Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 17 août 2017 - 15:35  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Crack
(Article écrit par Éric Caberia et extrait de Tilt - juillet 1988)


Ce casse-brique aux interludes humoristiques vous invite dans la jungle amazonienne où l'on côtoie d'étranges animaux préhistoriques qui forment la toile de fond du jeu. La raquette est en bambou !

Crack

Encore un casse-brique

Les grands classiques du casse-brique (Arkanoid) ont généré une multitude de clones qui ont usé le genre en banalisant petit à petit ce qui avait l'originalité du jeu d'origine. A l'exemple de ses homologues cinématographiques, le classique du genre parvient à échapper à la longue agonie due au clonage, en instaurant une nouvelle dimension dans le jeu : l'humour ou la dérision.

Au cinéma, les traditionnels films d'épouvante ont laissé place au film gore humoristique (Le Retour Des Morts-Vivants). Dans le cas des casse-briques, Crack, tout en gardant le thème initial, introduit un profond éclat de rire dans le monde hypnotique et quelque peu tristounet de la petite balle qui saute, qui saute...

Des sons rigolos

Dès la présentation du jeu, le ton est donné. En effet, c'est dans un pittoresque décor préhistorique que vous faites la connaissance de la mascotte du jeu, Herbie Stone, un sympathique homme préhistorique ventru et chevelu, qui n'hésite pas - tel Tarzan - dans un cri guttural à se lancer au bout d'une liane avant de rentrer brutalement en collision avec un arbre (le choc étant ponctué d'un bruit sourd qui ne peut que provoquer l'hilarité). Le bruitage du générique est lui-même d'une qualité irréprochable : tambours s'amplifiant progressivement, le tout dans une ambiance chargée de cris d'oiseaux, d'éléphants et de "Weismulleriens" de qui vous savez.

Crack

Des options sympas

Le logiciel dispose d'un certain nombre d'options, parmi lesquelles un éditeur de tableaux (qui vous permet d'en créer à votre guise et de les sauvegarder ensuite). Une option à deux joueurs simultanés est aussi accessible, rendant ainsi vos parties moins solitaires : vous collaborez avec votre partenaire ou l'affrontez par raquettes interposées. Vous pouvez aussi jouer à la manette ou à la souris, cette dernière est évidemment la plus efficace des interfaces entre le logiciel et vous, car elle rend compte du moindre de vos mouvements.

Crack

On joue

Une fois les options choisies, vous entamez à proprement parler votre partie de casse-brique. Ce qui frappe dès l'apparition du premier tableau, c'est l'esthétique résolument préhistorique utilisée par les concepteurs. En effet, le décor de fond est constitué de superbes dessins d'animaux représentant l'essentiel de la faune terrestre d'autrefois. A chaque passage de niveau, vous avez ainsi le loisir de contempler des Tricératops, Tyrannosaurus Rex, et autres Brachiosaurus.

Mis à part ces considérations paléontologiques, on constate avec humour que les auteurs ont troqué la traditionnelle raquette faite de titanium (métal hyper résistant) d'Arkanoid contre un délicat morceau de bambou. Il ne vous reste plus alors qu'à renvoyer inlassablement la petite balle vers les multiples types de murs qui vous sont présentés au gré des niveaux. Certaines des briques qui les composent sont plus ou moins résistantes et vous amènent à redoubler d'attention pour en venir à bout.

Crack

Compte tenu de l'ambiance exotique, on n'est pas étonné de voir tomber, sans crier gare, du haut de l'écran, de multiples objets tels que des lances, noix de coco, et même des hommes préhistoriques (accrochés à une liane), dont il faut éviter le contact sous peine d'affaiblir votre bambou et aussi votre score.

Des objets bénéfiques peuvent cependant être recueillis en atteignant une brique-bonus. Dans ce cas, votre raquette peut être agrandie, vous récoltez alors une vie supplémentaire, disposez d'un "laser préhistorique", ou même profitez d'une phase de repos, où la raquette s'occupe toute seule du renvoi de la balle.

Le délire de Crack se poursuit et prend de l'ampleur car au bout de quatre tableaux, on assiste à une rupture brutale du jeu. En effet, on retrouve notre sympathique troglodyte Herbie Stone dans un décor amazonien, où vous le guidez à l'aide de la souris pour qu'il puisse récupérer un maximum de noix de coco dans un panier, cela en un temps limité. Le décompte des noix donne accès à un plus ou moins gros bonus qui est incrémenté au score quand on retrouve la phase casse-brique. Ces interludes humoristiques donnent au logiciel une saveur qui fait de lui l'un des meilleurs du genre. Malgré ses anachronismes (les hommes et les dinosaures ne vécurent pas à la même époque), Crack, n'en doutons pas, vous fera "cracked".

Nom : Crack.
Éditeur : Linel.
Genre : casse-brique.
Date : 1988.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 6,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]