Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 27 mars 2017 - 14:34  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Les sélections couleur dans Deluxe Paint II
(Article écrit par Pierre-Tomy Le Boucher et extrait d'A-News (Amiga News) - septembre 1989)


La création graphique assistée par ordinateur a changé la vie des graphistes, roughmans, illustrateurs et ainsi que celle des agences de publicité qui ont besoin de réaliser des images précises et rapides. Ces images appelées "rough" vont servir de base aux photographes, illustrateurs et imprimeurs.

Les roughts

Le rough traditionnellement réalisé aux feutres à alcool sur papier Layout donne tous les renseignements utiles cadrage, positions des sujets, couleurs, direction de la lumière, et le choix de la typographie. Le rough, avant d'être donné au photographe ou bien à l'illustrateur, est toujours soumis au client qui le plus souvent désire une petite modification, ce qui oblige quelquefois le roughman à refaire son dessin. On peut voir ici l'intérêt du rough électronique. Comme vous avez pu le constater dans vos magazines préférés, il n'est pas rare de voir le rough directement imprimé lorsque les qualités graphiques et artistiques le permettent.

Si je vous parle du rough, c'est parce qu'actuellement les images conçues avec l'Amiga et j'inclus les numérisations, ne sont pas encore de la qualité des photographies ou des illustrations réalistes, mais tout à fait suffisantes en ce qui concerne le rough. Toutefois, si l'on considère l'image comme un élément représentatif d'une idée ou d'un concept en matière d'art ou de communication, ce choix visuel peut alors être utilisé.

Mais rappelons que la chaîne graphique, c'est-à-dire conception (rough), finalisation (doc d'exécution), photogravure (sélection des couleurs) et impression, coûte cher. Afin de mieux vous rendre compte, voici les prix moyens des coûts d'impression d'une image à partir d'un document d'exécution que vous réalisez vous-même :

1. Photogravure : format A4 (21x29,7 cm) brut de scanner avec cromalin : 800,00 FF HT. C'est-à-dire décomposition des couleurs sans retouche sur quatre films noir et blanc représentant les quatre couleurs primaires, magenta, cyan, jaune et noir.

2. Imprimerie : format A4, papier couché en mille exemplaires : 2000,00 FF HT environ. Le seul poste sur lequel on peut intervenir, c'est celui de la photogravure, c'est-à-dire faire soi-même ces décompositions couleurs avec Deluxe Paint II sur n'importe quelle imprimante couleur ou noir et blanc. Le système est simple et rapide !

A partir d'une image couleur réalisée avec Deluxe Paint, faire quatre nouvelles images en sélectionnant chaque couleur et en l'ammenant à un niveau de gris correspondant à la couleur primaire qui lui est propre.

Ceci demande peut-être une explication...

Synthèse additive

Quand on parle de synthèse additive, c'est que l'on parle de lumière colorée. Autrement dit : le système RVB (rouge, vert et bleu), c'est celui, par exemple, de votre Amiga. Comme vous avez pu le constater en mélangeant du rouge el du vert, nous obtenons du jaune. Bleu et rouge égale magenta. Vert et bleu égale cyan. Et évidemment rouge plus vert plus bleu égale blanc.

Synthèse soustractive

Quand on parle de synthèse soustractive, c'est que l'on parle de lumière blanche (le soleil) éclairant des objets colorés. Autrement dit, le système MCJ (magenta, cyan et jaune primaire). Si vous mélangez de la gouache magenta et cyan, vous obtenez du bleu. Jaune et cyan égale vert. Jaune et magenta égale rouge. Magenta plus cyan plus jaune égale noir. Vous avez tout de suite compris qu'il existe un rapport direct entre ces deux synthèses car les composantes sont les mêmes et notre but grâce à Deluxe Paint est de passer de la lumière colorée à la couleur pigmentée.

Voici un exemple simple

Vous vous trouvez devant votre Amiga avec Deluxe Paint : affichez le "color palette", choisissez n'importe quelle couleur et faite en un blanc pur, c'est-à-dire R15, G15 et B15, nous sommes en lumière colorée et les trois couleurs RVB nous donnent du blanc.

Deluxe Paint

Maintenant baissez le curseur du rouge à 0 et l'on obtient du cyan. Si l'on baisse celui du vert, nous obtenons du magenta et si l'on baisse celui du bleu nous obtenons du jaune et si l'on baisse les trois curseurs, nous obtenons le noir, c'est-à-dire que l'on peut considérer que le cyan plus le magenta plus le jaune nous donnent du noir comme en couleur pigmentée.

Quand vous ferez une décomposition couleur considérez que... si le curseur du rouge est à 0, alors le cyan est à 100%, si le curseur du rouge est à 15, alors le cyan est à 0 % et évidemment si le curseur du rouge est à 8, le cyan est environ à 50%, etc. Il en va de même pour les autres couleurs.

Seulement dans une image, les couleurs sont rarement toutes primaires. Le plus simple pour réaliser une décomposition couleurs est de le faire avec un exemple simple... Dessinez sept carrés sur fond blanc.

Le premier carré en rouge R15, G0 et B0, le deuxième en vert : R0, G15 et B0, le troisième en bleu : R0, G0 et B15, le quatrième en cyan : R0, G15 et B15, le cinquième en magenta : R15, G0 et B15, le sixième en jaune : R15, G15 et B0, et le septième en marron : R10, G5 et B2. Sauvez cette image, sous le nom, par exemple, "imageQuadri".

Nous allons commencer par l'image du cyan, c'est-à-dire rechercher dans toutes nos couleurs le pourcentage de cyan.

Deluxe Paint
Voici le color palette qu'il faut imaginer

Carré numéro 1

Le rouge ne possède pas de cyan car le curseur R = 15, il faut donc éliminer ce carré qui ne sera pas sur le film du cyan en mettant les curseurs G et B sur 15.

Carré numéro 2

Le vert possède 100% de cyan car le curseur R = 0, mais il faut d'autre part éliminer le jaune, c'est-à-dire mettre le curseur B sur 15.

Carré numéro 3

Le bleu possède 100% de cyan car le curseur R = 0, mais il faut d'autre part éliminer le magenta, c'est-à-dire mettre le curseur G sur 15.

Carré numéro 4

Cyan donc évidemment vous le laissez tel quel.

Carré numéro 5

Magenta, le faire disparaître car il ne contient pas de cyan en mettant le curseur G sur 15.

Carré numéro 6

Jaune, le faire disparaître car il ne contient pas de cyan en mettant le curseur B sur 15.

Carré numéro 7

Le marron contient 10 de cyan comme l'indique le curseur R. Éliminez les deux autres composants du marron en mettant les curseurs G et B sur 15.

Vous obtenez maintenant la sélection du cyan. Sauvez votre image sous le nom "imageCyan". Rappelez ensuite la première image "imageQuadri" et faites le traitement pour le magenta. Cela ne vous prendra en fait que quelques secondes car il suffit de mettre à 15 les curseurs de R et B pour chaque couleur puisque c'est le curseur G qui indique le pourcentage de magenta.

Suivez le même principe pour le jaune car c'est le curseur B qui indique le pourcentage de jaune et vous voici avec votre image décomposée en trois couleurs. Seulement en imprimerie les documents doivent être en noir et blanc, c'est-à-dire que la sélection couleur du cyan doit être en noir. Ce qui est très simple pour nous, il suffit pour chaque couleur de l'amener au niveau de gris correspondant, sachant que votre imprimante ne sortira que des points noirs. Donc, quand le cyan est à 100% il vous suffit de baisser les deux autres curseurs pour en faire un noir 100%. Pour le carré marron qui possède les trois composantes, les trois curseurs pour le film du cyan seront à 10, pour le film du magenta les trois curseurs seront à 5 et pour le film du jaune les trois curseurs seront à 2.

Pour l'exemple, je vous ai fait passer par les couleurs primaires afin de bien comprendre ce qui se passait, mais il est évident que lors d'une sélection couleur, chaque couleur est directement amenée au niveau de gris qui lui correspond. Par contre, si vous possédez une imprimante qui imprime sur acétate, vous pourrez vérifier vos sélections couleur en sortant chaque film dans sa vraie couleur et les superposer pour voir le résultat.

Et le film du noir ?

Pour le film du noir, il n'y a rien de plus simple, vous éliminez tout ce qui n'est pas noir selon le même principe avec les curseurs.

Quelques conseils

La technique "offset" en imprimerie tolère mal quatre aplats de couleur les uns sur les autres, il faut donc éviter dans vos sélections de mettre les trois couleurs primaires plus le noir pour obtenir un noir. Il faut donc créer des noirs que sur le film du noir.

Il faut également faire attention aux petites surfaces où le noir est créé par le cyan, magenta et jaune ce qui donne en réalité un brun foncé proche du noir et qui a l'aspect d'une couleur chaude et qui à un effet désagréable quand il est à côté d'un noir fait avec de l'encre noire et qui lui, donne l'aspect d'une couleur froide. Le moyen d'éviter cela et de créer au moment de la sélection du magenta, un gris (curseurs sur le 8) correspondant à l'emplacement du noir ce qui permettra de réchauffer le noir puisque l'on obtiendra du noir sur 50% de magenta.

D'autre part il n'y a pas de problème d'écart de trames car les encres sont transparentes et si éventuellement vous pensez que cela peut vous causer un problème, il suffit de faire un décalage de quelques dixièmes de millimètres sur la machine lors de l'impression de chaque couleur.

Surtout n'oubliez pas de mettre des croix de montage sur votre dessin avant de le décomposer et également d'indiquer chaque couleur sur vos sélections. Sinon vous obtiendriez des images bizarres.

Et enfin, n'hésitez pas à travailler plus grand pour gagner de la définition. L'imprimeur se chargera des réductions et en profitera pour transformer vos quatre images sur papier sorti de votre imprimante, en quatre films prêts à monter pour faire les plaques offset.

Voici la manière de décomposer les couleurs d'une image grâce à Deluxe Paint en quelques minutes. Bien sûr, pour l'instant, nous sommes limités à 32 couleurs, mais j'ai déjà une petite idée pour la décomposition des images HAM (4096 couleurs).


[Retour en haut] / [Retour aux articles]