Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 14 décembre 2017 - 17:54  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Doom 2
(Article écrit par David Brunet - juin 1998)


Doom 2 En décembre 1997, id Software a eu la bonne idée de mettre le code source de ce jeu mondialement connu sur le Net. Quelques programmeurs Amiga se sont jetés dessus pour le porter enfin sur notre machine.

Plusieurs portages

Aujourd'hui, il existe, à ma connaissance, huit moteurs différents : des premiers AmigaDoom et ADoom jusqu'aux plus récents VDoom et ZhaDoom optimés pour le PowerPC. Pour ce test, j'ai choisi ADoom en version 0.9 sur un Amiga 1200 muni d'une Blizzard 68060 à 50 MHz et de 16 Mo de mémoire. Ces différents moteurs sont disponibles sur Aminet.

Ce moteur est, avec Doom Attack, le plus rapide puisque la vitesse du jeu sur un simple 68030 à 50 MHz est tout à fait acceptable : on n'est pas obligé de réduire la taille de la fenêtre pour jouer. ADoom a aussi d'autres avantages non négligeables : il est compatible ECS, AGA et avec les cartes graphiques, il peut se jouer avec une souris, une manette ou au clavier et c'est l'un des seuls moteurs à proposer la musique (au format MIDI) pendant le jeu.



En ce qui concerne Doom 2 (ou son fichier WAD), on peut le retrouver en occasion chez un grand nombre de revendeurs à un prix souvent ridicule.

Entrons dans l'action

Une fois tous les éléments réunis (moteur, WAD, Amiga et amigaïste :-)) il ne reste plus qu'à jouer. Mais avant de lancer Doom 2, pensez à ajouter un peu de mémoire cache à votre partition, si elle est FFS, pour accélérer son chargement (ex : "addbuffers DH1: 400").

Le menu propose assez peu choses : jouer, charger/sauver une partie, régler les options (niveau sonore, taille de l'écran...) et quitter. Pour jouer, il faut donc appuyer sur "New Game" et nous voilà partis à la conquête de l'un des plus grands jeux d'action de l'histoire.

Le scénario est simple puisque le jeu se déroule à l'arrivée sur Terre d'un soldat de l'espace (space marine). Mais une fois arrivé, il s'aperçoit que les démons ont attaqué la Terre et ont détruit une bonne partie de la population mondiale. Ce soldat, c'est vous, et vous allez devoir vous venger.

Première impression : c'est rapide, fluide et jouable à merveille. Après quelques niveaux, afin de maîtriser le contrôle du personnage et d'acquérir quelques armes, on s'éclate un max : trois mondes différents, neuf armes, cinq degrés de difficulté, sauvegardes illimitées et à tout moment, et surtout 30 niveaux intelligemment conçus avec des passages secrets, des décors variés, etc. Doom 2 est aussi gore que son aîné, il faut tirer sur tout ce qui bouge avant de se faire embrocher par les vilains monstres. Dans tout ce flot d'hémoglobine, il faudra tout de même penser à trouver les clés pour se sortir de certains niveaux particulièrement labyrinthesques.



Il y a quelques nouveautés par rapport à Doom 1 : l'incorporation de nouvelles armes comme le fusil à canon double (version plus puissante que le fusil à canon simple mais aussi plus longue à recharger) et de nouveaux monstres tels que le Mancubus, le Revenant ou le Pain Elemental. Les ennemis sont, en outre, plus nombreux dans chaque tableau. Mais dans l'ensemble, les joueurs du premier opus retrouveront leurs marques dans Doom 2.

Les textures du jeu ont aussi été revues et améliorées. Le niveau technique reste de bon niveau mais commence à accuser le coup face aux autres jeux du genre.

Pour ceux qui en veulent encore, sachez que des WAD supplémentaires sont disponibles sur n'importe quel CD PC (PC Team entre autres) et évidemment sur Internet. Cet amas de nouveaux tableaux permet à Doom 2 d'avoir une durée de vie très intéressante, même si, dans l'ensemble, on retrouve peu d'originalité par rapport à Doom premier du nom.

En bref

Doom 2 présente donc beaucoup de qualités, ce qui le place parmi les tout meilleurs jeux du genre sur Amiga (Alien Breed 3D 2 reste néanmoins le numéro 1). Ses défauts sont minimes : le jeu en réseau est trop lent pour être jouable et les cartes graphiques n'apportent quasiment rien de plus en terme de vitesse (et rien au niveau de la qualité graphique).

Nom : Doom 2.
Développeurs : id Software.
Genre : jeu de tir subjectif.
Date : 1994 pour la version originale et 1998 pour le portage Amiga.
Configuration minimale : 68020, ECS, 8 Mo de mémoire.
Configuration souhaitée : 68060, AmigaOS 3.x, AGA ou carte graphique, 16 Mo de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : occasion

NOTE : 8,5/10.

Les points forts :

- L'un des meilleurs dans sa catégorie.
- Beaucoup d'action.
- La multitude de moteurs disponibles.
- Ce grand classique est enfin sur Amiga.

Les points faibles :

- Jeu en réseau trop lent.
- Sorti depuis déjà quatre ans sur PC.
- Peu de nouveautés par rapport à Doom 1.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]