Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 02 octobre 2022 - 20:40  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : Les bogues de Frontier: Elite 2
(Article écrit par Robin Sharrock et extrait de www.sharoma.com/Frontierverse - mai 2021)


Comme vous l'avez sans doute remarqué si vous y avez joué, Frontier: Elite 2 contient pas mal de bogues. Certes, pas autant que sa suite, mais le jeu comporte son lot d'erreurs. En fait, Frontier: Elite 2 fut en développement pendant cinq ans et sa sortie fut précipitée pour Noel 1993. La plupart des bogues furent corrigés dans les versions suivantes ou avec des correctifs. La bonne nouvelle est que cela n'empêche pas de jouer, vous ne les verrez même pas pour certains.

Le bêta-testeur

En janvier 2009, Richard Hewison, un bêta-testeur originel, m'a contacté avec quelques informations intéressantes et des captures d'écran :
"Il y a plusieurs années, je travaillais en tant qu'indépendant pour Konami en Grande-Bretagne, je testais la version Amiga de Frontier: Elite 2 (j'en suis crédité dans le manuel, en tant que testeur, mais uniquement sur la version Amiga). J'ai aussi reporté les étoiles de la carte 3D du jeu sur un graphique qui a ensuite été utilisé comme modèle pour l'affiche offerte avec le jeu."

"J'ai ajouté deux captures d'écran légèrement modifiées venant de la disquette de développement v0.17 pour Amiga. J'ai enlevé le nom de la personne à qui était destinée la disquette, ainsi que le numéro de téléphone de David Braben qui était inclus. Pour information, le nom était à l'intérieur des parenthèses sur la capture n°2 (j'ai d'ailleurs rapproché ces parenthèses) ainsi que dans le blanc visible. Sur ma disquette, j'ai aussi retrouvé un document texte venant de David Braben, décrivant les différentes corrections et les nouvelles fonctionnalités qu'il avait implémentées depuis la dernière version (en réponse aux rapports que Gary Penn, Chris Sawyer et moi lui avont fait)."


Frontier: Elite 2

Frontier: Elite 2

Le document texte avec le rapport original de bogues, converti au format PDF est téléchargeable ici.

Bogues majeurs et versions

Ici, je vais parler des bogues majeurs, leurs corrections, quand ils apparaissent et ce qu'ils font. Le site de Frontier Developments fournit quelques FAQ que vous pourriez trouver utiles, ainsi que des correctifs à cet endroit.

Version anglaise, 1993

C'est la première version vendue au public. Les bogues peuvent être utilisés pour tricher de plusieurs manières. Cependant, en raison du bogue des trous de ver, certains considèrent que c'est la meilleure version. Voici une liste :
  • Bogue des passagers : achetez une cabine de passagers et acceptez une mission de transport. Avec la personne maintenant à bord, allez au chantier naval pour tenter de vendre le vaisseau pour un moins cher. A chaque essai, votre compte en banque sera crédité de la différence.
  • Bogue des trous de ver : le programme originel souffre d'un débordement mathématique pendant les calculs de distances hyperspatiales. Cela arrive quand la distance de saut est supérieure à 655,36 années lumières. Puisque les distances sont calculées sur 16 bits, il y a débordements et vous pouvez effectuer un saut. En gros, vous avez un "trou de ver" vers un système lointain. Vous pouvez alors traverser de vastes distances en un minimum de temps, et utilisant un minimum de carburant.
  • Bogue de l'amende : commettez un crime et essayez de verser un pot-de-vin plusieurs fois. Votre amende sera rapidement dans les milliers. Clamez ensuite que vous "ne l'avez pas fait" et vous ne devrez plus payer que 500 crédits.
  • Bogue de rang Elite : il y a une lune appelée Phobos en orbite autour de Mars. Si vous achetez un Laser Minier, que vous mettez votre vaisseau à moins de 5 km et que vous tirez, votre rang de combat augmentera.
  • Bogue minier : le seul nécessitant un correctif. Chaque fois que vous laisserez une machine de forage MB4 inattendue et que vous tenterez un saut, le jeu plantera.
  • Bogue du navire impérial : les deux vaisseaux de l'Empire, le Courier et le Trader, ne demandent qu'un seul membre d'équipage. Puisque c'est vous, les vaisseaux peuvent voler sans que vous en embauchiez. Le manuel du jeu, bien qu'erroné ailleurs, indique qu'il faut, respectivement, trois et six membres.
  • Bogue sur Cemiess : il vous sera donné de l'argent pour emporter des pierres et des métaux précieux en dehors du système Cemiess. Ceci permet une route commerciale fort lucrative.
Note : les versions Amiga et Atari ST du jeu ont les mêmes bogues que la version PC anglaise.

Version américaine et autres, 1994

Ces versions sont presque totalement corrigées. Seul le bogue de la corruption/amende persiste.

Version Amiga CD32, 1994

Cette version du jeu est entièrement déboguée, bien que je ne sois pas sûr pour le bogue de la corruption/amende. Il n'y a pas non plus de protection par mot de passe avec cette version, et on peut apparemment la copier sur une disquette pour jouer sur un ordinateur Amiga pour l'expérience ultime. Cette version propose aussi l'ordinateur de navigation, un objet vendu dans Frontier: First Encounters et qui permet une navigation plus simple entre les systèmes stellaires. D'après Stuart Wilson, la version CD32 présente un bogue unique (le bogue de la manette/souris CD32), qui fait que les lasers avant se déclenchent par intermittence lorsqu'on utilise la souris. Il y a également un autre nouveau bogue (le bien nommé bogue "Flying Instructor", découvert par Paul Roberts) par lequel les ordinateurs du vaisseau atteindront consciencieusement environ 50% de votre vitesse, qu'elle soit élevée ou faible, et que vous voliez dans l'espace ou dans une atmosphère.

Version CD, 1997

Essentiellement identique aux versions de 1994, cette version a été intégrée à une compilation de jeux appelée "Award Winners". Le bogue de la corruption/amende est toujours présent.

Manuel du jeu

Le manuel contenait de nombreuses erreurs et ne donnait aucune instruction sur le fonctionnement du système de protection par mot de passe. Une version ultérieure du manuel a corrigé certaines de ces erreurs, mais les plus notables sont les erreurs dans les spécifications des vaisseaux. Les spécifications étaient incorrectes dans tous les domaines, ce qui les rendait inutiles. Le manuel Frontier, au format WRI (Wordpad) avec les anciennes spécifications incorrectes des vaisseaux, est disponible ici.

Frontier Developments a également publié le manuel de vol complet de Frontier au format HTML, avec des images, en 2001.

Phénomènes étranges et bogues mineurs

Bien qu'il ne s'agisse pas de bogues à proprement parler, toutes les versions de Frontier: Elite 2 sont confrontées à des phénomènes étranges. Ceux-ci sont listés ci-dessous et la plupart sont plutôt comiques.
  • Survolez à basse altitude une aire d'atterrissage occupée par un autre vaisseau. Vous recevrez un avertissement du contrôle du trafic. Ensuite, il y a une chance que votre vaisseau et celui qui est au sol explosent. C'est assez amusant.
  • Si vous vous éjectez de votre propre vaisseau en utilisant une capsule de sauvetage, vous pouvez "parler" à votre ancien vaisseau. Essayez de lui demander où il va, par exemple. C'est faisable si vous avez des membres d'équipage à bord, mais il est fort probable que ce soit juste un scénario négligé.
  • Il y a beaucoup de bogues graphiques (voir images 1 et 2). Vous pouvez voler à travers des planètes, des montagnes, des bâtiments civils et des dômes. Vous pouvez tirer sur la police à travers le mur d'une station spatiale. Il y a beaucoup de bogues de ce type qui sont extrêmement ennuyeux. Par exemple, lorsque vous volez à basse altitude sur une planète, le ciel et le sol vacillent entre la couleur de l'espace et sa propre couleur, et un port spatial semblera être là (c'est-à-dire que des lumières rouges seront visibles) alors qu'il sera en fait à l'autre bout de la planète. Si vous volez vers l'horizon d'une planète, des effets graphiques étranges peuvent se produire, montrant des tranches de la planète clignotant partout. De même, l'horizon peut faire de grands bonds vers le haut et vers le bas. Le même effet se produit si vous êtes au milieu d'un combat à la bonne hauteur au-dessus d'une planète. Vos ennemis sauteront dans tous les sens, ce qui les rendra impossibles à toucher.

    Frontier: Elite 2
    Image 1

    Image 1 : les problèmes graphiques peuvent être très gênants. Parfois, les spatioports et la zone qui les entoure scintillent constamment et passent du vert, la bonne couleur de la Terre, au bleu, qui représente la mer. Il est parfois difficile de prendre le jeu au sérieux.

    Frontier: Elite 2
    Image 2

    Image 2 : lorsque vous êtes très proche d'une station spatiale (à moins de 5 km), un grand nuage de feu couvre tout l'écran lorsque vous tirez votre ou vos laser(s), comme vous pouvez le voir sur cette image.

  • La police est stupide. Il leur est impossible de décoller des stations spatiales sans s'écraser les uns sur les autres ou se tirer dessus. Ils s'écrasent sur le sol des planètes et se dirigent invariablement vers vous à la manière des kamikazes pour vous éliminer. Un tel gaspillage de stupidité laisse l'esprit perplexe.
  • Parfois, vous entrez dans une station spatiale et l'avertissement "vaisseau attaqué" apparaît. Aucun vaisseau de ce type ne se trouve à proximité et le message persiste à chaque fois que vous essayez d'utiliser le Stardreamer. Cela peut être extrêmement ennuyeux si vous attendez des membres d'équipage et que vous avez besoin d'accélérer le temps.
  • Lorsque vous disposez d'un Panther Clipper et d'un ravitailleur automatique mais que vous essayez de remplir vos réservoirs manuellement, il arrive que vos réservoirs internes se vident. Il peut s'agir d'un dysfonctionnement matériel inséré volontairement mais j'en doute.
  • Si vous avez accueilli des passagers pendant plus d'un mois, ils s'impatienteront et partiront au prochain port d'escale, mais vos cabines seront alors "occupées" pour toujours. Vous ne pouvez pas vendre votre vaisseau, ni ses cabines, et les maudits occupants ne disparaîtront pas. La seule solution est de s'éjecter en utilisant une capsule de sauvetage. Là, au moins, vous pourrez acheter un nouveau vaisseau.
  • Le "bogue de l'espace libre". Il a été remarqué par Lee Jackson et est très utile. Vous devez acheter de l'hydrogène, puis une tonne de déchets. Ensuite, faites un saut et allez à l'écran de largage et cliquez là où le bouton de largage apparaîtrait si vous aviez une cargaison sous les déchets. Le jeu ne larguera "rien" de votre coque mais libérera autant d'espace que vous le souhaitez. Il existe un autre moyen d'augmenter l'espace de chargement (grâce à Stuart Wilson). Celui-ci fonctionnera si vous avez une version du jeu dans laquelle la triche de l'espace de chargement conventionnel a été corrigée. Achetez un moteur militaire et un auto-réfrigérant. Lorsque vous êtes à court de carburant (à la fois le cargo et les réservoirs internes), le pilote automatique peut toujours voler. Accostez à une station spatiale comme d'habitude. Achetez une tonne de carburant militaire, qui sera automatiquement transférée dans les réservoirs internes par l'auto-réfrigérant. Vous vous retrouverez avec une tonne de déchets radioactifs. Vendez-les et votre espace de chargement augmentera d'une tonne.
  • Le "bogue des missiles". Outre le fait que les missiles sont généralement inutiles, lorsque vous en tirez un et que le radar le cartographie, il est toujours équipé du moteur que votre vaisseau transporte. De même, si vous disposez d'un analyseur d'hyperespace, le missile apparaît comme en étant équipé.
  • Les montagnes sont de temps en temps placées directement sur les pistes d'atterrissage d'un port stellaire sur les planètes avec une atmosphère respirable. Soit il s'agit d'un autre bogue graphique, soit des architectes et des ingénieurs assez nuls ont été employés pour construire ces ports stellaires.
  • Si vous descendez lentement pour atterrir sur la surface d'une planète, mettez l'accélération du temps sur trois et votre vaisseau prendra de l'altitude, mais en mode temps normal, il descendra lentement.
  • Lorsque vous recevez une mission de livraison de base de l'armée, allez à l'écran des options avant que l'armée n'ait reçu le message. Ils finiront par vous donner le message "Votre livraison a été effectuée", mais, à cause d'un bogue, une partie de ce message est recouverte par le texte de l'écran des options, d'où le "Message des Valkyries...", qui fait partie de la sélection musicale "Ride Of the Valkyries".
  • Le "bogue du trou noir", signalé par Alex, un utilisateur allemand. Celui-ci se produit parfois lorsque l'on veut atterrir sur une planète rocheuse avec une masse comme Mercure ou Mars mais que cela ne fonctionne pas : la gravité vous attire vers le bas, presque immédiatement après l'entrée en orbite, et le vaisseau spatial s'écrase à cause de la vitesse de la chute. Il n'y a aucune chance d'atterrir sur de telles planètes ; il est de temps en temps possible de réussir à rester à une altitude constante en donnant toute la puissance à tous les moteurs et en tournant loin de la planète. Ce bogue signifie que de telles planètes ne peuvent pas être exploitées.
  • Parfois, un port stellaire est signalé comme étant occupé même s'il y a des aires d'atterrissage libres et qu'aucun vaisseau entrant n'existe qui aurait pu être assigné à l'aire. Cela se produit fréquemment dans Ross 154.
  • Si vous vous écrasez lors d'une tentative d'atterrissage brutal, le jeu peut se planter avec une exception de mémoire ou une opération illégale.
  • Un clic de souris qui manque une icône de fonction ou l'affichage du scanner dans la partie inférieure de l'écran désélectionne la cible courante. Par conséquent, vous devez souvent resélectionner votre cible uniquement parce que vous avez manqué une icône de peu.
  • La carte du système permet le centrage sur les planètes uniquement si la planète est annotée de son nom. L'annotation n'intervient parfois que peu de temps avant que la planète ne disparaisse de l'écran. Pour certaines planètes, il est très difficile de trouver une combinaison rotation/zoom qui fonctionne, et il peut même être presque impossible de sélectionner certaines planètes.
  • Si vous voyagez dans l'espace avec votre train d'atterrissage abaissé, vous recevrez un message vous demandant de le remonter car il sera endommagé. Ce message vous est donné quel que soit le vaisseau dans lequel vous vous trouvez. Il est donc stupide car certains vaisseaux n'ont pas de train d'atterrissage ! Un Imperial Courier, par exemple, ramène ses ailes vers l'intérieur lorsque l'option "train d'atterrissage inférieur" est sélectionnée.
  • Si vous n'êtes pas immobile, les missiles tirés par les coursiers et les marchands impériaux (et un certain nombre d'autres vaisseaux) s'écraseront simplement sur votre vaisseau.
  • Il y a une erreur quand les astroports ont un long nom (sans espace, comme "Sutherlandville") et que ce nom, inscrit sur la baie de lancement de la police, est plus long que cette baie. Les lettres de fin qui ne conviennent pas flottent simplement dans l'air et sont transparentes. Par exemple, voir Sutherlandville sur la Nouvelle-Calédonie, dans le système Beta Hydri (0,-2).
  • De nombreux vaisseaux ne peuvent pas supporter les tourelles. Le Lion est un vaisseau si mal conçu que sa tourelle tire directement dans ses ailes. De plus, sur de nombreux vaisseaux dotés d'une tourelle supérieure et d'une tourelle inférieure, lorsque vous tirez et que la tourelle passe automatiquement de l'une à l'autre, au point de croisement, le laser semble toucher votre vaisseau très brièvement, ce qui réduit momentanément la puissance de votre bouclier. On peut s'interroger sur l'ineptie de certains concepteurs de ces vaisseaux.
  • Clemi, un utilisateur allemand, a remarqué ce bogue : si vous ne terminez pas une mission de la marine impériale à temps, vous pouvez être rétrogradé. Cependant, si cela se produit, votre rang fédéral sera également réduit, même si vous n'avez pas réussi à terminer une mission impériale. Votre rang impérial reste le même et n'est apparemment pas modifié.
  • Merci à Gunnar pour cette erreur amusante : l'édition allemande du jeu portait sur sa couverture le slogan "David Braben stellt dar", qui est une très mauvaise traduction de "David Braben presents...". "David Braben stellt dar" dans ce cas signifierait "David Braben se présente comme" ou "David Braben signifie".
  • Avec l'aimable autorisation de Dave Leeds : "J'ai récemment découvert que vous pouvez installer un convertisseur d'écope à carburant même si votre vaisseau ne peut être équipé d'une écope à carburant. Je m'en suis rendu compte totalement par hasard quand la mienne a été détruite pendant un combat et que je pouvais toujours convertir ma cargaison. Du coup, ce que je fais, c'est d'installer les deux équipements sur mon vaisseau et j'enlève aussitôt l'écope à carburant. Je sais, je triche un peu...".
Bogues des systèmes

Les bogues des systèmes sont liés à des systèmes stellaires spécifiques de Frontier: Elite 2 et aux problèmes que vous y rencontrerez. Merci à Stuart Wilson d'avoir remarqué certains de ces bogues.
  • Allez sur Mizar (0,5) et essayez ensuite de sauter sur Alcor, également (0,5). La portée sera de 0,00 année-lumière et l'icône d'hyperespace n'apparaîtra pas. Vous devez sauter vers un autre système (n'importe lequel fera l'affaire) puis revenir.
  • Impossible d'accéder aux icônes d'économie/de structure sociale sur Zeioqu (-17,-29) Greandqu (-19,-31) et Andlaar (-27,-32), ou à l'hyperespace vers ces systèmes respectifs. Si vous le faites, votre ordinateur se plantera.
  • Un saut dans le système Beta Lyrae (-146, 85) fait planter le jeu.
  • Tiquwa (-34, -29) provoque un plantage lorsque vous essayez d'accéder aux détails du système.
  • Greliain (4,1) ne peut pas être hyperspatialisé en toute sécurité et vous ne pouvez pas obtenir d'informations sur le système F6 (merci à Andrew Cowling).
  • Lorsque vous essayez d'accéder aux informations sur l'économie/la structure sociale dans de nombreux systèmes inexplorés, il en résulte une opération illégale (voir ci-dessous) et le jeu se plante.
L'opération illégale

Lorsque vous utilisez Frontier: Elite 2 sous Windows 98, vous obtenez souvent ce message d'erreur. Il semble que cela se produise le plus souvent lors du survol à très basse altitude de paysages urbains sur des planètes. Je ne sais pas ce qui provoque ce problème, mais lorsque cela se produit, Frontier: Elite 2 s'arrête instantanément et vous êtes ramené à Windows, où le message ci-dessous apparaît :

Frontier: Elite 2

Il n'y a rien que vous puissiez faire lorsque cela se produit. Une raison de plus de sauvegarder souvent votre jeu !

Mauvaise modélisation de la physique newtonienne

La méthode courante qui consiste à pousser votre vaisseau à la vitesse maximale jusqu'à votre cible (planète ou station spatiale), puis à passer en pilote automatique pour que le vaisseau puisse s'amarrer facilement, est un peu idiote, c'est le moins qu'on puisse dire. Si cette méthode est précieuse pour gagner du temps lors de missions militaires ou autres, elle n'est pas très réaliste. Comme le souligne Rodrigo Cunha : "...Considérant que vous atteignez le voisinage de la planète à une vitesse proche de celle de la lumière, je ne comprends pas vraiment comment le vaisseau peut s'arrêter si rapidement (en quelques milliers de kilomètres tout au plus). Bogue, mauvaise modélisation de la physique newtonienne, appelez ça comme vous voulez :-)".

Problèmes en allemand

Cher Robin,

Je voudrais attirer votre attention sur deux bogues très typiques de la version allemande du jeu Frontier: Elite 2. Parfois, dans plusieurs systèmes stellaires, le système de contrôleur de vitesse ne fonctionne pas. Par exemple, lorsque j'atteins la planète Candaess E - Homeland dans le système Candaess, la référence reste sur l'orbite centrale, même lorsque le vaisseau en est éloigné de quelques kilomètres. Dans ces situations, l'atterrissage n'est possible qu'avec le pilotage automatique.

L'autre problème est le suivant : lorsque je souhaite trouver une station d'atterrissage, le programme bascule parfois les données vers un objet proche de plusieurs systèmes, parfois même vers une étoile. Par exemple, j'ai trouvé ce bogue sur la station d'atterrissage de la planète New Australia (Griffiths et Chan), dans le secteur [-6, 9] (planète A, B1). Le problème est similaire lorsque par exemple les stations d'atterrissage Dickens-Scott, Town-Fortress, Wagner-Hooper apparaissent sur l'astéroïde LUYTEN-154-4165.

Cordialement,
Commandant George de Hongrie.

Gel du BBS

Il manque deux choses sur votre site. La première est le blocage du tableau d'affichage, qui se produit la plupart du temps lorsque les messages défilent vers le bas et qu'il y a deux messages ou moins à l'écran. Si vous n'aviez pas fini avec le tableau d'affichage, vous deviez avancer rapidement le temps jusqu'à minuit. La deuxième chose est lorsque vous faites une mission, photographier ou détruire. Lorsque vous volez très bas à la surface de la planète (6000 m, peut-être un peu plus), en vous approchant de la cible, tous les vaisseaux ennemis s'écraseront à la surface de la planète après le décollage, mais les pertes compteront pour votre rang Elite, cela économise beaucoup de tirs. ;)

Sarvo.

Amendes

Bonjour,

Je ne sais pas si vous maintenez toujours votre site Frontier: Elite 2, mais je me suis dit que je pourrais quand même vous signaler une erreur. Si vous avez une amende à payer à la police, vous dites qu'il y a un bogue qui fait que si vous dites "je ne l'ai pas fait", l'amende est remise à 2500 ou autre. C'est vrai dans la mesure où le texte le dit, mais si vous payez l'amende, le montant important que vous aviez accumulé est toujours déduit. Je pensais que c'était le cas et je l'ai testé - j'ai soudoyé jusqu'à ce que mon amende dépasse un million de crédits. Même si j'ai prétendu ne pas l'avoir fait et que le montant est revenu à 2500, lorsque j'ai essayé de payer, le système m'a dit que je n'avais pas assez et que je devais payer un million avant minuit ou aller en prison. La seule bonne chose, c'est que j'étais à Sol et que j'ai pu décoller sans autorisation. J'ai également découvert que le fait d'échapper à des amendes est une autre infraction au casier judiciaire à ajouter à ma liste, une infraction que je n'avais jamais commise auparavant !

Michael Parrett.

Synchronisation du laser

Il s'agit essentiellement d'un problème de synchronisation avec les lasers à impulsion. Je n'ai joué le jeu que sur un vieil Amiga, donc je ne suis pas sûr que ce bogue ait été corrigé dans les versions ultérieures. Mais si vous équipez votre vaisseau d'un laser à impulsion et que vous arrêtez le temps, vous pouvez tirer une fois. Bien que le temps soit arrêté, il fera quand même des dégâts. Pour en tirer le meilleur parti, il fallait donc acheter un gros vaisseau avec une tourelle et l'équiper du plus gros laser à impulsion disponible. Lorsque vous recevez le message d'une attaque, il suffit d'arrêter le temps et de passer à la tourelle. Ensuite, faites le tour jusqu'à ce que vous trouviez l'ennemi et faites-le sauter. En général, il suffit d'un seul tir. Le vaisseau ennemi sera remplacé par des déchets et des débris. Quand vous reprendrez le temps, il aura l'air d'avoir explosé tout seul.

Bizarrerie minière MB4

J'ai trouvé votre site en cherchant un trou noir sur la version Amiga de Frontier: Elite 2. Je veux partager avec vous une triche que j'ai trouvée il y a plusieurs années (sur la version Amiga). Si vous disposez d'un gros vaisseau, vous pouvez acheter dix machines minières MB4 et une capsule de sauvetage. Si vous vous échappez, les machines minières restent dans votre cargaison et lorsque vous vous arrimez à une station spatiale, vous avez un nouveau vaisseau Eagle avec des machines minières dans la cargaison : vendez-le et vous aurez un grand espace de cargaison. :-)

Expériences de la capsule de sauvetage

Si vous avez un vaisseau avec une capsule de sauvetage, lorsque vous êtes à quai, si vous êtes dans les sections Equipement ou Chantier Naval, et que vous lancez votre capsule de sauvetage, vous pouvez enlever le pilote automatique et le bouclier atmosphérique et l'équiper comme vous voulez ! Tout à fait inutile mais néanmoins intéressant de voler dans une capsule de sauvetage avec un ECM, ou un appareil de cartographie radar.

Si vous faites cela dans une station spatiale, vous serez alternativement largué au milieu de l'espace, et votre capsule de sauvetage volera automatiquement vers un objet aléatoire (cela pourrait être une étoile ou une station spatiale proche), cependant, avec les stations spatiales, elle restera dans la baie d'amarrage sans s'amarrer. Ou parfois, elle fonctionnera. Vous pouvez également acheter des vaisseaux de ce type qui nécessitent plus d'un membre d'équipage, mais ils voleront également directement vers un objet aléatoire. Si vous le faites en atterrissant sur une planète avec une atmosphère respirable, vous pouvez équiper et faire voler votre capsule de sauvetage manuellement, mais si vous essayez d'acheter un autre vaisseau, il explosera. Dans les stations souterraines sur les planètes rocheuses, c'est comme pour les stations spatiales, parfois ça marche, souvent je me suis retrouvé assis directement sur un transporteur de vrac Lynx.

Bonne chance !
Vince Shears

Bogue de l'espace libre 2

Sur la version CD32 de Frontier: Elite 2, lorsque vous jouez avec une souris et un clavier :
  • Si vous cliquez une ligne en dessous du bouton "Jettison" du dernier élément de la cargaison, le système largue une tonne de déchets, même si vous n'en transportez pas. Cela augmente votre capacité de chargement totale à chaque fois que vous le faites.
  • Si vous cliquez trop rapidement, vous risquez d'entrer en collision avec plusieurs CT et de mourir.
  • Le fichier de sauvegarde peut être modifié pour changer le type de vaisseau. Cobra MkIII -> Capacité de 30 tonnes, missile équipé d'hyperespace et de laser (capacité de chargement massive, masse minuscule = portée et vitesse de saut énormes).
Graham Mills.

Bogue de la conversion des écopes

Je crois avoir découvert un bogue dans Frontier: Elite 2 en 2020. Lorsque vous démarrez le jeu à Lave, la conversion des écopes ne fonctionne pas et vous pouvez voler à travers la cargaison, à moins que vous n'utilisiez l'hyperespace à partir de Lave et que vous reveniez dans le système. Ceci a été testé sur la version Frontier: Elite 2 Frontierverse pour CD32 et Atari ST basée sur GLFrontier. J'espère que l'information est digne de votre site Internet, et j'espère que ce bogue aura un correctif.

Cordialement,
Nores

Bogue d'interférence

J'ai trouvé un bogue dans la version DOSBox de Frontier: Elite 2. J'ai pris une mission pour liquider Mr Diamond de Core Ind. Corp de Ross 154 à Nakasone Station dans le système Luyten 789-6 [-1,0] et, quand j'ai atterri et appuyé sur F4 pour aller acheter plus de carburant, l'écran ressemblait à ceci. Je suppose que je ne peux pas lancer sans une amende... et un casier... Je vous informe juste de ce bogue étrange que je viens de trouver !

Alex Le Roux

Frontier: Elite 2

Frontier: Elite 2


[Retour en haut] / [Retour aux articles]