Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 23 août 2017 - 23:24  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de IBrowse 2.3
(Article écrit par Alex Dillenseger et extrait d'Amiga Power et d'Obligement 42 - décembre 2003)


Depuis que l'accès à Internet s'est démocratisé, le navigateur est devenu un des logiciels les plus utilisés sur un ordinateur. Sur Amiga, en dehors de quelques outsiders, il en existe trois : AWeb dont le développement semble s'être fortement ralenti depuis qu'il est passé en Open Source, Voyager qui souffre toujours, malgré ses qualités, d'un manque de stabilité, et IBrowse. Ce dernier, qui depuis toujours, a ma préférence, commençait à montrer sérieusement ses limites puisque sa dernière mise à jour était vieille de plus de trois ans ! De plus en plus de sites Web refusaient de s'afficher correctement, la plupart du temps à cause du moteur JavaScript défaillant. Cette nouvelle version 2.3 était donc attendue comme le messie par tous les utilisateurs d'IBrowse. Comble-t-elle toutes nos attentes ?

Changement de distribution

Inutile de vous déplacer chez votre revendeur pour trouver cette mise à jour, à la différence des précédentes, elle n'est pas disponible sur un support physique (disquettes ou CD). D'après l'équipe de Stefan Burstroem, un marché potentiel trop limité fait qu'une telle opération ne serait pas rentable. Ainsi, les fichiers ne sont disponibles qu'en téléchargement sur le site de IOSpirit, nouveau distributeur officiel. Le site de développement géré par Stefan Burstroem est, quant à lui, disponible sur www.ibrowse-dev.net. Les utilisateurs enregistrés d'une version 2.0 ou supérieure n'auront rien à débourser pour en profiter. Les utilisateurs des versions plus anciennes devront payer 35 euros, la version complète en coûtant, elle, 55. Si vous voulez tester le logiciel avant de l'acheter, bonne nouvelle, une version de démonstration (mais limitée) est disponible gratuitement en téléchargement. Seconde bonne nouvelle, on peut aussi récupérer une nouvelle version de AmiSSL, distribution désormais gérée par IBrowse.

Installation

L'installation utilise Installer garantissant ainsi une procédure sans surprise. À noter que vous pouvez sans problèmes écraser votre ancienne version 2+, vos préférences seront conservées. Il est aussi intéressant d'installer la nouvelle archive d'AmiSSL qui contient des certificats plus récents et qui permet désormais d'utiliser davantage de site sécurisés qu'avec MiamiSSL.

Premières impressions

En lançant le programme, il se peut que vous vous demandiez si l'installation s'est correctement réalisée tant les changements sont peu apparents. Il est très clair que les améliorations ne sont pas cosmétiques et qu'il va falloir entrer un peu plus dans le fonctionnement d'IBrowse pour les détecter. Après quelques minutes de navigation, il devient rapidement évident que l'affichage des pages se fait encore plus rapidement, faisant d'IBrowse le navigateur le plus rapide sur AmigaOS. Le décodeur HTML a été réécrit et gère les fonctionnalités de HTML v3.2, HTML v4.0 et XHTML v1.0. Le système de cache qui avait auparavant une fâcheuse tendance à planter votre disque dur est maintenant beaucoup plus robuste. Je n'ai eu aucun problème de ce type à déplorer en plusieurs mois d'utilisation. Une nouveauté bienvenue est la conversion automatique de caractères spécifiques à Windows ou au Mac de façon à être correctement affichés par l'Amiga. Le redimensionnement des cadres (frames en anglais) a l'air de beaucoup mieux fonctionner. Il suffit de cliquer sur l'un de ses bords et de le faire glisser à l'endroit désiré pour leur donner la dimension voulue. Cette possibilité existait déjà dans IBrowse v2.2 mais plantait une fois sur deux.

L'interface

L'environnement du navigateur est entièrement adaptable à vos besoins puisque vous pouvez absolument tout repositionner grâce à un glisser et déposer très puissant : la barre d'outils, les liens rapides... Une nouvelle fonction très pratique est apparue : en faisant glisser une URL de la fenêtre de navigation vers les liens rapides, elle s'y ajoute automatiquement. Autre grande nouveauté, les onglets sont maintenant gérés. C'est-à-dire que pour naviguer sur plusieurs sites simultanément, il n'est pas nécessaire d'ouvrir autant de fenêtres. Vous utilisez "Nouveau navigateur" dans le menu "Projet" et un système d'onglets se met en place dans la fenêtre principale qui vous permet de passer d'un site à l'autre d'un simple clic de souris. Pour ouvrir un nouvel onglet à partir d'un lien, il suffit de sélectionner "View link in new browser..." dans le menu contextuel. Bien sûr, les onglets gèrent eux aussi le glisser et déposer : on peut ainsi réorganiser les onglets, faire glisser un onglet dans une autre fenêtre pour y ouvrir le site correspondant, faire glisser un onglet vers la liste des liens rapides ou vers la fenêtre des signets...

Dans le menu "Interface" des réglages d'IBrowse, on peut choisir de privilégier la navigation par onglets en cochant l'option "Show tab for single browser". Vous pouvez aussi activer "New browser" pour le "Default new method" dans le menu "Général" des réglages. Ainsi, vous éviterez ces fenêtres surgissantes (popup) qui s'ouvrent dans tous les sens et qui sont particulièrement pénibles. Par exemple, l'affichage de celle de www.amigaimpact.com se limitera désormais à l'apparition d'un onglet supplémentaire dans la fenêtre de navigation active.

IBrowse 2.3 Certificats
L'interface de IBrowse 2.3 et la gestion des certificats (cliquez pour agrandir)

Le système de téléchargement des fichiers a, lui aussi, été amélioré. Il mémorise tous les téléchargements incomplets ou qui ont échoué entre deux sessions et il est possible de reprendre et de compléter un téléchargement là où il s'était arrêté. J'en profite pour signaler un petit problème pour ceux qui utilisent IBrowse v2.3 avec le catalogue français prévu pour la version 2.2. Il peut être parfois déroutant d'utiliser les menus car il ont été réorganisés dans cette version. Ici, pour accéder à la fenêtre des téléchargements, il faut sélectionner "Personnalisé" dans le menu "Fenêtres", ce qui n'est pas très parlant au premier abord. Espérons qu'un amigaïste francophone de bonne volonté mettra rapidement à jour ce catalogue (NDLR : Philippe Bovier a mis à jour le catalogue en français, il est disponible sur Aminet).

IBrowse 2.3
Un gestionnaire de téléchargements complet

Le nouveau moteur JavaScript

La version précédente d'IBrowse tenait sa principale faiblesse d'un moteur JavaScript très vieillissant ce qui entraînait qu'un nombre croissant de sites refusaient de s'afficher correctement. Celle nouvelle version est basée sur les spécifications de JavaScript v1.5 et la révision 3 de ECMAScript (ECMA-262), ce qui change vraiment tout. Un nombre incroyable de sites fonctionnent maintenant parfaitement, c'est un vrai plaisir. Quelques exemples :
  • www.ann.lu : site parfaitement fonctionnel. Auparavant, la sauvegarde des préférences ne fonctionnait pas.
  • www.fnac.com : tout le processus de commande en ligne opérationnel.
  • www.bdnet.com : tout fonctionne. Auparavant, il était impossible d'avoir plus d'un article dans son panier !
  • www.tiscali.fr : il est enfin possible d'afficher sa facture !
Des exemples tels que ceux-ci, vous pourrez en remarquer des dizaines d'autres au cours de votre navigation. Certains sites demeurent cependant toujours illisibles, non pas à cause d'un JavaScript défaillant, mais à cause du manque de gestion pour les feuilles de style. Par exemple, le site www.dvdrama.com est souvent illisible tout simplement car texte et fond sont de la même couleur ! On peut y remédier en désactivant le fond (option "Vidanger l'arrière-plan" du menu contextuel) ou en cochant "Ignorer les couleurs personnalisées" dans le menu "HTML" des réglages. A noter que le système de "spoofing" a lui aussi été amélioré. Pour ceux qui l'ignorent, "spoofer", c'est faire passer IBrowse pour ce qu'il n'est pas, c'est-à-dire Internet Explorer ou Netscape. Certains sites particulièrement mal écrits refusent, en effet, leur accès s'ils ne reconnaissent pas le navigateur utilisé. C'est complètement débile quand on sait que beaucoup de ces sites sont des sites marchands qui ont pourtant intérêt à être visités par le maximum de gens ! IBrowse réussit à contourner ce problème dans beaucoup de cas maintenant.

Sécurité

L'accès aux sites sécurisés bénéficie grandement de l'utilisation de la nouvelle version d'AmiSSL et je vous recommande fortement d'utiliser cette dernière plutôt que MiamiSSL qui était de rigueur jusqu'alors. Il y a plusieurs raisons à cela, la première étant bien sûr que cette version est la plus récente et gère beaucoup plus de certificats. La deuxième est que MiamiSSL ne pouvait être utilisé que par les utilisateurs enregistrés de Miami qui doivent être de moins en moins nombreux puisque cet enregistrement n'est plus possible. En plus de fonctionner avec Miami, AmiSSL s'accommode aussi très bien de Genesis ou AmiTCP. Une nouvelle fenêtre de réglages est accessible dans IBrowse qui permet entre autres de charger et de sauvegarder de nouveaux certificats SSL.

Documentation

Depuis la fin du mois de juin, une toute nouvelle documentation mise à jour est disponible. Vous pouvez la consulter en ligne sur le site officiel d'IBrowse ou la télécharger sous forme d'une archive de manière à la lire hors connexion. Cette documentation au format HTML est extrêmement bien faite et très agréable à lire. Je vous recommande vivement de le faire car vous y découvrirez des fonctionnalités dont vous ne soupçonniez même pas l'existence. J'avoue en avoir fait un usage intensif pour rédiger cet article.

Ce qu'il manque encore

IBrowse v2.3 comporte quelques carences. La gestion du Flash n'est pas encore implémentée et n'est prévue que pour la future version 2.4. En attendant, il est impossible d'utiliser une extension développée par un tiers car le système d'extension d'IBrowse n'est lui non plus toujours pas intégré. A venir aussi, mais dans la plus lointaine version 3, la gestion des feuilles de style. Un manque plus gênant à mon sens, alors qu'AWeb fait ça très bien, est l'impossibilité de faire des impressions graphiques des pages visitées. Il est possible d'y arriver en installant TurboPrint et Ghostscript, mais c'est une opération qui est loin d'être simple.

Conclusion

L'équipe de développement d'IBrowse a clairement mis l'accent sur l'accessibilité des sites pour cette nouvelle version. En améliorant la compatibilité JavaScript et SSL, c'est des centaines de sites qui deviennent d'un coup visibles pour les amigaïstes ! L'interface utilisateur déjà très puissante auparavant a subi elle aussi des ajouts, plus discrets mais qui deviennent essentiels quand on s'y fait. Je ne pourrais que vous conseiller de faire l'acquisition de ce navigateur d'autant que ses quelques faiblesses seront corrigées dans ses versions ultérieures.

Nom : IBrowse 2.3.
Développeur : Stefan Burstroem.
Genre : Navigateur Web.
Date : 2003.
Configuration minimale : AmigaOS 3.0, AGA, 68020, 5 Mo de mémoire.
Configuration souhaitée : AmigaOS 3.1+, carte graphique, 68040, 10 Mo de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 55 euros.

NOTE : 8/10.

Les points forts :

- Gratuité pour les utilisateurs de la version 2+ !
- Compatibilité JavaScript très bonne.
- Rendu des pages le plus rapide sur Amiga.
- Système d'onglets très performant.

Les points faibles :

- Pas de Flash (prévu dans la version 2.4).
- Pas de feuilles de styles (prévu dans la version 3).
- La compatibilité JavaScript peut encore être améliorée.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]