Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 11 décembre 2017 - 17:54  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Création d'un CD de démarrage MorphOS 1.x
(Article écrit par Jurgen Lucas - juillet 2006)


Note : traduction par Frédéric Laprise.

Préambule

Pour cela, vous avez besoin des connaissances suivantes :
  • Utilisation avancée du Shell.
  • Décompression d'archives Lha.
  • Utilisation de logiciel de gravure.
  • Utilisation de SCSIconfig.
  • Connaissance de base du SmartFirmware.
Créer un CD de démarrage avec ses propres réglages personnels n'est pas trop difficile à faire. Cela vous permettra d'ajouter et de paramétrer un certain nombre de logiciels très utiles et pas forcement inclus dans le CD original.

Dans ce chapitre, deux méthodes sont décrites pour la création de ce CD de démarrage. La première, la méthode de sauvegarde, se base sur votre système actuel, tandis que la deuxième, la méthode de mise à jour, se base sur le CD de démarrage de MorphOS.

Les scripts décrits dans ce chapitre peuvent être trouvés dans l'archive CreateBootCD : www.morphos-news.de/guides/cdboot/CreateBootCD_fr.lha.

La méthode de sauvegarde

Grâce à quelques opérations de modification, votre système (qui, au cours des années, a minutieusement été optimisé selon vos désirs) peut être copié sur CD.

Soyez conscients que si vous utilisez votre système MorphOS à partir du CD, il vous sera désormais impossible d'obtenir l'accès en écriture vers SYS:, ce qui peut être ennuyeux avec certains logiciels. Les variables ENV ne sont pas seulement sauvegardées dans ENV: mais aussi dans ENVARC: et, par exemple, TurboPrint n'aime pas que l'accès en écriture lui soit refusé vers "Turboprint:configs/".

Ceci est un petit problème qui peut être réglé. Le système n'a simplement qu'à être informé à partir de quel média il vient d'être démarré, ce qui pourra s'accomplir grâce à une variable ENV. L'écriture de cette variable vers ENVARC: est effectuée peu de temps avant la création de l'image ISO et pour ensuite être détruite. À l'aide de cette variable, "cdboot", il est maintenant possible de modifier les scripts Shell, comme la startup-sequence.

Modification de la startup-sequence

La startup-sequence principale dans "MOSSYS:s/" ne doit normalement pas être modifiée. Ceci est la raison principale pour laquelle il est préférable de sauvegarder une startup-sequence modifiée en tant que "Startup-Sequence_cdboot" qui sera seulement renommée en tant que "Startup-Sequence" pour la création de l'image ISO.

Pour TurboPrint, les modifications suivantes doivent être effectuées afin d'éviter les messages d'erreur au démarrage.

La portion originale :

Assign TurboPrint: MOSSYS:TP
if exists "TurboPrint:configs/_Last_" NOREQ
Run <>NIL: TurboPrint:turbo/ttp
endif

doit être remplacée par :

;début de la modification pour "cdboot" copy mossys:TP/configs env:TP/configs all
Assign TurboPrint: env:TP
Assign TurboPrint: MOSSYS:TP add
if exists "TurboPrint:configs/_Last_" NOREQ
Run <>NIL: TurboPrint:turbo/ttp
endif
;fin de la modification pour «cdboot»

Dans la startup-sequence, d'autres ajustements peuvent être effectués, mais ceux-ci ne sont pas nécessaires au fonctionnement du CD de démarrage comme par exemple l'implémentation de l'option de démarrage VGA.

Modification de la user-startup

Dans la user-startup, la variable ENV "cdboot" peut maintenant nous démontrer son utilité. Celle-ci permet de passer les entrées spécifiques aux deux modes de démarrage possible, c'est-à-dire le démarrage à partir d'un CD et le démarrage à partir du disque dur. Toutes les entrées n'étant pas soumises à une condition ("if") seront bien sûr exécutées dans les deux modes de démarrage. Voici un exemple :

if exists "env:cdboot" NOREQ
;les entrées en mode CD
endif
if not exists "env:cdboot" NOREQ
;les entrées en mode disque dur
endif

Ceux qui préfèrent ne pas utiliser de conditions pour le CD de démarrage peuvent, à la place, créer une user-startup spécifique pour le CD de démarrage, qui sera nommée "user-startup_cdboot".

Dans tous les cas, afin d'éviter les ennuis avec le ENVARC:, il faut ajouter ceci à la user-startup :

if exists "env:cdboot" NOREQ
assign envarc: env:
endif

Puisque le CD de démarrage aura un nom de volume différent de celui du système sur votre disque dur, plusieurs logiciels auront des difficultés à trouver certaines données. Par exemple, les panneaux intégrés de Ambient auront ce problème. L'assignation suivante règle ce problème pour le CD de démarrage.

Assign nom_de_la_partition_système: sys:

Pour toutes les autres modifications dans la user-startup, seules quelques indications de bases devraient suffire, puisque le besoin diffère selon les préférences de chacun. Le CD devrait toujours pouvoir démarrer sans qu'un disque dur soit présent. Toutes références vers d'autres partitions doivent être évitées, puisque seule la partition système sera gravée sur le CD avec cette méthode. La plupart du temps, les assignations sont effectuées vers d'autres partitions.

Modification du WBStartup

S'il y a également d'autres logiciels à risque dans la WBStartup, il serait utile de créer un dossier supplémentaire nommé "WBStartup_cdboot" dans lequel se retrouveront ces logiciels qui seront exclusivement utilisé pour le CD de démarrage.

Préparations supplémentaires

Pour ceux qui ont suivi les suggestions d'installation de leur système MorphOS sur une partition SFS, il ne faut pas oublier de copier le fichier boot.img vers SYS:.

Si une icône alternative vous est nécessaire pour votre CD de démarrage, vous devez l'installer dans la partition SYS: en tant que "Disk.info_cdboot".

Si vous le désirez, une image de démarrage ("bootpic") CyberGraphX alternative peut également être utilisée. À ce propos, le fichier cgxbootpic.library pour le CD de démarrage est copié vers "MOSSYS:libs/cgxbootpic.library_cdboot".

Enfin, le logiciel mkisofs de CDRTools est requis et doit être copié vers le C: après sa décompression, celui-ci permettant la création de l'image ISO. Voir sourceforge.net/project/showfiles.php?group_id=48010&package_id=116341.

Script Shell pour la création du CD de démarrage

L'automatisation d'une séquence à multiples étapes requiert le script se nommant "Création_du_BootCD_SYS", celui-ci effectuant les tâches suivantes :
  • Création et suppression de la variable ENV "cdboot" dans ENVARC:.
  • Changement de nom et réinitialisation de la startup-sequence_cdboot.
  • Changement de nom et réinitialisation de la user-startup_cdboot.
  • Changement de nom et réinitialisation de la WBStartup_cdboot.
  • Changement de nom et réinitialisation du Disk.info_cdboot.
  • Changement de nom et réinitialisation du cgxbootpic.library_cdboot.
  • Création de l'image ISO grâce à mkisofs.
Avec les paramètres par défaut, l'image ISO sera créée dans la RAM. Si jamais votre mémoire vive est insuffisante à l'accomplissement de cette tâche, la variable "outpath" (destination) dans le script doit être modifiée pour pointer vers un autre endroit sur disque.

Si la taille de l'image ISO dépasse les limites de la capacité de vos CD-R/RW, plusieurs fichiers et répertoires entiers peuvent être exclus du processus de création en les spécifiant dans le script "Création_du_BootCD_SYS".

Le script effectue également la réinitialisation de toutes les variables et de toutes les données à leur état original, au cas où le système serait recopié du CD vers le disque dur. C'est pourquoi il doit se retrouver sur la partition SYS: pour que ceci fonctionne adéquatement. Après la création de l'image ISO, il ne reste qu'à graver celle-ci sur un CD qui pourra ensuite être démarré de façon identique au CD de démarrage original de MorphOS.

La méthode de mise à jour

La méthode de mise à jour est plus adaptée pour ceux qui préfèrent ne pas modifier leur système ou qui ont une intention tout à fait différente pour leur CD de démarrage.

Ainsi, une partition FFS de 700 Mo au nom de "ES0" ("Emergency System", ou système d'urgence en français) est créée à l'aide de SCSIConfig et pour laquelle les options "auto-mount" (montage automatique) et "bootable" (démarrable) sont activées. La priorité de démarrage doit être inférieure à celle de la partition du système actuel. Puisque la plupart des utilisateurs ont laissé la priorité de démarrage à 0, il suffit normalement d'ajuster la partition "ES0" à -1.

Après la création et le formatage de la partition "ES0", le contenu entier du CD original de démarrage de MorphOS peut ainsi être copié sur cette partition. Afin de tester ce second système, redémarrez votre ordinateur et entrez la commande suivante dans le SmartFirmware :

boot /disk@0,0:5 boot.img bootdevice=ES0

Évidemment, la ligne précédente doit être adaptée à votre configuration. Dans ce cas, "ES0" est la cinquième partition sur le premier disque dur (unité 0). Pour vous faciliter la tâche et ne pas avoir à entrer cette commande de façon répétitive, un gestionnaire de démarrage (Cf. BootCreator) peut être installé.

Lorsque ce deuxième système est démarrable à partir de "ES0", il peut dès alors être modifié à votre goût. Dans ce cas, l'implémentation de l'option de démarrage VGA (Cf. ci après) devrait être envisagée comme un élément de base du CD de démarrage de MorphOS.

Si vous jugez que le système est complètement configuré et ajusté selon vos besoins, vous pouvez maintenant tester si ce système fonctionnera correctement à partir d'un média en lecture seulement. (ajoutez, pour ce faire, l'entrée "C:Lock ES0: on >NIL:" au début de la startup-sequence). Puisque normalement la startup-sequence dans "ES0:morphos/s/" ne doit pas être altérée, celle-ci doit être copiée vers "ES0:morphos/s/startup-sequence_org" avant d'être modifiée. L'avantage de cette méthode est de ne pas avoir à supprimer l'entrée "Lock" manuellement à chaque fois, puisque un script peut automatiquement interchanger les différentes startup-sequence. Si vous désirez faire d'autres réglages sur "ES0", l'accès en écriture peut être rétabli en entrant "C:Lock ES0: off" dans un Shell.

De plus, le logiciel mkisofs de CDRTools est requis et doit être copié dans "C:" après sa décompression, celui-ci permettant la création de l'image ISO.

Afin que la création d'images ISO soit la plus aisée possible, le script nommé "Création_du_BootCD_ES0" est utilisé, celui-ci effectuant les tâches suivantes :
  • Changement de nom et réinitialisation de la startup-sequence.
  • Changement de nom et réinitialisation du Disk.info_cdboot.
  • Création des images ISO avec mkisofs.
Avec les paramètres par défaut, l'image ISO sera créée dans la RAM. Si jamais votre mémoire vive est insuffisante à l'accomplissement de cette tâche, la variable "outpath" (destination) dans le script doit être modifiée pour pointer vers un autre endroit.

Après la création de l'image ISO, il ne reste plus qu'à graver celle-ci sur un CD qui pourra ensuite être démarré de façon identique au CD de démarrage original de MorphOS.

Implantation de l'option de démarrage VGA (optionnel)

Certains utilisateurs préféreront avoir un système avec un mode d'écran VGA à un taux de rafraîchissement de 60 Hz. Cependant, dans le cas où votre moniteur est endommagé ou que vous souhaitez tout simplement en utiliser un autre (ou même si vous utilisez de mauvais paramètres d'écran), il n'est pas impossible que vous obteniez un écran complètement noir ou un message "Out of range" (Hors limites). Dans cette éventualité, il serait recommandé de réduire les paramètres d'écran au démarrage de MorphOS pour une résolution VGA à un taux de rafraîchissement de 60 Hz.

C'est ici qu'intervient le petit logiciel KeyPressed. Après sa décompression, le fichier KeyPressed doit être copié vers "C:" et les lignes suivantes doivent être ajoutées dans la startup-sequence avant l'entrée "IPrefs", mais après les lignes où le contenu du ENV: est copié :

;début de la modification pour le démarrage VGA
if exists C:keypressed
c:KeyPressed 99
if warn
rename env:sys/PublicScreens.prefs
env:sys/PublicScreens.prefs_
endif
endif
;fin de la modification pour le démarrage VGA

L'argument "99" dans l'entrée de Keypressed est un code brut ("RAWCode") détectant l'enclenchement de la touche Ctrl. Si celle-ci est tenue enfoncée lors du démarrage, le démarrage VGA sera alors activé.

Réglage de la vitesse du CD (optionnel)

Lorsque le CD de démarrage MorphOS est finalisé et qu'il est utilisé dans un lecteur de CD très rapide (et souvent très bruyant !), il est possible de réduire sa vitesse de lecture. Pour cela, le logiciel SetCDSpeed est recommandé, celui-ci étant inclus dans l'archive du lecteur de CD audio.

Vous pouvez copier ce logiciel dans la WBStartup et ensuite ajuster l'identifiant et l'unité correspondant à votre lecteur de CD dans les "Tooltypes" de l'icône. Si jamais la configuration de votre matériel devait être altérée ou si le CD est utilisé dans une autre machine, ce logiciel risque de ne pas donner les résultats escomptés ou risque même de ne pas fonctionner.

Alternativement au logiciel SetCDSpeed, le script "SetCDSpeed.script" peut être copié dans la WBStartup. Lors du démarrage, ce script détecte l'unité du lecteur CD en cours d'utilisation sur le contrôleur IDE, donc la vitesse de lecture peut facilement être réduite, même sur une machine différente. Ce script peut également être interrompu afin que la vitesse maximale du lecteur soit disponible. Bien sûr, pour que ce script soit en mesure de fonctionner, il faut s'assurer d'avoir copié le logiciel "SetCDSpeed" dans "C:". SetCDSpeed nécessite la bibliothèque multimediatools.library pour fonctionner.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]