Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 25 novembre 2017 - 03:13  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : FastATA 1200
(Article écrit par Hugues Nouvel - mai 2000)


Nous allons parler d'une chose qui nous touche tous de très près, la vitesse du bus IDE que possède notre bon vieil Amiga 1200. Sa lenteur n'est plus à vanter, donc pour y remédier j'ai recours à l'accélérateur Fast ATA E-IDE de chez Elbox.

FastATA 1200

Qu'est-ce donc ?

Cela consiste tout simplement à dévier le débit de l'IDE de base en E-IDE Fast ATA-2, donc un débit largement supérieur pouvant atteindre les 16 Mo par seconde (en théorie, bien sûr !), cela dépend de nombreux facteurs, la vitesse de vos disques durs, votre système de fichiers ainsi que la mémoire tampon que vous lui aurez allouée. Pour ma part, je n'ai pas de disques durs de dernière génération et j'ai malgré tout un taux de transfert de plus de 4 Mo/s, et en copie je dépasse les 6 Mo/s, donc pas d'inquiétudes à ce niveau-là.

Enfin, de nos jours nous trouvons des disques durs vraiment pas chers et de très bonne qualité, donc pourquoi ne pas se faire plaisir avec l'achat d'un gros disque dur.

Précaution

Maintenant que nous avons eu un petit avant goût de ce petit bijou nous allons parler un peu plus technique. Je ne le répéterai jamais assez mais je ne serai pas tenu responsable des dégâts que vous pourrez infliger à votre Amiga, donc avis aux bricoleurs du dimanche, mieux vaut le faire faire par une personne qui connaît la chose. Comme vous allez le constater ce n'est pas très compliqué mais il faut bien suivre les explications et faire cela sans se presser car à ma connaissance il y a au moins une carte A1200 qui a fait gril électrique il n'y a pas si longtemps que ça (il se reconnaîtra) donc prudence, prudence.

Installation

Première chose à faire, c'est de tomber la carte mère (pour les Amiga en tour), si vous avez un A1200 de base, faites sauter la tôle de protection (grille), et ne la remettez plus jamais. Extraire les ROM de leurs supports d'origine. Attention ! Elles étaient mises dans un sens et dans un ordre précis, les respecter quand vous les refixerez sur l'accélérateur IDE. Prendre le FastATA et le fixer sur les anciens emplacements des ROM en respectant le décalage d'une broche sur la droite, ne pas avoir peur d'appuyer pour fixer correctement l'interface (conseil de mon revendeur car des clients avaient de mauvais contacts et l'ordinateur ne démarrait pas). Ne faites quand même pas les gros boeufs, respectez le matériel. Maintenant, mettez les ROM sur leurs nouveaux emplacements et maintenez l'ensemble à l'aide du petit collier joint en le passant sous la fixation d'origine de l'A1200 (pour la sûreté) mais c'est quand même bien pensé. N'oubliez pas de fixer l'autre partie de la carte sur la puce Gayle. D'ailleurs, en parlant de ça, il y a une petite broche qui pourra vous servir de réinitialisation matérielle si vous n'en possédiez pas un avant, sympa non ?

Ensuite, il nous reste un fil à connecter et c'est fini (Ouf !). Ce fil doit aller se brancher sur la broche 39 de l'ancien port IDE de l'Amiga. Et pour le repérer il faut compter (eh oui !), ce n'est pas une blague, tout le monde ne sait pas dans quel sens compter les broches sur un port IDE, donc le sens de progression est le suivant : il y a 44 broches, la première se trouve côté fil rouge, sur la carte mère il y a marqué "1", donc vous commencez à compter de bas en haut tout en progressant de la droite vers la gauche (le fond de votre A1200) et vous vous arrêtez sur la broche 39, maintenant vous pouvez mettre le fil. Voilà c'est fait, tout est branché pour notre belle interface E-IDE. J'ai une petite photo histoire de voir un peu mieux le montage terminé, cela prend pas mal de place mais vous allez être satisfait de sa qualité et de sa simplicité d'utilisation :

FastATA 1200

Branchez votre nappe IDE en commençant par le port primaire 2,5 ou 3,5 et voilà, prêt à faire chauffer la bête. Pour finir vous pouvez remonter vos périphériques dans leurs emplacements d'origine (tour ou boîtier de l'A1200 de base), alimentez tout ça et n'oubliez pas d'insérer la disquette d'installation, sinon vous ne pourrez pas faire fonctionner votre interface E-IDE.

A présent les gros transferts sont à vous, j'espère que vous pourrez largement battre mes records (avec mes vieux disques), si vous rencontrez quelques problèmes, il n'y a pas de soucis vous pouvez m'envoyer un courriel et je ferai mon possible pour vous venir en aide.

Petits trucs et astuces, pour ceux qui possèdent une carte graphique BVision (ce qui est mon cas), il faut un peu forcer la carte en biais, c'est vrai que ce n'est pas du tout recommandé mais c'est le seul moyen de faire rentrer tout cela dans votre Amiga. Après, à vous de décider du sort que vous lui réservez, pour ma part tout fonctionne correctement, il faut juste y aller avec douceur au montage car tout ceci est bien fragile.

Quelques problèmes

Points négatifs de l'adaptateur : si vous avez un doubleur de fréquence interne de chez MicroniK, vous pouvez lui dire au revoir à jamais car tout se touche et il y a de sacrés risques de courts-circuits, je ne reviens pas sur la BVision, je crois que vous avez compris. Je termine par le meilleur : j'ai aussi une carte son Delfina DSP et il est impossible de la mettre avec l'adaptateur E-IDE sauf si on la surhausse (ce que j'ai fait), il a fallu que je commande des pièces supplémentaires, si vous voulez les bonnes adresses, écrivez-moi.

Pour conclure

Conclusion, quand on aime on ne compte pas et l'Amiga reste un ordinateur de bidouilleurs et le plaisir est bien présent. Je vous souhaite une bonne continuation et longue vie à notre ordinateur adoré : l'Amiga. Mon prochain article sera sur la Delfina DSP à 74 MHz.

Informations annexes sur la carte E-IDE

Mon revendeur :

Software Paradise
Tél : 05.59.57.20.88
Le capitole
3, av Armant Toulet
BP 484
64604 Anglet Cedex

La configuration de test :

Amiga 1200, BlizzardPPC 603e+, 68040, 64 Mo de mémoire, carte graphique BVision, carte son Delfina DSP, Fast ATA/E-IDE, carte Ethernet PCMCIA.

Nom : FastATA 1200.
Constructeur : Elbox.
Genre : contrôleur EIDE.
Date : 1998.
Prix : 490 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]