Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 19 novembre 2017 - 20:44  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : Hypermédia sur Amiga
(Article écrit par Philippe Ducalet et extrait d'A-News (Amiga News) - avril 1990)


Hypertexte, hypermédia, systèmes auteurs : qu'en est-il de ces outils sur Amiga ? Quelles sont leurs caractéristiques ? Parce que ces outils sont pour nous indispensables à notre approche, à l'association Avantage, du domaine "éducatif et handicap", nous avons pu tester certains de ces produits et vous proposons d'en faire le point dans les pages d'A-News.

"L'Amiga est le meilleur support actuel aux applications multimédia" entendons-nous dire bien souvent dans des revues françaises ou étrangères. Si le matériel est bien présent, quels sont les logiciels spécialisés dans ces applications ? Alors que le Mac a retrouvé sa vitalité au titre d'ordinateur convivial grâce à HyperCard, suivi de SuperCard et Plus, que le PC entre dans le monde de l'hypertexte avec des logiciels comme Hyperdoc, Guide, Hyperexe, Hyperimage, Hyperinfo, qu'en est-il des logiciels de ce type sur Amiga ? C'est ce que les associations Delta 7 et Avantage réunies dans le programme Delta 7-Avantage ont décidé de vous faire découvrir.

En effet, notre volonté est de contribuer au développement de l'Amiga dans les domaines "éducatif" et "handicap", où ces outils sont primordiaux et recherchés, et nous souhaitons que les informations en notre possession soient le plus rapidement et simplement mises à la disposition de tous.

Tout d'abord, quelques notions préliminaires

Imaginons que vous cherchez la définition d'un terme scientifique philosophique ou géographique dans votre encyclopédie en 12 volumes. Pour commencer, il vous faudra trouver le bon volume, puis la bonne page, puis le bon mot. A cet endroit, pour plus d'informations, on vous renverra encore vers d'autres termes, voire à l'index, ou à l'atlas. Donc, vous voilà reparti pour "le grand tour". Résultat ? Beaucoup de temps et, quelquefois une lassitude qui vous empêchera d'aller plus loin.

Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres (emploi du temps, gestion des informations, exercices pédagogiques, etc.).

La réponse à cela est peut-être l'hypertexte qui permet une organisation non séquentielle de l'information, et dont la gestion s'appuie sur une pensée naturelle associative et non linéaire. Le terme d'hypermédia signifie le contrôle interactif des différents périphériques (CD, vidéo, vidéo-disque interactif, etc.) regroupés sous le terme "multimédia".

Les applications hypermédia reposent sur la même approche que l'hypertexte. De telles applications sont riches en graphisme, son, animation, et présentent des interfaces utilisateur très conviviales.

L'Amiga est très bien placé pour ce type d'applications. Mieux ! Il pourrait bien emporter la partie...

Caractéristiques de ce type de logiciel

Trois particularités y sont attachées :

1. Être simple d'utilisation pour le concepteur, que l'on nommera l'auteur ; l'idéal étant une gestion du système auteur sur une base graphique puissante et conviviale. Certains programmes présentent un langage de programmation complet (UltraCard), d'autres pas (Créativa), et d'autres, un mélange des deux systèmes (CanDo).

2. Être convivial pour l'utilisateur, c'est-à-dire lui permettre de naviguer dans l'information de façon interactive, grâce à une architecture interne simple et une interface graphique soignée et de compréhension immédiate.

3. Être rapide en exécution, surtout si la masse d'informations est importante, voire encyclopédique ! De tels logiciels sont écrits en C, voire en assembleur comme CanDo.

UltraCard d'Intuitive Technologies

En ce qui concerne sa version 1.5, il semble débogué. C'est le digne cousin de SuperCard sur Mac. Son sous-titre est "Multimedia Construction Set".

Il propose, en effet, les applications hypertextes et hypermédias. Sa structure repose, comme HyperCard, sur les notions de "piles", "cartes" et "objets". Vous créez des "boutons" (gadgets) sur des "champs" qui prennent place sur des "fonds".

Comme HyperCard, ces gadgets possèdent des propriétés que vous programmez grâce au langage UltraTalk. Il gère tous les formats d'écran, les fichiers IFF, ANIM, SMUS. Plusieurs applications peuvent tourner en même temps. Dans la dernière version, il est possible de créer ses propres commandes à l'aide du jeu de construction fourni par UltraTalk.

UltraCard permet de créer ses propres menus, boîtes de requêtes, écrans, etc. Son langage UltraTalk est très puissant. Son interface ne déborde pas de convivialité, mais est suffisante et efficace pour l'utilisateur. UltraCard, comme HyperCard sur Mac d'ailleurs, s'adresse à ceux qui ne sont pas effrayés par un langage de programmation.

UltraCard offre une interface ARexx et un module UC Browser permettant de créer des applications autonomes.

Prix : environ 700 FF.
Importateur : Guillemot.

CanDo d'INOVAtronics

INOVAtronics avait déjà donné à l'Amiga de puissants outils, comme PowerWindow (dernière version 2.5) ou Inovatools. PowerWindow permettait de générer du code en C, ASM, BASIC et Modula 2 pour créer des menus, fenêtres et gadgets en tous genres à partir de la souris.

CanDo

CanDo, quant à lui, est un système auteur générateur d'applications multimédias présentant à la fois une interface d'édition graphique puissante et un langage de 200 commandes. Leur slogan ? I Can Do... You Can Do !

CanDo permet la création de fenêtres, menus, gadgets, éditeurs de texte avec une facilité déconcertante. Sa structure est modulaire, ses applications sont autonomes. Je ne saurais trop vous recommander la disquette "CanDoDemo 1" : un petit régal !...

Que peut-on réaliser avec CanDo ? J'abuserai peut-être en disant tout. Mais c'est presque vrai ! CanDo est écrit 100% en assembleur, le langage qui tire plus vite que son ombre ! Il gère tous les standards IFF (ILBM 8SVX...), les ANIMbrushes et ARexx, bien sûr ! Sa structure est différente d'UltraCard. Il n'en reprend que la notion de "cartes" et de "boutons", pas de "champs". Personnellement, je le préfère à UltraCard.

Prix : environ 850 FF.
Importateur : à suivre.

InterActor de Very Vivid

Alias "Interactive Graphics Presentation System", comme les deux précédents, il gère tous les formats et l'édition de textes. L'interface qui se veut rapide est basée sur des "fiches" (fileholder). Trois fiches principales sont présentées en bas de l'écran du Workbench :
  • Chargement (de scènes, images, sons, brosses).
  • Scènes (ou stacks).
  • Acteurs.
Pas de menu ni fenêtre. Toute l'édition se fait à la souris, en passant hiérarchiquement entre les fiches. InterActor permet la détection de collisions, et est composé d'un langage d'une trentaine de commandes. Sa structure est modulaire, et des modules comme "ARexx", "MIDI", "DisqueLaser", "Video", ou "ANIMBrush" sont disponibles pour un montant de 30 dollars environ.

InterActor est fourni avec deux disquettes et ô joie, ô délectation... un dongle ! Heureusement, Very Vivid vous propose un service Compilation pour que vos applications soient librement distribuables. C'est un bon système de présentation interactive, un peu déroutant au début.

Prix : 800 FF.
Importateur : à suivre.

Thinker de Poor Person Software

Il permet la création aisée d'applications hypertextes. Prenez un texte édité sous Excellence! ou ProWrite ; Thinker vous permettra d'y rajouter certains codes ; créant des liens, qui, en cliquant sur des mots-clés que vous aurez définis, appelleront un autre texte, un schéma, des programmes ou fichiers du Workbench, ou des applications contrôlées sous ARexx. C'est la réponse simple et efficace à notre problème encyclopédique du départ.

Prix : environ 600 FF.
Importateur : à suivre.

CLAS de Microed

"Computer Lesson Authoring System"

Ce n'est pas à proprement parlé un système auteur comme les précédents, son domaine étant plus spécialisé. C'est un générateur d'applications éducatives, de type QCM, exercice à trous, etc. Il gère peu la souris au niveau de l'application elle-même.

Il gère les formats ILBM et 8SVX. C'est un générateur efficace et utile dans le milieu éducatif. Microed a développé pour Amiga une quinzaine de logiciels éducatifs.

Prix : environ 700 FF.
Importateur : à suivre.

Créativa

Un système "made in France". Il a été créé dans sa première version, il y a environ un an par le Docteur Hervé Proudhon de l'Institut d'Informatique de Marseille. C'est un système auteur éducatif. Bien que non terminé actuellement, c'est mon préféré. Créativa est géré uniquement par la souris. Il n'y a aucune notion de script. Il présente deux modes :
  • Graphique : "l'objet" est une représentation graphique de type "brosse".
  • Textuel.
Créativa permet l'édition d'associations entre des objets et leurs cibles sur une même planche, ou de liens entre un objet et une autre planche pouvant contenir elle-même des associations. A chaque action sur un objet ou sur une cible, des commentaires de différents types sont proposés : ILBM, 8SVX, texte. Dans sa version finale, Creativa pourrait gérer ARexx, les ANIMBrushes, le Narrator Device (en français ?), et le CD.

Créativa

Sur chaque tableau, un score peut être affiché. Ces notions de score peuvent conditionner les associations et les liens. Créativa a retenu toute notre attention et nous souhaitons, en aidant à sa promotion, en faire un produit réellement accessible.

Prix futur : environ 500 FF.
Date de sortie : prévue pour mai 1990.

Conclusion

Les utilisateurs du Mac ont su trouver dans HyperCard un réel outil de créativité, ce sont eux qui en ont assuré le succès en s'échangeant les applications (piles) et en créant des revues dédiées à ce type de logiciels.

L'Amiga est maintenant doté d'outils aussi performants : à vous de ne pas manquer ce virage important et... avis aux importateurs ! Les manuels doivent être traduits en français ! Ces systèmes, s'ils sont puissants et conviviaux, n'en demandent pas moins une littérature compréhensible, notamment pour les systèmes possédant un langage, ainsi que pour la compréhension globale de l'architecture des systèmes ou des exemples.

Un importateur qui ne fournit pas ce travail élémentaire, ce qui est un devoir minimum pour ce type d'application, se moque des utilisateurs ! Remercions au passage, les sociétés MAD et CIS pour leur politesse à l'égard du client final que nous sommes et pour la qualité de leurs traductions.

"A suivre" signifie qu'actuellement ces produits ne sont pas officiellement importés en France comme tant d'autres logiciels de qualité, faute d'importateurs. Le seul moyen pour acquérir ces logiciels est de se fournir sur place ! En attendant un système auteur de Commodore International, système entièrement basé sur un concept visuel, ces différents logiciels fournissent à l'Amiga de puissants outils interactifs.

J'espère vous avoir donné l'envie d'en savoir plus, voire d'acquérir l'un d'entre eux, pour laisser libre cours à vos développements.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]