Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 21 novembre 2017 - 07:23  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : L'émulation PC
(Article écrit par Laurent Moslard - mai 2002)


Union contre-nature, un PC dans l'Amiga

Une fois rabâchés les sempiternels "le PC c'est de la merde", "Je ne voudrais d'un PC pour rien au monde" et autres "A mort Bill Gates" de rigueur, il reste un constat : on a souvent besoin de la machine maudite, conjointement avec son Amiga. Je déraille ? Que le lecteur qui n'a jamais approché un compatible me jette la première pierre (aie, doucement quand même...).

Quelques exemples, en vrac, ou le PC se révèle précieux :
  • Pour flasher la ROM d'un matériel (modem ou autre) lorsque le programme le permettant n'existe qu'en version MS-DOS ou Windows.
  • Pour exploiter des utilitaires ou des outils qui n'existent que sur PC (c'est-à-dire beaucoup, hélas).
  • Pour jouer à certaines oldies des années 1980 jamais sorties sur Amiga, notamment les vieux jeux d'aventure et RPG.
Il est possible d'obtenir par émulation, sur un Amiga "gonflé", un PC se situant à mi-chemin entre un 386 et un 486 d'entrée de gamme (les tests de performance ne sont pas unanimes à ce sujet). C'est certes largement insuffisant pour espérer faire tourner Windows 95/98 (quoique techniquement possible !) ou Quake 3, mais amplement suffisant pour vous ouvrir les portes (ou plutôt les fenêtres !) du MS-DOS, de Windows 3.1 et de pas mal d'applications et jeux relativement anciens. L'émulateur que nous évoquerons dans cet article est PC-Task : il s'est vu depuis sa sortie concurrencé par PCx (la dernière version en date étant la 1.1), du même éditeur que son homologue Fusion pour l'émulation Mac, mais le premier reste à mes yeux plus stable et performant (opinion forcément subjective).

Matériel requis

A moins de se contenter d'une utilisation rudimentaire sous MS-DOS, à l'exclusion de tout jeu et de toute application Windows, il est peu réaliste d'envisager d'émuler un PC avec un processeur inférieur à un 68040 à 40 MHz. Un 68060 est de ce fait vivement recommandé.

La règle est simple : plus grande est la quantité de mémoire Fast dont vous disposez, meilleure sera l'émulation. Sans exagérer, on peut dire que PC-Task devient réellement exploitable avec 64 Mo de mémoire installés, puisque l'émulation en mode "dynamique" + mémoire étendue réglée au maximum peut facilement pomper plusieurs dizaines de Mo de mémoire à elle seule.

Dans la mesure où les logiciels PC de l'époque des 386/486 sont exclusivement distribués sous forme de disquettes de 1,44 Mo, un lecteur de disquette haute densité sera appréciable. Les Amiga 4000 en sont équipés de série, mais les possesseurs de 1200 devront envisager l'achat d'un lecteur externe. Certaines cartes (Catweasel notamment) permettent même la connexion d'un vrai lecteur PC, qui se révélera bien plus rapide que l'émulation CrossDOS d'un lecteur HD estampillé Amiga. Si vous n'arrivez vraiment pas à vous procurer ce lecteur, il vous faudra alors obligatoirement passer par des "hardfiles" (fichiers-image de disques durs virtuels) contenant au moins MS-DOS et si possible Windows 3.1. A vous d'assumer ensuite le crime impardonnable que constitue cet acte de piratage caractérisé contre la propriété de Microsoft.

Logiciels

Voici les programmes qu'il faudra vous procurer pour utiliser pleinement PC-Task et vous installer une belle partition PC sur votre disque dur (attention aux phénomènes de rejet !) :

PC-Task, dans sa version 4.0 minimum. Il est possible et conseillé de mettre à jour à partir de cette version vers la version 4.4 au moyen d'une succession de correctifs disponibles sur Aminet. Notez que la version démo disponible sur Aminet ne permet pas l'installation d'une partition et se révèle donc d'un intérêt très limité.

CrossDOS : bien qu'il soit normalement déjà installé dans votre système si vous possédez une version récente du Workbench, il faudra impérativement vous procurer une version disquette complète, car certains de ses utilitaires annexes, tel que ConfigDisk dont nous parlerons plus bas, ne sont pas installés par défaut avec le Workbench. A noter que CrossDOS permet, à partir de sa version 7.0 dite "Gold", de lire les noms de fichiers longs comme sur Windows 95/98 (ça peut s'avérer pratique pour éviter les tronquages de noms de fichiers lors des transferts AmigaOS <-> MS-DOS).

Très important pour la suite des événements : une version autodémarrable du MS-DOS, par exemple la 6.2 (compatible Y2k contrairement aux versions antérieures), fournie en trois disquettes HD.

Éventuellement une distribution complète de Windows 3.1, normalement composée de sept disquettes haute densité. Attention : évitez la version de Windows 3.1 sous-titrée "pour Workgroups", qui souffre de problèmes de compatibilité avec l'émulateur. Il est théoriquement possible depuis la version 4.3 de PC-Task d'utiliser Windows 95/98, mais le résultat est bien trop lent pour être exploitable.

Quelques vieilleries en EGA/CGA genre Ultima 2 ou des jeux d'aventure textuels style Infocom, c'est déjà pas mal.

Pas indispensable mais sympathique, le petit exécutable PC appelé PSST qui, une fois lancé depuis le MS-DOS, indique le processeur et la rapidité du PC sur lequel il croit être.

Avant de poursuivre, il convient de noter que PC-Task est fourni en deux versions, l'une appelée PC-Task-Dynamic, l'autre PC-Task-Interpretive. La première tire parti du FPU, est plus stable, plus compatible et mieux en général, mais reste réservée à ceux possédant une bonne réserve de mémoire Fast. La seconde, à l'inverse, est bien moins gourmande en RAM mais aussi bien moins fiable : à vous de voir (inutile de rentrer dans les détails techniques, référez-vous à la documentation -calamiteuse- de l'émulateur pour en savoir plus).

Passons maintenant aux choses sérieuses :

Toute première étape : création et configuration d'un "fichier-image"

Bien qu'il soit parfaitement possible d'utiliser une véritable partition Amiga pour l'émulation, nous conseillons vivement l'utilisation d'un fichier-image, qui est une partition virtuelle se présentant sous la forme d'un gros fichier. Nous avons en effet rencontré de sérieux problèmes d'utilisation avec une partition dédiée tels que erreurs d'écriture occasionnant des dommages de secteurs irréversibles, plantages récurrents de l'émulation, mauvaise gestion du système de fichiers CrossDOS lors d'échanges de fichiers par le Workbench... Une horreur. La lecture des fichiers sera bien sûr un peu plus lente, mais la différence n'est pas frappante (si vous utilisez un système de fichiers récent comme SFS).

La création d'un fichier-image est extrêmement simple, il suffit de cliquer dans la rubrique prévue à cet effet dans le menu de lancement de PC-task, puis d'indiquer la taille de la partition virtuelle et le nom que vous souhaitez lui donner. Vous pouvez parfaitement diriger sa création vers un sous-répertoire en indiquant un chemin complet, ce qui donne ceci chez moi : Work:Emulation/PC-task4/Hardfiles/hardfile1.

Si vous indiquez simplement le nom, le fichier-image est créé par défaut dans le tiroir principal de PC-Task, à vous de le déplacer manuellement ailleurs si vous le souhaitez. Il semblerait que sa taille soit limitée à environ 250 Mo dans la version 4.4 de l'émulateur, ce qui reste largement suffisant pour installer les applications et jeux de l'époque des 386/486, pesant rarement plus de quelques ko.

L'étape suivante consiste à préparer ce fichier-image et à le faire reconnaître à notre environnement Amiga. Pour ce faire, lancez l'outil "ConfigDisk" présent dans la distribution de CrossDOS. Un menu apparaît vous demandant quel type de volume vous souhaitez préparer : pour nous c'est le dernier, "fichier-disque". Après avoir sélectionné le fichier-image, deux requêtes apparaîtront. La première vous demandera si vous souhaitez formater le volume, la seconde si vous souhaitez le partitionner : dans les deux cas vous répondrez par l'affirmative.

Si ces manipulations ont été correctement effectuées, un nouveau volume apparaît comme par magie sur votre Workbench : sa taille vous indique qu'il s'agit bien de notre partition virtuelle. Un DosDriver a en effet été automatiquement créé et monté : grâce à lui, notre partition PC se comportera exactement comme une partition Amiga, nous pourrons donc copier ou même désarchiver des fichiers de l'une à l'autre en toute transparence : admirable, non ?

Les réglages

Les volumes

Veillez à bien renseigner les rubriques suivantes :
  • Disk A: indiquez le nom du DosDriver qui vous sert à émuler votre lecteur HD, en général c'est PC0:
  • Disk B: indiquez PC1: si vous possédez un deuxième lecteur de disquette haute densité (quel luxe !).
  • Harddisk C: c'est ici que nous allons indiquer le chemin d'accès vers notre fameux fichier-image. Je vous rappelle que cela donnait chez moi : Work:PC-task4/Hardfiles/hardfile1
  • Harddisk D: même chose pour un deuxième fichier-image si cela vous est utile, par exemple un fichier-image tampon (voir plus bas)
L'affichage

Réglez tout d'abord la taille du tampon vidéo : plus elle est élevée, meilleur sera l'affichage. Le mode "huge" pompe plusieurs dizaines de Mo à lui seul mais il accélère grandement l'exécution de l'émulateur. Choisissez ensuite quel support d'affichage PC vous souhaitez : le mode EGA n'affiche que 16 couleurs, ce qui est suffisant pour les applications de bureautique mais limité pour les jeux : optez plutôt pour le mode VGA.

Allez ensuite dans le menu secondaire dédié à l'affichage afin de régler la correspondance entre les modes d'écran PC et Amiga. L'idée est de faire défiler chaque mode d'écran et de lui choisir via une fenêtre de requête un équivalent sur Amiga. Plusieurs options s'offrent à vous : rien ne vous empêche par exemple de créer, via un éditeur de mode d'écran (CGXMode pour les utilisateurs de CyberGraphX), des modes calibrés sur-mesure pour l'occasion et de les sélectionner dans PC-Task. Vous pouvez aussi choisir les modes d'écran Amiga existants s'en approchant le plus. Vous pouvez aussi opter pour un affichage en fenêtre sur le Workbench, ce qui vous dispensera de ces manipulations. Je recommanderais plutôt ce mode fenêtré qui affine les graphismes et permet de retourner sur le Workbench en un clic de souris (par exemple pour afficher la documentation PDF d'un jeu juste à côté de la fenêtre PC-Task : la classe !).

Pour finir, il faut que le taux de rafraîchissement (frame) soit poussé à 2 ou plus pour chaque mode, sans quoi le curseur de souris n'apparaîtra pas à l'écran. Pour gagner un maximum de rapidité d'affichage, sélectionnez même un frame de 4 : le défilement sera un poil plus saccadé mais les jeux seront 25% plus rapides.

Je vous l'accorde, tout ça n'est pas simple : la gestion vidéo n'est pas le point fort de PC-Task et il est bien dommage que l'auteur n'y ai jamais remédié au fil des mises à jour.

La mémoire

Pas compliqué, il suffit d'incrémenter au maximum la rubrique "mémoire étendue" avec le glisseur (elle ne montera pas au-dessus de 15 et quelques Mo, quelle que soit votre quantité de RAM). La mémoire conventionnelle peut être laissée à 640 ko.

La souris

Veillez à ce que l'option concernant l'émulation de la souris soit bien cochée. Si vous voulez pouvoir vous servir de la souris sous DOS, par exemple dans le menu Edit, il vous faudra à l'issue de la création de votre partition PC copier le fichier "PCTMOUSE.EXE", présent dans le tiroir "Tools" de la distribution de PC-Task, dans le tiroir DOS puis modifier votre fichier "Autoexec.bat" en y ajoutant simplement une ligne de commande identique (PCTMOUSE.EXE).

Le son

Ne vous faites pas trop d'illusion en cochant la case d'émulation du son : vous n'obtiendrez pas une Sound Blaster pour autant, même si vous possédez une carte son Amiga. Seuls les bips-bips et autres sons d'oiseaux tels qu'ils sortent directement du haut-parleur interne d'un PC seront effectivement émulés. Veillez d'ailleurs en installant vos jeux à sélectionner, s'il est présent, ce mode sonore (en général désigné sous le nom de "Chip Sound" ou "Son haut-parleur"), ou "aucun son" s'il n'y a pas d'autre alternative.

Pour tout le reste, mieux vaut laisser les réglages en l'état. Les utilisateurs de périphériques série ou parallèle personnalisés peuvent renseigner les rubriques prévues à cet effet, quoique l'utilisation d'Internet ou l'impression de documents ne soient pas vraiment recommandées sous PC-Task.

N'oubliez pas de sauvegarder votre configuration !

Installation du MS-DOS

C'est ici qu'entrent en piste nos trois disquettes MS-DOS 6.2 amorçables. Insérez la première dans le lecteur puis allez vous coucher... Non, je déconne, cliquez sur Lancer. Oh, magie de l'émulation, l'écran noir du MS-DOS apparaît, on vous demande confirmation des dates et heures : on est sur PC, aucun doute. Pas de regret ? Alors on continue...

A l'issue du chargement de la première disquette MS-DOS, vous vous retrouvez dans un menu d'installation sur fond bleu. L'installeur vous proposera dans un premier temps de formater votre partition : répondez Oui, car il s'agit d'un véritable formatage complet, plus fiable que le formatage rapide précédemment effectué par CrossDOS.

Il ne restera ensuite qu'à insérer successivement les autres disquettes MS-DOS pour que l'installation soit complète : cela va prendre un certain temps car le CrossDOSFileSystem n'est pas un foudre de rapidité. Microsoft oblige, l'installeur va ensuite vous demander d'ôter la disquette du lecteur puis redémarrer votre système plusieurs fois de suite pour s'assurer que tout est bien en ordre (façon Windows, si vous voyez ce que je veux dire). Vous vous retrouvez finalement, si tout s'est bien passé, en mode DOS (écran noir) sous C:. Normalement votre curseur doit clignoter : si ce n'est pas le cas, alors vous n'avez pas respecté mes consignes concernant le taux de rafraîchissement : retournez dans le menu de gestion vidéo et relisez la partie affichage de cet article, non mais !

Une dernière manipulation est requise (Microsoft, vous dis-je !) : tapez simplement "Memmaker". Un écran d'installation similaire au précédent apparaît, vous demandant si vous souhaitez utiliser de la mémoire paginée. C'est un choix difficile : répondre oui rendra votre émulation plus compatible (pas mal de programmes réclament ce type de mémoire) mais la rendra aussi plus lente. Je conseillerais de répondre par la négative. Quel que soit votre choix, l'installeur va ensuite bidouiller automatiquement vos fichiers de démarrage en plaçant les commandes présentes dans les fichiers "Config.sys" et "Autoexec.bat", en mémoire haute (lh), ce qui permet d'économiser au maximum la quantité de mémoire conventionnelle. Cette dernière est souvent sollicitée par les programmes anciens et est une des principales sources de problèmes de compatibilité sur PC (un peu comme la mémoire Chip sur un A1200 de base !). Pour vérifier la quantité de mémoire conventionnelle et étendue dont vous disposez, tapez simplement "Mem" ; l'idéal est que la mémoire conventionnelle se rapproche le plus possible des 600 ko. Quelques redémarrages de vérification plus tard, vous êtes définitivement sortis du pétrin et votre partition PC est pleinement utilisable.

Pour vérifier que tout s'est bien déroulé, quittez l'émulateur (touche Amiga droite + Del), et redémarrez le tout. En principe, votre nouveau volume est reconnu et vous vous retrouvez à nouveau en ligne de commande (avec le curseur qui clignote, j'espère !).

Il ne vous reste plus qu'à installer quelques jeux et applications MS-DOS, voire Windows si le coeur vous en dit. Son installation ne pose aucun problème, il est simplement conseillé à son issue de lancer une nouvelle fois "Memmaker". Il peut être intéressant à ce stade d'installer et de lancer le petit exécutable PSST dont nous parlions plus haut : il vous donnera les performances de votre configuration avec de jolis tests graphiques d'affichage, comme le fait SysSpeed sur Amiga. Vous y constaterez que l'émulateur ne se défend pas si mal, toute proportion gardée.

Quelques conseils pour finir

1) Il est nécessaire de bien comprendre la fonction des fichiers "Config.sys" et "Autoexec.bat". Le premier est un peu l'équivalent de notre startup-sequence : les paramètres cruciaux pour la bonne exécution du DOS (reconnaissance des périphériques, localisation en français, allocation de la mémoire) y sont stockés. Le second correspondrait davantage à notre user-startup, puisqu'il contient des commandes destinées à faciliter la vie de l'utilisateur.

2) Préférez toujours, dans la mesure du possible, les versions MS-DOS des programmes PC que vous installez aux versions tournant sous Windows. Ce dernier pompe énormément de ressources à lui seul et ralentit considérablement la rapidité d'exécution du programme. L'idéal est même de se dispenser complètement de Windows, ce qui coupe malheureusement court à l'utilisation de certains utilitaires intéressants. Si le traitement de texte est votre priorité, installez plutôt une ancienne version de Word telle que la 5.5 version DOS, ou mieux, utilisez Wordworth ou Final Writter sur Amiga ! Par ailleurs, bien qu'une grande partie des commandes MS-DOS soit commune avec celles de notre Shell, ce ne sera pas du luxe de vous procurer un manuel du MS-DOS pour vous en imprégner.

3) Pour les jeux, limitez-vous à la période 1984-1990, ou les programmes comportaient peu d'effets multimédias, en privilégiant les jeux "statiques" (simulations, RPG, aventures à texte) aux jeux d'action à défilement d'écran aux multiples sprites. Il y a pas mal de trucs intéressants dans ce domaine : Wasteland, Commander Keen, les premiers Ultima, etc. (lisez régulièrement notre rubrique "oldies à l'honneur" pour plus d'infos). Il n'y a en fait pas vraiment de règle en la matière, certains titres rament à mort, d'autres se comportent étonnamment bien : Out Run, Cisco Heat, PGA TourGolf, Counter Strike (cherchez l'intrus).

4) Où trouver des utilitaires et jeux de l'époque des 386/486 ? Tout comme avec les ROM pour les émulateurs de consoles, des collectionneurs proposent sur le Net d'anciens jeux et applications que l'on ne trouve plus dans le commerce. Le terme de "abandonware", que l'on pourrait traduire par "programmes laissés à l'abandon", a été créé pour désigner ces vieilleries. La notion est un peu floue car, hormis les programmes officiellement offerts au domaine public par leurs éditeurs (cela a été le cas pour la simulation de commerce spatial Elite et pour de nombreux jeux Amiga), une telle pratique est à la lisière du piratage, sauf si l'on se réfugie une nouvelle fois vers la promesse d'effacement des fichiers téléchargés après 24h d'utilisation.

5) La grande majorité des programmes PC présents sur le Web se présentent sous forme d'archives Zip. L'idéal sous PC-Task est de vous procurer une ancienne version freeware de l'outil "Pkunzip.exe" et de l'installer dans le tiroir "DOS" de votre partition PC. Pour décompacter l'archive "PacMan.zip" dans un tiroir "PacMan" du tiroir "Jeux" que j'ai créé sous C:, je taperai la commande suivante : pkunzip -e -x PacMan.zip c:/jeux/PacMan


[Retour en haut] / [Retour aux articles]