Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 25 juillet 2017 - 22:35  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Reportage : Commodore Computer Show 1988
(Article écrit par Laurent Fabre et extrait d'A-News (Amiga News) - juillet 1988)


Dieu que le métier de journaliste peut être difficile ! Je vous explique, durant le week-end du 4 au 5 juin se tenait à Londres une exposition sur l'Amiga. En fait, c'était même "l'Official Commodore Exposition". Mission, couvrir la manifestation et en extraire la substantifique moelle pour vous chers lecteurs.

Jusque-là, pas de problème. Cependant, chemin faisant et au hasard des divers stands, je tombe sur LE programme : celui dont tout le petit monde Amiga attendait la sortie ces derniers temps. F/A-18 Interceptor, le simulateur de vol le plus bestialement génial qu'il m'ait été donné de voir ! Alors là, je sortis, d'un coup, d'un seul, ma carte bancaire préférée et hop, une signature et 169 FF plus tard, j'étais contaminé.

Et il faut que je quitte ce jeu génial pour taper mon compte-rendu de l'expo. Dur dur la vie...

Foule

Puisqu'il le faut, la voici donc cette expo... La première chose que l'on remarquait en entrant dans le hall d'exposition était la foule. L'Amiga attire de plus en plus de monde. Cela est d'ailleurs confirmé par le fait que pas moins de trois nouvelles revues consacrées à notre chère machine ont vu le jour en Angleterre (Bruce Lepper : ils ont tous le mot "Amiga" dans le titre, les veinards). L'exposition étant elle-même organisée par la maison d'édition de l'une de ces revues, Database Publications.

Pas cher

Beaucoup de fabricants proposent maintenant des extensions à des prix intéressants. Ainsi Cumana, pionnier des producteurs parallèles de lecteur 3" va avoir à faire face à une concurrence fournie. Power Computing propose un lecteur pour 760 FF et ce n'était pas le plus avantageux : Robtek vendait un disque dur 30 Mo pour A500, A1000 ou A2000 au prix "salon" de 4500 FF (prix normal : 5200 FF).

Audio

Les numériseurs sonores se démocratisent eux-aussi. Eidersoft a annoncé un nouveau produit à grand renfort de décibels, Pro Sound. Ce programme tient à la fois du numériseur et du séquenceur. Très impressionnant, d'autant que le prix avec le numériseur devrait se situer autour du millier du francs.

La même maison nous a par la même occasion dévoilé une partie de ses projets, une carte pour disques durs compatibles avec l'autodémarrage du Kickstart 1.3. Vite vite messieurs...

Vidéo

Toujours dans le domaine de la numérisation mais vidéo cette fois. Les numériseurs ou plus exactement les "frame grabber" ne se comptent plus. Digipix, Live!, et autre Perfect Vision fleurissaient sur tous les écrans. Les performances sont assez fantastiques. Imaginez un écran découpé en six carrés où trois caméras distilleraient leurs images au rythme d'une par seconde !

Avec toutes ces belles images disponibles, les fabricants de genlock s'en donnent à coeur joie. L'Amiga est en train de se tailler une solide réputation dans le monde de la production vidéo et pour l'aider dans cette voix, Ariadne Software, les auteurs, entre autres, du livre "Kickstart Guide to Amiga" présentaient un boîtier assez sympathique. Vous rassemblez un genlock et l'électronique de contrôle pour un magnétoscope professionnel U-Matic ou d'un lecteur de vidéo-disque, vous interfacez ceci avec un Amiga, vous liez le tout avec un programme de contrôle bien pensé et vous obtenez le cocktail d'Ariadne Software. Très, mais alors très impressionnant.

On peut saccader, ralentir, accélérer, revenir en arrière, etc. Vous contrôlez le tout à l'aide de la souris et d'un tableau de bord style Soundscape mais bien plus orienté vidéo et effets spéciaux. En fait, la seule nouveauté marquante du salon.

Jeux

Signalons aussi la naissance d'une nouvelle maison d'édition de programmes de jeux. Mandarin se propose, en effet, de fournir des jeux de qualité sur Amiga. Leur premier produit, Time And Magic, s'il est bien réalisé ne présente pas le caractère foudroyant d'Interceptor.

La principals nouveauté était Leatherneck. Très proche de la version ST, il propose des graphismes corrects, s'avere comme son homologue sur Atari, très prenant. Fidèle aux logiciels pour ST et Amiga à faible prix, Anco Software présentait de nombreux produits : Grid Start, une simulation de formule 1 de qualité acceptable ainsi que XR-35, un shoot'em up avec défilement latéral et graphismes très corrects.

Notez aussi la venue de Emerald Mines (un jeu de tableaux classique) et de Strip Poker II sur Amiga, C64 et même Plus 4 ! D'autres nouveautés telles The Three Stooges, Time Bandit (sic) étaient présentées mais par des magasins ou des sociétés de distribution.

Divers

En ce qui concerns les logiciels plus sérieux et notamment les outils de développement, relevons l'arrivée de Fast Basic sur Amiga. Déjà ancien sur ST, ce BASIC assez puissant concurrence directement GFA Basic et prend une longueur d'avance en arrivant le premier sur Amiga.

Pour 70 livres, Fast Basic propose la récursivité, connaît la notion de variable locale ou globale, accède directement à l'environnement graphique et sonore de l'Amiga, permet d'interfacer efficacement le BASIC au langage machine en écrivant directement dans les registres du 68000. Autre point fort du Fast Basic : il dispose en version de base d'un compilateur une passe. Pour la petite histoire, sachez qu'il est écrit en Fast Basic...

Soulignons aussi la venue d'un Prolog, de nouvelles versions de l'ABasiC et du Pascal MetaComCo. Le tout fonctionne sur Amiga, bien entendu...

A l'image du logiciel, les nouveautés matérielles concernaient l'Amiga. La principale, proposée par Burocare Computer Systems, se nomme BRD (Burocare Removable Drive). Il s'agit d'un disque dur amovible de 20 Mo utilisant la technologie Bernouilli développée par Iomega. Le lecteur est proposé à moins de 9000 francs et le disque a 500 francs. Bien que plus coûteux qu'un disque dur classique, ce système est séduisant car, outre le fait que le disque est amovible, il propose des temps d'accès similaires à ceux de disques fixes classiques.

Autre périphérique relativement intéressant : le Micro-text d'Amigaland. Ce système permet de décoder des pages d'informations diffusées en Grande-Bretagne par le biais d'ondes UHF (comme les images de télévision), de les visualiser, de les sauvegarder, etc. Un produit intéressant mais qui ne peut fonctionner chez nous car non compatible Antiope. Enfin, signalons que ce décodeur fonctionne sur Amiga, C64 ainsi que sur d'autres machines telles le Spectrum par exemple.

Cette onzième édition du Commodore Show était donc, a l'image de nombreux salons anglais, très couru des amateurs. Mais, contrairement à ce qui se passe chez nous, moins pour l'information que pour l'achat. C'est pourquoi nous avons été déçus par le manque de produits. Malgre tout, nous pouvons regretter que ce genre d'initiative soit, en dehors d'Amstrad Expo, pratiquement inexistente en France.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]