilement la création de tels décodeurs. Une extension Flash fonctionnelle a d'ailleurs été rendue public, peu de jours après la sortie de IBrowse 2.4.

IBrowse 2.4 IBrowse 2.4
Les sites de Free et la BBC posaient quelques problèmes avec la version 2.3

Le chargement en arrière-plan de pages secondaires (accessibles depuis un lien) est maintenant possible. La page demandée à partir du document principal est chargée en tâche de fond et affichée dans un second onglet. Il suffit ensuite de cliquer sur celui-ci afin de visualiser le contenu de cette page secondaire.

On peut également désormais utiliser l'implémentation la plus récente des transactions sécurisées (SSL) sur Amiga, à savoir AmiSSL 3. Les utilisateurs d'AmigaOS 4.0 profiteront même de la version native PowerPC alors que les autres devront se contenter de la version émulée. Le pointeur de souris devient contextuel : son apparence évolue selon sa position dans la page. Par exemple, si le pointeur se trouve au-dessus d'un lien, le pointeur se transforme en main. Les différents aspects de celui-ci ne sont pas paramétrables mais cela devrait être le cas dans la prochaine version. Une barre d'état graphique comprenant cinq emplacements a été ajoutée en bas de la fenêtre et permet d'en savoir plus sur l'activité du navigateur : la localisation des données (Internet, cache ou local), l'identifiant (IBrowse, Firefox, etc.), l'exécution de JavaScript, le blocage de fenêtres de publicité et la connexion sécurisée (avec la clé de codage) y sont indiqués.

IBrowse 2.4
Le pointeur de souris est désormais contextuel

Enfin, une dernière nouveauté permet d'afficher (de façon limitée) des sites utilisant des polices de caractères un peu exotiques comme par exemple le russe ou le grec. Cette évolution est réservée aux possesseurs d'AmigaOS 4.0 car c'est, en effet, une des nouvelles fonctionnalités du système : il ne gère plus simplement l'ASCII mais aussi les polices à plusieurs jeux de caractères. Cette nouvelle fonction sera retravaillée dans la prochaine version.

Amélioration de l'existant

Le WACL (Web Advert Control Language) n'est pas réellement une nouveauté mais devient maintenant pleinement fonctionnel. Il permet d'éviter simplement les pages de publicité qui viennent s'afficher de façon intempestive quand vous visitez un site.

Le moteur de "spoofing" que l'on pourrait traduire par "imposture" ou "usurpation d'identité" permet à IBrowse de se faire passer pour un autre fureteur (oui, il paraît que c'est un synonyme !) comme Firefox ou Internet Explorer. Certains sites refusent, en effet, l'accès si vous n'utilisez pas un navigateur connu (souvent des sites commerciaux). Cette fonctionnalité, qui a été totalement réécrite, permet ainsi de se connecter à plus de sites. On peut d'ailleurs maintenant choisir son moteur directement par le menu des réglages, sans passer par les préférences. Le moteur FTP a lui aussi été réécrit et permet de se connecter à plus de serveurs.

L'interpréteur JavaScript a lui aussi été amélioré, aussi bien au niveau de la rapidité que du champ d'instructions gérées. Il gère maintenant l'extension JavaScript 1.6 (comme Firefox 2.0), la majorité de JS 1.5 et la révision 3 des spécifications ECMAScript (ECMA-262). Les moteurs HTML et HTTP ont aussi été améliorés, permettant une navigation sur de nouveaux sites. Par exemple, les contenus compressés (gzip) sont dès à présent gérés. La gestion des cookies a lui aussi été revu et corrigé car beaucoup de bogues survenaient jusque-là. L'ATO a également fourni un gros travail car IBrowse v2.4 est maintenant complètement "localisé". Le décodeur des images/animations GIF a lui aussi été amélioré (meilleure compatibilité). La gestion des tables a elle aussi été étendue. Quelques éléments de l'interface ont été améliorés : la fenêtre de présentation est maintenant affichée avec une barre de progression au lancement et à l'arrêt du logiciel. La gestion des zones de saisie a été améliorée avec une meilleure gestion du presse-papiers ; un menu contextuel complet a d'ailleurs été ajouté (couper/copier/coller/effacer/annuler/refaire). La réactualisation graphique semble également plus rapide. De nombreux bogues divers ont également été corrigés, notamment au niveau de la gestion de la mémoire.

IBrowse 2.4
Le presse papier est plus fonctionnel

A l'usage...

La barre de recherche est vraiment pratique et permet réellement de gagner du temps. Une partie spécifique a été ajoutée dans les réglages pour gérer cette nouvelle fonctionnalité et on peut même (merci MUI) utiliser le glisser/déposer pour choisir le moteur utilisé par défaut (le premier de la liste). De plus, le choix du moteur de recherche peut aussi se faire dynamiquement en le sélectionnant dans une liste déroulante. On peut également ajouter très simplement de nouvelles requêtes (plus de 9500) en se connectant au site Mycroft : la liste des moteurs contient aussi une option "Ajouter" qui nous guide directement vers ce site. Cette fonctionnalité est en fait encore plus puissante : pourquoi se restreindre aux recherches ? On peut bien sûr également effectuer des traductions ou n'importe quelle autre requête. Le libellé du bouton qui permet de lancer le traitement peut d'ailleurs évoluer selon le moteur choisi...

L'intérêt du système d'extension est pour l'instant relativement limité. Le seul interpréteur disponible pour le moment est l'extension Flash. Une fois passé le plaisir de la découverte, on a vite fait de le désactiver car on se rend compte que 90% des animations Flash sont en fait des publicités qui gênent en général la bonne lisibilité des sites. De plus, l'extension est encore un peu expérimentale et provoque des erreurs d'exécution sur certaines pages. Ce système présente néanmoins deux avantages fort intéressants : d'une part, il soulage l'équipe d'IBrowse du développement de ces extensions et leur permet de se consacrer pleinement au navigateur ; d'autre part, il permet d'assurer une certaine pérennité du logiciel si son développement venait à être stoppé. Une autre extension déjà annoncée par Stephen Fellner, l'auteur de DvPlayer, devrait renforcer l'intérêt de ce système : il s'agit d'un décodeur vidéo MPEG.

La gestion des pages par onglet est plutôt bien vue. Elle est en effet assez souple : on l'utilise en cliquant sur un lien devrant s'ouvrir sur une autre fenêtre (target=_blank) ou en appuyant sur la touche [Ctrl] puis en activant un lien. La page se charge alors selon le paramétrage : chargement dans un onglet ou dans une nouvelle fenêtre, chargement en tâche de fond ou pas et fermeture de l'onglet ou de tous les onglets. Vraiment pratique ! Attention aux termes employés, "onglet" est en fait remplacé par "navigateur", ce qui me semble incorrect et troublant (mais c'est aussi le cas dans la version anglaise). Petit bémol, le libellé des onglets secondaires s'efface par moment sans que je réussisse à en identifier la cause : c'est parfois gênant. La fermeture de l'onglet se fait par le menu contextuel ou en cliquant sur la case de fermeture de la fenêtre, ce qui est finalement très rapide. Si jamais, vous double-cliquez sur une icône HTML à partir du Workbench, le document s'ouvrira de la même façon dans un nouvel onglet.

IBrowse 2.4 IBrowse 2.4
La configuration de l'interface et de la barre de recherche

La gestion des transactions sécurisées ne pose pas de problème et s'exécute rapidement. Le pointeur de souris contextuel n'est pas primordial : cela amène un peu de lisibilité supplémentaire mais bon, c'est plus anecdotique qu'autre chose... La barre graphique indiquant l'état du navigateur est très utile, particulièrement quand on se connecte à des sites sécurisés ou à des pages contenant beaucoup de JavaScript.

La gestion de polices exotiques semble une bonne nouvelle pour de nombreux pays : je n'ai malheureusement pas pu tester cette fonctionnalité. En tout cas, j'ai testé certains sites mais il semble bien que je n'ai pas les polices appropriées. Dans ce cas, IBrowse reprend une police par défaut (selon un paramétrage défini dans les réglages) : soit celle définie dans les préférences locales, soit celle indiquée dans le navigateur.

Le WACL, qui permet d'éviter les pages de publicité intempestives, semble vraiment efficace. Pour l'instant, il n'y a pas d'interface graphique : il faut renseigner manuellement un fichier texte mais on trouve vite des exemples à la fois sur le net et dans la documentation.

Je n'ai pas réussi à trouver de sites Internet où le moteur d'usurpation pouvait avoir un intérêt. Disons que c'est un plus... Idem pour le nouveau moteur FTP, je n'avais pas remarqué de problèmes particuliers de ce côté-là. Le moteur JavaScript que je trouvais déjà bon semble effectivement s'être encore amélioré et plus rapide. L'amélioration des différents moteurs (HTML, HTTP, GIF, etc.) a amélioré l'utilisation générale du logiciel qui semble plus rapide et plus stable. On a toujours cependant quelques erreurs d'exécution.

L'ergonomie a elle aussi améliorée avec une meilleure gestion du presse-papiers, des touches [Home] et [Fin] qui permettent d'aller respectivement au début et à la fin d'un document. On a également la possibilité de sauver les profils/mots de passe. Une fenêtre apparaît vous demandant si oui ou non vous souhaitez sauver ce profil/mot de passe. Malheureusement, il n'y a pas d'option "jamais pour ce site" si bien que ça devient vite énervant de dire "non" à chaque fois. On peut désactiver cette fonction mais pour tous les sites : cette fonctionnalité devient alors inutile, dommage, l'idée était bonne !

Fonctionnalités manquantes

Vous l'aurez compris : toujours pas de gestion des feuilles de style (CSS), utilisées aujourd'hui sur beaucoup de sites. La mise en page sera donc toujours aussi mauvaise pour de nombreux sites. La prochaine version (3.0) devrait apporter enfin cette fonctionnalité tant attendue. Espérons qu'elle ne tarde pas trop. Java n'est pas non plus au rendez-vous mais cela est normal car on n'a pas pour l'instant de JVM digne de ce nom sur Amiga...

Bilan

Je dois l'avouer, j'étais plus que circonspect avant de rédiger cet article : cette nouvelle version me semblait bien mineure... Malgré tout, au fur et à mesure de mes tests, j'ai pris conscience des nouveautés finalement pas si rares qu'apporte cette version. J'apprécie notamment la barre de recherche intégrée, la gestion par onglet ainsi que le système d'extension qui devrait montrer toute sa puissance dans les mois à venir. De nombreux bogues gênants comme ceux de la gestion du presse-papiers ont été résolus et quelques petites améliorations bienvenues font finalement de la version 2.4 un bon opus. Le seul dernier obstacle à un enthousiasme plus délirant est bien sûr l'absence de gestion des feuilles de style qui est vraiment le gros handicap d'IBrowse (et des navigateurs Amiga en général). J'espère vraiment que la prochaine mouture apportera la réponse (même partielle) car ce navigateur reste pour moi le meilleur de sa catégorie sur Amiga. Un grand bravo à l'équipe de développement !

Nom : IBrowse 2.4.
Développeur : Stefan Burstroem et l'IBrowse Development Team.
Genre : Navigateur Web.
Date : 2006.
Configuration minimale : AmigaOS 3.0, AGA, 68020, 5 Mo de mémoire.
Configuration souhaitée : AmigaOS 3.1+, carte graphique, 68040, 10 Mo de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 34,99 euros (mise à jour gratuite).

NOTE : 7/10.

Les points forts :

- Gestion des onglets.
- Système d'extension.
- Barre de recherche.

Les points faibles :

- Pas de gestion des feuilles de style (CSS).
- Gestion des polices de caractères limitée.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]