Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 27 juin 2022 - 16:15  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Civilization [AGA]
(Article écrit par Jérôme Bonnet et extrait de Joystick - mars 1994)


Roulez tambours, sonnez trompettes, le jour de gloire est arrivé ! le meilleur programme de Sid Meier (à ce jour) fait une entrée fracassante dans le monde des Amiga 32 bits.

Civilization AGA

En effet, Civilization "AGA" fait jeu égal avec ses homologues PC et Mac et vous permettra enfin de goûter aux joies de la conquête de l'univers. Pour les (rares) lecteurs qui ne connaîtraient pas encore ce succès de MicroProse, il convient de faire un rappel de ce qu'est Civilization.

Dieu créa Civilization...

... le premier jour (et après, il partit se coucher). Dernier en date des jeux "divins", ce dernier vous propose de prendre en main la destinée d'une peuplade et de la guider contre vents et marées depuis les âges obscurs (le jeu démarre 4000 ans avant JC) jusqu'à notre ère. But ultime de votre quête : la conquête de l'espace qui vous sacrera vainqueur de ce défi. Le problèmes réside dans le fait que hormis la vôtre, six autres civilisations ont exactement les mêmes objectifs, et ils n'entendent certes pas se laisser distancer par vous.

Civilization AGA

Ce qui frappe le plus lorsque l'on joue à Civilization, c'est le nombre étourdissant, que dis-je, stupéfiant, d'options qui vous sont proposées. Car depuis le choix du site d'implantation de vos villes à la recherche scientifique en passant par la gestion des ressources et le déplacement de vos troupes, vous contrôlez absolument tout.

Vous ne disposez au départ que d'une malheureuse troupe de pionniers à la recherche d'un endroit pour s'installer. Une fois votre ville constituée, vous aurez le pouvoir de générer, au choix, d'autres colons, des armées, ou bien encore de multiples constructions améliorant les conditions de vie de votre population. Parallèlement, vous donnez des directives à vos savants afin de canaliser leurs recherches vers un but précis. Peu à peu, vos cités prennent de l'importance, votre technologie progresse, bref, l'évolution suit son cours.

Civilization AGA

Dieu se pencha sur l'Amiga 1200...

... le deuxième jour (et ensuite il prit des vacances bien méritées). Pour vous détailler toutes les possibilités de ce logiciel, il faudrait au moins la moitié du magazine que vous tenez entre les mains (du reste, le manuel fait 120 pages), aussi penchons-nous plutôt sur la réalisation. Là aussi, vous pouvez être rassurés, car aucune ombre ne vient ternir le tableau. Les graphismes sont manifestement transférés directement de la version PC, vous aurez donc droit à de jolis écrans en 256 couleurs.

Civilization AGA

Mieux encore, la bande sonore est elle bien supérieure à ce que l'on avait entendu jusqu'alors, chaque émissaire venant vous voir est triomphalement accompagné d'un thème "typique" de la race en question. Les animations sont peu nombreuses et le déplacement des unités est assez mollasson, mais qu'importe, l'intérêt du jeu est immense et on oublie bien vite tout cela.

Allez, tant pis, je me lance : Civilization AGA est le meilleur jeu jamais paru sur Amiga, il vous collera littéralement à l'écran pendant des heures et des heures (et des heures). Attention, jeu dangereux !

Nom : Civilization [AGA].
Développeurs : MPS Labs.
Éditeurs : MicroProse, Software Demon.
Genre : jeu de stratégie.
Date : 1993.
Configuration minimale : Amiga AGA, 68020, 2 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 9/10.

Les points forts :

- Une telle profondeur, un tel éventail de possibilités, je n'avais pas vu cela depuis... je ne sais même plus, tiens !
- La bande son est très sympathique.
- Le manuel est très bien fait, il détaille toutes les possibilités du jeu sans être rébarbatif.

Les points faibles :

- Tout est en anglais, alors, à vos dicos !
- Un peu lent.
- Si vous ne possédez pas encore de disque dur, c'est l'occasion d'en faire l'acquisition, car vous risquez de souffrir de séances de "grille-pain" intempestives entre les quatre disquettes du jeu.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]