Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 16 janvier 2022 - 11:35  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : Les flippers de 21th Century
(Article écrit par Éric Cubizolle et extrait d'Amiga Museum - mai 2003)


Voici un petit test qui présente les différents jeux de flipper qu'a édité la société 21th Century sur Amiga.

21st Century 21st Century

Présentation

21th Century, société fondée en 1991 notamment par Andrew Hewson, a édité plusieurs jeux de flipper dans la décennie 1990 qui sont restés dans les mémoires comme les meilleurs de leur catégorie. Sur Amiga, ce sont cinq titres qui sont sortis et que nous allons voir dans ce test.

Trois sociétés ou groupes de développeurs différents ont participé à la création des jeux. Ainsi, on retrouve :
  • Spidersoft pour le jeu Pinball Mania.
  • Liquid Dezign pour le jeu Slam Tilt.
  • Digital Illusions (une société suédoise) pour Pinball Dreams, Pinball Fantasies et Pinball Illusions. Notons qu'un Pinball Dreams 2 a aussi vu le jour sur PC mais qu'il n'a jamais été converti sur Amiga, ordinateur sur lequel cette société a probablement créé les flippers les plus connus. L'affichage du drakkar noir, qui était leur symbole, était souvent gage de qualité.
Digital Illusions Liquid Dezign

Spidersoft

La société Digital Illusions fut fondée par d'anciens membres de démomakers du groupe The Silents après s'être rendu compte que leur projet Pinball Dreams (routines aussi utilisées dans la démo Hardwired) pouvait devenir un jeu commercialisable. Cette équipe se compose de Fredrik "Animal" Liliegen, le fondateur Andreas "Goofy" Axelsson (programmeur, n'a pas fait beaucoup de choses dans la scène démo, à part Pinball Dreams !), le musicien Olof "Blaizer" Gustafsson...

Le nom "Digital Illusions" est aussi le nom de l'outil de compression de modules Amiga utilisé par Olof Gustafsson. D'ailleurs dans un de leur dernier titre, Motorhead sur PC, on voit le logo Silents dans le décor !

Même si chaque jeu apporte à chaque fois de nouvelles tables et quelques innovations, les flippers de 21th Century ont des caractéristiques communes qu'on ne peut pas nier. On se souvient sans mal de leurs graphismes somptueux, de leurs musiques entraînantes et de leur animation ultra-fluide et très rapide... Mais aussi de la vue "de dessus", l'affichage des animations électroniques simulé par des diodes, le défilement vertical qui permet de voir toute la table, les raquettes ("flips") qui répondent au doigt et à l'oeil, etc.

Pinball Dreams : le déclic !

1992 : Pinball Dreams est lancé sur le marché et fait un carton. Pinball Dreams enterre tous les jeux de flipper qui étaient sortis auparavant, c'est un succès !

Pinball Dreams

Il propose quatre tables variées qui se distinguent par des thèmes différents :

Pinball Dreams

Ignition est une table qui reprend le thème de la conquête spatiale. Steel Wheel représente le chemin de fer à l'époque du far west. Beat Box reprend le thème de la musique et du Top 50. Enfin, Nightmare situe l'action dans un cimetière lugubre.

Pinball Dreams Pinball Dreams

Pinball Dreams Pinball Dreams

Ce premier jeu de flipper est développé par Digital Illusions et marque déjà le renouveau du genre. L'animation est fluide et rapide et les différentes musiques qui rythment chaque table apportent énormément à l'atmosphère. Les bruitages sont exceptionnels et donnent vraiment l'impression de se trouver sur un véritable flipper de bar ! Quelques voix numérisées viennent même parfois ponctuer l'action. Graphiquement, c'est splendide : l'image est colorée et les dessins précis.

Pourtant, malgré cette avalanche de qualité, on peut quand même trouver quelques petits défauts. En effet, dans Pinball Dreams, les tables ne sont pas encore très évoluées : on dénombre seulement une ou deux rampes et uniquement deux raquettes par table. Les missions sont, en outre, assez simples. Le flipper Ignition n'est pas très intéressant (un peu simpliste) si on le compare à Steel Wheel ou encore Beat Box par exemple. Bref, Pinball Dreams marque surtout par la qualité de programmation remarquable et par le soin tout particulier qui a été apporté à sa conception. C'est un jeu amusant et ça fonctionne !

Pinball Fantasies : la vengeance...

La même année, toujours en 1992 donc, après le succès phénoménal de Pinball Dreams, Digital Illusions enchaîne immédiatement avec la suite : Pinball Fantasies !

Pinball Fantasies

Alors, que nous réserve cette nouvelle séquelle ? Des améliorations ont-elles été apportées ou bien la précipitation de Digital Illusions a-t-elle compromise la bonne qualité du titre ? Voyons, voyons...

Première constatation : le jeu a gonflé en disquettes ! De deux disquettes pour Pinball Dreams, on est passé à trois pour Pinball Fantasies en version ECS (Amiga 500) et... quatre disquettes pour la version Amiga AGA (Amiga 1200, sortie en 1993) ! Eh oui, la bonne surprise c'est cette version AGA inattendue qui, espérons-le, tire pleinement parti des capacités graphiques des machines AGA. C'est ce que nous allons voir tout de suite...

C'est à nouveau quatre tables variées représentant quatre thèmes différents qui se dévoilent à nous :

Pinball Fantasies Pinball Fantasies

Partyland est une table qui représente un parc d'attractions. Speed Devils a pour thème l'automobile et le "tunning". Billion Dollar Gameshow traduit l'ambiance d'une émission télévisée à la "Roue De La Fortune". Enfin, Stones 'n Bones a pour thème l'horreur dans un manoir hanté (versions ECS à gauche, AGA à droite) :

Pinball Fantasies Pinball Fantasies

Pinball Fantasies Pinball Fantasies

Pinball Fantasies Pinball Fantasies

Pinball Fantasies Pinball Fantasies

La différence entre les versions ECS et AGA sont, comme on peut le voir sur les images, uniquement graphique. Cela saute aux yeux dans Partyland, Speed Devils et Billion Dollar Gameshow... mais c'est déjà moins évident dans Stones 'n Bones. Les différences flagrantes se situent au niveau des dégradés de couleurs des rampes (le nombre plus élevé de couleurs sur la version AGA permet de faire un effet plus réaliste et moins géométrique de la pente), au niveau des dégradés de couleurs qui sont utilisés à profusion sur le décor externe des tables (très prononcé dans Party Land et Speed Devils) et enfin, sur quelques éléments internes du flipper (comme les raquettes de Party Land qui ont pris des couleurs.

En ce qui concerne le jeu proprement dit, eh bien la surprise est plutôt bonne ! En effet, même si le moteur du jeu semble être resté le même depuis Pinball Dreams, les tables ont gagné en richesse. On dénombre à présent jusqu'à trois rampes (et elles sont plus complexes que dans Pinball Dreams) et une troisième raquette fait son apparition sur les trois premières tables. La difficulté aussi semble avoir été revue car dans Pinball Fantasies, elle est mieux dosée. Les missions sont intéressantes et plus variées (à part peut-être dans Stones 'n Bones qui reste la table la moins attractive du lot). Côté musiques et son, rien à dire : les musiques collent parfaitement et restent dans la tête pendant longtemps (quelques petits mois).

Bref, Pinball Fantasies est une excellente suite à Pinball Dreams car les concepteurs n'ont pas simplement redessiné des tables pour faire une simple extension, mais ils ont bel et bien repensé et amélioré le jeu pour l'occasion... et ceci malgré le faible laps de temps qui sépare les sorties de ces deux jeux.

Pinball Illusions : la Trilogie DI

1995 : trois années se sont écoulées depuis Pinball Fantasies... Mais à peine avons-nous eu le temps d'exploser les scores des deux premiers jeux que Digital Illusions nous sort son ultime jeu de flipper ! 

Pinball Illusions

Quel est le nom de ce nouveau flipper ? Est-ce "Super Pinball Fantasies Turbo EX II M-Ball Edition" comme l'affiche l'introduction du jeu dès les premières minutes ? Eh bien non, c'était un gag de Digital Illusions car, à présent, le nom de ce nouveau jeu de flipper s'affiche clairement à l'écran : il s'agit de Pinball Illusions !

Pinball Illusions

Cette fois-ci, c'est uniquement une version AGA qui a été développée sur quatre disquettes. Mais la première surprise vient du nombre de tables accessibles dans le jeu : seulement trois flippers différents sur la version Amiga, alors que le jeu en version PC en comporte quatre ! Dommage...

Mais la véritable question qui nous brûle les lèvres est "Que vaut cette nouvelle mouture de Digital Illusions ?". Les trois ans qui séparent ce jeu de ses deux petits frères ont-ils été bénéfiques et profitables ? Ou bien les programmeurs se seraient-ils endormis pendant tout ce temps pour nous sortir enfin un nouveau jeu "commercial" sans innovation, afin de renflouer les caisses ? Je ne laisserais pas durer le suspens plus longtemps : Pinball Illusions, c'est du tout bon ! Examinons donc de plus près les trois tables que propose Pinball Illusions...

Tout d'abord, la présentation des tables a été améliorée. Chaque flipper possède à présent un écran dédié où l'on peut retrouver l'histoire, les meilleurs scores et un "logo" de la table.

Pinball Illusions Pinball Illusions

Pinball Illusions

On arrive alors au plus important : les tables. Law And Justice a pour thème la cyberpolice du futur. Babewatch retranscrit l'atmosphère des plages et des vacances. Dans Extreme Sports, comme son nom l'indique, on évolue dans les sports extrêmes (tel que le saut à l'élastique, l'escalade, etc.).

Pinball Illusions Pinball Illusions

Pinball Illusions

Cette fois-ci, graphiquement, c'est époustouflant ! Les couleurs sont très bien choisies et les graphismes ont mûri : l'ensemble est devenu vraiment réaliste et homogène. Pour s'en rendre compte, il suffit de comparer ces trois nouvelles tables avec les précédentes de Pinball Dreams et Pinball Fantasies (au niveau des "bumpers" ou des ombres, par exemple). Le relief et l'aspect métallique sont aussi bien plus marqués dans Pinball Illusions. La boule paraît à présent vraiment métallique. Les capacités des machines AGA ont été exploitées au maximum, c'est clair.

Côté musique, c'est grandiose. Pas de mauvaise surprise : Digital Illusions nous avait de toute façon habitué à une ambiance sonore toujours impeccable.

Les tables sont encore plus fouillées et complexes que dans Pinball Fantasies. En effet, on peut trouver dans Pinball Illusions jusqu'à cinq rampes par flippers et jusqu'à trois raquettes. Les missions sont nombreuses et variées.

Par contre, la force du lancé de la boule ne peut plus être dosé : à présent, il suffit d'appuyer sur la touche "Entrée" pour que la boule soit projetée au maximum de sa force...

Pour résumer, avec Pinball Illusions, Digital Illusions clôt une superbe trilogie qui n'a fait qu'évoluer dans le bon sens au fil des jeux. Et j'en profite pour les saluer bien bas et les remercier pour ces heures de bonheur passées sur leurs créations.

Pinball Mania : dans l'ombre...

La même année, en 1995, 21st Century sort à notre grande surprise un autre jeu de flipper. Mais cette fois, elle fera appel à l'équipe de Spidersoft pour le développement de ce titre. C'est ainsi que naît Pinball Mania.

Pinball Mania

Pinball Mania ne sort qu'en version AGA et propose quatre tables aux thèmes vraiment variés et assez inattendus.

Pinball Mania

Ainsi, on aura droit à la table Tarentula qui nous plonge dans une toile d'araignée venimeuse. Jailbreak reprend l'univers de la prison et du tribunal. Kick-Off fait référence au football. Et enfin, Jack Pot est un flipper influencé par les machines à sous de casino.

Pinball Mania Pinball Mania

Pinball Mania Pinball Mania

Alors, que vaut ce jeu ? L'équipe de Spidersoft a-t-elle surpassée celle de Digital Illusions ?

Tout d'abord, la bonne surprise, c'est de voir que les quatre tables du jeu Pinball Mania tiennent sans problème sur trois disquettes (alors qu'il fallait quatre disquettes pour les trois tables de Pinball Illusions). Le panneau électronique se retrouve placé en bas de l'écran. Il faut avouer que c'est assez déroutant les premières minutes puisqu'on nous avait habitué à le voir placé en haut de l'écran, comme sur un véritable flipper. Graphiquement, C'est assez convaincant : colorées et fouillées, les tables sont agréables à l'oeil. Mais même si ces tables sont plus réalistes au niveau graphisme que celles de Pinball Dreams et Pinball Fantasies, elles n'arrivent pas au niveau de celles de Pinball Illusions. Il faut dire que Digital Illusions avait placé la barre assez haut !

Côté complexité des tables, Pinball Mania offre des choses assez intéressantes. En effet, même si le nombre de rampes n'est pas extraordinaire (le plus souvent, ce sont seulement deux rampes qui sont proposées par table), il y a une innovation au niveau des raquettes qui sont au nombre de quatre sur toutes les tables. En outre, la table Jailbreak ne possède pas de bumpers : c'est une grande première pour un jeu de flipper... C'est audacieux... Mais est-ce vraiment une bonne idée pour l'amusement ?

Au niveau du son, les musiques sont assez bonnes. Mais les bruitages sont vites répétitifs et bien moins nombreux que dans les flippers de Digital Illusions, hélas... Côté affichage électronique, ce n'est pas non plus très brillant : à part quelques rares animations qui ponctuent les gains, il ne sert qu'à afficher le score.

De plus, la boule réagit parfois assez bizarrement lorsqu'on la frappe. Elle donne l'effet d'être en plomb tellement il est difficile de la faire décoller des raquettes et que son animation est molle.

Mais le pire de tous les défauts de Pinball Mania, est l'amusement qui est souvent absent lors des parties car les "missions" sont vraiment trop basiques.

Pinball Mania aurait pu être un bon jeu de flipper si ceux de Digital Illusions n'étaient jamais sortis... Mais voilà, la concurrence est rude et Pinball Mania se retrouve la même année face à un concurrent de taille qui le surpasse dans bien des domaines. De plus, Spidersoft ne semble pas maîtriser la simulation de flipper aussi bien que Digital Illusions. Il faut dire que Digital Illusions, au fil des versions, a gagné de l'expérience dans ce domaine et dans ce type de jeu.

Le verdict est donc sans appel : malgré les efforts apportés sur Pinball Mania, Pinball Illusions l'emporte haut la main en cette année 1995. Pinball Mania en payera d'ailleurs les conséquences puisque ce jeu n'a pas eu le succès escompté auprès du public. A noter qu'il fut inclus dans le lot "Amiga Magic", qui était fourni avec les Amiga 1200 d'Amiga International en 1995, pour symboliser la relance de la plate-forme : quel mauvais choix des dirigeants de l'Amiga qui avaient sans aucun doute d'autres choix plus judicieux.

Slam Tilt : le chef-d'oeuvre !

1996 : 21st Century sort encore un nouveau flipper et cette fois-ci, c'est l'équipe de Liquid Dezign qui s'y colle. Alors que vaut ce énième logiciel ? Aura-t-il bénéficié des qualités de ses prédécesseurs ou bien, à l'image de Pinball Mania, aura-t-il sombré encore un plus loin dans la médiocrité ?

Slam Tilt

Déjà, le nombre de disquettes laisse présager des tables assez complètes car il ne faut pas moins de cinq disquettes pour faire tenir le jeu en entier. Mais bon, trêve de "spéculations", jugeons plutôt le jeu en fonctionnement. Allez, on insère rapidement la première disquette dans le lecteur de l'Amiga pour voir comment se présente ce Slam Tilt. Tout d'abord, c'est une présentation très épurée et très sobre qui s'offre à nous : sur une animation 3D (quasi monochrome mais remarquablement fluide) de quatre superbes flippers qui tournent, s'affiche le menu de Slam Tilt. Pas de graphisme à outrance, juste un menu textuel fonctionnel. Le menu de sélection des tables est lui aussi très sobre : pas de présentation graphique pour chaque flipper comme on pouvait en trouver, par exemple, sur Pinball Illusions. Dans Slam Tilt, c'est juste les noms des quatre flippers qui s'affichent pour la sélection.

Slam Tilt

Passons alors directement aux tables...

Quatre tables donc pour ce jeu qui ont pour thème l'automobile dans Mean Machine. Les monstres dans Demon. Les pirates des mers dans Pirate, et enfin, les justiciers de l'espace dans Ace Of Space.

Slam Tilt Slam Tilt

Slam Tilt Slam Tilt

Tout d'abord, ce qui frappe, c'est la qualité graphique des tables. Le jeu étant uniquement développé pour les machines AGA, les couleurs sont magnifiques (parfois un peu trop sombres, par contre) et donnent une impression de relief très réussie. Le panneau électronique des scores a bénéficié, lui aussi, d'une présentation très soignée : ce ne sont plus simplement des pixels simulant les diodes électroniques, mais à présent un cadre met en valeur cet affichage. La longueur des tables a aussi été augmentée : le défilement vertical qui permet l'affichage de la table est plus long. Cerise sur le gâteau : la boule possède même des reflets métalliques animés qui donnent vraiment l'impression qu'elle roule ! Les animations dans le tableau électronique sont nombreuses et les bruitages et musiques excellents. La boule réagit vraiment très bien aux impulsions des raquettes et la différence de vitesse de la boule est très bien rendue.

Côté attributs des tables, c'est impeccable : on dénombre de deux à trois raquettes par table et quatre rampes placées de façon intelligente.

Les missions sont nombreuses, variées et amusantes.

Jusque-là, le tableau est déjà impressionnant... N'est-ce pas ? Eh bien ce n'est pas fini car deux nouveautés de taille viennent faire leur apparition dans Slam Tilt. La première est l'intégration de mini-jeux dans le tableau des scores électronique ! En effet, comme sur un véritable flipper, il est à présent possible de débloquer des mini-jeux très bien réalisés et en rapport avec le thème du flipper.

Deuxieme nouveauté : le mode multi-billes ! Et ce mode relève de la prouesse technique sur Amiga ! Le principe est simple mais excellent : lorsque le mode multi-billes est activé, l'écran de l'Amiga se retrouve alors dans une résolution bien supérieure (haute résolution entrelacée) qui lui permet d'afficher l'intégralité de la table sur un seul écran et sans défilement. Ceci permet alors de ne perdre de vue aucune des boules (car elles évoluent, bien sûr, toutes indépendamment sur la table). Le revers de la médaille, c'est que le la taille du flipper est alors considérablement réduite (de trois écrans en défilement, on passe à un seul sans défilement !) et la haute résolution produit un léger scintillement des graphismes si l'on ne possède pas de moniteur multisynchro (qui est un écran adapté aux hautes résolutions). Mais ces tous petits désagréments paraissent bien dérisoires et on les oublie assez vite face au plaisir que procure le mode multi-billes !

Slam Tilt se présente donc comme l'ultime simulation de flipper, écrasant sur son passage tout ce qui a été fait sur Amiga jusque-là. Liquid Dezign a fait un travail remarquable. Slam Tilt est un succès à ne manquer sous aucun prétexte !

Pinball Hazard et Pinball Challenge Deluxe

Pinball Hazard n'est pas un produit de 21st Century. Mais il m'a semblé nécessaire de faire une petite parenthèse pour ce jeu (édité par la société Mirage en 1996) qui, même s'il est évident qu'il est assez en retard sur bien des plans pour l'époque (surtout au niveau graphique, technique et programmation), aurait pu faire partie des tout premiers flippers de 21st Century tellement il reprend les mêmes principes. Mais son trop gros retard technique (on dirait un sous-Pinball Dreams !) l'ont fait tomber dans les oubliettes face à Slam Tilt. Toutefois, il me semblait important de parler de ce "clone" ici.

Voici les tables de Pinball Hazard :

Pinball Hazard Pinball Hazard

Pinball Hazard Pinball Hazard

Pinball Hazard Pinball Hazard

Pinball Hazard ne pourra pas faire le poids face aux flippers de 21st Century : il sera vite oublié...

En 2002, on a vu débarquer sur GBA le jeu Pinball Challenge Deluxe qui permet de jouer aux tables de Pinball Dreams et Pinball Fantasies réunies ! Graphiquement, les tables sont pratiquement identiques aux versions Amiga AGA. L'animation est bonne et on retrouve bien l'ambiance de l'Amiga. Seul regret : l'affichage de l'écran de la GBA étant plus réduit que sur un Amiga, il a fallu aux programmeurs recourir à un défilement horizontal (en plus du vertical) pour pouvoir afficher l'intégralité de la table. Du coup, on ne sait pas toujours très bien à quel moment jouer des raquettes pour atteindre une rampe que l'on ne voit pas ! Mais bon, pouvoir jouer à Pinball Dreams et Pinball Fantasies n'importe où et en un clic de cartouche reste quand même un super avantage, hé hé !

Voici quelques écrans de la version GBA :

Pinball Challenge Deluxe Pinball Challenge Deluxe Pinball Challenge Deluxe

Pinball Challenge Deluxe Pinball Challenge Deluxe

Pinball Challenge Deluxe Pinball Challenge Deluxe

Pinball Challenge Deluxe Pinball Challenge Deluxe

Pinball Challenge Deluxe Pinball Challenge Deluxe

Conclusion

Les simulations de flipper sur Amiga sont nombreuses et variées. 21st Century fût l'un des acteurs principaux dans ce type de jeu. Et Slam Tilt restera comme un excellent aboutissement puisque ce titre sera le dernier édité par 21st Century pour Amiga. Côté PC, d'autres titres sortiront, comme Slam Tilt Ressurection, par exemple, qui reprend les tables Pirates et Demon mais tout en 3D ou encore Electronic Pinball, Pinball World, etc.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]