Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 27 mars 2017 - 18:27  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Connexion d'un Amiga à un terminal/Minitel pour déboguer
(Article écrit par Roméo Rapido et extrait d'A-News (Amiga News) - juillet 1989)


On parle de plus en plus dans tous les endroits glauques de la possibilité de connecter un terminal ou un Minitel sur un Amiga pour déboguer. Voici donc le résultat de mes cogitations et divers essais. Ceci n'est valable que pour ceux qui ont le Workbench 1.3 au minimum pour pouvoir utiliser AUX:, qui est un nouveau gestionnaire du port série, et qui présente l'intérêt d'avoir des entrées-sorties sans tampon mémoire, c'est-à-dire que l'on transmet caractères par caractères. Si vous n'avez pas le Workbench 1.3, il ne vous reste plus qu'à vous le procurer chez votre revendeur préféré ou auprès d'une des diverses associations qui promotionnent le DP sur Amiga, Hermes par exemple.

Terminal

Tout d'abord, il vous faut un terminal.
  • Si vous avez un autre ordinateur, que ce soit un PC, un Atari ou un autre Amiga, il vous suffit d'un câble null modem (voir schéma en fin d'article) et d'un émulateur de terminal tel que VT100 qui est un DP sur Amiga. Remarquez que le câble null modem pourra aussi vous servir pour jouer à Jet avec un copain ou à Populous.

  • Si vous avez un terminal VT100, il ne vous manque que le câble null modem.

  • Si vous êtes moins fortuné, il vous suffit d'allez chez monsieur PTT et d'échanger gratuitement, si ce n'est pas déjà fait, votre ancien Minitel contre un Minitel 1B qui est bistandard : norme vidéotexte (pour les serveurs Minitel comme 3615 DEEP) et terminal informatique. Puis procurez-vous le célèbre câble Amiga-Minitel.
Si vous avez un terminal, ou un émulateur, pas de problèmes, il vous suffit de regarder les options du port série dans "Preferences" et de mettre les mêmes sur votre terminal ou l'émulateur en vous reportant à la documentation de ce dernier.

Si vous avez un Minitel 1B, les choses sont un peu plus compliquées. Appelez "Preferences" et entrez, dans le menu de configuration du port série, sélectionnez 4800 bauds, 7 bits, parité even, 1 bit de stop et XON/XOFF puis sauvez les nouvelles préférences.

Il vous faudra vérifier que vous avez bien les fichiers port-handler et aux-handler dans le répertoire "l" de même que serial.device et la liste de montage dans "devs". Le mieux étant d'utiliser une copie de la disquette Workbench.

En route

Maintenent passons aux choses sérieuses. Allumez votre terminal ou votre Minitel. Dans ce dernier cas, sélèctionnez le mode terminal ASCII (fnct T puis A) et supprimez l'écho (fnct T puis E). La suite de la procédure est la même pour le terminal et le Minitel.

Montez AUX: avec "mount AUX:". Redirigez la commande "echo" dans AUX: ce qui permet d'avoir un affichage en clair : "echo > AUX:".

Maintenant tapez "newshell aux:" et hop, il ne vous reste plus qu'à exécuter vos commandes depuis votre terminal ou votre Minitel qui tient lieu de terminal. Vous pouvez donc rajouter à la fin de votre startup-sequence les commandes suivantes juste avant le "endcli" :

mount aux:
echo > aux:
newshell aux:

Cependant, vous ne pourrez pas utiliser les flèches qui permettent d'éditer la ligne de commande et de rappeler les commandes précédentes, du moins pas directement. Vous pouvez donc travailler sous Shell ou CLI (le principe est le même), pendant que votre petit frère joue avec Deluxe Paint sur l'Amiga, un peu comme si vous étiez sur un système multi-utilisateur, ce n'est pas du multitâche ça messieurs dammes ? Essayez donc d'en faire autant sur un Atari ou un PC.

Attention tout de même, il n'est pas question d'ouvrir une fenêtre dans le terminal pour éditer un texte par exemple. Il vous faudra utiliser Edit ou un éditeur ligne à ligne semblable.

Et maintenant, jouons un peu, tapez par exemple "run prefs/Preferences" et hop, il apparaît sur l'écran de l'Amiga. Les plus malins auront compris l'intérêt de cette astuce. En effet, si vous écrivez un programme qui ouvre un écran celui-ci s'ouvrira dans l'écran de l'Amiga mais si vous faites des "printf" ou des "scanf", il s'effecturont dans l'écran du terminal et donc sans perturber l'affichage, génial !

Attention ici, il faut éviter d'envoyer des caractères de contrôle de l'affichage, sauf à la limite si vous travaillez avec un deuxième Amiga. Si vous travaillez en assembleur, vous pouvez utilisez CMon, AmigaMon ou Exterminator qui sont trois débogueurs qui utilisent l'écran du CLI sans fenètre. Hélas, ils sont tout trois loin d'être parfaits bien que pouvant rendre de grands services.

Wack

Autre possibilité mais pour les possesseurs de terminaux seulement, car tout se passe à 9600 bauds. On peut alors utilisez Wack, un débogueur qui travaille en prenant ses commandes sur un terminal connecté au port série de même qu'il y fait les affichages de "dump" de mémoire, registres, etc. Et si vous travaillez en Lattice, vous aurez même droit à la table des symboles, il s'agit là d'un des meilleurs débogueurs sur Amiga, ou en tout cas, d'un des plus efficaces.

De plus, lors d'un gourou en appuyant sur le bouton gauche de la souris, vous entrerez dans "Debug", le débogueur incorporé à la ROM de l'Amiga. Ils pensent vraiment à tout chez Amiga. Vous pourez alors par exemple suspendre la tâche qui est responsable de l'erreur pour redonner la main aux autres tâches sans "planter" la machine.

Mon camarade Laurent Fabre utilise Wack pour déboguer ses Copper Lists avec un terminal VT100 mais il a quelques problèmes. En effet, les codes ASCII, qui sont pourtant internationaux (mais jamais pareils d'une machine à l'autre, excepté pour l'alphabet standard), ne sont pas les mêmes sur le VT100 et l'Amiga (en particulier les [ ] qui sont remplacés par ' et §). Mais comme il me le répète tous les jours : "même avec ce léger hic c'est fin cool !"

Annexe : fourniture pour la réalisation d'un câble null modem

Deux connecteurs DB 25 femelle pour relier deux A500 ou deux A2000, mâle pour l'A1000. Pour les terminaux et les autres ordinateurs, regardez le port série et achetez le connecteur correspondant, au moins 2 m de câble blindé quatre conducteurs.

Coût total : dans les 60 FF. Il ne vous reste plus qu'à réaliser le brochage du schéma, sachant que les broches sont indiquées par leur numéros sur les connecteurs, il est donc presque impossible de se tromper.

Dernier détail, le câble étant croisé, il se racorde indifféremment dans un sens ou dans l'autre, à condition bien sûr que les connecteurs soient identiques de chaque côté.

Schéma câble Null Modem


[Retour en haut] / [Retour aux articles]