Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 17 novembre 2017 - 18:20  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : Découverte d'Internet
(Article écrit par Corinne Villemin Gacon et extrait d'Amiga News - février 1995)


Un aller simple pour Internet

Il était une fois, un amigaïste qui décida de se rendre dans une communauté voisine que l'on appelle Internet (il eut cette idée suite à de nombreuses publicités éditées par l'office du tourisme et parce qu'il disposait d'une ligne directe via son modem ou sa faculté). Entrer dans cette communauté n'était donc pas quelque chose de difficile. Les choses se compliquèrent, dès que notre bonhomme décida de visiter les lieux à la vue de photos alléchantes, ventant la richesse et la diversité des services existants.

Un labyrinthe

En effet, il est dit qu'il est possible de ramener à la maison du DP, des images, des animations, des travaux de chercheurs dans des domaines aussi variés que les mathématiques, la biologie, l'astronomie, la physique, l'informatique...

Notre bonhomme peut encore, s'il le désire, lire l'actualité, discuter en interactif avec les habitants du pays, ou encore consulter d'immenses banques de données de serveurs sur quasiment n'importe quoi.

Mais voilà, cette communauté, riche de ses 20 millions d'habitants issus des quatre coins de la planète, est d'une taille rendant difficile la navigation de notre bonhomme.

La communauté Amiga est là !

Heureusement, en tous petits caractères gras était indiqué sur un dépliant : "Amigaïstes de passage venez nous rejoindre..." La communauté Amiga française avait installé une ambassade dans ce beau pays. Deux moyens sont connus pour s'y rendre : l'unique liste de diffusion Amiga française ou/et le canal #amigafr sur IRC (Internet Relay Chat).

découverte Internet
IRC

Pour emprunter la liste de diffusion, il suffit, soit de posséder une adresse Internet et de s'abonner à amiga-requests@sophia.inria.fr, soit d'être abonné à un BBS (Bulletin Board System), comme Ramses, qui lui-même est abonné à la liste de diffusion. Tout ce qui concerne l'Amiga y est abordé : pourquoi ma carte X bogue-t-elle ? Je cherche de la mémoire SIMM... Où puis-je trouver les démos de la Party'94 ? etc.

Pour participer aux débats ou exposer son problème, il suffit d'envoyer son message à amiga@sophia.inria.fr.

Pour se rendre sur le canal #amigafr via IRC, il suffit de compiler un client IRC chez soi (récupéré sur un site comme cs-ftp.bu.edu), de se connecter à un serveur IRC (cismhp.univ-lyon1.fr, dafne.mines.u-nancy.fr, sil.polytechnique.fr) et notre bonhomme se trouve en conversation interactive avec ses congénères français (plus tard il apprendra qu'il existe la possibilité de se rendre dans d'autres ambassades étrangères comme #amiga, #amigaGer, #amigaScne et dans des ambassades comme #Unix, #os/2, #linux, ou encore #irchelp).

Comme notre bonhomme est un novice, il va forcément poser des questions et il est de notoriété mondiale que l'une des caractéristiques de la communauté Amiga, c'est la fraternité qui y règne... Ainsi, notre bonhomme va se familiariser, parmi ses congénères, à un nouveau monde où existent tant de choses promises.

Comme Marco Polo

Étant d'un esprit très curieux, l'envie de continuer son exploration va reprendre notre bonhomme. Il va pouvoir, armé de l'appui de son ambassade et de son enthousiasme sans borne, partir à la découverte, sur sa coquille de noix (son matériel connecté à Internet), de ce qui est communément appelé le "cyberespace".

Écouter avant de parler

La première démarche que fait notre bonhomme c'est d'apprendre les coutumes qui existent dans le pays. Certains appellent ça la "netiquette" : ce sont des conventions qui, si elles sont respectées, permettront au pays de continuer de prospérer et aux habitants de vivre en paix. Mais comme partout, certains s'imaginent pouvoir s'en passer (ceux qui ne peuvent pas s'en passer consulteront le groupe de discussion fr.announce.newusers ou news.announce.newusers).

Une lecture attentive et minutieuse des FAQ (Frequently Asked Questions) permettra à notre bonhomme de bénéficier d'une véritable visite guidée et surtout de ne pas commettre des erreurs qui pourraient attirer les foudres de certains habitants (qui sont connus pour ne pas être, toutefois, rancuniers). Ces FAQ ont été créées tout spécialement à son attention et il en existe de partout. Sur le site rtfm.mit.edu dans le répertoire /pub/usenet se trouvent toutes les FAQ des principaux groupes de discussion.

Au fil de l'eau...

Le meilleur moyen d'apprendre à naviguer, c'est encore de se jeter à l'eau, c'est-à-dire de glaner des informations de-ci de-là qui permettront à notre bonhomme de pouvoir, au bout d'un certain temps, privilégier certains services Internet aptes à satisfaire ses besoins (de toute façon si vous n'avez pas de besoin, ne vous inquiétez pas, Internet se charge de vous en créer :)).

La boîte aux lettres : le kit de survie

La communauté Internet met à disposition de notre bonhomme une petite barque appelée boîte aux lettres. Elle lui donne la possibilité de recevoir du courrier électronique d'autres habitants, des messages de LA liste de diffusion Amiga française ou d'autres listes de diffusion (qui traitent de sujets aussi variés que le sport, le cinéma, la médecine, la musique, les magazines...).

Il est à noter qu'un courrier électronique peut être aussi une image, un programme encodé (UUEncode étant le codage le plus usité) ou encore un magazine (comme Amiga Report qui une fois décodé sera au format AmigaGuide). La boîte aux lettres se révèle donc être l'outil de base représentant le contact unique et permanent entre chaque habitant.

Mais que faire ?

Deux activités principales préoccupent le plus la communauté Internet : la communication entre membres et la circulation de données, le tout pouvant se pratiquer de façon intensive, grâce à des navires très puissants mais plutôt faciles à manoeuvrer. Sur quel navire notre bonhomme va-t-il donc, au cours de son séjour, s'embarquer ?

Embarquement immédiat

NCSA Mosaic permet à l'aide d'une interface graphique de se déplacer sur le cyberespace d'un simple clic de souris ! Notre bonhomme peut ainsi naviguer, de façon transparente, de serveurs en serveurs, à travers le monde. Il peut visualiser des images, des animations, lire des articles, consulter les dernières annonces de centres de recherche, d'entreprises, etc. et, toujours d'un simple clic de souris, ramener chez lui ce qui lui a particulièrement plu. Voici pour notre bonhomme des URL (Uniform Resource Locators) incontournables pour Mosaic (ou Netscape) :
découverte Internet
Le navigateur Mosaic

FTP (File Transfert Protocol) permet à notre bonhomme de récupérer tous les programmes des serveurs FP du monde. Certains sont site Aminet (src.doc.ic.ac.uk, litamiga.epfl.ch, ftp.etsu.edu) : c'est-à-dire que l'on y trouve le domaine public et de shareware de l'Amiga. D'autres sites conservent les archives de certains groupes de discussion français (ftp.loria.fr), etc.

Les "news" (messages Usenet) constituent la source d'information principale sur les dernières nouvelles et les derniers débats en cours. Disponibles sur les serveurs de messages Usenet (news.netnet.net, news.crihan.fr...) et accessibles uniquement grâce à des lecteurs de messages Usenet (rtin, xrn, rn), celles-ci se répartissent dans à peu près quatre mille groupes : alt.amiga.xxx, comp.sys.amiga.xxx, comp.unix.admin, comp.emacs.xemacs, comp.internet.net-happenings...

La langue employée est, bien entendu l'anglais, excepté les groupes dont le nom commence par les initiales d'un pays, auquel cas, notre bonhomme s'exprime dans la langue locale : fr.comp.sys.amiga, fr.rec.humour, fr.network.divers, fr.doc.magazines...

Tu aimeras ton prochain comme toi-même

Ce qui frappe notre bonhomme, au cours de son exploration, c'est l'esprit qui anime cette communauté : chacun apporte son savoir, ses compétences et s'enrichit de celles des autres. L'existence même de cette communauté réside dans l'échange d'opinions et de données utilisées à des fins de recherche et d'enrichissement personnel pour tous ses habitants.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]