Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 25 novembre 2017 - 03:14  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : Communiquer avec un Amiga - les connexions
(Article écrit par François-Xavier Peyrin et extrait d'Amiga News - janvier 1996)


Nous allons débuter ce mois-ci la partie matérielle proprement dite des télécoms. Ce qui va suivre pourra sembler rébarbatif à certains experts, mais il n'est jamais inutile de repréciser certaines bases, d'autant plus que cette rubrique s'adresse aux débutants.

Commençons d'abord par connecter deux ordinateurs entre eux. Peu importe que ce soit deux PC, deux Amiga, deux Mac, un Amiga et un PC, un Amiga et un Mac ou un Mac et un PC... voire avec une station Sun ou un IBM AS/400. Le principe est toujours le même, seules les modalités peuvent changer (et encore, ce n'est pas toujours vrai).

Pour faire communiquer deux ou plusieurs ordinateurs, il faut deux choses : qu'ils soient "physiquement" reliés et qu'ils soient capables de parler une langue commune (protocole de communication).

Le lien physique

Reprenons. Les relier "physiquement"... Ceci est très important. Pour bien comprendre le mécanisme, pensez à vous quand vous voulez communiquer... si vous êtes face à face, il y a une liaison "physique" (ce sont les ondes qui vont transporter votre voix jusqu'à l'oreille de la personne en face, ou votre oeil qui va "voir" les signaux faits par le sourd/muet) ; si vous téléphonez, c'est le fil qui sert de liaison physique ; si vous écrivez, c'est le papier ; si vous parlez par la radio, ce sont les ondes radio et si vous envoyez des signaux lumineux, ce sont les ondes lumineuses qui serviront de liaison "physique". C'est cette liaison "physique" qui est couramment appelée "le support" grâce auquel vous pourrez faire passer des informations.

Le langage

Reprenons le "bonjour"... dites bonjour à un Chinois... il vous regardera l'air étonné... vous lui faites bien passer une information, mais elle est incompréhensible pour lui.

Deuxième aspect des communications : toute information doit être compréhensible par la partie "adverse". Si un Français et un Chinois se rencontrent, ils ont trois possibilités : soit ils parlent en français, soit ils parlent en chinois, ou, troisième possibilité, ils parlent tous deux une autre langue : l'anglais, le turc ou le javanais, pourquoi pas. Il suffit simplement qu'ils soient d'accord sur le sens des mots utilisés. Encore faut-il également qu'ils ne parlent pas en même temps...

Toutes les autres possibilités "mixtes" (parler une langue et en écouter une autre), bien qu'elles existent en pratique, sont à proscrire en informatique (c'est ce qui fait la supériorité de l'homme sur la machine) et vous comprendrez pourquoi ultérieurement. Vous voyez tout ce qu'il faut pour faire communiquer uniquement deux ordinateurs entre eux ? Quand il y en a plusieurs, c'est encore pire : il faut en plus régler le temps de "parole" de chacun, attendre son tour, respecter certaines "politesses".

Avez-vous entendu parler des "couches OSI" ? (c'est une nouvelle marque plus imperméable que les autres ?). Ce n'est ni plus ni moins que la définition technique de ce que nous venons de voir : normes techniques des câbles utilisés pour la liaison, types de prises, langages de reconnaissance, taille des "paquets" qui transporteront l'information, codage de l'information, définition les règles permettant à chacun de "parler" et d'écouter à tour de rôle, etc.

Les couches OSI

Il y a sept couches OSI (Open System Interconnection) qui ont été définies par l'ISO (International Standard Organization), chacune correspondant à un niveau dans l'organisation des communications. On part du niveau le plus bas (couche 1) : c'est la réglementation de la liaison physique pure (nombre de fils, type de câble, etc.) à la septième : couche application (transfert de fichiers, messagerie...).

OSI

Quelques principes réglementent ces couches. Chaque couche a un rôle unique et bien défini. Dans l'architecture OSI chaque couche communique avec la couche correspondante de même niveau en s'appuyant sur les services offerts par les couches de rang inférieurs.

Niveau 1 (couche physique)

Elle assure le transfert des bits sur les liaisons physiques. Elle définit trois moyens nécessaires à la transmission : les moyens mécaniques (prise de raccordement...) ; les moyens électriques (tension, durée des signaux) ; et les moyens logiques (affectation et signification des broches).

Niveau 2 (couche liaison)

Elle gère une liaison physique (en fait c'est la couche qui lui est immédiatement inférieure). Elle contrôle aussi le flux de la liaison physique, l'adresse du correspondant, elle détecte et corrige les erreurs qui peuvent survenir à ce niveau.

Niveau 3 (couche réseau)

Elle prévoit les règles d'acheminement du message à travers le réseau. Elle gère l'établissement de la connexion, le flux d'informations en chaque point du réseau, ainsi que le routage.

Niveau 4 (couche transport)

Cette couche prévoit les règles de contrôle d'un transfert de "bout en bout" du réseau et ce indépendamment du type de réseau et du mode d'acheminement, choisis. Elle gère la fiabilité globale de la transmission ; rend transparent les problèmes de communication pour les couches supérieures orientées application et choisit le moyen d'acheminement en fonction des critères de coût ou de qualité de service.

Niveau 5 (couche session)

Prévoit les règles de synchronisation des partenaires de la communication, les procédures régissant l'interruption et la reprise d'un dialogue (le tour de parole...). Le transfert peut être à l'alternat (half-duplex) ou simultané (full duplex). C'est cette couche qui, en cas d'anomalie, est responsable de la resynchronisation des données à échanger, afin d'en éviter la perte ou la duplication.

Niveau 6 (couche présentation)

Elle prévoit les règles de structuration des données (formats d'écran, pages d'impression...). En fait, elle définit le mode de représentation des données au moyen "d'appareils virtuels" permettant de faire abstraction des caractéristiques physiques des équipements.

Niveau 7 (couche application)

Cette couche (la dernière actuellement, mais les suivantes sont en cours d'étude) prend en charge le processus d'applications comme le transfert de fichiers et/ou de documents, la messagerie, archivage électronique...

Il faut noter que dans chacun de ces niveaux, les règles de procédure (les normes) qui ont été définies sont appelées "protocoles". Pour ne citer que celle-ci, la norme RS 232 (la sortie "série") est un protocole de niveau 1 du modèle ISO.

Ce n'est pas la peine d'apprendre les sept couches par coeur... Il faut savoir qu'elles existent car elles vous permettront de mieux comprendre comment s'organisent les communications, et ce, quel que soit le moyen utilisé (câble, radio...).

Ceci est un résumé très global sur les couches OSI. Ce n'est pas mon but de vous faire un cours sur les couches OSI (j'en serais bien incapable !). Mais, si vous souhaitez en savoir plus, il existe de nombreux livres traitant ce sujet. Dans le prochain numéro, nous verrons le rôle des prises "série" et "parallèle", car c'est de l'utilisation de l'une ou de l'autre que dépendra un mode de communication.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]