Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 25 novembre 2017 - 03:14  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : CyberStormPPC
(Article écrit par Emmanuel Rey et extrait d'Amiga News - novembre 1997)


Annoncées depuis des "lustres" par Phase 5, attendues depuis des mois par les amigaïstes, les voici qui arrivent avec les feuilles mortes, les fameuses cartes PowerPC !

CyberStormPPC

C'est fin septembre que la fameuse "boîte noire" griffée Phase 5 dévoile enfin son secret, une superbe carte PowerPC 604e à 200 MHz bien emballée dans son sachet électrostatique, accompagnée d'une disquette d'installation "PPC PowerUP-System Disk"), d'une autre pour le contrôleur Ultra Wide SCSI ("PowerUP-SCSI Disk"), d'un CD gravé par Phase 5 ("PowerUP CD-ROM"), et du traditionnel manuel allemand/anglais (les francophones sont une "quantité négligeable" pour nos amis germains :-().

Phase 1 : premières impressions

Malgré la présence du PowerPC, du socle destiné à accueillir le 68060, du contrôleur Ultra Wide SCSI et des deux bancs de mémoire 64 bits (2x2 barrettes 32 bits SIMM 72 broches), la carte n'est pas plus grande qu'une CyberStorm 060 Mk2/Mk3. Le PowerPC, on le devine caché sous un petit radiateur-ventilateur alimenté par la carte. On remarque, par contre, le connecteur qui va recevoir la future carte graphique CyberVisionPPC (basée sur le puissant processeur graphique Permedia 2) et en bout de carte, le connecteur 68 broches Wide SCSI. C'est la première fois que cette norme est utilisée sur Amiga. C'est la puce "Symbios 53C770 Script Processor" qui assure la gestion.

Le contrôleur SCSI de la CyberStormPPC travaille au standard "Wide Fast-20 (Ultra)" et permet 15 adresses, 0-6 et 8-15 en Wide SCSI, 0-6 en Fast SCSI, tandis que la carte est à l'adresse 7. Ce nouveau contrôleur permet des transferts jusqu'à 40 Mo/s sur le bus SCSI !

Côté PowerPC, il n'y a aucun cavalier à configurer, c'est automatique et AutoConfig. La carte est très "propre" hormis peut-être quelques "gros" électrolytiques, réminiscence d'une refonte de dernière minute sur la partie alimentation. Elle est également équipée d'une flashROM, donc les mises à niveau se font logiciellement.

Configuration requise

Pour se modèle de carte, la configuration requise est un A3000/A4000(T) ou un ordinateur avec un port compatible (!?), comme le dit le manuel, au minimum 8 Mo de mémoire Fast installée sur la carte, un disque dur et le Kickstart 3.1.

La configuration conseillée est 16 Mo ou plus de mémoire Fast installée sur la carte (maximum de 128 Mo), un disque dur, le Kickstart 3.1 et la carte graphique CyberVisionPPC (disponible dès le quatrième trimestre 1997, dixit encore le manuel !).

Une mise en garde est faite pour l'installation dans un A3000 classique où une modification de la carte mère est requise pour pouvoir utiliser le contrôleur SCSI (voir l'article modification du port processeur de l'A3000 à ce sujet).

Une autre mise en garde concerne la mémoire : en effet, les bancs doivent être peuplés par deux (2x32 bits = 64 bits) avec des barrettes de capacité et de vitesse identiques et si possible de même provenance. Donc pas de SIMM "exotiques" ni de vitesse différente (j'en ai fait les frais). Exemple : sur le banc 0 (2x8 Mo) et sur le banc 1 (2x16 Mo) = 48 Mo au total.

Back to the future !

Après une lecture "diagonale" du manuel qui nous explique avec force détails le fonctionnement de la carte (biprocesseurs, mémoires, SCSI, machines, etc.), l'installation matérielle du PowerPC, de la mémoire et du SCSI, bien détaillé pour ce dernier, nous voilà prêt pour le grand voyage. Passeport obligatoire pour le futur, la disquette "CyberStormPPC-Install" ! Grâce au programme Installer de CBM, on échange les bibliothèques en place contre des nouvelles versions, on installe les nouvelles bibliothèques PowerPC (ppc.library v44.29 bêta et ppcdiss.library v0.40), des outils et c'est fini. La seconde disquette "CyberStormSCSI-Install", quant à elle, contient tout le nécessaire pour la gestion du contrôleur Ultra Wide SCSI et même encore et toujours le programme Dynamicache 1.03. Du côté logiciel, "no problemo", tout se passe en douceur.

Phase 2 : installation matérielle

Comme mon Amiga 4000T (celui d'Amiga Technologies) était équipé d'une "vieille" CyberStorm 060 Mk2 (eh oui, Phase 5 a décidé de sortir la Mk3 qui sera semblable à la CyberStormPPC, donc avec un contrôleur Ultra Wide SCSI mais sans mise à niveau possible vers le PowerPC), il faut l'extraire et en retirer le "mille pattes" 68060, si possible avec un extracteur ou avec d'infinies précautions au moyen d'un petit tournevis. Autres "victimes" de cette transhumance, les quatre barrettes SIMM 72 broches (2x16 Mo et 2x32 Mo) en 60 ns, qui vont maintenant occuper les deux bancs près du radiateur : les bancs 0 et 1 (elles vont d'ailleurs s'y épanouir puisque la mémoire passe ainsi en 64 bits). Il n'y a aucun cavalier pour la configuration de cette carte, tout est autoconfigurable.

Phase 3 : installation de la carte sur le port processeur du 4000T

Dans ce dernier, l'accès au port processeur est très facile, il n'est donc pas nécessaire de démonter quoi que ce soit. Par contre, sur un A3000 et A4000 Desktop, c'est une autre chanson, mais les explications du manuel vous aideront grandement.

A ce stade, n'oubliez pas (comme moi) de placer les cavaliers "Clock" dans la bonne position (référez-vous encore une fois, selon le type de machine, aux explications du manuel). Le connecteur Ultra Wide SCSI restera vide, n'ayant pas de de disque dur à cette norme ni d'adaptateur 50/68 broches pour les disques SCSI-2 installés sur la machine.

Phase 4 : démarrage d'un "nouvel Amiga" !

On enclenche, et, en réponse, la machine démarre puis se plante avec un clin d'oeil de la LED et un triste écran noir ! Une petite réinitialisation : même résultat !

Bon ben bon, on investigue dans tous les sens. Extraction de la carte, contrôle du 68060, contrôle des mémoires, contrôle des cavaliers sur la carte mère... eurêka, ils sont en mauvaise position, ça c'est "ouf" alors !

Remise sous tension gratifiée d'un superbe démarrage de l'A4000 PowerPC. Tout y est, le Workbench, les disques, y tout y tout.

Un coup d'oeil dans la barre de titre, 2,0xx Mo de mémoire Chip et 39,xx Mo de mémoire Fast !? Mais où sont les 96 Mo installés sur les bancs 0 et 1 de la carte ? Bon, on verra plus tard, voyons plutôt du côté du biprocesseur. Un petit test du 68060 indique qu'il fait bien son travail. Pour le PowerPC 604e à 200 MHz, c'est plus subjectif, il faut trouver quelque chose à faire. Le CD gravé par Phase 5 se trouve dans le lecteur, alors profitons-en. Ils ont tout prévu ces Teutons. Le programme adéquet s'y trouve, lançons le, en réponse il nous dit qu'il ne trouve pas la bibliothèque ppc.library !

Quoi ? Mais je l'ai installé au tout début, vous vous en souvenez, vous ! Allons faire un tour dans le tiroir "libs" : eh oui, elle est bien là en compagnie de la pps.library et des 68040.library et 68060.library. Un autre petit tour du côté de Magellan pour comparer avec le contenu de la disquette d'installation : non, tout y est, même le "readme" nous dit que c'est la bonne version (40.29 bêta), c'est à en devenir gaga ! Bon, les gars, moi je vais m'pieuter, il est minuit et, comme disait l'autre, la nuit porte conseil.

Le lendemain

Zzzzz... Bonjour, un jour nouveau est arrivé ! En fait, d'éclairage, c'est Phase 5 qui va éclairer ma lanterne. Essayez de regarder du côté de la mémoire, il est impératif d'avoir des barrettes SIMM de même taille, même vitesse et si possible de même provenance. Mais bien sûr, mon problème de mémoire, vous vous souvenez ? Il y a 96 Mo installés et il en affiche que 30 et des poussières.

Voilà, après avoir retiré les deux SIMM de 32 Mo (il nous reste donc 2x16 sur le banc 0), nouveau démarrage de la machine. Là, on ressent tout de suite une impression de vitesse, le 68060 paraît dopé, l'affichage aussi, le couple Picasso IV-CyberStormPPC à l'air de filer "le parfait amour", n'en déplaise au couple Phase 5-Village Tronic ! Au niveau de la mémoire tout est normal, la commande "avail" le confirme, on se retrouve avec deux SIMM actives. Au niveau du 68060, la commande "cpu060" nous confirme aussi son fonctionnement et le système, lui, nous confirme son bon fonctionnement.

Et le PowerPC me direz-vous ? C'est PPCTool 1.1 qui se trouve sur le CD qui doit nous informer. Il se trouve dans le tiroir "PPCTool", ce qui nous laisse penser qu'il y aura d'autres outils à l'intérieur. Mais non, c'est le seul programme de ce type. Une fois le programme lancé, on se retrouve devant une fenêtre qui nous indique :

CPU: PPC604e,
Count: 1,
Revision: 516
Clock: 150 MHz

Pour le "150 MHz", Phase 5 nous a informé de la présence d'un bogue, il faut lire "200 MHz", c'est gravé sur le processeur. Cette fenêtre liste également quelques autres informations comme l'adresse, la priorité, etc. qui ne sont pas exploitables. On fait quoi maintenant ? Ben allons voir sur le CD ! C'est peut-être le moment d'ouvrir une parenthèse pour faire l'inventaire de ce qui s'y trouve.
  • Un tiroir de 228 Mo nommé "PPCRelease" dont un répertoire "ADE" (Amiga Developers Environment) avec des outils de développement Amiga, un répertoire "PPC-Dev" avec des outils pour le développement PowerPC, et, ce qui nous intéresse le plus, le répertoire "PPC-Demo" qui présente les programmes Benoit, IsisPPC, LWShowPPC, MemTest, etc.
  • Un tiroir de 11 Mo "Phase 5" qui contient un peu tout ce que vous trouver sur le site Web FTP de Phase 5 (CyberGraphX, CyberGraphX 3, SCSI, 060...).
  • Un tiroir de 90 Mo "Contrib" qui contient lui-même des répertoires "IBrowse", "HTML" et "Demo", des démos de programmes commerciaux avec les informations nécessaires en HTML.
  • Un tiroir de 2 Mo "MUIInstall", devinez ce qu'il y a dedans ?
Vous voilà renseignés, on peut refermer la parenthèse. Après ce premier essai satisfaisant, il nous reste encore à élucider le mystérieux problème du mélange des barrettes mémoire (comme ma femme dit toujours, n'est-ce pas Colombo :-)).

Après avoir comparé les deux SIMM retirées (2x32 Mo), il s'avère que celles-ci sont de même vitesse (60 ns) mais pas du même fabricant. Malgré plusieurs essais, il n'a pas été possible de les mettre d'accord. Donc, si cela vous arrive, rappelez-vous qu'il ne faut pas de mélange "exotique" au niveau des bancs mémoire. D'ailleurs, le manuel nous met en garde concernant ce point. Retournons maintenant à nos occupations favorites en entamant la dernière phase.

Phase 5 : les essais

Comme il a déjà été indiqué plus haut, les possibilités de tester le PowerPC sont actuellement assez limitées. D'ici un ou deux mois ça va changer, le point de non-retour devrait se situer à l'exposition de Cologne du 14 au 16 novembre (allez-y nombreux). Nous utiliserons donc PPCMemTest et Benoit pour ces essais.

Mais tout d'abord, deux mots sur le comportement du 68060 depuis son déménagement. C'est bien sûr au niveau de la mémoire qu'il a retrouvé toute sa vitalité puisque, salon Phase 5, c'est un gain de vitesse théorique de 50% dont il devrait bénéficier et, dans la pratique, c'est 25%. Ce qui donne, avec un 68060, 68 Mo/s, tandis qu'avec un PowerPC 604e, c'est 160 Mo/s.

Le programme PPCMemTest donne les résultats suivants :

Performing PPC test with 50 iterations
Memcopy test in progress...
Speed: 35.71 MB/sec
Memread test in progress...
Speed: 156.24 MB/sec
Memwrite test in progress...
Speed: 11.11 MB/sec

Performing M68k test with 50 iterations
Memcopy test un progress...
Speed: 15.67 MB/sec
Memread test in progress...
Speed: 61.72 MB/sec
Memwrite test in progress...
Speed: 56.81 MB/sec

Un autre test est lui basé sur le programme "Benoit" livré avec la carte PowerPC. Le tableau des résultats est tiré du site Web de Phase 5 et vérifiable par tout heureux possesseur de la carte CyberStormPPC !

Coordinate File CyberStormPPC 060/50 CyberStormPPC 604e/200
All_the_way_out 3.88 secs 0.43 secs
Awesome 11.90 secs 1.02 secs
Blob 10.62 secs 0.92 secs
Bridge 5:55.30 mins 32.62 secs
Burning 2:54.20 mins 12.82 secs
ChurchWindow 3:14.08 mins 15.40 secs
Circle_of_fire 3:27.84 mins 16.12 secs
Double_spiral 3:07.98 mins 14.66 secs
Dragon 8.02 secs 0.79 secs
Dragonheart 40.14 secs 3.54 secs
Eight_sparkles 5:08.20 mins 22.86 secs
Eye 40.10 secs 3.55 secs
Fallen_tree 15.82 secs 1.92 secs
Fire 34.58 secs 2.62 secs
Fireball 3.88 secs 0.46 secs
Firestarter 54.06 secs 4.63 secs
Heat ~ 1hour 4:07.10 mins
Hungry_arms 35.82 secs 3.29 secs
India 1:36.46 mins 7.82 secs
Julia 7.96 secs 1.30 secs
Julia_rotated 4:17.56 mins 13.90 secs
Julia_sun 45.40 secs 3.57 secs
Julia_wheel 29.33 secs 2.89 secs
Lava_island 1.06.80 mins 5.66 secs
Mandelbrot_rotated1:02.60 mins 4.52 secs

Coordinate File CyberStormPPC 060/50 CyberStormPPC 604e/200
Moire_sun 11:25.24 mins 32.36 secs
n-Points 8.36 secs 0.75 secs
n-Polygon 12.82 secs 1.13 secs
Nine_tailed_cat 20.00 secs 1.89 secs
Paisley 22.64 secs 1.78 secs
Rainbow_sphere 2:54.86 mins 8.37 secs
Ring 3:09.02 mins 10.87 secs
Salamander 4.82 secs 0.52 secs
SeaHorse 2:46.80 mins 11.00 secs
SeaHorse2 1:44.94 mins 6.97 secs
Seven_arms 24.32 secs 1.92 secs
Shuriken 16.46 secs 1.67 secs
Smiley 9.47 secs 0.82 secs
Snake 24.00 secs 1.84 secs
Snowflake 4.28 secs 0.50 secs
Spiders_web 25.79 secs 2.07 secs
Spikes 4.93 secs 0.52 secs
Spiral_galaxy 27.78 secs 2.17 secs
Star 3:02.80 mins 12.07 secs
Sun1 11:25.50 mins 32.36 secs
Sun2 15:40.32 mins 39.65 secs
Three_lightning 12.44 secs 1.10 secs
Twelve_arms 36.74 secs 2.83 secs
Waves 5:50.54 mins 15.87 secs
Wierd_cycler 1:08.40 mins 5.75 secs

Enfin, voici les chiffres donnés par Andreas Küssner, directeur du projet Wildfire chez WKArtworks.

A) Procédures (en seconde), taille de l'image : 640x480.

Procédure 68060 à 50 MHz 604e à 200 MHz Notes
Scale 3,34 0,66
iCrop 0,02 0,02
iDisplace 4,00 0,26
iHalve 0,14 0,02
iDLA 133,88 4,34
iLUT 0,14 0,04
iMedianFilter 113,08 19,90
iOilTransfer 182,78 25,66
iNegative 0,12 0,06
iRotate 6,64 1,84
iTileBrick 0,12 0,04
iColorToGray 0,14 0,06
iTwirl 5,88 1,48
iWater 6,10 0,46 (sans rendu)
iWater3D 3,58 0,32 (sans rendu)
iTwirl3D 7,92 0,46 (sans rendu)
iRender3D 41,23 6,80 (quadrangles)
iRender3D 20,76 3,84 (ombrage phong, triangles)

A) Exemples d'images de taille variée.

Image 68060 à 50 MHz 604e à 200 MHz Opérateurs
he2_f (640x480) 68,48 17,34 LoadImage, Bump3D, Wave3D, Magnet3D
parPlot24 (960x768) 23,66 6,66 parPlot, Axis3D, ColorCube
WFLogo 70,36 33,24 CreateImage, TextCompose, Convolve, Neon,
Threshold, LUT, LoadImage, TileBrick, Bump3D

Conclusion : une véritable bombe

Malgré le peu de recul et le manque de programmes disponibles pour faire un essai vraiment poussé, on peut déjà dire que cette carte est une véritable "bombe". L'impression générale est excellente et la finition est bonne. Ça valait le coup d'attendre un peu pour avoir quelque chose de vraiment nouveau.

Déjà sous 68060, l'impression de vitesse se fait ressentir grâce à la mémoire en 64 bits. Pour le PowerPC, une fractale Julia en 2 secondes au lieu de 27 sous 68060 est une preuve que, sans conteste, l'Amiga est "né pour le futur" ! Déjà, au fil des différents tests, on remarque que cette carte transforme littéralement ce bon vieux Amiga 4000T en bête de course prête à se bagarrer avec les plus vorace de la meute. La place vide sur le bus prévu pour la carte graphique CyberVisionPPC-Permedia2 ne devrait pas le rester longtemps.

Une fois équipée de cet accessoire, les fondus de 3D devraient s'éclater un max ! Le chaînon manquant (actuellement), c'est le niveau logiciel. Le génial Wildfire ouvre le bal, puisque la version démo en PowerPC est maintenant disponible sur le site Aminet et sera vendu en version commerciale à Cologne. Sur le stand d'Amiga Oberland, vous devriez aussi trouver Reflections 4.1 PowerPC.

D'ores et déjà, d'autres programmes PowerPC sont annoncés à ce salon : ArtStudio 3.0 Professional, Elastic Dreams (un programme d'animation, transformation d'image et de déformation en temps réel), BurnIt 2.0 (gravure de CD-R) et peut-être d'autre !

Dans les prochains mois, nous devrions voir arriver toutes sortes de programmes, des poids lourds commerciaux aux freewares en passant par les sharewares. Vous pouvez ainsi visiter le site hem.passengen.se/studiox/powerup/main.html pour vous tenir au courant de l'évolution dans ce domaine. Ce site tient à jour un tableau sur l'évolution des demandes des utilisateurs qui aimeraient voir leur programme favori porté sur PowerPC. Vous pouvez même, grâce à un formulaire, voter pour faire évoluer cette liste.

Nous aurions aimé pouvoir tester le contrôleur Ultra Wide SCSI mais vu le peu de temps disponible avant le bouclage, c'était matériellement impossible. Avis aux amateurs !

Test n°2 (par Gilles Morain)

CyberStormPPC, ou le nouveau moteur fusée !

Aaaarg ! dis-je immédiatement à la réception de la carte ! Mon 3000 est un modèle "desktop", et il faut faire une modification de la carte mère ! Par manque de temps, j'ai dû me résoudre à emprunter le 3000T d'un copain (c'est plutôt lui qui a dû s'y résoudre tout compte fait...) pour installer la carte prêtée par DeltaGraph'X.

Installation

Première étape (on est jamais trop prudent) : sauvegarde de la partition système dans son état d'origine (j'entends d'ici l'heureux propriétaire du 3000T pousser un soupir de soulagement), puis installation d'un Workbench 3.1 on ne peut plus standard, suivi de près par l'installation de la disquette "PowerUP System Disk" contenant les bibliothèques 68040, 68060, ppc et ppcdiss, plus quelques outils tels CyberPatcher et CyberSnooper. J'installe 8 Mo de mémoire (2x4 Mo) sur la carte (strict minimum indiqué par la documentation), je branche la CyberStormPPC à la place de la 3640 et j'allume. Alléluia ! La machine démarre sans aucun problème.

Deuxième étape : je remplace le Workbench fraîchement installé par celui sérieusement personnalisé et sauvegardé à l'étape 1. J'installe par-dessus la disquette système CyberStormPPC, je rajoute 32 Mo de mémoire EDO (2x16), je démarre, et là... plantage. Je redémarre sans startup-sequence, ça passe... sauf SCSIMounter. J'examine alors la startup-sequence de la machine (qui n'est pas la mienne, pour ceux qui ne suivant pas) et je supprime la tonne de correctifs divers et variés qui l'encombrent, du genre PatchControl, FixJump, PrepareEmul, ObtainBetterPens, j'en passe et des meilleures. Je supprime le démarrage de SCSIMounter, je redémarre et là, pas de problème, le système s'amorce normalement (même s'il reste très personnalisé : Envoy, ToolManager, AlertPatch, SwazInfo, CycleToMenu, MagicMenu, PowerSnap...).

Je me retrouve donc avec un 3000T contenant : 2 Mo de mémoire Chip, 16 Mo de mémoire Fast sur la carte mère, le contrôleur SCSI d'origine, une CyberVision64 4 Mo, une carte Ethernet A2065, un PowerPC 604e/200 MHz, un 68060 à 50 MHz, un contrôleur Ultra Wide SCSI et 40 Mo de mémoire sur la CyberStormPPC, tout cela ayant démarré sans grand problème.

Premier essai

L'installation étant terminée, voyons un peu si cela décoiffe... Le passage du 68040 au 68060 est déjà impressionnant. Heureusement, le CD fourni avec la carte contient quelques logiciels en code PowerPC. Je tente Benoit, un programme assez complet de fractales qui permet de calculer les images en 680x0 ou en PowerPC.

Processeur Image par défaut Image "FireStarter" Image "Waves"
PowerPC 0,43 s 4,66 s 15,92 s
68060 5,07 s 59,62 s 575,42 s
68040 6,92 s 219,86 s 1970,90 s

Le résultat sur l'image "Waves" m'a laissé sans voix ! J'aime cru que la machine était plantée lors du calcul du 68060 (sans parler du 68040) !

Un outil fourni sur le CD, PPCMemTest, donne sur ma machine 147 Mo/s en PowerPC et 32,5 Mo/s en 68060 en lecture depuis la mémoire.

Calculs simultanés

Ma surprise passée, je tente un essai vicieux (du moins, un essai d'amigaïste normalement constitué) : je lance deux fois Benoit en mémoire, je configure les deux pour qu'ils calculent la même image, mais l'un fait sur le PowerPC et l'autre sur le 68060. Résultat : le PowerPC met 16,09 s (à comparer aux 15,92 s seul) et le 68060 est tellement lent qu'une demi-seconde de plus ou de moins...

Le partage des ressources est donc bien géré par la carte entre les deux processeurs. Effet secondaire : lorsque le PowerPC travaille à fond (à fond à fond comme dirait Jean), le système et les autres applications, qui tournent sur 68060 ne voient pas la différence, c'est un régal !

Je suis cependant resté un peu sur ma faim, la plupart des logiciels présents sur le CD m'ont paru faire plus souvent appel au 68060 qu'au PowerPC. De plus, Wildfire, qui est sorti en démo pour PowerPC sur Aminet, n'a fait que de planter sauvagement ma machine (il s'agit de la version alpha).

Conclusion

Cette carte paraît très prometteuse, ainsi que le montre Benoit, mais il manque encore les applications qui permettront d'en profiter pleinement. En tout cas, Phase 5 a réalisé avec la CyberStormPPC une très belle prouesse technique, l'Amiga étant resté très stable, malgré la configuration logicielle assez éloignée du Workbench standard

Nom : CyberStormPPC.
Constructeur : Phase 5.
Genre : carte accélératrice.
Date : 1997.
Prix : entre 8000 et 9000 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]