Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 29 mai 2017 - 04:04  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Digital Almanac II 1.8
(Article écrit par Joël Ehret et extrait de Planet - mai 2000)


Digital Almanac est comme son nom ne l'indique pas, un télescope virtuel pour ordinateur. Il permet à tous les astronomes en herbe d'observer le ciel étoilé, de lointaines étoiles, galaxies ou constellations avec une très grande précision sur leur écran, et ce sans se ruiner pour acheter un télescope réel.

Installation

L'installation du logiciel se déroule grâce à un script Installer standard. On notera tout de même que le nouvel Installer d'AmigaOS 3.5 se trouve sur le CD et que le script d'installation en tire parti : en effet, l'installation se place sur un écran à part et est de toute beauté. L'installation totale prend 30 Mo et implique d'utiliser le logiciel avec le CD dans le lecteur afin de profiter des cartes supplémentaires. L'installation est rapide et se déroule sans accroc, mais on notera, chose surprenante, qu'aucun numéro de série n'est demandé durant l'installation du produit.

Le programme se lance ensuite sans problèmes et est directement redirigé sur la carte graphique. Par contre, il s'ouvre en 320x200 ! :-( Un changement de réglage d'écran s'impose et s'effectue le plus simplement du monde via un menu spécifique. Nous choisirons une résolution de 1024x768 en 16 bits pour un confort visuel maximal.

Configuration

Cette dernière est extrêmement difficile pour un néophyte car, bien qu'en français, elle comporte nombre de termes qui ne veulent rien dire pour un amateur tel que moi... Je ne configurerai donc que les coordonnées géographiques du lieu où je me trouve. Le programme fonctionne principalement en deux modes, le mode télescope et le mode planétarium.

Mode télescope

Ce mode permet principalement de zoomer sur une étoile ou une planète ; par exemple, si l'on fait un zoom sur Saturne, nous serons surpris de l'excellente vue de la planète.

Les textures sont plaquées sur les planètes et Saturne apparaîtra ainsi que tous ses anneaux dans un magnifique décor. Le logiciel permet également de suivre les satellites connus de ces planètes.

Il est également possible de suivre et de matérialiser les orbites de tous les astres. L'option la plus intéressante de ce logiciel reste néanmoins la possibilité de simuler le mouvement des planètes et de les enregistrer dans l'un des formats suivants : MPEG, Qt ou IFF-Anim. Bien sûr, il est possible d'indiquer au logiciel l'échelle de temps à utiliser ainsi que le nombre d'image que doit comporter l'animation. Notons tout de même qu'il s'agit d'une opération de calcul très lente et qui nécessite beaucoup d'espace disque utilisé comme VMEM.

Mode planétarium

En mode planétarium, il n'est possible que d'observer le ciel au-dessus de votre tête au moment où vous utilisez le logiciel. Vous pourrez alors, à l'aide de la souris, faire calculer toutes les informations relatives à certaines étoiles ou planètes ; ces informations, pour un néophyte comme moi, se révèlent totalement incompréhensibles, mais doivent se révéler très utiles pour un astronome confirmé.

Conclusion

C'est un excellent logiciel, peu cher, mais réservé aux passionnés vu sa complexité. Néanmoins, il reste une référence vu la taille de son catalogue d'astres.

Nom : Digital Almanac II 1.8.
Auteur : Achim Stegemann.
Genre : planétarium.
Date : 2000.
Configuration minimale : AmigaOS 2.04, 6 Mo de mémoire, 68020 + 68881.
Configuration conseillée : AmigaOS 3.5, 68060, carte graphique, 16 Mo de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 250 FF.

NOTE : 7/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]