Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 27 juin 2022 - 16:47  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Dennis [AGA]
(Article écrit par Jérôme Bonnet et extrait de Joystick - février 1994)


Une licence de film, un mignon petit garçon blond garanti 100% pur beurre de cacahuètes, des plates-formes en pagaille, voici la recette du dernier jeu d'Ocean sur Amiga 1200.

Dennis

Dennis Mitchell est un personnage issu d'une bande dessinée américaine, publiée en France sous le nom de Denis La Malice. Depuis que la fée Hollywood s'est penchée sur son berceau (par le biais d'un de ces navets sirupeux dont elle a le secret), il était évident que nous aurions vite droit à une adaptation sur micro-ordinateur. Et presque aussi évident qu'Ocean en serait l'auteur.

Dennis est un garçon de cinq ans doté d'un sens aigu de la catastrophe. Partout dans la maison, dès qu'il y a une bêtise à faire, vous pouvez être sûr que Dennis n'est pas loin. Mais lorsqu'il voit un cambrioleur s'introduire dans la maison de Monsieur Wilson, son voisin, pour dérober sa collection de pièces anciennes et enlever ses amis Joey et Margaret, il oublie toute mauvaise pensée pour voler à leur rescousse.

Dennis

C'est là que vous entrez en scène, mes gaillards. Vous allez prendre en main Dennis, par manette interposée, afin de le guider à travers cinq niveaux immenses jusqu'à Switchblade Sam ("Sam-le-cran-d'arrêt"), le malfaisant en question. Chacun de ces "mondes" (la maison, puis le parc, la centrale thermique, les égouts et enfin la forêt) est doté de décors ainsi que d'ennemis différents.

Face à ces derniers, vous n'êtes cependant pas démuni, car Dennis est un as du pistolet à eau, de la catapulte et de la sarbacane, mais il a égaré les deux derniers et il faut donc tout d'abord mettre la main dessus. Ces armes ont un effet plus ou moins efficace (voire complètement inefficace), selon les ennemis sur lesquels vous tirez ; il vous faudra donc expérimenter pour user au mieux de ces armes.

Dennis

Pour compléter le tableau, Dennis requiert par moment un peu d'astuce grâce à la présence de leviers et autres boutons poussoirs à actionner. Enfin, chaque niveau recèle un chef qui tentera de vous interdire l'accès au niveau suivant.

Bref, sur le plan du scénario, Dennis est un jeu de plates-formes ultra classique incluant tous les ingrédients habituels de ce type de programme. L'avantage de cette formule, c'est qu'Ocean doit posséder dans ses tiroirs des quantités industrielles de routines ayant déjà fait leurs preuves auparavant. L'animation ne nous réserve donc aucune mauvaise surprise : déplacements des sprites emprunts de fluidité et défilement multidirectionnel impeccable. Il est cependant un peu dommage que les ennemis présents à l'écran, dans la majorité des cas, se bornent à faire les cent pas, sans tenir compte de votre présence.

Les graphismes, eux, sont conformes à ce que l'on pouvait attendre, c'est-à-dire très "BD" dans l'esprit et surtout très mignons pour le personnage principal. Cela dit, je ne suis pas sûr que la palette de 256 couleurs AGA ait été utilisée. Denis court, saute, s'accroupit, mange des bonbons ou vous fait des clins d'oeil si vous le laissez trop longtemps inactif, bref, il est doté d'une foule d'attitudes "craquantes" (dixit la gent féminine).

Dennis

Voilà donc une réalisation qui, sans soulever d'éloges, ne souffre aucun défaut majeur. Un regret tout de même en ce qui concerne l'aspect sonore du logiciel : Dennis est un jeu "fromage ou dessert", c'est-à-dire qu'il vous est proposé en début de partie de choisir entre musiques et bruitages. On aurait aimé profiter des deux à la fois, d'autant que les seconds sont d'une aridité absolue. Malgré cela, on peut dire que Dennis sur machines AGA remplit honnêtement son contrat. Le principal reproche qu'on puisse lui faire est justement de ne rien apporter de nouveau au genre, se contentant de reprendre à son compte une formule maintes fois rodée, au risque de vite lasser les joureurs. La licence du film aurait pu être mieux utilisée.

Nom : Dennis [AGA].
Éditeur : Ocean.
Genre : jeu de plates-formes.
Date : 1994.
Configuration minimale : Amiga AGA, 68020, 2 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 4,5/10.

Les points forts :

- L'animation et le défilement, très fluides.
- "L'armement" varié.

Les points faibles :

- Les bruitages et la musique en même temps, c'est possible ?
- Ce n'est pas en 256 couleurs.
- Les tableaux se ressemblent trop.
- Encore une licence de film mal utilisée.
- C'est quand même loin d'être original !


[Retour en haut] / [Retour aux articles]