Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 19 novembre 2018 - 06:37  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Programmation : GFA Basic - Moniteur de disquette GFA D-Mon (première partie : interface utilisateur)
(Article écrit par Étienne Mouratila et extrait d'Amiga News Tech - septembre 1990)


Pour aller encore un peu plus loin, plus vite, plus haut et plus fort avec ce superbe BASIC qu'est le GFA 3, nous allons de ce pas et sans plus tarder nous concocter un petit moniteur de disquette (nommé GFA D-Mon), type PCTools pour les ceusses qui connaissent.

Bon, évidemment, il est hors de question d'atteindre la qualité ni la puissance de ce logiciel, sinon on en a pour jusqu'à la Saint-Glinglin, qui si je ne m'abuse, Docteur, doit tomber à peu près le jour ou elle arrivera. Mais on peut toujours profiter de l'occasion pour approfondir nos connaissances en GFA Basic d'une part, et en AmigaDOS d'autre part.

Malgré son nom ridicule et d'une banalité consternante, GFA D-Mon permet la manipulation plus ou moins aisée des fichiers et répertoires, ainsi que des secteurs de la disquette. Le nombre de fonctions est somme toute assez réduit, mais il tient qu'à vous et à votre courage de l'augmenter substantiellement. Il va de soi qu'un tel utilitaire étant tout de même plutôt conséquent, nous ne pourrons nous contenter d'un seul numéro de Commodore Revue pour tout voir d'un seul coup. C'est pourquoi je vous demande l'impossible effort de nous suivre durant quatre mois (cinq, si l'on compte les vacances), au terme desquels on passera à autre chose, chose qu'il serait intelligent de me préciser si vous avez des idées ou envies particulières. Pour cela, une seule adresse : la nôtre.

Premiere partie

Dans ce premier volet de GFA D-Mon, nous allons nous occuper de ce qui est finalement le plus difficile à réaliser, à savoir l'interface utilisateur (menus et tout le bastringue). Le listing fourni ci-après fonctionne tel quel, et permet déjà, car l'on connaît votre impatience légendaire, de faire mumuse avec une partie de la mémoire choisie arbitrairement (c'est une fonction d'édition, quoi). Seule l'édition en mode hexadécimal est - pour l'instant - implémentée, et les modifications ne sont pas prises en compte.

Encore une fois, c'est juste pour calmer votre impatience qui, je crois l'avoir déjà dit quelques lignes plus haut, est légendaire. Aucune difficulté majeure n'est à signaler dans cette première partie, mais quelques remarques judicieuses sont à formuler :
  • Des modifications seront par la suite apportées à certaines procédures données ici. De même, toutes les procédures utiles du programme ne sont pas listées. Chaque chose en son temps.
  • Des modifications seront également apportées aux libellés des menus, qui ne seront pas ce qu'on appelle très "parlant".
  • Toute suggestion en cours de route est la bienvenue, et franchement, je serais très déçu que vous n'en profitassiez point.
Rapide aperçu de ce qui a déjà été fait

Les routines et procédures utilisées ici n'ont rien d'extraordinaire en soi ni même en satin. Simplement, vous serez peut-être content de trouver celle d'édition hexa, qui est toujours problématique pour qui ne veut pas trop s'embêter. Allez donc jeter un oeil sur la procédure "edithex()" (qui elle, soit dit en passant, porte bien son nom).

Le programme ouvre son propre écran en 640x256 avec 4 couleurs, ainsi que sa propre fenêtre de type BACKDROP, BORDERLESS et ACTIVATE, le tout au moyen des commandes standard du GFA Basic, OPENS et OPENW. Le menu est lui aussi standard puisqu'il résulte de la commande MENU M$(). Attention, dans la procédure "mmenu", la ligne qui commence par "ON m% GOSUB" est imprimée sur plusieurs lignes pour des besoins de mise en page, mais doit bien entendu être tapée comme une seule.

La fonction d'édition s'obtient par le menu "Fichier", option "Editer" (ou Amiga droite+M (ben oui, quoi, M comme "Modifier" (le "E" est réservé pour autre chose (zut, je ferme combien de parenthèses, là ? Tant pis, je me lance)))).

Je ne vous retiens pas plus longtemps, vous pouvez derechef commencer à taper ces quelques lignes. Comment, ce n'est pas encore fini ?

GFA Basic
GFA Basic
GFA Basic
GFA Basic
GFA Basic


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Article suivant]