Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 23 octobre 2017 - 02:30  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Le facteur de forme d'alimentation SFX
(Article écrit par Jean Marie Landa - avril 2006)


Facteur de forme SFX

Le facteur de forme est une norme dimensionnelle de carte mère. Avec l'effet de mode des PC de plus en plus petits, Intel a présenté en 1997 le nouveau facteur de forme microATX, basé sur l'ATX original. Ensuite, en 1999, Intel détaille un projet pour une norme encore plus petite de carte mère : le FlexATX basé sur les spécifications de la norme microATX.

Mais ni l'un ni l'autre de ces facteurs de forme n'incluent les caractéristiques pour les alimentations. Au lieu de cela, Intel a créé le facteur de forme d'alimentation SFX, qui peut s'employer en différentes variantes. SFX signifie "Small Form Extended". Electriquement, les normes microATX et FlexATX peuvent également employer une alimentation ATX (puisque la miniaturisation est la clé avec ce type de système), mais ici une alimentation SFX semble beaucoup plus raisonnable. De surcroît, les alimentations ATX auront l'impossibilité de s'insérer dans les boîtiers microATX et FlexATX.

Variantes du SFX

Les spécifications du SFX présentent actuellement une configuration basique ainsi que plusieurs variantes. L'alimentation SFX basique est nominalement de 100 mm en profondeur, 63,5 mm de large et 125 mm de hauteur. Elle inclut un ventilateur d'alimentation de 60 mm pour le refroidissement.

Une des variantes de configuration prévoit le placement d'un plus grand ventilateur sur le dessus de l'alimentation. Avec cette option, un ventilateur de 76 mm est très souvent choisi par les fabricants car il permet un refroidissement amélioré du système. Cette variante de configuration augmente la taille d'environ 10 mm sur la largeur.

Une autre variante a une petite alimentation supplémentaire avec des dimensions de seulement 100x125x51 mm, et un ventilateur de 40 mm. Cette configuration exige cependant un ventilateur additionnel pour refroidir le système, parce que le petit ventilateur de 40 mm n'est que pour refroidir l'alimentation elle-même.

dimensions SFX
Les dimensions de la norme SFX

différences ATX/SFX
Différence de taille entre ATX et SFX

Interchangeabilité

D'une manière générale, le facteur de forme SFX a pu être considéré comme un "petit frère" de l'ATX. Et il est, la plupart du temps, interchangeable avec les alimentations ATX. Le connecteur principal de la carte mère SFX est de 20 broches (de même forme et de même taille que le connecteur ATX). Les connecteurs SFX 19 broches sont identiques à ceux de l'ATX.

La seule différence, ici, est que les spécifications des alimentations SFX ne demandent pas de fournir la tension de compatibilité de -5 V. La raison est que le -5 V est seulement exigé pour la compatibilité avec le bus ISA. Et puisqu'Intel veut prendre ses distances avec l'ISA (pour se cantonner au PCI et à l'AGP), il a donc écarté intentionnellement le -5 V, vraisemblablement pour des raisons de coût de fabrication. Les systèmes qui ont besoin du -5 V et qui veulent employer une alimentation SFX doivent le produire d'eux-mêmes sur la carte mère.

Dans la spécification SFX, la vitesse des ventilateurs d'alimentation doit être contrôlée en interne, mais un signal "Marche/Arrêt" est inclus sur le connecteur SFX de la carte mère. Un autre problème avec l'interchangeabilité ATX est qu'une alimentation SFX équipée d'un ventilateur de seulement 60 mm peut avoir du mal à refroidir un grand boîtier ATX.

Exemple d'une alimentation SFX
Exemple d'une alimentation au format SFX

Puissance

La puissance estimée d'une alimentation SFX est de 90 watts. C'est suffisant pour exploiter les systèmes plutôt réduits avec des microprocesseurs peu gourmands et avec peu de périphériques, mais cela donne peu de possibilités pour l'extension. Heureusement, quelques fabricants produisent des alimentations SFX avec des puissances beaucoup plus élevées (de l'ordre de +- 200 watts) et incluent le -5 V. Nous sommes donc très loin des spécifications de base d'Intel en 1997 et pour cause : ses processeurs actuels sont plus puissants et plus gourmands en énergie.

Ce rendement intéresse tous les utilisateurs de cartes mères aux formats microATX et FlexATX et à leurs boîtiers aux dimensions plus que réduites. La panne d'alimentation conduit souvent à son remplacement et commercialement l'alimentation n'est pas vendue séparément.

L'avenir

Si dans le passé, l'alimentation n'a suscité que peu d'intérêt en terme d'effort de recherche et de développement, elle est, actuellement, reconnue comme l'enjeu majeur à surmonter pour les générations futures en électronique. La miniaturisation toujours plus poussée des composants électroniques embarqués est en perpétuelle évolution, tant en réduction des tailles des composants qu'en quantité d'énergie transférée. Cependant, un certain nombre de verrous technologiques existent encore pour en faire des produits fiables et commercialisables. L'intégration des composants passifs comme les transformateurs est toujours un problème. Le développement ces dernières années de nouveaux matériaux actifs de type piézoélectrique a permis la réalisation de transformateurs performants, c'est un point intéressant qui est au stade de laboratoire.

Le coût

Le paradoxe de la miniaturisation induit une hausse de la valeur ajoutée sur les composants : ils sont hélas plus chers ! Pour des alimentations SFX de ce type, compter entre 30 et 55 euros pour un rapport qualité/prix raisonnable.

Personnellement, j'utilise une alimentation SFX avec une puissance de 180 watts maximum pour une carte mère Pegasos II avec G4 à 1 GHz, deux disques durs et deux graveurs. Le tout dans une grande caisse desktop ATX sans soucis apparent pour l'instant. Le ventilateur de l'alimentation tourne de 700 à 2800 t/min en fonction de la charge et de la température interne, soit un niveau acoustique de 22db à 32db : c'est maintenant le ventilateur du G4 qui est plus bruyant !

Liens
Annexe : diagnostic des pannes dans les systèmes

Une étude d'IBM a montré qu'un ordinateur peut être victime jusqu'à 120 problèmes d'alimentation par mois, allant du verrouillage du clavier (de sa destruction pour mon cas personnel), à la mise hors d'usage de la carte mère, ou encore à la perte de toutes les données et la destruction du disque dur. La panne est de la responsabilité du client (problèmes d'alimentation électrique, etc.) dixit la législation française.

types de pannes

Nous constatons donc l'importance de l'alimentation qui intervient pour près de 50% de nos soucis, sa concomitance sur tous les systèmes, d'où l'intérêt premier de ne pas la négliger.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]