Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 17 novembre 2017 - 18:17  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Graphire Wacom
(Article écrit par Christophe Lebihan - novembre 2000)


Dans cet article, je vais vous présenter un périphérique apprécié des graphistes, je parle bien évidemment de la tablette graphique. Sur Amiga, ce genre de matériel n'est pas très fréquent, et le fait que Haage & Partner sorte un pilote pour ce dernier mérite que l'on s'y intéresse.

Tablette graphire

Présentation du produit

Au déballage, oh surprise, une belle boîte (celle d'origine). En fait, c'est exactement celle que l'on trouve dans n'importe quel magasin informatique, à un détail près, il y a ici le pilote pour Amiga. Le boîtier CD contient... une disquette, dommage, on est un peu déçu quand même. Sinon, il y a les habituels logiciels pour Mac/PC, sans grande importance, si ce n'est pour l'émulation sous Fusion (à tester).

Pour ce qui est du matériel, la tablette est assez ergonomique, d'une taille de 20 cm de large pour 22 de long, stylet sans fil, très utile (liberté de mouvement), souris sans fil et sans boule, fonctionnant comme le crayon, c'est-à-dire au contact du support (la souris ne peut être utilisée que sur la tablette). Elle est aussi dotée d'une molette centrale active.

Configuration recommandée
  • Une carte graphique.
  • AmigaOS 3.1 voire 3.5 ou supérieur.
  • Un processeur rapide, au moins un 68040, voire un 68060 pour des performances optimales.
  • Un Amiga en tour (pour l'alimentation au clavier, obligatoire).
Installation

En ce qui concerne l'installation, rien de plus simple. Le pilote se résume à un fichier de 6 ko à mettre dans la WBStartup, et voilà. Au niveau des branchements, un connecteur pour le port série, et une fiche pour l'alimentation de la tablette se connectant entre la sortie clavier et lui-même (les adaptateurs sont fournis).

Premiers pas

Au démarrage, il faut attendre que la WBStartup lance le pilote pour pouvoir utiliser la tablette, c'est ennuyeux lorsque l'on veut activer le menu de démarrage, donc une deuxième souris est nécessaire. Une fois le Workbench chargé, la souris est d'une rapidité surprenante, il faut donc ralentir son mouvement dans les préférences de Input. La souris peut atteindre 1000 DPI (point par pouce), c'est vous dire la précision. ;o)

Utilisation sous le Workbench

Sous le Workbench, la tablette peut s'utiliser soit avec la souris soit avec le stylet. Pour en mettre plein les yeux aux copains, rien ne vaut le stylet (la classe). Moi, je voterais quand même pour la souris pour tout ce qui est bureau de travail : sa molette est très utile et devient vite indispensable. Elle fonctionne sur les listeurs (seulement en mode "Afficher par nom") pour l'ascenseur vertical, pour les fenêtres de requête ASL et aussi pour la navigation sur le Net (idéal). L'inconvénient de cette molette c'est la lenteur du défilement des pages Web. Il est réglé via les réglages d'icônes du pilote : 1 cran de molette = X nombre de lignes sautées. Ce qui veut dire que lorsque cet élément est réglé sur 3, avec un texte sous GoldED par exemple, ce dernier descend de trois lignes à chaque cran de molette. On pourrait croire qu'il suffit de régler sur 15 pour avoir un défilement plus rapide : erreur, sur une page Web, celle-ci va bien descendre de 15 lignes, mais pas d'un coup, ce sera l'une après l'autre, donc il n'y a pas de gain de temps. Et si l'on prend le problème à l'envers, dans un listeur la sélection sautera de 15 fichiers d'un coup, alors...

Un petit bogue à souligner : sous IBrowse, l'ascenseur à tendance à faire le yo-yo si l'on active la molette trop brusquement et trop longtemps, mais bon, sans gravité.

Utilisation sous un logiciel de dessin

La tablette prend toute son importance une fois sous un logiciel de dessin, en l'occurrence TVPaint 3.6 (c'est celui que j'utilise le plus souvent). La prise en main n'est pas évidente, je dirais même qu'elle est désastreuse, mais rassurez-vous, au bout de 20 minutes, c'est déjà mieux, c'est juste une histoire de gabarit entre la taille de saisie de la tablette et celle du moniteur.

Essayer de reproduire sa signature est un vrai plaisir (après pas mal d'essais ;o)). C'est idéal pour la retouche d'images, le coup de crayon devient fluide et précis. La tablette capte le stylet à environ 1 cm de haut, donc inutile de toucher le support pour déplacer le curseur. Si l'on déplace le crayon à plus d'un cm et qu'on le repose plus loin, le curseur se repositionne automatiquement à la bonne place, comme un grand. Le stylet est doté de 256 niveaux de pressions, malheureusement, je n'ai jamais pu le constater avec TVPaint 3.6, malgré la présence de cette option dans ce logiciel...

Au contraire d'Art Effect 2.6 et de FxPaint, la pression est bien gérée, quoiqu'un peu lente, mais bon. Par contre, j'ai eu l'occasion de tester cette option avec la version 4.0 d'Art Effect, et apparemment, ça ne fonctionne pas. ;-(

Le stylet se compose d'une mine (heureusement), qui émule le bouton gauche de la souris, d'une gomme (contact à l'arrière), pour le bouton de droite. Ce dernier est aussi pris en charge par un bouton situé sous l'index.

Les réglages d'icône (tooltypes)

Il y a pas mal de réglages dans cette icône (normal, toutes les préférences s'y trouvent). Je n'en citerais que quelques-uns :
  • Device (nom du device, ex : serial.device)
  • Unit
  • XSize
  • YSize (c'est peut-être la résolution de l'écran mais je n'en suis pas persuadé)
  • PenMode (Fix/rel : cette option permet de régler le mode de déplacement du curseur (rel : comme une souris, si vous la soulevez et la reposez plus loin, le curseur ne bouge pas, et bien c'est le rôle de cette fonction, au contraire de Fix).
  • MouseDPI (résolution de déplacement en DPI)
  • WheelStep (Pour la molette, nombre de lignes sautées à chaque cran)
Les points forts
  • La souris est d'une précision sans égale à ce jour sur Amiga (1000 DPI oblige).
  • Le glissé est très agréable (une feuille en plastique lisse est livrée avec pour une sensation encore plus parfaite).
  • La présence d'une molette, très appréciable.
  • La souris sans fil et sans boule (pas d'encrassement, sauf peut-être sous les quatre supports plastiques du mulot, mais bon...).
  • Gestion pour le stylet.
  • Possibilité de positionner une feuille sous la souris (le support est pourvu d'un calque plastique), ce qui permet de reproduire des dessins ou schémas en suivant l'original.
Les points faibles
  • La molette peut être mieux gérée à mon goût.
  • La souris prend un temps processeur assez important (environ 20% sur mon 68060).
  • La pression du stylet n'est prise en compte que par deux logiciels à ma connaissance, ça fait léger.
  • Le bouton de droite est extrêmement mal placé, soit il faut retourner le crayon (pas très pratique), soit vous utilisez le bouton sous l'index, mais le crayon à tendance à avoir la bougeotte, la plupart du temps, il se retrouve dans la paume de la main lorsque l'on en a besoin (évidemment).
  • Le prix est relativement élevé, 60 euros de plus qu'ailleurs (un peu cher pour un pilote qui pèse 6 ko...).
Conclusion

Cette tablette graphique est un excellent produit, d'une grande qualité. Le pilote utilise toutes ses capacités, ce qui est plutôt appréciable. Malgré quelques petits points négatifs décrits plus haut, cela reste une bonne acquisition surtout pour les graphistes. Pour un bon rapport qualité/prix, cette tablette constitue un bon investissement compte tenu des services qu'elle peut apporter.

A noter que Haage & Partner a développé des pilotes pour d'autres produits dont la tablette A4 Intuos, un petit bijou. La preuve une fois de plus de l'adaptation remarquable de l'Amiga.

Nom : Graphire.
Constructeur : Wacom.
Genre : tablette graphique.
Date : 2000 ?
Prix : NC.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]