Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 24 octobre 2017 - 11:27  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Devpac 3
(Article écrit par Nicolas Fournel et extrait d'Amiga News - février 1993)


La version 3 de Devpac est disponible depuis un certain temps déjà, mais nous n'en avions pas encore parlés dans Amiga News. Rattrapons vite cet oubli avec les quelques lignes qui suivent. Il ne s'agira pas de faire un test complet, mais plutôt de décrire les principales différences entre cette version et les précédentes (par exemple Devpac 2).

Devpac 3 Devpac 3 Devpac 3

Le paquetage

Vous pouvez vous procurer Devpac 3 en France pour un prix variant de 700 à 900 FF ou par mise à jour auprès de HiSoft si vous avez déjà la version 2 en envoyant 34,95 £. Dans les deux cas, vous bénéficierez du paquetage complet, à savoir :
  • Quatre disquettes dans une petite pochette (deux pour la version 1.3 de Devpac, deux pour la version 2.0 - cette distinction étant nécessaire d'une part pour les fichiers includes et d'autre part car la version 2.0 utilise la bibliothèque Gadtools qui n'existe pas sous 1.3).
  • Un manuel de 300 pages, revu et corrigé, en anglais, et que personnellement je trouve très bien fait.
  • Un petit livret contenant toutes les instructions du 68000, avec le format des instructions, les modes d'adressage autorisés pour chacune d'entre elles, les bits du registre CCR affectés, etc. (ce livret est le même que celui fourni avec la version 2 : il est dommage qu'il ne soit pas mis à jour pour prendre en compte les nouvelles possibilités des 68020, 68030 et 68040).
  • Enfin, une "registration card" (carte d'enregistrement) que vous auriez bien tort de ne pas renvoyer. Ayant fait ma mise à jour il y a de cela à peu près 10 mois, je suppose que certaines choses ont pu changer depuis, et que HiSoft ne devrait pas tarder à fournir une version pour système 3.0 si ce n'est pas déjà fait.
Devpac 3 (comme Devpac 2 d'ailleurs) est un système de développement complet qui comprend un éditeur, un assembleur, un éditeur de liens, un débogueur, et divers petits utilitaires destinés à vous faciliter la vie. Voyons tout d'abord ce qu'il y a de nouveau du côté de l'éditeur...

Devpac 3

L'éditeur

L'éditeur que l'on connaissait sous Devpac 2.15 (dernière version avant la 3.0) a été totalement revisité. Il est en effet désormais possible d'éditer plusieurs sources simultanément et de choisir la disposition des différentes fenêtres d'édition (verticales, horizontales, en cascade...) ainsi que d'effectuer des couper-coller entre elles.

Devpac 3

Il est également possible de positionner jusqu'à 10 "bookmarks" : il s'agit de repères dans le listing, auxquels on pourra accéder immédiatement. Les fonctions de recherche et de remplacement des chaînes de caractères ont été réécrites et sont beaucoup plus rapides que dans les versions précédentes, l'éditeur lui-même étant maintenant plus rapide, ce qui se voit surtout sur des listings de taille importante.

Une autre possibilité offerte par cette nouvelle version de l'éditeur est l'enregistrement de macro-instructions, suites de manipulations au clavier et à la souris que l'on apprend à l'éditeur et que l'on pourra lui faire reproduire un certain nombre de fois ensuite (je dois ajouter cependant que la restitution se révèle très longue dans certains cas un peu complexes).

Comme vu plus haut, il est possible d'éditer plusieurs sources simultanément mais il est également tout à fait possible d'ouvrir plusieurs fois le même source à des endroits différents dans le code, ce qui s'avère très pratique sur de gros listings. On peut maintenant demander à l'éditeur de produire une icône pour chaque fichier sauvé. De façon à respecter les "guidelines" de Commodore (les règles de développement qui permettent une meilleure standardisation des programmes sur notre machine), certains raccourcis claviers ont été modifiés, et risquent de dérouter les utilisateurs de Devpac 2 : quelle surprise de se retrouver en face de la requête de l'option "Save As" alors que l'on vient de faire Amiga-A pour assembler... et quelle rage quand au bout du 10e assemblage ce vieux réflexe ne veut toujours pas se faire oublier !

Devpac 3

L'assembleur

L'assembleur est bien sûr le coeur du paquetage et il a été grandement amélioré par rapport aux anciennes versions. Selon HiSoft, il aurait été accéléré de 40%. Il m'est bien difficile de vous donner une estimation précise, tant cela dépend du listing, des conditions d'assemblage, de votre configuration, etc. D'après mon expérience du produit, on peut effectivement croire HiSoft (et on ne boudera pas si le temps d'assemblage n'est accéléré que de 39,5%).

L'assembleur gère maintenant la famille 68000 au grand complet, du 68000 au 68040, ainsi que le processeur 68332, les coprocesseurs mathématiques 68881 et 68882, et enfin la MMU 68851. Les bidouilleurs fous apprécieront grandement la possibilité de produire, en plus des fichiers exécutables ou reliables, des fichiers S-records, qui pourront être utilisés pour la programmation d'EPROM (un utilitaire fourni permettra en plus de rendre utilisables ces S-Records avec des EPROM n'ayant pas la même largeur de bus que le processeur choisi lors de l'assemblage).

Devpac 3

De nombreuses options d'assemblage et d'optimisation sont désormais disponibles et directement accessibles par des fenêtres de configuration. Comme une petite capture d'écran vaut mieux qu'un long discours, vous aurez tout le loisir de les apprécier sur les photos qui accompagnent cet article.

Le débogueur

Le débogueur a, à première vue, le même aspect que sous Devpac 2, mais il a été lui aussi nettement retravaillé. Comme l'assembleur, il est maintenant compatible avec l'ensemble de la famille 68000, jusqu'au 68040, coprocesseurs mathématiques inclus. L'organisation des fenêtres est désormais modifiable à volonté, et on peut même avoir sur l'écran du débogueur une fenêtre avec le source tel qu'il apparaît dans l'éditeur (en plus du listing désassemblé que l'on avait déjà).

Rien n'empêche non plus d'ouvrir plusieurs fenêtres avec des programmes différents, et des options de déboguage différentes. A ce propos, le débogueur de Devpac 3 (son nom est Monam 3.01) accepte les sorties du SAS C 5 et du HighSpeed Pascal. Enfin, de nouveaux opérateurs sont apparus, permettant par exemple d'obtenir le numéro de ligne d'une instruction dans un code source à partir de son adresse.

L'éditeur de liens

Quant à l'éditeur de liens fourni avec Devpac 3, il s'agit toujours du fameux Blink, dans une version plus récente toutefois. Côté includes, les fichiers 1.3 et 2.0 étaient fournis lors de ma mise à jour. Maintenant, les fichiers 3.0 ne devraient pas tarder à être fournis à leur tour.

Les utilitaires

Terminons avec les quelques utilitaires qui font de Devpac un paquetage très complet, comme SRsplit pour diviser les fichiers S-records en plusieurs parties, ou FD2LVO qui convertit les fichiers FD de Commodore en fichiers includes "_lib.i" utilisables avec Devpac.

Pour conclure

Je peux dire que j'ai été séduit, tant par le professionnalisme des gens de chez HiSoft quand j'ai eu à faire à eux, que par leur produit. Devpac 3 est un paquetage encore plus complet et plus rapide que son aîné Devpac 2. A un prix très abordable, c'est LA solution pour la programmation sérieuse en langage machine sur Amiga.

Nom : Devpac 3.
Développeur : HiSoft.
Genre : assembleur.
Date : 1991.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : entre 700 et 900 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]