Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 26 septembre 2017 - 23:43  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'Easy AMOS
(Article écrit par Pierre-Philippe Launay et David Coronat extrait d'Amiga News - septembre 1992, mis à jour en octobre 1992)


On connaissait AMOS The Creator, son compilateur, puis AMOS 3D... Cette fois, François Lionet nous propose un langage orienté vers l'apprentissage de son BASIC. Ainsi, Easy AMOS se fait fort de transformer les néophytes en experts, mais surtout les sceptiques en passionnés. Voyons donc quelles sont les forces et les faiblesses de ce professeur.

Dès son lancement en Grande-Bretagne, Easy AMOS était déjà classé sixième des ventes devant de nombreux jeux : cela ne s'est presque jamais vu pour un langage de programmation. L'article qui suit a été écrit à partir de la version en langue anglaise mais (dernière minute), Agnès H. d'Ubi Soft me téléphone au moment du bouclage pour m'annoncer la sortie en version française : il a la même présentation.

Ouvrons la boîte. La première chose qui compte est l'emballage : la boîte a un format plus pratique qu'auparavant et le graphisme est splendide. A l'intérieur vous trouverez deux disquettes, des étiquettes pour les copies des disquettes et un manuel réalisé par l'inimitable Mel Groucher.

Easy AMOS

Le manuel

Ce manuel de 430 pages représente au moins 50% du produit et je dois dire que j'ai fort apprécié l'humour anglais qui émaille tout le livre avec des citations sorties de leur contexte pour leur donner un sens auquel n'auraient sans doute pas pensé leurs auteurs. Mel, vraiment, ton travail est toujours aussi admirable. En 20 chapitres, la doc nous guide dans l'univers de la programmation avec, il faut bien le dire, énormément de clarté et de précision.



Deux est égal à trois

Grâce à un procédé logiciel, les deux disquettes vous permettront d'en obtenir trois autres. Insérez la disquette "Master Disc 1" dans l'Amiga. La démonstration d'introduction, un peu décevante techniquement, est de Syntex (Syntex tu nous as habitués a beaucoup mieux) mais le gag est bien choisi.

Easy AMOS

Puis, avant toute chose, la disquette d'installation vous demandera vos nom et prénom. Il est ici primordial de répondre avec votre vrai nom et votre vrai prénom en entier car le logiciel vous donne ensuite un code personnalisé qui vous sera nécessaire pour obtenir les mises à jour. Si votre nom ne correspond pas au code, vous vous exposerez non seulement aux affres du piratage mais surtout, Ubi Soft ne vous donnera plus aucun service après-vente.

La simplification

Prenez maintenant la disquette marquée "Program Disc". Après l'introduction, vous vous retrouverez sur un éditeur AMOS allégé et à l'apparence Workbench 2.0. Plus généralement, tout ce qui semblait un peu compliqué a été retiré. L'éditeur comporte quatre parties :
  • Deux lignes de menu en haut.
  • Une ligne d'information sur le système.
  • La partie codage pour vos créations.
  • La partie manipulation des fenêtres sur les bords droit et inférieur.
Positionnez la souris sur le mot "Run". Appuyez sur le bouton droit de la souris et laissez-le enfoncé. Appuyez ensuite sur le bouton gauche et relâchez le tout. Vous venez de sélectionner le chargeur de fichiers. Cliquetez en appuyant deux fois sur le programme "Sample_Bank_Maker.AMOS".

Easy AMOS

Le programme apparaît aussitôt. Que fait ce programme ? Il vous suffit d'appuyer sur la touche F1 pour le savoir et quand vous aurez terminé en cliquetant sur "Quit", vous vous retrouverez sous l'éditeur Easy AMOS.

Le plus important

Sélectionnez maintenant "Tutor" avec la touche "F6". C'est la pièce maîtresse d'Easy AMOS et qui vaut à elle seule l'achat du logiciel. Je refuse de lire ou écrire des articles (toujours complaisants) qui n'ont pour but que de vous vendre un logiciel mais cette fois-ci ce logiciel est d'emblée une référence. Ce genre de logiciel aurait dû exister depuis les débuts de l'informatique. Voilà une lacune enfin comblée.

Activez "Init" et vous découvrez une fenêtre montrant une partie du codage de "Sample_Bank_Maker.AMOS" ; un pointeur est judicieusement positionné sur la première instruction du codage. On se déplace en avant en enfonçant soit le bouton "Marche" avec le deuxième bouton en bas, soit la marche rapide avec l'un des trois autres boutons. Juste en dessous une autre fenêtre indique la prochaine instruction du programme. Et ce n'est pas tout. Soulignez l'une des instructions du programme et aussitôt apparaît un écran d'explications donnant la syntaxe, la définition et tout et tout.

Les programmes d'accompagnement

Easy AMOS est livré avec de nombreux programmes qui illustrent le manuel, et que l'utilisateur peut charger au lieu d'avoir à les taper. En plus de ces exemples, on trouve divers programmes qui serviront à l'utilisateur même après son apprentissage de base. Passons-les en revue :
Typing Tutor est un petit jeu permettant de s'habituer au clavier, puis de taper de plus en plus rapidement.

Easy Bob Ed permet de créer soi-même des bobs, comme son nom l'indique. Comparé à l'éditeur de bobs fourni avec la version de base d'AMOS, il est nettement plus étoffé en fonctions, et surtout plus maniable et convivial.

Sample Bank Maker bénéficie maintenant d'une bonne interface utilisateur, ce qui en fait un éditeur de banque d'échantillons sonores tout à fait acceptable, comparé à la version présentée avec AMOS.

Disc Editor est un utilitaire de gestion de disquettes à la CLImate, DiskMaster, ou encore Directory Opus (toutes proportions gardées, évidemment). Même s'il est loin de faire le poids face à un obus comme Directory Opus, il contient toutes les fonctions de base couramment utilisées, et pourra rendre service à l'utilisateur.

En plus de ceci, on trouve Tricycle Race, Tricycle Ball et Challenge, trois jeux dont les listings sont accessibles à l'utilisateur, toujours dans un but éducatif. D'ailleurs, la création de Tricycle Ball est décomposée en huit étapes à chacune desquelles correspond un listing particulier qui représente le programme à ses différents stades de développement. Chacun de ces listings est abondamment commenté et montre à l'utilisateur comment se passe la mise en place d'un programme. Le jeu Challenge est une sorte de quiz (questions-réponses) qui permet de tester ses connaissances sur le langage AMOS (syntaxe, etc.).

Enfin, on trouve Easy Database, un carnet d'adresses automatisé qui permet d'introduire l'utilisateur à la notion de base de données. Ici encore, la documentation est irréprochable.

L'aide intégrée et Tutor

Easy AMOS est doté d'une aide intégrée qui permet d'épauler l'utilisateur pendant le débogage sans qu'il doive à nouveau se plonger dans la documentation. Il lui suffit pour cela de placer le curseur sur la première lettre de l'instruction qui le gêne, puis d'appuyer sur "Help". Une fenêtre s'ouvre alors contenant un paragraphe décrivant la commande et sa syntaxe.

Passons à Tutor, le débogueur. Il est intégré à l'interpréteur et peut être appelé soit directement par les menus, soit par programme (par l'instruction "tutor"). Son écran se divise en plusieurs zones : une zone qui reproduit l'écran de sortie du programme, mais de manière réduite (taille divisée par deux), une zone de commande, une fenêtre dans laquelle est affichée le listing, et la dernière est consacrée aux messages délivrés par Tutor.

Celui-ci comprend les commandes classiques de débogage : avance pas à pas, avance normale, points d'arrêt, visualisation du contenu d'une variable, visualisation des divers écrans Intuition de sortie. Bien sûr, l'aide intégrée reste accessible, même sous Tutor. Très accessible, cet outil de débogage rendra service à l'utilisateur plus d'une fois.

Les défauts

Easy AMOS étant destiné avant tout à être convivial pour l'apprentissage, il s'est retrouvé amputé d'environ 150 instructions par rapport à AMOS qui en compte plus de 500. Il reste néanmoins largement assez riche pour les objectifs qu'il s'est fixé. Il en résulte qu'AMOS peut interpréter des programmes venant d'Easy AMOS, mais pas le contraire, ce qui signifie qu'on ne pourra pas utiliser le Tutor avec des programmes AMOS, et c'est bien dommage...

En outre, Easy AMOS souffre des restrictions suivantes, par rapport à AMOS :
  • Un seul programme à la fois autorisé en mémoire.
  • Pas d'extensions autorisées.
  • Le langage d'animations (AMAL) est malheureusement absent.
  • Impossibilité d'utiliser les menus et les sprites matériels.
  • Absence de RAMOS, l'interpréteur "run-only".
  • Ne peut être utilisé avec AMOS 3D.
  • Le mode "Trace" n'existe plus (devenu inutile avec Tutor).
Ici, on se rend compte que la convivialité se paye : si Easy AMOS n'avait pas été "bridé" par rapport à AMOS, il aurait certainement dépassé 1 Mo de mémoire, et aurait donc pu être utilisé par un nombre plus restreint d'Amiga.

A moins que ce bridage ne soit calculé que pour continuer à vendre d'autres AMOS ? D'autant plus qu'une offre spéciale est proposée aux acheteurs d'Easy AMOS : réduction sur le prix d'achat d'AMOS, et inversement. Donc on verrait plutôt ici Easy AMOS comme une introduction, avant de passer au véritable AMOS, la version complète.

Le Minitel

Ubi Soft met en place un serveur 3615 AMOS pour converser sur AMOS et pour connaître les dernières informations AMOS disponibles. C'est la première fois qu'un logiciel se permet un 3615 entièrement dédié et cela mérite d'être souligné. C'est fait !

Concluons

Que peut-on retenir d'Easy AMOS ? Une version allégée (un peu trop) d'AMOS, orientée vers l'apprentissage du BASIC à un public le plus large possible, accompagnée d'une documentation remarquable qui est le point fort de ce produit. En effet, celle-ci est un guide excellent pour le programmeur néophyte, même s'il n'a jamais touché à un clavier auparavant, et surtout, un moyen de rassurer le novice en lui montrant que la programmation est accessible à n'importe qui.

Nom : Easy AMOS.
Développeurs : François Lionet/Europress.
Éditeur : Ubi Soft.
Genre : programmation.
Date : 1992.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 469 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]