Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 21 septembre 2017 - 18:04  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Global Effect
(Article écrit par Human Ktulu et extrait d'EmuNova - juin 2007)


Introduction

Dans les jeux de stratégie, dur dur de se faire une petite place parmi des mastodontes tels que Dune 2 ou The Settlers. Pourtant, il suffit d'un concept novateur et d'une la réalisation qui tienne la route, cela peut aboutir à un véritable incontournable. Voilà un jeu original à plus d'un titre, puisqu'il propose la gestion écologique d'une planète. Un concept hors norme pour un jeu énorme, un pari que Millennium a tenté en 1992 avec la sortie Amiga de Global Effect.

Global Effect

Car cette fois, il n'est plus question de laisser derrière vous des ruines fumantes d'un monde calciné, il va falloir faire prospérer des millions d'hommes et de femmes sans oublier Dame Nature, tout cela pour espérer un développement durable de votre civilisation !

Vers une société Ecolove

Dans un futur lointain, l'homme parvient à réaliser son rêve : partir dans l'espace à la conquête de nouveaux mondes. Mais c'est un rêve qui a aussi coûté des siècles de négligences envers notre belle planète bleue ! Dans un dernier sursaut, l'humanité prit alors conscience qu'il fallait à tout prix rétablir un équilibre sous peine de devoir s'exiler à jamais...

Global Effect

Désormais, il n'est plus question de répéter les erreurs du passé, il faut maintenant bâtir un avenir et c'est vous qui avez été choisi pour mener à bien cette ambitieuse tâche.

Un moteur qui tourne au vert

On serait en droit de s'attendre à un jeu bien complexe, avec des menus en-veux-tu-en-voilà ! Fort heureusement il n'en est rien, l'interface est au contraire agréable et efficace, tout est à portée de souris sans avoir besoin d'entrer dans d'infinis sous-menus.

Pour une version OCS/ECS, les graphismes sont loin d'être immondes, et même plutôt bien colorés. En fait, vu le peu d'animations cela aurait été un comble, mises à part certaines parties du menu, tout le reste est plutôt statique. Un gros regret donc, puisque cela aurait donné au jeu un peu plus de vie.

Global Effect

Côté musiques, et bien mes chers amigaïstes, on peut dire que le talent de Richard Joseph a encore frappé ! Une seule musique certes, mais d'une qualité irréprochable ce qui permet tout de même une certaine immersion, à défaut de compter sur d'hypothétiques animations. Les bruitages sont tout aussi excellents, je ne me lasserai jamais de cliquer sur l'icône militaire pour entendre le panel de contrôle s'activer.

J'ai un petit problème de fosse septique M'sieur...

Global Effect vous propose de nombreux types de jeu, mais pas de ces affreux scénarios scriptés, non non, uniquement des jeux libres comme à la belle époque !

Pour commencer, il est possible de s'établir sur une planète vierge. Le boulot consiste donc à développer votre civilisation en prenant garde de ne pas déstabiliser un fragile équilibre. C'est donc un très bon moyen de prendre le jeu en main ! Il est possible aussi de "créer" votre monde en personnalisant la quantité de ressources disponible.

Une fois les bases acquises, vous pouvez vous lancer dans des opérations de sauvetage. Il s'agit là de rattraper les bêtises de vos compatriotes sur d'autres mondes, au choix :
  • Résorber un réchauffement climatique.
  • Récupérer d'un désastre nucléaire.
  • Gérer une pénurie générale des ressources.
  • Et enfin un mélange catastrophique des trois cas précédents.
Pour corser le tout, des objectifs précis doivent être atteints dans un temps imparti ! Cela ne suffit pas de gérer les problèmes écologiques, il faut en plus garantir un certain niveau de population pour atteindre un certain niveau de puissance. Bref, autant dire qu'il faut déjà bien maîtriser son sujet !

Le troisième mode inclut une difficulté supplémentaire, puisqu'une deuxième civilisation partagera la planète avec vous, il faudra alors prouver votre supériorité industrielle puis vos compétences militaires. Il va sans dire que tout ceci présente un danger collatéral considérable pour l'environnement !

Global Effect

Enfin, il est possible de confronter votre stratégie face à un concurrent humain. Une fois n'est pas coutume, il est possible de jouer en réseau avec deux Amiga connectés via le port série. Cet effort est appréciable car bien souvent le multijoueur de la version PC disparaît lors de son portage Amiga.

Le premier coup de pelle

Note : inutile de tourner autour du pot plus longtemps, il faut savoir que Global Effect est un jeu très peu intuitif et ne dispose d'aucune aide. La documentation est indispensable pour comprendre certaines subtilités du jeu !

C'est parti ! Vous voilà enfin à la tête d'une planète toute neuve, rien que pour vous ! Enfin, c'est là que ça se gâte, puisqu'il va falloir assurer pour que votre peuple vive décemment.

Votre première tâche va consister à trouver une zone adéquate pour implanter votre première ville. L'idéal est une zone peu boisée, près d'une côte, pas trop sismique et enfin avec une ressource énergétique à proximité. Oui rien que ça ! Attention car ces premières manoeuvres vont déjà commencer à entamer votre barre de puissance de manière conséquente, il y a les prospections minières qui sont coûteuses, mais aussi tous vos déplacements sur la carte vous seront facturés. Il est donc primordial d'implanter votre nouveau point de référence dés que vous avez découvert une zone convenable.

Vous pouvez commencer à construire vos premiers blocs résidentiels. N'oubliez pas d'apporter à vos colons tout ce dont ils ont besoin : eau, nourriture, énergie, assainissement. Si un de ces paramètres venait à manquer, les villes seront peu à peu désertées. Dans le cas contraire, il est fort possible que des nouveaux blocs d'habitations se développent tout seuls, sans vous coûter le moindre sou, à tel point qu'il faut faire attention que cela ne prolifère pas n'importe où !

Constamment, des nouveaux messages vous indiqueront si vous êtes sur la bonne voie, ou si au contraire c'est en train de mal tourner. Il est possible de consulter divers rapports pour faire le point, mais n'oubliez pas que tout à un prix. ;)

Si vous réussissez, vous obtiendrez une barre de pouvoir conséquente, vous pourrez alors investir dans des programmes de recherche très coûteux pour optimiser l'équilibre entre votre civilisation et son milieu naturel.

Enfin, histoire de ne pas vous reposer sur vos lauriers, des évènements aléatoires peuvent intervenir. Il est amusant de constater les dégâts que peut infliger un petit accident dans une centrale nucléaire, et évidemment cela remet en question des années de planifications minutieuses de votre part ! Ah oui zut, je savais bien que ce n'était pas une bonne idée d'installer cette centrale sur les flancs du grand volcan !

Mais n'oubliez pas qu'il faut penser durable, le but ultime de ce jeu est de toujours s'orienter vers l'équilibre. ;)

Conclusion

Le thème original de Global Effect est à saluer, aucun jeu actuel n'a tenté d'approfondir ce concept. Cela dit, malgré une interface nette et sans bavures, je regrette qu'il manque de convivialité. Une austérité qui nuit grandement à son immersion, il aurait suffi de quelques animations et de quelques info-bulles pour rendre le jeu beaucoup plus attractif.

Pour moi, il tient cependant une place particulière, et malgré ces défauts, je crois qu'il vaut le coup que l'on s'attarde un moment dessus.

Nom : Global Effect.
Développeurs : Silicon Knights.
Éditeur : Millennium.
Genre : jeu de stratégie.
Date : 1992.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 6,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]