Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 13 décembre 2017 - 02:15  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Fury Of The Furries (CD32)
(Article écrit par Michael Jegoudez-Allart - mars 2014)


Au poil !

Fury Of The Furries est l’ultime opus de la saga Skweek. Bien que le système de jeu n'ait absolument rien à voir hormis les joyeuses boules de poils servant de héros appelés "les Tinies".

Fury Of The Furries

Dans les trois premiers volets de la série : Skweek, Super Skweek et Tiny Skweek, le joueur doit diriger Skweek afin qu'il colorie l’ensemble des cases du niveau en rose pour pouvoir passer à la prochaine étape. Pour situer clairement le jeu, il s'agit d'un équivalent au très célèbre Q.bert. Ces jeux mêlent à la fois stratégie et dextérité.

Fury Of The furries est un concept différent, ce jeu est un mélange de plate-forme et stratégie.

Encore un bon cru bordelais

Avant de rentrer dans les détails du jeu, arrêtons-nous un peu sur l'entreprise qui l'a réalisé et publié. Le duo Atreid Concept, Kalisto Entertainment, ce duo n'étant qu'une seule et même entité.

Atreid Concept a été créé dans la région bordelaise par Nicolas Gaume en 1990 à l'âge de 19 ans, les premières activités de l'entreprise furent de réaliser des portages sur ordinateur Macintosh pour des entreprises tels qu'Ubi Soft ou Electronic Arts.

Puis, en 1992, naquit Kalisto Entertainment, l'entreprise réalisa ses propres jeux mais pas seulement sur Mac : le PC (MS-DOS), l'Atari ST et l'Amiga étaient dorénavant de la partie.

Sous ce label, plusieurs jeux furent réalisés dont Fury Of The Furries, revenons donc à ce dernier.

Tomber pile-poil

Revenant d'une expédition spatiale, notre équipe de quatre tinies arrive sur leur planète maternelle baptisée "Sklumph" (à vos souhaits !). Ils découvrent avec stupeur que tout a changé. Leur gentil monarque a été destitué du pouvoir par un vil tiny noir. Ce malfaisant utilise même un instrument appelé "la machine" pour transformer les habitants de la planète en monstres.

Fury Of The Furries

Ni une, ni deux, nos valeureuses boules de poils se mettent en route pour rétablir l'ordre et la justice.

A poil !

Dans ce jeu, le joueur à la possibilité de choisir à tout moment, le tiny qu'il veut utiliser, parmi les quatre disponibles. Bien entendu, le choix n'offre pas qu'un simple aspect esthétique, chaque personnage a ses caractéristiques propres.

Le tiny jaune a la possibilité de lancer des "hadoken" tel un certain Ryu parcourant le monde pieds nus, en kimono. L'’intensité et donc la force destructrice de la boule feu est variable selon le temps de pression exercé sur le bouton de la manette.

Le tiny rouge est le vorace de service et son mets favori sont les cailloux et autres roches. "La chose" n'a qu'à bien se tenir.

Fury Of The Furries

Le tiny vert n'a pas été piqué par une araignée radioactive mais il possède la capacité de se projeter vers divers points d'ancrage, un fil lui permettant de se balancer à sa guise.

Le tiny bleu s'apparente, quant à lui, à l'homme de l'Atlantide, il peut se mouvoir en toute liberté et sans limite de temps dans le milieu aquatique. Il a également la faculté de lancer des bulles d'oxygène sous l'eau pour faire comme son pote le p'tit jaune.

Un peu plus haut, j'indiquais que le joueur pouvait choisir quand bon lui semble le tiny qu'il souhaite. Dans les faits, c'est un peu différent. Selon les tableaux traversés, la possibilité de sélectionner un personnage est grisée, cela peut même affecter plusieurs personnages en même temps. Pas d'inquiétudes dans différents niveaux, il existe des portails de particules de couleur vous permettant de débloquer le tiny grisé. Bien évidemment, la couleur des particules correspond à celle d'une de nos chères boules de poil.

Il existe une faculté commune à tous les héros de ce jeu, c'est la faculté de sauter. C'est quand même un élément de base dans un jeu de plates-formes.

Certains d'entre vous se rappellent sans doute du dessin animé "Popples" diffusée dans les années 1980. Eh bien le parallèle est le même. Nos bêtes à poil seront tout aussi bondissantes et surtout rebondissantes. Cette caractéristique sera bien sûr à prendre en compte durant votre partie sinon c'est une vie de perdu quasi assuré.

A travers les différentes épreuves qui attendent le joueur, il faut combiner dextérité et réflexion dans le choix de vos personnages. Un peu comme dans Lemmings ou The Lost Viking, chaque aptitude permet d'avancer jusqu'à un certain point puis un autre prend le relais et ainsi de suite.

Dans ce jeu, différentes régions sont à traverser, il y en a huit au total : le désert, le lagon, la forêt, les pyramides, la montagne, l’usine, le village et pour finir le château. Chaque région comporte dix niveaux ainsi que des lieux bonus. Cela offre une belle durée de vie.

Fury Of The Furries

Les différentes zones à explorer offrent une grande variété et évitent la monotonie. De plus, le jeu est bourré de clin d'oeil. Chaque début de zone offre un graphisme mettant en scène un de nos protagonistes. Le premier est le tiny jaune chevauchant un ver des sables du monde de Dune de Frank Herbert. On sent clairement l'intérêt des auteurs pour cet univers : d'ailleurs le nom Atreid Concept est révélateur. Il est également possible de choisir la langue Fremen dans le menu au début de partie.

Fury Of The Furries

Mais Dune n'est pas la seule référence dans le jeu on peut trouver Indiana Jones dans le niveau des pyramides, le tiny jaune porte sur l'image d’introduction du niveau, le même chapeau qu’Indy et surtout son célèbre fouet. Il y a également E.T., Dracula, Star Wars, etc. Bref, les clins d'oeil ne manquent pas, cela ajoute un petit côté comique au jeu ; de nombreuses touches d'humour sont en outre présentes.

Un jeu au poil ?

Côté réalisation, l'univers graphique est de très bonne facture même si la CD32 est loin d’être poussée dans ses ultimes retranchements. On est loin de l'esbroufe visuelle d'un Microcosm. Mais les différents mondes traversés ont un univers graphique cohérent et diversifié. L'introduction est un mini dessin animé assez basique, dont on pourrait penser qu’il est tiré tout droit de Deluxe Paint Animation. Même si l'introduction n'est pas renversante, elle a le mérite de poser très clairement l'histoire du jeu. Dans le même ordre d'idée, des petites animations intermédiaires viennent incrémenter le jeu selon les événements de la partie mort, fin de niveau, etc. Ces dernières sont un plus par rapport à la version Amiga sur disquettes.

L'animation durant les parties est très fluide, on ne détecte aucun ralentissement même quand de nombreux graphismes sont présents à l'écran.

Fury Of The Furries

La jouabilité est exemplaire, les tinies répondent aux doigts et à l'oeil. Une petite acclimatation est nécessaire pour gérer à la perfection les sauts mais après tout roule.

La manette CD32 est bien utilisée. Lors des transformations, le code couleurs des boutons correspond à celui des personnages, facilitant ainsi les permutations.

L'ambiance sonore est vraiment l'un des points fort de ce jeu. Les musiques ont été réalisées par Frédéric Motte. Il s'agit d'un ancien de la scène démo Amiga qui fait partie de groupe tels que Sanity ou Alcatraz. A l'époque, il travaillait sous le pseudonyme de "Moby". Il participa à de nombreuses productions en tant que "Sound Designer" chez Kalisto Entertainment. Pour en revenir aux musiques, chacun des thèmes sont superbes quel que soit le style jazzy, groovy ou électro. On sent clairement que l'auteur maîtrise parfaitement la machine. Les bruitages sont également bien réalisés mais ils sont peu présents.

Conclusion

Pour conclure, ce jeu est une petite pépite à posséder. Il n'est certes pas une révolution, il n'est pas doté d'une réalisation hors du commun mais il dégage une merveilleuse atmosphère. On prend un grand plaisir en y jouant. Sa difficulté progressive, ses personnages sympathiques, sa bonne réalisation, ses touches d'humour, bref, tous les ingrédients qu'il faut pour séduire le joueur. Je vous le recommande chaudement.

Nom : Fury Of The Furries.
Développeurs : Atreid Concept.
Éditeurs : Mindscape, Kalisto.
Genre : jeu de plates-formes/réflexion.
Date : 1994.
Configuration minimale : Amiga CD32.
Licence : commercial.

NOTE : 8/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]