Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 19 octobre 2017 - 18:21  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de FileQuest
(Article écrit par Thierry Challan Belval et extrait d'Amiga News - mai 1996)


Soyons un peu chauvin : il est tout en français, et programmé par un Français. C'est un shareware qui, pour une somme fort modeste, vous donne un programme de bonne qualité. Vous allez dire "Encore un gestionnaire de fichiers, il y en a déjà pas mal". Mais celui-ci a quelques avantages qui facilitent grandement votre travail. Sa consommation en mémoire inférieure à 400 ko (avec utilisation de la bgui.library, 150 ko) devrait lui permettre de tourner sur toutes les machines même avec seulement 1 Mo.

Installation

Ce logiciel a été programmé en C avec DICE Pro et utilise la bgui.library. Il fonctionne sur tout Amiga pourvu d'un Kickstart supérieur ou égal au 2.04. Bien sûr, ce type de gestionnaire est surtout utile pour les disques durs, mais rien n'empêche de le faire fonctionner sur disquette.

Son installation est très simple : il suffit de cliquer sur l'icône "Install-francais" et le tour est joué. Celui-ci vous demande où vous voulez installer le répertoire et quelques questions sur le type de configuration, les icônes, etc. Une assignation est ajoutée dans la user-startup (mode initié) ou selon votre avis dans le mode expert. FileQuest est une commodité.

La configuration

Il est entièrement configurable et fonctionne aussi bien sur son écran prédéfini, que sur celui du Workbench (image 1) ou un écran identique à celui du Workbench (image 2), il fonctionne également sur CyberGraphX. Quand FileQuest est en mode Workbench il utilise la screennotify.library qui permet au Workbench de changer de mode écran (par exemple) sans demander de "fermer toutes les fenêtres sauf les tiroirs".

FileQuest
Image 1

FileQuest
Image 2

Son écran est public. Il faut dire que cette configuration est très simple et ne demande pas de connaissances spéciales. C'est beaucoup plus facile qu'avec Dirwork ou Directory Opus.

Le choix des polices de caractères pour les listes, les menus, et les boutons, est paramétrable. Vous pouvez choisir l'aspect des bords fins, épais, ou automatique en fonction du ratio pixel, les bordures en standard ou en Xen, le rafraîchissement "simple refresh" ou "smart refresh", les glissières normales ou new look. Les requêtes sous la souris, au centre de l'écran, ou en haut à gauche, le traçage des fenêtres avec ou sans tampon (surtout pour les cartes graphiques). Beaucoup d'autres paramètres sont configurables : le "Pop Up Menu", la couleur des fichiers ou des répertoires sélectionnés ou non.

La couleur de fond et des noms des boutons est également configurable jusqu'en 256 couleurs (plutôt pour les cartes graphiques à cause de la vitesse).

Un certain nombre de fonctions sont internes au logiciel pour des raisons de rapidité, comme addicon, comment, copy, copy as, move, move as, delete, getsize, relabel, rename, parent, root. Pour le reste des commandes externes sont bien sûr utilisables. Ces actions sont paramétrables (sur tous les fichiers, premier fichier sélectionné, source, destination, sortie sur fenêtre, re-trie la source, re-trie la destination, etc.). Toutes ces fonctions peuvent se retrouver sur deux banques de 32 boutons.

Il est possible de faire exécuter une action en fonction du type de fichiers, reconnu par son entête en octet (ex FORM????8svx) ou par son nom (#?.jpeg, #?.iff). Lorsque vous double-cliquez dessus, les sons seront joués, les images affichées, les programmes exécutés, etc.

FileQuest
Image 5

Pour choisir vos volumes vous avez le choix entre une série de cinq banques (image 3) de cinq volumes soit 25 volumes configurables par thème et une liste qui affiche soit les assignations, soit les périphériques, soit les volumes (image 4), mais l'auteur a eu une idée : il suffit de cliquer avec le bouton droit de la souris (le pointeur étant sur les banques ou les listes) pour cycler celles-ci. Le bouton gauche permet de sélectionner le volume ou autre.

FileQuest
Image 3

FileQuest
Image 4

Le fonctionnement

L'interface est constituée de deux grandes listes qui affichent les répertoires et fichiers, dans le haut de la fenêtre le nom et la taille disponible du volume. La bande de titre de la fenêtre indique le nombre de répertoires, de fichiers, présents dans la liste ainsi que ceux sélectionnés.

Dans la première colonne il y a les habituels : à propos de, utilisateur, iconifier, cacher (c'est une commodité), configurer, quitter.

Dans la deuxième colonne, "Renommer un disque", les actions "format" et "copy disk" ne sont pas encore incluses.

Dans la troisième colonne, se trouvent les fonctions les plus pratiques, tout sélectionner, tous désélectionner, tout inverser, et surtout les fonctions très intéressantes comme sélectionner par critères (ex #?.info), désélectionner par critères, et inverser par critères.

La dernière colonne contient les fonctions de changement d'écran. Ainsi, si vous êtes sur votre propre écran et vous voulez aller sur le Workbench, il suffit de cliquer sur aller sur le Workbench : très pratique.

Le Pop Up Menu

C'est là que se trouve la meilleure fonction du programme. Un "pop up menu" (menu contextuel) configurable, permet de lancer des actions sans avoir à aller chercher systématiquement dans le bas de l'écran, les boutons. En actionnant le bouton droit de la souris, les fonctions préalablement configurées s'affichent. Ainsi, les fonctions les plus courantes comme copy, delete, move, etc., peuvent y être insérer.

Quand FileQuest est en mode "sur le WB", vous pouvez alors "poser" une icône dessus (tout comme son AppIcon) et il vous demande, soit d'exécuter pour un exécutable, de jouer un son, d'afficher une image, soit d'ajouter une icône, soit pour les répertoires, d'afficher son contenu dans la liste de droite ou de gauche.

Dans le répertoire "extras", il y a deux utilitaires Bsound, Bicon :
  • Bsound est un petit lecteur d'échantillons sonores Direct to Disk capable de lire les sons stéréo/mono IFF jusqu'à 28 kHz en PAL ou NTSC et, à une fréquence supérieure en Productivity (limitation due à l'Amiga et non au logiciel) avec son interface ARexx vous pouvez changer en cours de lecture le volume et l'état du filtre.
  • Bicon est un éditeur d'icône qui permet d'activer ou de désactiver facilement les types d'outils, en ajoutant (ou en enlevant) automatiquement les parenthèses, ceci simplement en cliquant sur la ligne.
La fenêtre principale ainsi que toutes celles de configuration sont retaillables avec auto-ajustement des boutons et des lettres grâce à la bgui.library

Tout n'est pas parfait

Il y a quand même quelques petits défauts. Le traitement des ".info": si vous effacez le fichier xxx, l'icône xxx.info ne sera pas effacée. Il en est de même pour les fichiers déplacés. Il n'y a pas d'interface ARexx (cela en dérangera peut-être certains, mais ce n'est pas d'un intérêt fondamental pour ce type de logiciel).

Le shareware et sa protection

Ce logiciel est un shareware. Si vous ne payez pas la somme demandée par l'auteur, la limitation se situe uniquement dans l'apparition de boîtes de requête toutes les six actions, quand vous lancez le logiciel ou le programme de configuration et quand vous les quittez. Quand vous payerez, l'auteur vous enverra une clé (.key), et la dernière version de FileQuest, qui permettra d'annuler toutes ces requêtes. Pour les mises à jour, ils seront facilement accessibles sur les sites, chez les revendeurs DP et disques Aminet. "Shareware" veut dire que son utilisation courante vous donne l'obligation morale d'envoyer une participation à l'auteur.

La bonne nouvelle de la fin

Il faut remarquer que ce logiciel est bien sûr localisé en français mais également que la documentation et les explications sont en français (et anglais) mais aussi les configurations de base fournies. Ainsi les boutons s'appellent "créer un fich" et non "makedir", "efface" et non "delete", "déplace" et non "move" etc. Cela permet aux allergiques de la langue d'outre manche de faire fonctionner ce programme.

Dans ces configurations fournies, une série impressionnante de types de fichiers est incluse. Ainsi les actions sur les images IFF, JPEG, GIF, les sons, les exécutables, toutes les fonctions Lzx et Lha sont déjà opérationnelles. Vous n'êtes pas obligé de le configurer pendant des heures avant une utilisation normale. Les fonctions Lha présentes sont : "lha add", "lha extract", "lha test" et une très intéressante, "lha (ou lzx) répertoire", qui utilise chaque nom de tiroir pour en faire des archives séparées. Si vous avez par exemple dans le répertoire SYS:, que vous sélectionnez, tous les tiroirs, il prendra C et en fera C.lha, puis classes en classe.lha, devs en devs.lha etc. Pratique non ?

Bien entendu, il faudra quand même vérifier que les visionneurs (Multiview) se trouvent bien dans le répertoire habituel du Workbench. Par contre, si vous avez une carte graphique, il faudra alors configurer vos afficheurs d'images.

Les points négatifs :
  • La gestion des .info (promis dans une version ultérieure si les cotisations arrivent).
  • L'absence de port ARexx.
Les points positifs :
  • Demande peu de mémoire (pratique pour les petites configurations).
  • Très configurable sans tomber dans la complexité.
  • L'affichage permanent des listes d'assignations de périphériques ou de volumes.
  • Les configurations fournies (avec beaucoup de types de fichier).
  • Programmation propre, pas de "hit enforcer".
Les points très positifs :
  • Tout en français.
  • Le "pop up menu".
  • Le prix (100 FF).
Conclusion

Pour terminer je dirai donc que ce logiciel, a certes moins de fonctionnalités que DOpus 5, mais il fonctionne à merveille et reste d'une simplicité enfantine (enfin presque, ça dépend de l'âge des enfants), ses menus contextuels, sa documentation en français, ainsi que son prix très attractif devrait lui permettre d'aller chasser sur le terrain des plus grands.

Nom : FileQuest.
Développeur : Emmanuel Doguet.
Genre : gestionnaire de fichier.
Date : 1995.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, AmigaOS 1.x ?
Licence : shareware.
Prix : 100 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]