Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 11 juillet 2020 - 22:59  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Hillsfar
(Article écrit par Nina et extrait de Joystick Hebdo 43 - octobre 1989)


Strategic Simulations, Inc. est un spécialiste des jeux de rôle et de stratégie. Cette société américaine le prouve une fois de plus avec Hillsfar.

Hillsfar

Voici un bon jeu d'aventure médiéval-fantastique (c'est fou comme le moyen-âge nous fait rêver, hein ?). Une carte de la ville devant les yeux, une flèche indiquant votre position, vous vous déplacez avec la manette et tentez de forcer ou non les portes que vous voyez. Il y a de tout dans la ville : de la brasserie aux arènes en passant par la banque et par des dizaines de particuliers que l'on peut piller à loisir.

Hillsfar

Dans une bâtisse, le décor change et vous voilà vu de haut, vous vous déplacez de pièce en pièce en prenant soin d'ouvrir les coffres et de ramasser or, flacons de potion magique, etc., dans un temps limité, et en faisant attention à ne pas marcher sur les cases de téléportation qui vous emmèneront dans un autre coin de la maison. Suis-je assez clair ? Bon ! Lorsque vous avez bien tout visité, vous pouvez ressortir de la maison par un passage souterrain, et vous vous retrouvez comme précédemment.

Le but, c'est d'aller dans le château qui se trouve au milieu de votre plan, muni pour cela de toutes les potions, armes, or et scoubidoubidou ha, que vous avez pu amasser. A l'intérieur c'est dangereux, mais là je vous laisse vous démerder.

Hillsfar

Voyons un peu ce qui différencie ce jeu d'aventure/rôle des 45 624 autres jeux de ce genre que vous avez déjà. Les scènes d'actions sont assez bien présentes dans le jeu, aussi bien dans les maisons que dans l'arène où vous pouvez combattre toute sorte de monstres féroces. La présentation est pas mal : une fenêtre en haut à gauche pour montrer ce que vous voyez, le plan au milieu et deux fenêtres pour vous indiquer ce que vous pouvez faire, et ce que vous pouvez dire.

Par contre, mauvais point pour le graphisme qui est pas un pet fignolé ; l'animation restant aussi très moyenne. A part quand le bonhomme est dans les baraques, les personnages sont trop saccadés. Les dessins (ne pas confondre avec le graphisme) sont très bien par contre, les personnages apparaissant devant le château ou à la taverne sont très style BD, contrairement aux couleurs qui, elles, ne sont pas dignes de la plus simple bande dessinée coloriée.

Hillsfar

Mais enfin, malgré ces quelques défaillances techniques, il faut bien avouer que le jeu est assez complet, et qu'il nous réserve quelques petites surprises. Par exemple, on peut reprendre les personnages créés avec Pool Of Radiance ou Curse Of The Azure Bonds. C'est vrai que Hillsfar change des jeux d'aventure habituels puisque pour une fois, on voit le personnage quand c'est nécessaire : à cheval, en train de se battre, etc.

C'est un jeu qui aurait marqué les amateurs d'aventure s'il avait été mieux terminé techniquement, si l'animation et le graphisme avaient été un peu plus travaillé. Mais qu'ils sont fainéants ces programmeurs !

Nom : Hillsfar.
Développeurs : Westwood Associates.
Éditeurs : Strategic Simulations, Inc, US Gold.
Genre : jeu de rôle.
Date : 1989.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 6,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]