Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 24 mai 2017 - 11:49  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Comparatif : Les Shells sur AmigaOS 1.x
(Article écrit par Pierre Ardichvili et extrait d'A-News (Amiga News) - février 1990)


Introduction

Cet article se propose de vous présenter différents Shells qui tournent sur l'Amiga. Sans donner encore de définition d'un Shell, disons que cette amélioration de l'environnement utilisateur en mode "CLI" (par opposition au mode Workbench) est d'une grande utilité à tous ceux qui manipulent de grandes quantités de fichiers, qu'il s'agisse de graphistes, de musiciens, de ceux qui font de la PAO, et bien sûr les programmeurs.

Cette dernière catégorie d'utilisateurs a la caractéristique de connaître nécessairement l'AmigaDOS à fond, et d'être capables de reconnaître facilement les caractéristiques d'un Shell qui les intéresse. C'est pourquoi je vais commencer par satisfaire leur besoin ainsi que celui des utilisateurs connaissant bien l'AmigaDOS et ayant éventuellement l'expérience d'un Shell donné, grâce à un tableau comparatif établi par Edwin Hoogerbeets, et trouvé sur Usenet par Cédric Beust.

Je me suis inspiré de ce tableau en le modifiant, pour y faire apparaître séparément l'AmigaShell, et y ajouter le shell ASH qui accompagne la bibliothèque ARP. Dans un certain nombre de cas, j'ai substitué à l'information "Oui/Non" une information plus détaillée. Je n'ai vérifié le contenu du tableau, et établi les colonnes ajoutées, qu'au vu des documentations et par un nombre limité d'essais. Il restera toutefois des ambiguïtés, vu que dans certains domaines, le comportement de l'ensemble dépend de la combinaison "commandes extérieures + Shell + gestionnaire de console".

Sachant qu'au niveau des commandes extérieures, on dispose des commandes Commodore standards ou des commandes ARP, que les commandes internes dans les Shells sont encore différentes, et que l'on dispose de trois gestionnaires de console, soit CON:, NEWCON: et CNC:, sans compter l'effet sur tout cela de la présence ou de l'absence de ConMan, on se rend compte de ce qu'un tableau parfaitement exhaustif ne se représente peut-être même pas en trois dimensions. Ne vous étonnez donc pas de trouver çà et là des différences avez ce que vous avez pu lire ou expérimenter par ailleurs. J'espère toutefois que ce tableau vous sera utile car il met tout de même en évidence des différences qui peuvent avoir une importance pour vous.

Remarque préliminaire

Le Shell de Mat Dillon figure dans ce tableau à titre de référence, CSH (sur Amiga) étant en fait ce Shell modifié par Carlo Borren et Cesare Dieni ; les Shells de Unix sont donnés à titre de référence pour les utilisateurs d'Unix en ce qui concerne les caractéristiques de CSH et SKsh. Les informations sur les Shells d'Unix proviennent en partie du tableau d'origine, et en partie du manuel d'utilisation des Shells de HP-UX, version d'Unix tournant sur les systèmes Hewlett-Packard 9000. Il convient d'ajouter que les Shells d'Unix offrent certaines possibilités non reproductibles sur Amiga.

La colonne "AmigaShell + ARP" concerne un AmigaShell fonctionnant avec les commandes ARP mais conservant le Shell-Seg et le gestionnaire NEWCON:. La colonne "ASH" concerne le cas des commandes ARP associées au gestionnaire ASH et au gestionnaire de console CNC: associé à ConHandler, avec élimination de Shell-Seg et de NEWCON:.

Explications des sigles

Scripts : exécutables par le simple appel de leur nom.
S : par l'attribut "S".
SX : par addition d'un suffixe. Exemple : "myscript.sh".
A : par une autre méthode.

Boucles :
P : pseuclo-boucle via "skip" et "skip back".
C : boucles complètes (for - done, while - done).
L : boucles limitées (foreach, forever).

Historique : conserve dans une pile l'historique des commandes.
S : simple pile accessible par touches curseur.
A : historique affichable.
C : fichiers d'historique via ConMan.
H : fichiers d'historique.

CD implicite : le fait de taper un chemin change automatiquement le répertoire courant.

Commandes internes : nombre de commandes internes dans le Shell, et que le système cherche dans le Shell avant d'aller dans C:.

Commandes résidentes :
P : résidentes dès l'exécution de la commande "Resident" ou similaire.
I : chargées en mémoire seulement si invoquées.
OS : par l'operating system (système d'exploitation), pas une fonction du Shell.

Substitution des commandes : pour les habitués d'Unix : "backtick" (symbôle "`").
B : par backtick "commande args".
$ : par $ : "$(commande args)".

Pipes :
P : pipe vrai.
T : pipe via fichiers temporaires.

Modifications de la ligne de commande en cours :
S : standard par touches de curseur.
A : possibilités additionnelles (exemple : WShell effacement du mot à gauche ou à droite par F7 et F8).
L : limitée.
E : par éditeur.

Caractères génériques : liste les caractères génériques disponibles.

Indicatif modifiable, barre de titre modifiable :
A : chaîne ASCII uniquement.
E : couleurs ou autres effets via séquences d'échappement.
M : fonctions multiples, par exemple substitution de commandes.

Tableau

AmigaShell (seul) AmigaShell (+ARP) ASH (0) WSHell Shell Dillon CSH SKsh (1) CSH (Unix) KSH (Unix)
Scripts S S S S SX SX S A A
Boucles P P P P,C (2) P L C L C
Complète le nom
d'un fichier (3)
N N N N N (4)X N O O O
Historique S,C S,C S,C S,C A,C A,H A,H A A,H
Commandes multiples
sur une ligne
N N N N O O O O O
CD implicipte N N N O (6) N N N N N
Commandes internes 1 1 14 19 48 71 55 19 40
Commandes résidentes P P I P P P N OS OS
Substitution des
commandes
N N $ N N N $,` ` $,`
Pipes T T P P T T T P P
Modification des ligbes S,A S,A S,A S,A N S,A S,A L E
Caractériques génériques
Remplacement
Classe
Négation
#? #?*
[ ]
~
#?*
[ ]
~
#?*
[ ]
~
?*

!
?*
[ ]
!
?*
[ ]
!
?*
[ ]

?*
[ ]
!
Variables locales N N O N O O O O O
Invide commande
modifiable
A,E A,E A,E A,E,W A A,E A,E - -
Barre de titre
modifiable
A A A A,C,W N AX A - -
Définition des touches
F1-F10 par l'utilisateur
N N N N N O N - -
Place mémoire 7 7 8 12 35 28 72

Renvois
  • (0) Il s'agit du ASH de la bibliothèque ARP et non du ASH de Steve Koren, paru sur Fish 279.
  • (1) SKsh a plusieurs autres caractéristiques intéressantes non listées dans ce tableau.
  • (2) Boucles complètes via ARexx (voir note 5).
  • (3) En anglais "file completion".
  • (4) Certaines versions modifiées seulement.
  • (5) Par contre, une ligne de commande peut être constituée d'une suite de commandes ARexx.
  • (6) Plus un très intéressant "PathMan".
  • (7) C'est la taille du code spécifique à chaque Shell, soit respectivement de Shell-Seg, Ash, wshell.library, Shell (Csh) et SKsh. Cette valeur n'est qu'indicative.
Notes générales
  • Tous les Shells examinés permettent des alias.
  • Tous offrent la redirection (>) et la redirection avec ajout (>> "append") ; seul l'AmigaShell est restrictif quant à l'emplacement dans la commande.
  • Tous sauf ASH ont un script auto-exécutable pour le démarrage d'un processus Shell.
Où trouver ces Shells ?
  • ARP 1.3 et ASH : en téléchargement sur FLAM 39, 55, 84 et 89. Également sur les disquettes du bouquin "Comprendre et Bien Exploiter son Amiga" (ARP 1.3).
  • WShell : William Hawes, PO Box 308 Maynard, MA 01754 ou distributeurs américains.
  • ConMan : Fish 165.
  • Shell de Mat Dillon : Fish 169.
  • CSH : Fish 223.
  • SKsh : Fish 291.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]