Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 20 octobre 2018 - 23:10  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Fresh Fish CD 10
(Article écrit par Alain Piednoël et extrait d'Amiga News - janvier 1996)


Que de changements depuis les CD Fresh Fish précédents ! L'interface utilisateur s'est grandement améliorée pour faciliter l'exploration du CD. Grâce à une utilisation généralisée d'AmigaGuide, on peut lire les documentations, lancer les scripts d'installation, ouvrir les programmes, afficher les animations et les images, rechercher un programme particulier, sans quitter AmigaGuide et surtout sans ouvrir une fenêtre CLI ! L'index fourni permet d'accéder à la totalité des données du CD classées par genre (comme sur Aminet) : démos, jeux, musique, images, etc. Comme la plupart des programmes et données ne sont pas archivés, l'accès est direct (pas besoin de passer par la RAM, pour utiliser les logiciels).

Installation

La plupart des fichiers du Fresh Fish 10 sont maintenant assignés à un outil nommé MetaTool. Celui-ci permet de personnaliser son environnement en sélectionnant les utilitaires de son choix pour lire les textes, afficher les images, etc. La sélection de ces utilitaires se produit lors de l'exécution du script d'installation en mode "intermediate" ou expert. Le script d'installation (Installer) est une autre nouveauté : plus besoin de modifier la séquence de démarrage (startup-sequence) et de réinitialiser l'Amiga avant d'utiliser le CD. L'installation n'effectue aucune modification durable du système sans en demander la permission, même en mode novice.

Quelques changements

Le répertoire "BBS" a complètement disparu ce qui a permis à Fred Fish de revenir à une formule "CD unique" avec à la clé une réduction du prix de vente. Le répertoire "New" (nouveautés) a augmenté en taille, au détriment du répertoire "Usefull" (programmes utiles) qui, lui, est appelé à disparaître dans les futurs Fresh Fish. A ce sujet et pour justifier son choix, Fred Fish argue que les prix des disques durs baissent et que leurs capacités augmentent d'autant, rendant obsolète la présence de ce répertoire sur les futurs CD.

PasTeX a lui aussi disparu, il est remplacé par UnixTeX (dans le répertoire "GNU") qui est fourni avec les sources du programme ! La quantité de polices de caractères fournies est aussi revue à la hausse (40 Mo sur le Fresh Fish 10).

A l'origine, la bibliothèque de disquettes Fish a été créée pour fournir des outils et des données de programmation. Bien qu'ayant évolué vers quelque chose de plus généraliste en incluant des jeux et des applications (sans fournir les sources), Fred Fish n'a jamais perdu de vue le côté aide à la programmation sur Amiga.

Lorsque la distribution de CD Fresh Fish a commencé (1993), Fred Fish est revenu à sa vision première en intégrant sur ses CD, le plus possible d'outils de programmation (répertoire GNU). A chaque réalisation, le répertoire GNU a pris de l'ampleur, au point de consommer plus de la moitié de l'espace disponible sur le CD. Néanmoins, comme un trop faible pourcentage d'utilisateurs exploitent réellement cette partie du CD, Fred Fish a décidé de proposer, dans les mois à venir, deux versions du Fresh Fish : l'une avec le répertoire GNU, l'autre sans. On trouve également sur le Fresh Fish 10 et sous forme d'archives, les disquettes Fish 1000 à 1100. Dans le répertoire "News", on retrouve tous les fichiers fournis sur les disquettes Fish.

Les tests

Voici quelques tests de programmes tirés du CD Fresh Fish Vol 10. Certains de ces programmes sont également disponibles sur les disquettes Fish ou encore sur les DPAT. Nous avons testé ce mois-ci quatre types de programmes : deux commodités, deux titreurs vidéo, deux bases de données et un afficheur d'images. Dans chaque catégorie, les programmes testés font partie des meilleurs du genre dans le DP. Toutefois, ils ne sont pas rivaux mais complémentaires. Voyez plutôt.

Deux commodités françaises

BGUI-Exchange 1.0 (freeware)
Auteur : Emmanuel Doguet, documentation française.

BGUI-Exchange a pour but de remplacer la commodité "Exchange" livrée avec le Workbench. Ce programme est donc un gestionnaire de commodités. Ce qu'il y a en plus : utilisation de la bgui.library, peut être redimensionné, liste et interface pilotable par le clavier, ouverture sur l'écran actif. L'installation est simple, puisqu'il suffit de cliquer sur l'icône Install_Français et de répondre aux questions posées par le script d'installation. L'interface est composée de la liste des commodités actives et de quatre boutons. Les boutons "Montrer/Cacher" servent à afficher/cacher l'interface de la commodité sélectionnée dans la liste. Le bouton "Actif/Inactif" active/désactive la commodité sélectionnée ou ses raccourcis clavier. Enfin, le bouton "Supprimer" permet de fermer la commodité sélectionnée. C'est simple et sans danger.

BGui

YAK 2.03 (freeware)
Auteurs : Gaël Marziou et Philippe Bastiani, documentation française.

Yak est l'abréviation de "Yet Another Kommodity" (ou "encore une autre commodité"). Yak (comme d'autres utilitaires QMouse, MagicCX, etc.) a été créé pour améliorer la gestion des fenêtres et de la souris. C'est une combinaison des commodités standards AutoPoint, ClickToFront, Blanker et IHelp du Workbench, avec en plus un soupçon de KCommodity et de DMouse.

En voici ses principales fonctions : AutoPointage (sunmouse) pour activer une fenêtre uniquement lorsque le pointeur de la souris s'arrête dessus ; PopUp des fenêtres (passage au premier plan dès l'activation) ; activation de fenêtres par pression de touches au clavier ; passage du premier plan à l'arrière-plan des fenêtres par simple clic ; cyclage des écrans avec la souris ; possibilité d'éteindre l'écran et la souris par pression de touches au clavier ; définition de raccourcis clavier pour exécuter une commande DOS ou un script ARexx, insérer un texte ou la date, activer le Workbench, ouvrir une palette sur l'écran ; option "Joker AmigaDOS" (comme StarBurst) qui permet d'utiliser l'étoile "*" comme joker de l'AmigaDOS ; AppIcon sur l'écran du Workbench pour ouvrir la fenêtre des préférences ; jolies fenêtres de configuration utilisant la bibliothèque gadtools (YAK.prefs) ; interface localisée, etc. Et malgré tout cela, la taille de cette commodité reste faible. N'hésitez pas à inviter YAK à prendre place sur votre Workbench !

Yak

Deux titreurs vidéo

BluffTitler 1.1 (shareware - 80 FF)
Auteur : Michiel den Outer, documentation anglaise.

C'est un programme de titrage 3D en temps réel ! Il permet d'animer des textes en 3D (avec effets 3D), et possède une interface utilisateur très simple. Avec BluffTitler, on peut réaliser des présentations animées sur l'Amiga, réaliser un titrage vidéo avec ou sans genlock. Comme le programme travaille en temps réel, on peut commencer immédiatement à enregistrer l'animation sur bande vidéo, sans opérations de disque complexes, sans problèmes de mémoire et avec un seul enregistreur vidéo. Néanmoins vous ne pouvez pas attendre d'un titreur en temps réel, une qualité de type Broadcast (la puissance de l'ordinateur est trop limitée), mais les résultats conviennent parfaitement pour la vidéo familiale ou semi-professionnelle. De plus, BluffTitler utilise le Copper de l'Amiga pour créer des dégradés de couleurs permettant d'obtenir jusqu'à 400 couleurs différentes sur les machines AGA.

Son utilisation est simple : il suffit de taper le texte désiré dans la ligne de saisie pour voir apparaître ce texte en 3D. Ensuite, il reste à créer l'animation. En utilisant les trois réglettes de droite agissant soit sur le texte 3D (position et distance), soit sur la caméra (position et distance), il est possible de créer un nombre illimité d'images clés pour construire l'animation. Chaque image clé est créée en cliquant sur le bouton "Create Key" et doit correspondre à une certaine position du curseur de la réglette Time située en bas de la fenêtre. Il suffit ensuite de cliquer sur le bouton Play pour en voir immédiatement le résultat !

BGui

Pour fonctionner, le programme a besoin d'un Amiga doté au moins d'un 68020, d'AmigaOS 2.0 ou supérieur, d'un moniteur à 15 kHz ou d'une TV. Les utilisateurs possédant un Amiga AGA pourront profiter d'écrans 24 bits, avec 256 niveaux de gris et plus de 400 couleurs sur un même écran. Les machines non AGA sont limités à des écrans 12 bits (16 niveaux de gris). La version non enregistrée fournie n'est pas utilisable dans l'état : un gros titre "DEMO" est automatiquement intégré sur l'écran final de chaque animation 3D.

VideoTitler V2.0 (shareware - 285 FF)
Auteur : Martin Apel, documentation anglaise.

VideoTitler (Vtt) est un programme permettant de créer des titrages vidéo de qualité professionnelle. Vtt ouvre un écran de 736x560 pixels et permet de faire défiler de bas en haut de l'écran, des lignes de texte écrites avec tout type de polices de caractères (y compris les colorfonts et les polices proportionnelles), des brosses et même des animations (ANIM5, ANIM7, Animbrushes). On peut utiliser une palette de couleur différente pour chaque ligne. Vtt a été conçu pour créer facilement et rapidement des génériques de fin. Pour cette raison, il n'y a aucune possibilité de créer autre chose, comme des effets de volets. Pour ce genre de travaux, il existe dans le commerce de très bons programmes comme Scala ou Adorage.

Pour créer un générique, il suffit d'entrer le texte ligne par ligne dans l'éditeur. Par principe, il n'est pas possible d'utiliser plus d'une police, d'une brosse ou d'une animation par ligne. Pour chaque ligne on peut définir un style particulier (palette, position horizontale, police à utiliser, etc.). Une fois le générique créé, MUI précharge les polices, les brosses et les animations, puis lance le générique sur un écran haute résolution entrelacée.

VideoTitler

Vtt fonctionne sur tout Amiga équipé de l'OS 2.0 ou supérieur et au moins d'un Mo de mémoire. Toutefois, un disque dur est vivement recommandé et l'utilisation de l'interface sur un Amiga équipé d'un 68000 à 7 MHz n'est pas agréable du tout. Les Amiga non-AGA sont limités à trois plans de bits (au lieu de quatre pour l'AGA). Les cartes graphiques ne sont pas gérées, puisque Vtt a été conçu pour les puces spécifiques de l'Amiga. Enfin, la bibliothèque muimaster.library doit être présente dans le répertoire Libs: du système. La version fournie n'est qu'une démo : le programme insère automatiquement entre chaque ligne du générique final le mot "Demo".

Deux bases de données

Db 2.6 (freeware)
Auteur : David Ekholm, documentation anglaise.

Db est une petite base de données rapide tirant parti de toutes les fonctions offertes par le Workbench : localisation, AppWindow, utilisation du presse-papiers, gadgets Intuition, barre de menu, aide en ligne et gestion d'ARexx. Le nombre de fiches et de champs qu'il peut gérer est uniquement limité par l'espace mémoire disponible. Par exemple sur un Amiga avec 2 Mo de mémoire, Db est capable de gérer plus de 5000 fiches.

Db dispose de trois modes de fonctionnement : Normal, Find (recherche) et Sort (tri). Db permet d'afficher plusieurs vues de la base de données permettant en autres, de visualiser plusieurs fiches en même temps. Il est également possible de saisir les fiches dans un éditeur de texte ASCII en suivant de simples règles de séparation de champ et de fiche, puis de les importer dans Db. Sa conception intuitive, son affichage sur le Workbench, ses fonctions à la fois simples et puissantes, le nombre quasi illimité de champs et de fiches, en font l'une des meilleures bases de données disponibles dans le DP.

DB

Genealogist 4.07 (freeware)
Auteur : Robbie J Akins, documentation française.

C'est une base de données spécialisée dans la gestion des informations à caractère généalogique. Elle possède une interface graphique complète, facile à utiliser. La version 4.07 est une amélioration substantielle de la version précédente, la 3.13. Le programme n'est ni sexiste, ni bloqué sur un siècle, et il gère correctement les mariages multiples, non conventionnels, les enfants adoptés et les parents non mariés. Les rapports imprimés comportent des cartes de descendance et d'ascendance, des rapports personnels et familiaux, des listes des personnes et des familles, etc. Des notes "libres" peuvent être créées en utilisant un éditeur quelconque, et des images peuvent être visualisées avec un afficheur de son choix, depuis le programme. Il existe d'autres fonctions telles les cartes dynamiques sur écran des ancêtres et des descendants, une aide en ligne réagissant à la position du pointeur, une recherche par "jokers" et de multiples commandes ARexx.

Genealogist

Le programme gère les localisations (ce qui lui permet d'être en français à l'écran, mais aussi dans d'autres langues si vous le souhaitez). Il peut être utilisé en PAL ou en NTSC, fonctionne sur disquette et/ou disque dur, bien que ce dernier soit chaudement recommandé. Le nombre maximum de personnes par base de données est "limité" à 4999, le nombre maximum de mariages par personne est "limité" à 10, et le nombre maximum d'enfants par groupe familial est "limité" à 40.

Genealogist a besoin pour fonctionner d'un minimum d'un Mo de mémoire. Cela permet approximativement de gérer 800 personnes. Pour en gérer 4999, il vous faudra 4 Mo. Le Kickstart 2.04 ou supérieur est nécessaire. Si vous désirez utiliser une version localisée, vous devez posséder un Workbench supérieur au 2.1. Une imprimante capable d'imprimer 80 colonnes en mode normal, 130 en mode condensé et gérée par les préférences, est nécessaire pour l'impression des rapports. Pour les cartes d'ascendance, l'imprimante doit être capable de faire des retour-arrière. Si vous avez envie de créer votre arbre généalogique, n'hésitez pas, il n'y a rien de mieux sur Amiga.

L'afficheur d'images

JIV 1.22f (freeware)
Auteur : Jürgen Weinelt, documentation anglaise.

JIV est un afficheur d'images doté de fonctions hors du commun. Il gère de nombreux formats d'image, différentes cartes graphiques et modes d'affichage. Il choisit automatiquement le mode d'affichage approprié, affiche les très grandes images (avec fonction de défilement automatique) et utilise un puissant mode "dither" pour réduire le nombre de couleurs des images trop colorées par rapport l'électronique installée. Enfin, il permet de réaliser facilement des diaporamas. Par contre, pour fonctionner à pleine puissance, JIV a besoin d'une configuration Amiga assez musclée : un 68030 ou supérieur, AmigaOS 3.1 (V40) ou supérieur, 4 Mo de mémoire ou plus et un disque dur. La présence d'une carte graphique est vivement conseillée.

JIV gère les formats d'image suivants : GIF, BMP, IFF-ILBM, PNM (PBM, PGM et PPM en binaire ou ASCII), PCX (8 bits, 24 bits, monochrome), et JPEG/JFIF. Les modes d'affichages suivants sont entièrement gérés : OCS, ECS, AGA, A2024, CyberGraphX et Picasso II. L'emploi sous Workbench est simple, il suffit de cliquer une fois sur son icône, puis de cliquer sur les icônes des images à visualiser (tout en maintenant la touche majuscule enfoncée-multisélection) et enfin de cliquer deux fois sur la dernière image de la sélection. De par sa rapidité et sa simplicité, JIV a déjà remplacé Viewtek sur mon Workbench.

Nom : Fred Fish CD 10.
Éditeur : Fred Fish.
Genre : Compilation multigenre.
Date : 1995.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, lecteur de CD.
Licence : commercial.
Prix : 110 FF.
Téléchargement : www.back2roots.org.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]