Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 24 novembre 2017 - 15:47  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Hollywood 1.5 et Malibu
(Article écrit par Jean-Yves Auger - octobre 2003)


Hollywood 1.0

Ce logiciel allemand est la suite logique est bien plus aboutie de Rainboot, qui servait et sert encore à afficher une présentation (animée et sonorisée) pendant la séquence de démarrage des Amiga AGA. Cette nouvelle version revue et corrigée, va encore plus loin car elle intègre désormais un langage de programmation qui s'apparente à du langage C sans la notion de pointeur mais compilable quand même. Si bien que le but de ce logiciel a complètement changé et ressemble de plus en plus à Scala (présentations multimédias), mais sans l'interface graphique de ce célèbre logiciel (ou pas encore).

On y retrouve tous les types d'effets vidéo :
  • Balayages droite/gauche, volets, fondu, etc.
  • Lecture des brosses animées, modules Protracker, sons 8SVX.
  • Polices Intellifont.
Le matériel requis

Vous aurez besoin des éléments suivants :
  • Amiga Classic / Pegasos.
  • AmigaOS 3.9 / MorphOS 1.x.
  • Carte graphique conseillée (sinon prenez Scala MM400).
  • 32 Mo de mémoire (plus si vous pouvez).
Et aussi (selon les goûts) :
  • MUI 3.8 (pour la seule GUI de ce logiciel).
  • Tous les datatypes possibles (son, images, etc.).
  • AHI 4 (Pegasos notamment pour la gestion du son).
  • L'ensemble truetype engine si vous voulez mettre des polices TrueType.
Hollywood est vendu directement sur le site www.airsoftsoftwair.com.

L'auteur :

Andreas Falkenhahn
An der Trift 2
36132 Eiterfeld-Arzell
Germany

Courriel : andreas.falkenhahn AT gmx POINT de.

Le logiciel

Il y a principalement un programme exécutable accompagné d'une petite interface très sommaire (pour tester ses scripts), régler les paramètres et compiler. À cela s'ajoute une documentation en anglais très complète et des exemples faciles à comprendre. Le tout dans un CD avec une jaquette en "niveau de gris".

Le langage

Voici un petit exemple qui fait apparaître une image, un bouton par-dessus, et si l'on clique sur le bouton, TVPaint est lancé.

/* test de la version du logiciel */
%HOLLYWOOD   = 1/0

/* Définition du fond ou des fonds : */
%DISPLAYSIZE = 400/100
%BGPIC(1)    = "TVPaint.iff"

/* définition des brosses (les fichiers avec la couleur transparente) */
%BRUSH(1)    = TRANSPARENTCOLOR/$BEBEBE/"Buttons_Selector.iff"
%BRUSH(2)    = TRANSPARENTCOLOR/$BEBEBE/"Buttons_Selector-2.iff"

/* définition des zones sensibles à la souris */
%BUTTON(1)   = 200/50/235/85

/* Sons */

/* Execution du code */
%CODE

/* Introduction  */ affichage des éléments
DisplayBgpic(1)
DisplayBrush(1,200,50)

/* Programme principal */
While(quit=FALSE)
 WaitEvent
Wend
End

/* ------- */ test de la position de la souris et action en conséquence
label(ONBUTTONOVER1)
  DisplayBrushPart(2,0,0,200,50,35,33)
WhileMouseOn
   DisplayBrushPart(1,0,0,200,50,35,33)
Return
End

/* ------- */ test du clic de la souris et action en conséquence
label(ONBUTTONCLICK1)
run("tvpaint")

Pour les initiés, cela se comprend assez bien :

On déclare :
  • Une fenêtre : elle pourra être sans bord, sur le Workbench, etc.
  • Les objets : les fonds, brosses, animation, sons, etc. selon les datatypes sur votre Amiga.
  • Les zones sensibles (pour les clics de souris).
Puis le code :

L'affichage ou disparition des dessins, brosses, etc.
Une boucle de test d'un événement (un clic de souris par exemple).
Des sous-programmes qui agissent en fonction de la position de la souris, le clic, etc.

La compilation

C'est, en effet, tout l'intérêt de ce logiciel car il propose en standard, un compilateur qui rassemble tous les éléments de votre script ainsi que la partie exécution. Le fichier est volumineux mais c'est pratique car il ne nécessite "presque" rien d'autre (les polices ne sont pas intégrées ainsi que certaines bibliothèques usuelles communes à beaucoup de programmes).

Il intègre aussi une gestion du type d'affichage :

Lors de la création du script, pas de soucis du mode d'écran ni AGA, ni RTG, etc. Tout se fait dans une fenêtre Workbench. Lors de la compilation, idem, mais c'est lors du lancement du script auto-exécutable qu'il suffit d'ajouter des arguments/types d'outils :

WINDOW : sur le Workbench ou non.
BORDERLESS : sans les bords de la fenêtre.
MODEID : pour le mode d'écran.

Hollywood Settings

Si bien que ce même script marche sur tous les Amiga. Il suffit simplement de :
  • Ne pas utiliser plus de 256 couleurs à la fois (pour les Amiga en AGA).
  • Ne pas prendre des tailles trop grandes (au-delà de 800x600 sur un Amiga Classic).
Exemple : Script WINDOW BORDERLESS MODEID 167940 <- PAL haute résolution

Concrètement, Obligement (version Scala) pourrait parfaitement fonctionner grâce à ce logiciel car le compilateur inclut la version Amiga 68k et MorphOS. Il suffit simplement d'avoir l'OS correspondant lors de la compilation.

Malheureusement, il n'y a pas d'interface de création de ces scripts : il faut les faire à la main et c'est bien dommage car cela risque d'effrayer pas mal d'amigaïstes habitués à Scala notamment. Heureusement, la version d'Hollywood 1.5 avec le module Malibu (compatible Scala) peut vous aider.

Hollywood 1.5

Cette nouvelle version n'apporte pas de grands changements par rapport à la version initiale d'Hollywood, si ce n'est le module Malibu qui présente un grand intérêt puisqu'il permet de récupérer à 99% les scripts de Scala (la version MM400 et Infochannel précisément), pour ensuite les rejouer via le lecteur Hollywood et surtout (le grand reproche fait à Scala à l'époque), les exécuter sous la forme d'un seul fichier contenant :
  • Les images (inclus comme fond dans Scala, pas les brosses, ni les animations).
  • Le lecteur (200 ko minimum).
  • Les effets (90% des effets de Scala MM400).
Seules les polices de caractères, les bibliothèques, les brosses, les sons et les modules restent externes.

L'interface de présentation

Elle est très sommaire car elle se résume à une photo d'Hollywood avec quelques boutons :

Hollywood Menu

Display : lit les scripts (Scala et Hollywood).
Compile : compile le script :)
Plugs in : informations et réglages des modules externes dont celui de Malibu.
Settings : réglages d'Hollywood que l'on retrouve dans les types d'outils.
Help : documentation en anglais au format Guide (l'auteur est Allemand).
About : à propos.
Exit : on s'en va !

Le compilateur n'a pas changé et la GUI d'écriture des scripts est toujours absente. Vous pouvez utiliser Scala pour ça, ce qui évite de très longues manipulations et corrections dans les scripts mais Scala ne fonctionne qu'en PAL (pas de carte graphique). Il vous faudra donc tout taper à la main et c'est un sérieux frein à l'utilisation de ce logiciel.

Malibu

C'est un module externe à Hollywood, complètement transparent pour l'utilisateur, qui traduit 99% des scripts Scala en commande Hollywood. Il n'y absolument rien à faire de spécial, c'est lors du test du script et de la compilation que cette "traduction" s'opère.

Vous y retrouvez la plupart des effets de Scala (la synchronisation du son est variable selon la vitesse de votre matériel) les polices sont restituées (pas encore lissées) ainsi que les couleurs, les brosses animées et effets d'ombre portée.

Attention, du fait de la carte graphique et de la conversion, la vitesse d'exécution du script compilé, ne sera pas la même que la version originale Scala (c'est un petit peu plus lent même sur un 68060). Un essai avec Obligement n°7 (sans l'animation qui pose problème), donne un exécutable de 400 ko.

Voici des petits exemples concrets d'utilisation d'Hollywood :

Exemple 1 : Vous faites souvent de la conversion au format PDF or la commande Ghostscript est longue :

Stack 40000
Ghostscript:GS -dNOPAUSE -sDEVICE=pdfwrite -sPAPERsize=a4 -dCompatibilityLevel=1.2 -dBATCH -sOutputFile="prog||".pdf" prog)

Alors dans ce cas, ça vaut le coup de taper quelques lignes :

Voici le descriptif des tâches à programmer :
  • Un sélectionneur de fichier qui demande la source du fichier à convertir.
  • Un autre sélectionneur pour indiquer la destination du fichier PDF.
  • Un bouton OK pour valider le tout.
  • Un dessin en fond et une petite musique.
Le tout dans une fenêtre centrée sur le Workbench sans bord.

Le temps de mise en place est d'une heure au plus. L'équivalent en C, surtout quand on y connaît pas grand-chose, est plus difficile !

Exemple 2 : Éjection du tiroir de votre lecteur de CD sur l'unité IDE en esclave (unité 1).
(voir le programme compilé)

%bgpic(1)="cdrom-in"
%code
run("sys:c/wbfront")
wait(50)
run("sys:c/ejecttool scsi.device 1 toggle")
wait(100)

Ces cinq lignes affichent une fenêtre avec en fond, un dessin, le tout sur le Workbench et agit sur le CD : 173 octets !

Conclusion

Hollywood est un bon logiciel qui se démarque de Scala par le fait qu'il soit compatible à la fois sur Amiga Classic (OCS, ECS, AGA et RTG) et sur MorphOS. De plus, c'est compilable (enfin !) car, à l'époque, Scala Inc. vous obligeait à acheter une licence pour chaque présentation, d'où des coûts prohibitifs. On notera aussi un autre bon point : la compatibilité à 99% avec Scala (la synchronisation image/son est difficile à régler mais dans l'ensemble c'est bien). Par contre, sans GUI, cela restreint l'accès, voire rebutera certains amigaïstes. L'auteur est bien conscient de ce manque mais c'est sans doute la partie la plus longue à programmer. Enfin, côté vitesse, un 68060 avec carte graphique est "juste" pour jouer les anciens scripts Scala.

Nom : Hollywood 1.5 et Malibu.
Développeurs : Airsoft Softwair.
Genre : Création multimédia.
Date : 2003.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68020, 4 Mo de mémoire.
Configuration souhaitée : Carte graphique, 68060 ou PowerPC, 16 Mo de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 49 euros.

NOTE : 7/10.

Les points forts :

- C'est compilable.
- Grandement compatible avec Scala.
- Compatible Amiga Classic et MorphOS.

Les points faibles :

- La synchronisation son/image pour certains scripts Scala.
- Pas de GUI.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]