Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 21 juin 2019 - 01:07  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Hexalator 1.00, HP 11C et Calc 3.0
(Article écrit par Pascal Amiable et extrait d'Amiga News Tech - juin 1991)


Délaissant ce mois-ci l'étude des langages de programmation par l'intermédiaire des logiciels du domaine public, nous allons nous intéresser à l'un des outils les plus indispensables pour un programmeur, j'ai nominé la calculatrice.

En effet, malgré toute la puissance de vos chères machines, chacun d'entre vous a dû avoir besoin, à un moment ou à un autre, d'effectuer un calcul d'expressions ou une conversion de nombres en binaire ou hexa lors du développement d'un de ses programmes. Et pour ce faire, rien ne vaut une calculatrice. Celle fournie en standard avec l'Amiga est certes très fonctionnelle, mais elle manque singulièrement de capacités dès que l'on veut effectuer autre chose qu'une addition ou une multiplication. J'ai donc parcouru pour vous ma collection de logiciels du domaine public, afin de vous proposer une sélection de trois calculatrices dont les fonctionnalités sont complémentaires. Nous commencerons cette étude par un outil très performant pour la conversion multiformat et la manipulation d'expressions logiques.

Hexalator 1.00

Une des premières utilisations de cette calculatrice est de permettre la conversion de format d'un nombre entier quelconque. Les formats de conversions sont des plus classiques puisqu'il s'agit de binaire, octal, décimal et hexadécimal. Pour convertir un nombre, rien de plus simple, puisqu'il suffit de sélectionner le format d'entrée, de taper le nombre et de sélectionner le format de sortie.

La deuxième classe de fonctions disponible est également très commune puisqu'il s'agit des quatre opérateurs "+", "-", "*" et "/". Je ne m'étendrai pas sur l'utilisation de ces opérateurs, mais rappellerai simplement que cette calculatrice utilise la notation polonaise inverse, chère à Hewlett-Packard, qui risque de dérouter les personnes habituées à la notation classique.

Dernière série d'opérateurs utilisables sur cette calculatrice, les opérateurs logiques. On trouvera les opérateurs "AND" (et logique) "OR" (ou logique) "XOR" (ou exclusif) et enfin le seul opérateur unaire "NOT". On regrettera l'absence du "NAND" dont l'utilité est plus qu'évidente en logique.

Enfin, on trouve quatre autres touches permettant de rappeler les derniers nombres saisis, d'effectuer un décalage à gauche (pour corriger une éventuelle erreur de frappe) et d'échanger X et Y lors d'opérations.

En conclusion, il s'agit d'une bonne petite calculatrice logique qui mérite de figurer à portée de main en permanence.

HP 11C

La calculatrice suivante ravira les habitués de la notation polonaise inverse, puisque je vous propose une copie conforme de la très célèbre HP-11C de la firme Hewlett-Packard. Pour ceux qui ne connaîtraient pas ce type de notation, un petit rappel s'impose.

La notation polonaise inverse est basée sur le principe d'empilage et de dépilage des données et des opérateurs. Afin de vous faire mieux comprendre la différence entre cette notation et la notation arithmétique classique, voici quelques exemples.

Pour réaliser les opérations suivantes :

5 + 3        -> vous tapez 5 3 +
5 * (2 + 4)  -> vous tapez 5 2 4 + *
2 * sin(0.5) -> vous tapez 0.5 sin 2 *

Lorsque vous désirez saisir deux nombres consécutivement, vous devez les séparer en tapant [Enter]. Ce qui donne pour les exemples ci-dessus :

5 [Enter] 3 +
5 [Enter] 2 [Enter] 4 + *
0.5 SIN 2 *

Dans ce dernier cas, on ne tape pas [Enter] puisque l'on n'a pas deux nombres qui se suivent.

Dans le cas de notre calculatrice, vous avez la possibilité d'empiler au maximum quatre données ou résultats d'opérations successivement. Cette limitation est parfois gênante, mais comme vous le verrez vite en l'utilisant, on arrive toujours à passer outre.

Nous n'allons bien entendu pas passer en revue l'ensemble des fonctions de cette calculatrice, l'article au complet n'y suffirait pas. Néanmoins, j'aimerais vous signaler quelques points importants. D'abord, on distinguera deux modes de fonctionnement : au démarrage, la HP 11C se trouve en mode calcul. Vous pouvez ainsi taper toutes les expressions que vous désirez. Les fonctions alternées pour chaque touche sont accessibles par l'appui sur "f' ou "g" suivi de la fonction à exécuter. En sélectionnant la fonction "P/R", on passe la calculatrice en mode programmation, et il est alors possible de réaliser un programme quelconque avec le jeu d'instructions de la calculatrice. J'avoue que c'est assez amusant.

Pour le reste, je vous encourage à consulter la documentation (en anglais) jointe au logiciel. Sont également présentes sur la disquette, les sources du logiciel que je vous conseille d'étudier, c'est très bien fait et très instructif. Dernier point avant de passer à l'étude de la dernière calculette, la plupart des fonctions sont accessibles directement au clavier, ce qui est beaucoup plus rapide qu'à la souris.

Calc 3.0

Pour les réfractaires à la notation polonaise inverse, j'ai sélectionné une calculatrice qui représente à mon avis l'incontournable dans ce domaine. En effet, elle comporte trois modes de traitement spécifiques. Le mode "scientific" comprend toutes les fonctionnalités d'une vraie calculatrice du commerce.

En mode "programmer", elle permet la manipulation logique et la conversion de nombres en hexadécimal, décimal, octal et binaire (tous les opérateurs classiques y sont). Ces opérations peuvent s'effectuer sur 8, 16 ou 32 bits de précision.

Enfin, en mode "graph", elle permet de tracer rapidement l'allure d'une fonction saisie dans le champ approprié, par exemple -2*sin(x/2)*cos(x^2), dans un intervalle de votre choix. Une autre possibilité offerte par ce mode est le suivi du contour de cette courbe, afin d'obtenir la valeur en un point donné de la courbe.

Calc 3.0
Calc 3.0

A noter pour terminer que cette calculatrice est iconifiable et que la documentation qui l'accompagne est très complète et dans un anglais abordable.

Nom : Hexalator 1.00, HP 11C et Calc 3.0.
Auteurs : ?
Genre : calculatrices.
Date : 1986, ? et ?
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : freeware.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]