Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 22 novembre 2017 - 23:10  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : CyberStormPPC (second test)
(Article écrit par Mickaël Bourgeoisat et Sébastien Lallier et extrait d'Amiga News - avril 1998)


Amigaïste, que la boîte obscure soit avec toi

Par une belle matinée ensoleillée, Seb reçut sa carte PowerPC. Bigleux que pas deux, il apella Myke pour lui prêter ses yeux. Après l'ouverture rapide de la boîte noire, la carte se révéla belle et propre, tel un miroir. C'est ainsi qu'aujourd'hui nous vous contons cette histoire.

CyberStormPPC

CyberStormPPC

Acte I : environnement et repères spatio-temporels

La pièce se passe autour d'un Amiga 4000 équipé d'une carte CyberVision64/3D, une VLab Motion, une CyberStormPPC avec 68060 à 50 MHz et PowerPC 604e à 200 MHz. Sur la PowerPC on a ajouté 2x32 Mo de mémoire en EDO et un disque Micropolis AV de 2 Go pour la VLab, le tout étant collé dans un boîtier d'Amiga 2000, et pour cause...

Plantons le décor : le 12 juillet 1996 à deux heures du matin, Seb ne trouvait rien de mieux à faire que de rentrer chez lui (ça lui arrive). Seulement voilà, à 200 mètres de chez lui, stoppé à un feu, peinard, un fou qui s'était endormi au volant, lui est rentré dedans à la vitesse de 120 km/h. Résultat : la Fiat Punto de François Gastaldo, détruite ; François Gastaldo, abimé dans la tête ; le boîtier du 4000 détruit (il était dans le coffre). Mais l'intérieur du 4000 a survécu, ainsi que le moniteur Commodore. Par contre. le 4000 est devenu muet, les transistors de sortie analogique audio explosés.

Ça y est, vous savez tout, et vous allez maintenant découvrir nos tribulations avec la carte PowerPC dans son nouvel environnement post-apocalyptique (ne soyez pas sceptique, cette histoire est véridique).

Acte I, scène I : l'installation

On trouve un CD, un bouquin en anglais et allemand, et deux disquettes dans la boîte. La carte a l'air ultra propre, y'a pas un strap, en tout cas ce n'est pas un prototype.

Myke : "System disk, j'enfourne... oh, un logo Phase 5, tiens, l'installeur s'appelle "install 060", j'espère qu'ils ne se sont pas gourré. Clic-clic, tiens qu'est-ce ça dit "welcome to phase machin 68060 accelerator board install"... pas PowerPC ? Bon, j'installe on verra bien... Tu sors le bijou ?".

Seb : "Voilà le monstre."

Ça y est, c'est posé. Par contre, la carte ne tient pas bien, elle tient plus par le bus que par les supports plastiques. C'est normal, ils sont un peu fatigués. Bon, allez on allume et on croise les doigts.

Seb : "Ah, ça démarre, mais... ça plante !"

Myke : "Bon allez, on vire tous les correctifs, voilà, redémarrage !"

Seb : "Ça marche ! joie, géronimo, Seb content, allez go".

Les deux compères ne s'étaient pas rendus compte que l'installeur n'avait pas fait tout son travail, il manquait une bibliothèque essentielle qui fut trouvée plus tard sur le CD, la "ppc.library". Après quelques tribulations, les compères enfournent le CD livré.

Acte I, scène 2 : la fouille de CD

CyberStormPPC Oh, le beau CD PowerUP ! Avec la jolie mention "Where do you want to be tomorrow ?". Il doit y avoir bien des choses intéressantes ! Mais quoi ? Quatre répertoires apparaissent :
  • PPCrelease, 220 Mo, ooouuuuf !
  • Contrib, 90 Mo.
  • Phase 5, 11 Mo.
  • MUI Install, 1,9 Mo.
  • Et un fichier "PowerUpCD_readme" en allemand et en anglais qui ne dit rien sauf que Phase 5 nous aime et qu'on est beau. Donc pas très utile.
Dans le répertoire "PPCRelease" on trouve trois répertoires :
  • ADE.
  • PPC Demos.
  • PPC Devs et un fichier "PPC_dev_Readme".
Tiroir PPC Demos

Les répertoires "ADE" et "PPC Devs" : comme nous ne sommes que des graphistes et non pas des développeurs, passons directement au répertoire "PPC Demos" qui ne pèse pas plus de 2,8 Mo sur les 220 Mo du tiroir "PPCRelease".

Allons tester la démo de Benoît ! C'est parti... eh ben non ! C'est là où SnoopDOS nous a indiqué que la ppc.library manquait. On a fini par la trouver grâce à la méthode artisanale du "search DOpus" dans le répertoire PPCRelease/PPCdev/libs/ ainsi que la ppcdiss.library (à savoir qu'en fin de compte, elles sont aussi sur le disque système mais ce sont des versions antérieures). Une fois les bibliothèques installées, ça marche !

Alors, ce que Benoît fait, ce sont de belles mandelbrots d'où le nom de la démo, arf, arf ! Humour. Et là, on bave de par la différence de calcul entre un 68060 et un PowerPC. Par contre, le programme en lui-même ne représente aucun intérêt en comparaison à d'autres "mandelbrouteurs".

Passons à Memtest : ce programme teste la mémoire, comme son nom l'indique. Ne riez pas c'est vrai. Et il le fait bien, puisqu'après un court instant on peut voir le résultat suivant :
  • Carte PowerPC : 330 Mo/s en "memcopy". Houuuuuuuuulà, ça décoiffe.
  • The vieille carte mère : 15 Mo/s. Ça fait peur quand même, non ?
Après, ça plante...

Allons voir PPC Mountain : celui-ci nous fait des montagnes fractales avec des faux reflets sur la flotte. Ouaip, c'est joli mais, pas de quoi sauter au plafond, mis à part la vitesse.

On trouve également MusicInPPC pour jouer des MP3 ou en encoder, qui, comme vous avez pu le lire dans d'autres tests, ne consomme que 4% du temps processeur. La sortie audio de cet A4000 étant foirée, nous n'avons pas pu juger de la qualité audio.

XPKBZip, une bibliothèque de compression PowerPC (je ne vois pas ce que l'on peut en dire).

Plane qui nous vante encore les mérites de calculs du PowerPC face au 68060 ; et qui fait du "plane fractal", mais lent et sans intérêt.

Isis PPC, un lecteur d'animation MPEG faisant appel à la CyberVision64/3D pour le rafraîchissement, et qui effectivement joue les MPEG les doigts dans le nez à tel point que l'on peut même les jouer en plein écran. De plus, il gère l'audio mais a besoin du système AHI qui n'est pas inclus. Attention, ça ne marche pas avec toutes les versions d'AHI, laquelle est la bonne ? On n'en sait rien, car on ne sait pas quand ça marche, il n'y a pas de son sur le machin. A noter que ce programme-là est tout bonnement stupéfiant, à se demander s'ils n'auraient pas planqué un décodeur MPEG matériel sous le PowerPC, ça va même des fois trop vite sur de petits formats d'animation.

Passons maintenant à un programme qui doit en faire rêver plus d'un, j'ai nommé LWShow. Qu'est-ce donc ? Tout simplement un visionneur d'objets LightWave qui possède une qualité de rendu exceptionnelle (Gouraud). C'est rapide, ça utilise la cybergl.library, mais fait appel à la carte CyberVision64/3D non pas pour la 3D câblée de la carte (dommage) mais juste pour le rafraîchissement d'écran overlay, puisque LWShow ne se lance que dans un Workbench en 65 536 couleurs minimum. Par contre, ce dernier tourne aussi sur 68060. Oh j'oubliais une des qualités de LWShow : il peut même, si vous le souhaitez, insérer un environnement texturé sur vos objets, vous savez comme sur les SGI. Ce n'est qu'un petit programme mais qu'est-ce qu'il est grand par sa qualité ! Bref, une démo PowerPC de bonne facture. Juste ce qu'il nous manquait sur Amiga, un équivalent d'OpenGL, mais en mieux (il fait peu ou pas d'erreur par rapport à OpenGL, mais plus lent).

Grosso modo, c'est la qualité de rendu "scanline" d'Imagine, mais en temps réel. La version CD ne gère quasiment pas les "Ngones", mais avec la dernière mise à jour en provenance du site FTP de Phase 5, no problemo, et plus rapidement.

Il reste enfin dans ce répertoire PPCTools, petit programme à la mode Scout permettant de gérer les priorités des tâches ou de les flinguer. Simple et efficace.

Tiroir Contribs

Et si on changeait de répertoire ? Prenons maintenant "Contribs", on y trouve deux sous-répertoires : HTML et DEMO.

Allons dans HTML : vous l'avez deviné, il y a dans ce répertoire des pages HTML. Est-ce de la pub ? Tiens, un index.html (quelle coïncidence) ! Et si l'on cliquait dessus ? Clic, IBrowse se charge, et là sur quoi on tombe ? PowerUP. Tada... vous savez, le processeur Motorola avec les flammes qui sortent de sous la silice. Oui avec comme sur la pub du PowerPC : "Come on baby light my fire" (Jim Morrison & The Doors). En visitant la page on voit : Clickboom, Titan, Cloanto, Motion Studio, Oberland, Quasar, Superview.library PPC, IBrowse PPC, MP3PlayerPPC et UprisePPC.

Bref, c'est de la pub ! Qu'est-ce que l'on disait ? Hein ? Non mais ! On ne casse pas ces gens-là, mais bon, quand même, quand on achète une carte PowerPC, on voudrait autre chose que de la réclame sur le CD. Enfin, ça nous donne de quoi rêver, puisque pas mal de jeux et de logiciels en tout genre sont à l'affiche. La liste des produits est connue, donc on vous l'épargnera.

Tiroir Demo

Allons voir ce qu'il se passe dans "Demo" : on y trouve quatre sous-répertoires (Motion Studion, Trauma Zero, Personal Paint 7 Demo et PPCMPEGPlayer.

Dans Motion Studio, on a la démo de ArtStudio. Oui, je veux bien l'essayer, encore faudrait-il que l'installeur marche correctement. La version sur le CD PowerUP ne marche même pas. Une fois Installer à la main, on se trouve en face d'un programme que nous ne connaissons pas, en allemand, et qui plante. On a également des captures d'écran d'Elastic Dreams, un logiciel de retouche prévu pour PowerPC.

Ensuite, vient Trauma Zero qui n'est rien de plus qu'un shoot'em up pour 68030 et 4 Mo de mémoire minimum, et qui sera disponible prochainement pour PowerPC. Bof, la démo est non jouable.

Prenons maintenant la version démo de Personal Paint 7. Ce n'est pas mal, mais ce n'est qu'une version démo et elle n'utilise pas le PowerPC, donc c'est Personal Paint, voilà quoi... (Bruce Lepper : problème de fichier... Il y a une version qui utilise le PowerPC dès que l'option "Amiga Blitter" est désactivée dans le menu Settings/Graphics. On peut enfin utiliser Personal Paint sans utiliser le moindre octet de mémoire Chip).

Quant à PPCMPEGPlayer, on n'a pas réussi à le faire partir mais on cherche toujours, on y croit, mis à part qu'on ne voit pas l'intérêt face à IsisPPC (NDLR : il s'agit en fait d'un lecteur MPEG audio, donc normal qu'aucune image apparaisse).

Retournons dans la racine du CD pour visiter le répertoire "Phase 5". Ce répertoire contient, lui, tout ce que l'on peut trouver comme outils pour les cartes 68060, graphique, graphique 3D, les outils pour SCSI et deux ou trois versions bêta. Grosso-modo, c'est la boîte à outils à toto.

Le dernier répertoire qui traîne sur le CD est "MUI-install" qui contient, fatalement, MUI 3.8. Utile pour ceux qui ne l'ont pas encore.

Conclusion du test CD

On a aimé :
  • Première position : LWShow, on l'a rêvé, enfin quelqu'un la fait (MesaGL, on ne l'a toujours pas vu tourner).
  • Deuxième position : la boîte à outils à toto, sans quoi on aurait eu du mal pour faire tout fonctionner.
  • Troisième position : IsisPPC (boulversifiant, étonifiant, bref à tomber par terre).
  • Tout le reste : c'est chaotique, il n'y a aucune aide pour l'utilisation du CD, et l'impression générale est la suivante : un CD créé par des développeurs et pour des développeurs. Et l'utilisateur dans tout ça ?
Acte II : la carte PowerPC en pratique

Contrairement à ce qui a été énoncé dans un journal, nous constatons que la carte est massivement multitâche. Aucun problème pour lancer trois LWShow sur le 68060 et trois autres sur le PowerPC en même temps, mis à part que l'on ralentit un petit peu le 68060 (15%). Ou encore : MovieShop 4.2 en calcul, LightWave 5 layout en calcul également, LightWave modeleur en train de barjoter un "explode" en ARexx, deux Directory Opus, un Forge en rendu, un TVPaint, deux LWShowPPC et une animation MPEG sous IsisPPC (attention celui-ci est un petit peu instable). Résultat : ça marche. Du côté du 68060, ça rame lamentablement, normal, mais du côté PowerPC on est très large. A noter que pour mettre le PowerPC à genoux il en faut beaucoup.

En bref, la carte est vraiment multitâche, contrairement à ce qui avait été dit ailleurs. Le temps de basculement entre les deux processeurs annoncé par Phase 5 (1 ms) est totalement faux. En vérité, il est de 0,895 ms. Rappelons que les gens de chez Haage & Partner (qui ne sont pas les constructeurs de la carte, il faudrait s'en souvenir) prétendaient, eux, que ce temps était de 90 ms. Honnêtement, nous, on s'en fiche, on ne sent rien du tout, tellement ça va vite. Veuillez nous excuser de ce petit coup de colère mais il fallait rétablir la vérité, et nous aimerions éviter de voir apparaître des articles non fondés qui puissent affaiblir encore plus la situation de l'Amiga.

Un petit test de rapidité entre une Apollo 060 et notre carte sur le côté 68060 montre que notre CyberStorm va 15% plus vite (test réalisé sur une scène de LightWave). Mais qu'en est-il de la différence entre le 68060 et le PowerPC de la CyberStorm ? Le test le plus honnête reste LWShow en mode test. Ce test est basé sur LWShow 1.6, et la cybergl.library fournie avec le CD PowerUP. La ligne de commande exécutée est la suivante : "LWShowPPC Objects/Torus rm=Reflect/cafe testmode".

Si vous avez LWShow vous pourrez appliquer le même test, l'object et la réflexion "map" utilisés sont fournis avec. Les résultats :
  • PPC runtime for 180 redraws (GL wnd dimensions = 160x120x16) : 8.298600 secs.
  • 68k runtime for 180 redraws (GL wnd dimensions = 160x120x161) : 55.801964 secs.
  • PPC runtime for 180 redraws (GL wnd dimensions = 320x240x16) : 17.876582 secs.
  • 68k runtime for 180 redraws (GL wnd dimensions = 320x240x16) : 121.678673 secs.
  • PPC runtime for 180 redraws (GL wnd dimensions = 640x480x16) : 54.118789 secs.
  • 68k runtime for 180 redraws (GL wnd dimensions = 640x480x161) : 349.951643 secs.
Donc traduisons pour la résolution 160x120 : le PowerPC est 6,73 fois plus rapide que le 68060 ; pour la résolution 320x240, c'est 6,8 fois plus rapide ; et pour le 640x480, c'est 6,5 fois plus rapide.

Les chiffres peuvent ne pas trop vous parler, mais l'affichage quand on voit l'exécution est surprenant. Grosso modo, à travers les divers tests que nous avons pu faire (ils sont peu nombreux pour cause de manque de logiciels PowerPC), le PowerPC est toujours à peu près sept fois plus rapide que le 68060/50 MHz, qui lui-même est aussi sept fois plus rapide que le 4000 équipé d'un 68040/25 MHz (officiellement, il est à 25 MHz, en vérité il s'est auto-surcadencé dans des circonstances mystérieuses pendant une soirée 3D chez Gastaldo. Encore lui...). Normalement, si on connaît sa table de multiplication : 7x7=49. En vérité le PowerPC n'est pas 49 fois plus rapide que le 4000 de base, mais 52,33 fois plus rapide (j'ai pleuré, je l'avoue, ça fait mal quand on voit LWShow se traîner lamentablement sur l'écran, et ça a fait encore plus mal quand Seb a repris sa CyberVision).

Petit point intéressant, un Pentium Pro 200 est "seulement", 31 fois plus rapide que ce 4000-là (je dis "là", car il est un peu bizarre, on dirait qu'il parle la nuit, tard, vers minuit, et il me fait la gueule avec plein de Gurus si j'ai touché un PC la veille...).

Autre point intéressant : avant la CyberStorm, la CyberVision ne m'enchantait pas, ce n'était pas terrible, voire embêtant à installer par rapport au résultat et cher en plus. Mais actuellement, c'est une fusée. Là on peut dire qu'elle marche, voire qu'elle court. Que doivent être les performances de la CyberVisionPPC à venir ?

Épilogue

Conclusion de Seb

Phase 5 a réussi un coup de maître, en sortant cette CyberStormPPC. En effet, celle-ci est dotée d'une qualité de fabrication irréprochable, et offre de nombreux atouts à l'utilisateur : puissance du PowerPC et du 68060, un accès multitâche nickel. Bref, vous l'avez compris, cette carte offre une puissance et un confort non négligeables à l'Amiga, ce qui lui permet de reprendre la place qui lui revient.

Je tiens également à dire que la carte est stable. Certes, des plantages peuvent bien sûr se produire (on n'est pas à l'abri), mais c'est tout de même rare. J'en suis heureux ! L'installation matérielle est très simple sur un Amiga 4000 ou un 4000T, mais attention c'est un petit peu plus difficile sur un Amiga 3000 ou un 3000T.

Par contre, je n'ai pas aimé l'installeur des disquettes fournies, qui ne fait pas tout son boulot, car il faut terminer le travail à la main, c'est gênant ! La doc est écrite en anglais ou en allemand (à vous de choisir, et accrochez-vous), et ne nous est pas d'une grande utilité dans l'installation du logiciel, ou dans l'utilisation du CD PowerUP.

D'ailleurs, celui-ci est trop pauvre en applications PowerPC. La logithèque PowerPC, elle aussi, souffre du manque de logiciels. C'est pour bientôt, vu le nombre de sorties annoncées (vivement la sortie d'Imagine 6 PowerPC). A noter que Wildfire PowerPC est déjà disponible.

Autre inconvénient, et de taille cette fois, je veux bien sûr parler du prix. Puisque ce joli jouet cadencé à 200 MHz, vous coûtera une certaine somme, pour ne pas dire une somme certaine (entre 8000 et 9000 FF). C'est énormément cher. Maintenant que j'ai fait ce grand pas, je ne le regrette pas.

Conclusion de Myke

Tout comme Seb, j'ai apprécié l'irréprochable qualité du matériel et son utilisation, et moi aussi je suis déçu du côté logiciel. Ce n'est pas pour autant que je dirais merci à Haage & Partner de tenter d'imposer son noyau WarpUP pour remplacer celui de Phase 5. En effet, je pense que l'un des avantages majeurs de l'Amiga reste sa standardisation matérielle et logicielle qui lui permet de conserver une compatibilité ascendante. Le noyau de Phase 5 est totalement compatible avec tous les programmes existants, mis à part un ou deux correctifs mal programmés, et celui de Haage & Partner est totalement incompatible avec celui de Phase 5. Donc, je dis halte là ! Ne faisons pas l'erreur de compliquer encore plus le boulot des développeurs, la base logicielle de Phase 5 est stable et fiable, je ne vois pas pourquoi on irait faire dans le compliqué.

Reste le prix de la carte. Si elle était moitié prix, il y aurait longtemps qu'elle serait dans mon 4000. Par contre, en y réfléchissant bien, cela reste tout de même très intéressant. Il me semble tout à fait possible de vendre un 4000T équipé de cette carte pour un prix de 15000 FF (en configuration complète). Or, pour avoir une configuration équivalente, au niveau puissance, dans le monde PC, il faut envisager un bi-Pentium Pro ou un Pentium II à 400 MHz, et ce type de configuration, si je ne m'abuse, à tendance à approcher les 20 000 FF (Bruce Lepper : cet article a attendu deux mois avant publication, et, comme d'habitude, les prix des PC ont dû changer. Pour les questions d'équivalence de puissance entre Pentium et PowerUP, nous publierons d'autres essais ultérieurement). Reste que pour l'instant, on ne trouve pas de 4000T ainsi équipé, et qu'acheter une grosse solution de calcul est valable quand on peut calculer (à quand les logiciels ?).

Il ne reste qu'un seul défaut, je pense temporaire : aucune tâche à l'heure actuelle n'utilise les deux processeurs. On me soutient que cela vient du Workbench, alors à quand le Workbench multiprocesseur que l'on nous promet ? Sinon un dernier mot : achetez-la, c'est une solution d'avenir. Je la veux, je la veux, je la veux !

Nom : CyberStormPPC.
Constructeur : Phase 5.
Genre : carte accélératrice.
Date : 1997.
Prix : entre 8000 et 9000 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]