Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 24 mai 2017 - 00:34  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Se connecter à Internet (avec Miami, YAM et AWeb)
(Article écrit par Alexandre Stotzer et extrait d'Amiga News - octobre 1998)


"Comment ? Un article à propos de l'installation de l'Amiga sur le Net !"

Voilà qui a de quoi surprendre les internautes qui seront certainement les premiers à lire ces lignes. Toutefois, Amiga News sur le Web peut et doit être diffusé par les amigaïstes connectés à ceux ne disposant pas d'accès Internet.

Aussi, j'espère que cet article profitera à tous ceux n'ayant pas encore osé faire le grand saut vers Internet et surtout qu'il les incitera à le faire. En effet, je ne suis pas le premier dans ce journal à l'affirmer : l'Amiga et Internet, c'est facile ! Tellement simple, que j'ai réussi à connecter mon Amiga moi-même et, pourtant, je suis loin d'être un expert en réseau informatique.

Toutefois, je dois admettre que le choix du matériel et la configuration des données propres au réseau m'ont posé quelques problèmes. Ce sont ces points que je me propose de reprendre dans cet article.

Le matériel

Tout d'abord, l'Amiga : si on se cantonne à une utilisation pour le courrier électronique (e-mail), un simple Amiga 600 (68000, Workbench 2.1 et 2 Mo de mémoire) avec MUI 3.8 fera l'affaire.

Les choses se compliquent si l'on veut utiliser un navigateur et visionner des pages HTML sur le Net. En effet, ces pages sont riches en graphiques et les puces graphiques de l'Amiga ont toutes les peines à suivre. Ainsi, si j'utilise l'AGA avec mon 68060, le débit de l'affichage est divisé par 4 au minimum par rapport à l'affichage sur carte graphique. En un mot, c'est lent !

Si vous désirez naviguer avec l'Amiga de manière confortable, pensez avant tout à acquérir une carte graphique plutôt qu'un processeur plus puissant. Sinon, vous pouvez régler le navigateur de telle façon qu'il ne charge pas les images. Mais pour rappel, Atéo Concepts a mis au point une carte graphique pour l'A1200 au rapport qualité/prix intéressant. Il faut encore noter qu'un navigateur comme AWeb-II requiert 3 Mo de mémoire Fast, un disque dur et le Workbench 3.0.

Ensuite, on doit choisir un modem. C'est certainement le premier obstacle pour l'utilisateur Amiga. En effet, comment savoir si le modem en question sera compatible avec l'Amiga ? En réalité, si l'on désire se faciliter la tâche, il vaut mieux prendre un modem figurant dans la liste de ceux reconnus par Miami.

(Bruce Lepper : bien souvent, vous verrez que presque n'importe quel modem fait l'affaire à condition de gérer les commandes de type AT. J'ai utilisé plusieurs modems qui ne sont pas dans cette liste, et avec un pilote générique, il est possible d'utiliser presque tous les modems, peut-être pas de manière optimale. Donc ne refusez pas un vieux ou nouveau modem qui ne serait pas dans la liste, car il a de grande chance de fonctionner sans aucun problème. Assurez-vous quand même de la possibilité d'un remboursement ou d'un échange. En lisant le manuel, vous trouverez la liste des commandes AT pour optimiser votre configuration et l'adapter à vos besoins.)

Dans mon cas, j'ai choisi un Diamond SupraExpress 56e. Les avantages en sont les suivants : un rapport qualité/prix intéressant, c'est-à-dire 160 FS (640 FF), cinq ans de garantie, des pilotes Mac (pour ShapeShifter ou Fusion) et une ROM flashable pour le mettre à la nouvelle norme V.90. Cerise sur le gâteau, il est reconnu par Miami et fonctionne extrêmement bien sur mon Amiga.

Au niveau de la vitesse, je ne crois pas qu'il soit encore possible de trouver des modems inférieurs à 33,6 k. Autre remarque importante, seul un 68060 tirera vraiment le meilleur d'un modem 56 k. Si vous possédez un 68030, vous pouvez opter pour un modem 33,6 k.

Le fournisseur d'accès (provider)

C'est ce dernier qui nous donnera notre ticket pour le Net. En effet, c'est grâce au fournisseur d'accès que l'Amiga pourra entrer en contact avec les autres usagers du Net.

Choisir le meilleur fournisseur d'accès reste délicat. Le choix s'effectuera selon de nombreux paramètres, tels le prix mensuel, la compatibilité avec les dernières normes (V.90), etc. Pour ma part, en Suisse, je suis abonné à Worldcom pour un montant annuel de 300 FS. C'est un fournisseur d'accès correct, mais en cherchant bien, on peut trouver un meilleur rapport qualité/prix.

En France, les amigaïstes semblent largement utiliser Club-Internet. Certains sont aussi chez HOL ; à proscrire AOL qui utilise des outils propriétaires incompatibles avec l'Amiga. Toutefois, si le fournisseur d'accès que vous avez choisi ne sait pas ce qu'est un Amiga et ne peut donc pas vous éclairer sur la compatibilité entre l'Amiga et ses services, demandez-lui si vous pouvez vous connecter avec Unix ou Linux. Si la réponse est affirmative, cela marchera avec votre machine préférée !

Quelles informations le fournisseur d'accès va-t-il vous fournir avec l'abonnement ?

Pour la connexion :
  • Le numéro de téléphone que le modem devra composer.
  • Le protocole de connexion utilisé : PPP, SLIP...
  • L'identifiant (login) et le mot de passe (password).
  • L'utilisation ou non des protocoles d'identification (PAP, CHAP...).
Une fois en ligne :
  • La ou les adresse(s) de courrier électronique (Yves Dupond = ydupond@provider.fr).
  • L'adresse (mail.provider.fr) pour lire les nouvelles Usenet (lieux d'échange d'idées sur un sujet précis atteignable par courrier électronique).
  • L'adresse IP est soit fournie, soit déterminée de manière dynamique par le serveur du fournisseur d'accès.
  • Le serveur de noms (DNS). Soit vous recevez une ou deux adresses, soit l'adresse est déterminée de manière dynamique par le serveur du fournisseur d'accès et vous n'avez donc besoin d'aucune adresse.
  • Les adresses pour le courrier :
    Le serveur POP (pop.provider.fr) pour la réception du courrier.
    le serveur SMTP (mail.provider.fr) pour l'envoi du courrier.
    Attention, il arrive parfois qu'il n'y ait qu'une adresse SMTP gérant l'envoi et la réception du courrier. C'est le cas de mon fournisseur d'accès.
  • Facultatif, il peut y avoir un serveur proxy (proxy.provider.fr) qu'il faut déclarer dans le navigateur.
Les logiciels

Pour cet article, j'ai utilisé les logiciels suivants : Miami 3.x, AWeb-II 3.2 et YAM version 1.3.5.

Ils sont tous disponibles sur Aminet en version démo. YAM est même freeware ! J'ai obtenu les versions commerciales de Miami et d'AWeb chez Relec (Suisse). Je remercie en passant ce dernier pour la rapidité de ses services et ses réponses à mes nombreuses questions.

Qu'est-ce que Miami 3.x ? Tout simplement une pile TCP/IP. C'est-à-dire le protocole qui vous permet de connecter votre Amiga à votre fournisseur d'accès. Une fois ce logiciel lancé, à vous les joies de la navigation sur le Net ! Cependant, si la connexion est la base, il vous faut encore posséder un programme vous permettant de visualiser les différents sites Internet : le navigateur.

C'est là qu'intervient AWeb-II. Ce browser a de nombreux atouts, cependant, je l'ai choisi pour deux particularités. La première, il est l'unique programme de ce type sur Amiga gérant le JavaScript. La deuxième, il est compatible avec MiamiSSL, une option de Miami, permettant les connexions sécurisées. J'entends déjà les débutants murmurer : quèsaco les connexions sécurisées ? En réalité, ce type de connexions permet d'assurer la confidentialité, entre vous et le serveur de votre interlocuteur, des informations que vous envoyez sur le réseau. Par exemple, dans le cas d'une commande par carte Visa, et si le site que vous avez choisi le permet, vous pourrez utiliser ce genre de connexions et protéger vos informations des regards indiscrets.

(Bruce Lepper : attention cependant, car les serveurs français sont limités à une clef sur 40 bits. C'est déjà une bonne protection, mais il a suffi de quelques semaines pour casser une clef de même longueur dans le concours RC5. Ma banque française dit être sécurisée sur le Web, mais elle n'offre aucun moyen d'effectuer mes virements par le Web. En regardant le certificat retourné à votre navigateur, vous connaîtrez l'algorithme et la longeur de clef. La clef de ma banque étant de 40 bits, je comprends donc pourquoi ils limitent les services en ligne ! Mais même sans connexion sécurisée le risque est bien plus faible que lors d'un simple achat dans n'importe quel magasin.)

Enfin, vous voudrez certainement profiter du courrier électronique. Le moyen le plus rapide et le plus efficace pour prendre par exemple contact avec un revendeur Amiga. Cette fois, vous aurez besoin de YAM : un programme de courrier très facile à manipuler.

Installation et configuration

Une fois que vous avez choisi votre modem, que vous l'avez branché sur votre Amiga et que vous avez obtenu un abonnement chez un fournisseur d'accès, vous pouvez installer et configurer la pile TCP/IP, c'est-à-dire Miami.

Installation et configuration de Miami

L'installation du programme se fait par Installer et ne devrait poser aucun problème. Comme la plupart des installations, il suffit de suivre les instructions du script. Toutefois, la décompression du programme commercial ("unpack & install") entraînait un Guru Meditation sur ma machine.

Aussi ai-je décompacté manuellement les archives puis seulement lancé le script d'installation de Miami. Si vous rencontrez le même problème, n'oubliez pas de décompresser l'archive MiamiSSL12.lha et de l'installer pour avoir accès au connexions sécurisées ! Si vous désirez que le programme soit en français, il faut encore vous procurer le catalogue français sur Aminet (Miami3.0_Fr.lha) et le mettre dans le répertoire SYS:local/Catalog/français.

Une fois installé, vous trouverez dans le tiroir de Miami le fichier MiamiInit. Ce script va nous permettre de configurer le modem et d'inscrire les paramètres fournis par votre fournisseur d'accès dans les préférences de Miami... Le plus dur lorsqu'on débute !

Cliquez deux fois sur l'icône de MiamiInit.

Se connecter à Internet

1) MiamiInilt se présente en anglais. Cliquez sur "Continue".

Se connecter à Internet

2) Miami veut savoir quel type de connexions vous allez utiliser. Dans notre cas, il faut choisir "analog/ISDN modem" et cocher "Internet". "Continue".

Se connecter à Internet

3) Miami doit aussi connaître le type de port que vous utilisez. S'il n'y a pas de carte série installée, vous employez le port série d'origine. Il faut donc choisir "Amiga built-in serial port", "any driver". "Continue".

Se connecter à Internet

4) Miami vous demande encore le type de pilote que vous voulez utiliser. Sélectionnez "Miami built-in driver". "Continue".

Se connecter à Internet

5) Vous devez maintenant indiquer à Miami quel est le modèle de modem que vous avez branché au port série du Amiga. Si vous avez fait comme je vous l'ai conseillé en début d'article, pas de surprise puisque votre modem se trouve dans la liste. Sinon, vous pouvez choisir un modèle approchant celui que vous avez ou encore sélectionner "other". "Dial prefix" vous permet d'indiquer si votre modem doit utiliser des impulsions (ATDP) ou des tonalités (ATDT) lors de l'appel. En général, indiquez ATDT. "Continue".

Si vous avez choisi "other", Miami vous demande la vitesse du modem et la chaîne d'Init (initialisation). Pour cette dernière, vous devrez peut-être procéder par tâtonnement. Toutefois, pas de panique, puisque toutes les chaînes possibles sont indiquées dans l'aide de MiamiInilt. Une fois les renseignements complétés, cliquez sur "Continue".

Miami vérifie votre modem...

Se connecter à Internet

6) Vous devez maintenant entrer le numéro de téléphone de votre fournisseur d'accès. Continue.

Se connecter à Internet

7) Miami vous demande d'introduire les informations que votre fournisseur d'accès vous a communiquées lors de votre abonnement. Tout d'abord, l'adresse IP. Dans la plupart des cas, l'adresse IP est assignée de manière dynamique par les fournisseur d'accès. Donc si la documentation de votre fournisseur d'accès ne mentionne pas d'adresse IP, cochez "dynamic".

Si vous trouvez une série de quatre chiffres séparés par des points concernant l'adresse IP, cochez alors "static" et entrez la série de chiffres en question. Il faut ensuite choisir le protocole, dans la plupart des cas, il s'agit de PPP. Enfin, il vous reste à donner votre identifiant (login), c'est-à-dire votre nom d'utilisateur (en général la première lettre de votre prénom, suivie de votre nom) et le mot de passe (password) que votre fournisseur d'accès vous a attribué. Le dernier gadget "Use login dialog", ne s'emploie que rarement et vous n'avez normalement pas besoin de le cocher. "Continue".

Se connecter à Internet

8) Une nouvelle fenêtre doit s'ouvrir. Cliquez sur "Dial".

Miami lance une connexion et raccroche.

Se connecter à Internet

9) Normalement, vous êtes revenu à l'ancienne fenêtre. Il ne vous reste plus qu'à noter votre nom réel et votre nom d'utilisateur. Ce dernier peut-être différent de votre identifiant (ydupond). Si vous ne voulez pas d'une impression des paramètres, n'oubliez pas de désélectionner "Print information sheet". "Continue".

C'est terminé ! Ou presque...

Une dernière chose : si votre fournisseur d'accès vous a mentionné une adresse pour le serveur de nom, vous devez l'indiquez à Miami. Pour ce faire, lancez Miami et choisissez TCP/IP dans la colonne de gauche. Dans "Nom hôte", ôtez l'option "dynamique" et entrez l'adresse.

C'est terminé ! bis !

Petite parenthèse, pour ceux qui utilisent le kiosque micro : lors de la connexion avec MiamiInilt (Cf. point 8) vous devrez répondre à la question "Ser?" envoyée par les modems de France Télécom, pour savoir vers quel fournisseur d'accès ils devront rediriger l'appel. La réponse à cette invite vous est donnée par votre fournisseur d'accès, par exemple celle du Club-Internet est "clubint".

Pour la même raison, vous devrez modifier le script d'appel dans Miami (lancez Miami et sélectionnez "Numéroteur" dans la colonne de gauche). Le script d'appel :

ABORT "NO DIAL TONE"
DIAL NEXT "BUSY", "NO CARRIER"
WAIT "CONNECT"
ABORT
DELAY 8
SEND "clubint\r"
DELAY 5
SENDUSERID
DELAY 3
SENDPASSWORD
DELAY 1
WAITPPP

Le plus dur est fait ! Maintenant, chaque fois que vous voudrez connecter votre Amiga au fournisseur d'accès, vous n'aurez qu'à cliquer sur "Connecter..".

Il ne nous reste plus qu'à configurer AWeb et YAM.

Configuration de YAM

Pour ce qui est de l'installation/décompression de ces programmes, c'est le classique et éprouvé Installer. Il n'y a donc pas de problème. Il ne vous reste plus que la configuration des données du fournisseur d'accès.

Une fois que vous avez lancé YAM, allez dans le menu "Options/Configuration". Une nouvelle fenêtre s'ouvre avec huit onglets, dans lesquelles vous devez écrire les indications suivantes :

Onglet "Commencer" :

Se connecter à Internet

Nom (Yves Dupond), adresse de courrier électronique (ydupond@provider.fr), serveur POP3, c'est-à-dire la réception des courriers électroniques (pop.provider.fr) OU serveur SMTP (mail.provider.fr) et votre mot de passe.

Onglet "Recevoir" :

Se connecter à Internet

Login POP3 (ydupont).

Onglet "Envoyer" :

Se connecter à Internet

Le serveur SMTP pour l'envoi des messages (mail.provider.fr), l'adresse de réponse (ydupond@provider.fr).

Le reste des onglets n'étant pas spécifique au fournisseur d'accès, je ne les détaillerai pas dans cet article.

L'utilisation de YAM 1.3.5 est très simple :
  • Pour récupérer ses messages, lancez tout d'abord Miami ; puis une fois connecté, cliquez sur "Messages" dans la fenêtre principale.
  • Pour rédiger un message, cliquez sur "Écrire" dans la fenêtre principale. Lors de la rédaction du message, n'oubliez pas de noter l'adresse de courrier électronique du destinataire et le sujet de votre missive.
  • Pour répondre à un message, sélectionnez celui auquel vous voulez répondre et cliquez sur "Répondre".
  • Les messages reçus importants peuvent être stockés dans "Archivé" (quatrième onglet de la fenêtre principale) et les messages rédigés sont placés dans "En attente" (deuxième onglet).
  • Cela vous permet de prendre votre temps pour écrire et lire et de vous connecter uniquement lors de l'envoi et de la réception.
  • Pour envoyer un message : allez dans "En attente" ; sélectionnez le message ; cliquez sur "Envoyer".
Installation et configuration d'AWeb-II

Pour obtenir le catalogue français et les mises à jour de AWeb, il faut passer par le site d'Amitrix. Une fois installé, lancez AWeb. Il suffit d'entrer l'adresse du site que vous désirez visiter dans la première fenêtre tout en haut. Touche "Retour" et c'est parti ! (n'oubliez pas au préalable de lancer Miami !)

Au niveau de la configuration des données du fournisseur d'accès, vous devez rentrer certains paramètres afin d'avoir accès aux nouvelles Usenet. Sélectionnez dans le menu "Réglages/Réglages de réseau...".

Cliquez sur "Courrier/Forums".

Se connecter à Internet

Vous êtes sur l'onglet "Adresse". Comme vous en avez maintenant l'habitude, entrez votre adresse électronique, votre nom réel, et l'adresse électronique à laquelle on peut vous répondre.

Sélectionnez l'onglet "Courrier".

Se connecter à Internet

Entrez l'adresse SMTP pour l'envoi du courrier (mail.provider.fr).

Sélectionnez l'onglet "forums".

Se connecter à Internet

Entrez l'adresse du serveur de nouvelles Usenet (news.provider.fr). Cliquez sur "Sauver".

Une dernière chose, comme je l'ai dit en début d'article, votre fournisseur d'accès peut vous mettre à disposition un serveur proxy qui a l'avantage d'accélérer les temps de transferts en copiant les pages les plus souvent accédées sur un serveur près de chez vous. Dans ce cas, sélectionnez à nouveau "Réglages/Réglages de réseau..." et cliquez sur l'onglet "Proxy".

Se connecter à Internet

Indiquez alors le serveur proxy et son type, "Retour". Cliquez sur "Sauver".

Voilà, les réglages de réseau pour ces trois programmes n'ont plus de secret pour vous. Il ne vous reste plus qu'à découvrir les possibilités de ces logiciels et les ressources infinies de la communication électronique.

A bientôt sur le Net !

Je tiens à remercier Johann Girard-Cheron pour les renseignements qu'il m'a fournis, notamment en ce qui concerne le kiosque micro. Je n'oublie pas non plus les autres correspondants d'Amiga News qui m'ont parlé de leur fournisseur d'accès... Merci !


[Retour en haut] / [Retour aux articles]