Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 26 septembre 2021 - 15:36  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Hostile Breed
(Article écrit par Seb et extrait de Joystick - juin 1992)


Les programmeurs de Palace Software sont traumatisés par les insectes. Ils ont tenté d'exorciser leur phobie avec Hostile Breed.

Hostile Breed

La planète Genaro ressemble beaucoup à ce que certains humains ont l'habitude d'appeler paradis. La nature y est magnifique, colorée, abondante, les paysages y sont somptueux, aptes à faire vibrer la corde poétique de tout un chacun, même celle profondément cachée des routiers de l'espace. Fait étrange, sur cette planète, apparemment bénie de l'un des nombreux dieux issus des très nombreuses religions de toute la galaxie, pas la moindre trace d'une créature vivante. Pas le moindre animal, pas le moindre insecte, rien, que dalle, juste des plantes gigantesques qui poussent tranquillement et qui écoutent leurs congénères pousser. C'est bien cette absence de vie autre que végétale qui a attiré les scientifiques de notre planète Terre.

Les cinq cents blouses blanches qui ont débarqué sur Genaro, il y a de cela quelques années maintenant, vivent enfermés dans leur centre de recherche, en plein coeur de la jungle. Ils ne s'aventurent jamais à l'extérieur, d'une part, ils ont autre chose à faire et leurs travaux occupent pleinement leurs esprits peu enclins à aller batifoler dans les arbres, d'autre part la moindre sortie serait fatale pour tout être humain. L'air de Genaro est totalement toxique. C'est peut-être ça qui a empêché la vie de se développer sur la planète, finalement.

Hostile Breed

Le centre de recherche est organisé comme une sorte de grosse toile d'araignée lourdaude, le centre, volumineux, est composé du réacteur nucléaire. C'est lui qui apporte toute l'énergie nécessaire pour faire vivre la petite communauté scientifique. Le centre vit en autarcie totale, il fabrique et recycle tout ce qui peut être nécessaire. Des usines de toutes sortes agrémentent les couloirs du centre. A partir du réacteur partent huit ailes, symétriques, abritant les usines, les cultures et les bâtiments d'habitation des scientifiques. Ces hommes vivent heureux, à la gloire de leur déesse à eux : la science. Ils tentent de comprendre comment les végétaux peuvent se développer sur Genaro alors que les animaux ne peuvent y survivre une seconde.

Une grande catastrophe est survenue ce matin. La terre de Genaro a tremblé, des fissures se sont formées sur les murs du centre de recherche, l'air mortel de la planète s'est infiltré et de nombreux hommes furent emportés vers d'autres cieux. Par ces fissures sont entrés les responsables du tremblement de Genaro : des aliens. Ceux-ci ont la forme de gros insectes, de toutes sortes. Tous sont dangereux, tous ont l'intention d'atteindre le coeur du centre de recherches, le réacteur nucléaire. Ces bestioles semblent programmées pour détruire. Les quelques scientifiques survivants ont réussi à s'organiser. Par chance, un bâtiment de combat est resté intact, il n'a pas été touché par les éboulements de certaines usines. Grâce à lui, les hommes ont peut-être une chance d'empêcher les insectes d'atteindre le réacteur. Il faudra lutter, à travers les huit couloirs des huit ailes qui forment le centre de recherches.

Hostile Breed

C'est bien évidemment aux commandes de ce vaisseau que se retrouvera le joueur. L'action commence juste après le tremblement de Genaro, alors que les insectes se sont déjà infiltrés. Le puissant ordinateur du centre se charge de surveiller tous les couloirs, et vous indique par l'intermédiaire de messages d'alerte, quels sont les insectes les plus proches du coeur que vous devez aller combattre tout de suite. Il faudra être très rapide et passer d'un couloir à l'autre comme l'éclair. Dans les différentes ailes du centre de recherches, pendant vos combats, vous pourrez ramasser des caisses d'équipement. Ramenez-les au centre, afin de récupérer et de greffer leur contenu à votre vaisseau qui deviendra plus puissant. Vous aurez besoin de ces armes ou de ces bonus, car les aliens sont nombreux, et en plus, ils se reproduisent directement dans les ailes du centre.

Hostile Breed se présente comme un bête jeu de tir à défilement horizontal. Pour sortir des programmes routiniers, les programmeurs de Palace Software (Rob Stevens et Joe Walker) ont ajouté ces éléments où l'on personnalise son vaisseau en dirigeant les machines des usines. Les ennemis sont nombreux, et il y en a 590 genres différents. Le vaisseau avance dans des défilemebts différentiels de très bonne facture, même quand on accélère beaucoup.

Hostile Breed

Pour ce qui est des graphismes, notons leur luminosité et leur originalité. Malheureusement, il est parfois difficile de distinguer les ennemis des décors de fond. L'action, dans Hostile Breed, est ininterrompue et le maniement du vaisseau ne vous posera plus de problèmes au bout de quelques minutes d'utilisation.

PS : en raison des problèmes de l'éditeur Palace Software, Hostile Breed n'a pas pu être publié. Heureusement, le développeur du jeu, Rob Stevens, conserva les disquettes du jeu et après avoir été contacté par Adrian Simpson du site Amiga Games That Weren't, celles-ci ont pu être mis à disposition de tous en 2010.

Nom : Hostile Breed.
Éditeurs : Palace Software, Titus.
Genre : jeu de tir/stratégie.
Date : prévu pour 1992, publié en freeware en 2010.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 6,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]