Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 26 avril 2017 - 08:08  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Ghostscript 5.01
(Article écrit par Frank Anière et extrait d'Amiga News - novembre 1997)


Ghostscript est un interpréteur issu du monde Unix qui permet de traiter les fichiers PostScript (niveau 1 et 2) et PDF (Acrobat), à des fins d'affichage, de conversion ou simplement de test (utile lorsque l'on programme en PostScript).

Ce logiciel est très utile pour vérifier des fichiers au format PostScript avant de les imprimer, visualiser des fichiers PDF (un très grand nombre de documentations techniques disponibles sur le Net sont au format PDF, comme le montre la fig. 1 avec un manuel relatif au Pentium Pro 200) ou imprimer des documents PostScript/PDF sur une imprimante non PostScript.

Ghostscript

La version testée est la 5.01 d'Aladdin Enterprises, disponible sur Aminet. Il existe également une version provenant de FADE que je n'ai pas encore testée.

Installation

Ghostscript est divise en trois archives :
  • Données (gs501_data.lha) : cette archive contient tous les éléments vitaux de Ghostscript, hormis l'exécutable.
  • Polices de caractères (gs501_fnts_std.lha).
  • Exécutable (gs501_030fp.lha par exemple) : il existe plusieurs archives selon le processeur présent dans votre Amiga (68000-68040, FPU/non-FPU).
La documentation fournie n'étant pas d'une grande clarté au sujet de l'installation, il faut se contenter de lire le ".readme" qui, fort heureusement, détaille la marche à suivre, à savoir :
  • Extraire les archives dans le même répertoire, afin de créer une arborescence Ghostscript.
  • Renommer l'exécutable en "gs".
  • Modifier le fichier S:user-startup afin qu'y figurent les lignes suivantes :
    • ASSIGN Ghostscript: <chemin choisi>
    • PATH Ghostscript: ADD
Une fois ceci fait, et après un redémarrage, Ghostscript est opérationnel.

Utilisation

De ses origines Unix, Ghostscript a hérité une interface utilisateur 100% CLI, qui n'est pas évidente à maîtriser. La fig. 2 donne un aperçu des options utilisables.

Ghostscript

Attention : Ghostscript est très gourmand en pile. J'ai effectué les tests avec une valeur de 150 ko et cela semble le satisfaire. Autre petit détail, Ghostscript étant conçu à l'origine pour fonctionner en mode interactif il faudra taper "quit" lorsque le fichier a été traité. Pour pallier à cet inconvénient fâcheux, il existe le mot-clé "-dBATCH" qui demande à Ghostscript de quitter tout seul.

Un ensemble de scripts est fourni, situé dans le répertoire "Ghostscript:Batch". Ces scripts ont pour rôle de faciliter la vie de l'utilisateur novice (ou pressé) en automatisant certaines tâches comme la conversion PostScript <-> PDF. Hélas, ces scripts sont écrits en Korn Shell, ce qui les rend inutilisables pour la majeure partie des utilisateurs (à moins de posséder un Shell compatible comme ceux proposés par l'ADE ou le Korn qui était distribué avec les anciennes versions de GCC).

Généralement, Ghostscript utilise des devices pour travailler. Ceux-ci sont détaillés si on lance Ghostscript de la façon suivante : gs -h (voir fig.2). Pour préciser un device, la syntaxe est : -sDEVICE=device (par exemple -sDEVICE=amiga_custom). Ces devices permettent à Ghostscript de savoir comment il doit organiser sa sortie et répondent aux besoins les plus divers (imprimantes ou images).

La version Amiga dispose de quatre devices supplémentaires :
  • amiga : affichage dans une fenêtre Workbench.
  • amiga_custom : idem mais sur son propre écran (il faut préciser les dimensions).
  • amiga_ilbm : sauvegarde dans une image IFF ILBM. Aux dires de l'auteur (dans la documentation), ce device ne fonctionne pas à 100%.
  • amiga_printer : impression sur l'imprimante définie dans les préférences du système.
Sur mon système j'utilise Ghostscript comme afficheur PostScript et PDF, ce qui me fait économiser énormément de temps et surtout d'encre. Il s'acquitte de sa tâche avec brio, le traitement étant plutôt rapide (et pourtant je suis sous AGA). Par contre, j'émets des réserves sur une configuration moins puissante que la mienne (A1200 avec 68030 et 68882 à 50 MHz). L'affichage est de bien meilleure qualité que celui proposé par Post, un autre logiciel d'affichage et impression Postscript, et, de toutes façons, bien plus rapide.

Pour ce qui est de la possibilité d'imprimer du PostScript ou du PDF sur une imprimante non Postscript, j'ai essayé d'imprimer la documentation montrée en fig. 1 sur une imprimante matricielle Epson 24 aiguilles : réussite totale, le fichier s'est parfaitement imprimé. Ceci est particulièrement utile pour les personnes n'ayant pas d'accès à une imprimante PostScript et devant impérativement imprimer de tels fichiers.

Ghostscript peut enfin également servir aux développeurs PostScript grâce à l'option -dNODISPLAY, on peut se contenter de demander un test du fichier sans l'afficher (dans ce cas Ghostscript se cantonne dans son rôle d'interpréteur), afin de voir si le fichier est correct ou non (en cas d'erreur, Ghostscript est tout sauf timide et se fera une joie de relever la moindre petite imperfection, fût-elle infinitésimale).

Conclusion

Ghostscript est un excellent utilitaire n'ayant pas de rival sur Amiga, car les logiciels de traitement PostScript lui sont bien inférieurs et il n'existe pas à ce jour de logiciel permettant de visualiser du PDF sur Amiga (du moins à ma connaissance). Néanmoins, une configuration relativement musclée sera nécessaire pour tirer profit des avantages de Ghostscript et son interface "tout au clavier" en rebutera plus d'un, même si elle permet l'intégration simple de Ghostscript dans des scripts de conversion. L'autre point noir est la présence de scripts exclusivement écrits en Korn Shell, ce qui fait penser que la transition vers l'Amiga de Ghostscript est encore perfectible (scripts Amiga Shell, par exemple, ou CSH pour les amateurs). Cependant, même si Ghostscript n'est pas parfait, il reste pour moi totalement indispensable aux utilisateurs maniant du PostScript et/ou du PDF.

Nom : Ghostscript 5.01.
Auteur : Aladdin Enterprises.
Genre : interpréteur de fichiers PostScript.
Date : 1997.
Configuration minimale : Amiga OCS, AmigaOS 2.04, 68020, 1 Mo de mémoire.
Licence : GPL.
Téléchargement : Aminet.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]